Partagez|

Hey, lady. Let's go to space. | Audrey Wallace | Ottawa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Hey, lady. Let's go to space. | Audrey Wallace | Ottawa Jeu 6 Avr - 13:52

Audrey Wallace
Ottawa
Nom : Wallace
Prénom : Audrey (Rhea Diane)
Date de naissance : 31/12
Lieu de naissance : Ottawa, Canada
Âge : 12 ans
Année scolaire : 1ère année
Maison : Serdaigle
Animal de compagnie : Une Sphynx au doux nom de Victoria.
Ascendance : Sang-mêlé.
Fratrie : Alors accrochez-vous. C’est la demi-soeur par alliance de Matthew et la cousine par alliance d’Alfred. Le papa d’Audrey est marié à la maman de Matthew, donc débrouillez-vous avec ça.
Motivation : SPAAACE
Don : Naaahh.

Baguette : Pin, crin de licorne, 22cm, souple
Patronus : Agneau, lorsqu’elle pourra en produire un.
Epouvantard : Des trombes d’eau qui se dirigent vers elle.
Reflet dans le miroir du Riséd : C’est encore un peu flou vu son âge, mais il lui semble voir un télescope.
Odeur de l'Amortentia : Le vieux papier, la tarte aux pommes et la menthe poivrée.
Votre personnage peut-il voir les Sombrals : Oui
Matière préférée : Astronomie
Matière détestée : Potions
Options : Aucune pour le moment ♥
Curieuse
Etourdie
Rêveuse
Pleurnicheuse
Souriante
Naïve
Intelligente
Idéaliste
Douce
Sensible
Franche
Peureuse
Caractère : Audrey, c’est la toute petite première année qui s’est sans doute pris un mur en marchant, lorsqu’elle est arrivée à Poudlard, à force de vouloir tout regarder sauf devant elle. C’est une grande rêveuse qui a plus la tête dans les étoiles que les pieds sur Terre, et si son imagination débordante la divertit grandement lorsqu’elle s’ennuie en cours ou qu’elle mange seule dans un coin de sa table, elle ne joue pas vraiment en sa faveur lorsqu’il s’agit de vraiment interagir avec de vraies personnes. Il faut dire qu’Audrey, c’est un peu cette gamine bizarre que tout le monde connaît mais que personne n’ose vraiment approcher. Ce n’est pas faute d’être amicale et souriante de manière générale, mais sa franchise est souvent assez déconcertante et elle est maladroite dans ses échanges.

De même, elle dégage une certaine aura de mystère tant elle est prise dans ses propres aventures imaginaires, et il est parfois dur de l’atteindre lorsqu’elle est dans son monde. C’est une grande étourdie qui oublie tout, de ses devoirs à la date du jour en passant par se brosser les cheveux, et même un rapeltout n’a pu l’aider en guise de pense-bête.
Lorsqu’elle n’est pas perdue dans ses rêveries, Audrey l’est sans doute dans un rayon obscur de la bibliothèque, où elle s’applique à engranger le plus de savoir possible en peu de temps. Scientia potentia est, lui a-t-on dit ; aussi s’applique-t-elle à devenir incollable sur à peu près tous les sujets - ou tout du moins autant qu’une fillette de douze ans le peut. Elle a ainsi accumulé une culture générale tout de même assez conséquente pour son âge qui la rendrait redoutable au Trivial Poursuit, aussi bien version Moldue que Sorcière. Elle a cependant une nette préférence pour tout ce qui concerne l’astronomie, et sa passion peut souvent passer pour de l’obsession.

Car en effet, elle pourrait passer pour une simple idiote derrière son étourderie, mais que nenni ; elle est consciencieuse dans son travail, vive d’esprit et sa mémoire est excellente.
Comme toute enfant de son âge, elle pose sur le monde un regard plein d’innocence et a une sale tendance à idéaliser ses habitants et ses événements, refusant de croire qu’un homme pourrait volontairement être méchant - autant dire que les événements actuels à Poudlard ont été une sacrée claque pour elle. Elle est naïve et peureuse, en faisant une très bonne cible pour une blague, et extrêmement influençable. De plus, Audrey est quelqu’un de très sensible : un rien la remue au plus profond de ses entrailles ou la terrifie et elle fait sans doute preuve de bien trop d’empathie. On la trouve ainsi souvent en train de pleurer pour un oui ou pour un non, à un tel point que plus grand monde n’en fait réellement cas. Elle essaie cependant de se retenir un maximum en public, bien que cela s’avère plus difficile que prévu.
Physique : Audrey est un poids plume, une petite beauté pleine de grâce et éthérée - enfin, si elle arrêtait de rentrer en collision violente avec son environnement.
Elle ne mesure pas plus qu’un mètre quarante, dans la moyenne quoique basse de son âge. Ses membres sont longs et fins, lui donnant des allures  de danseuse de ballet ou d’araignée selon le point de vue. Sa peau est très pâle et supporte très mal le soleil et la chaleur, ce qui la fait bénir la météo assez fraîche d’Ecosse - elle n’aime pas spécialement avoir à se tartiner de crème solaire ou se balader avec une ombrelle.
Ses cheveux sont très longs et d’une teinte blond cendré, coupés en une frange très courte qui vient souligner la grandeur de ses yeux bleus, souvent rougis par des larmes impromptues. Ses cils sont longs et blonds et viennent adoucir un peu plus son regard, et ses sourcils tout aussi clairs sont de plus assez fins, ce qui peut parfois lui donner l’air d’un hibou pour le peu qu’on la tire de sa lecture. Sa mâchoire est plutôt fine et son menton rond, ses joues encore arrondies par les rondeurs de l’enfance.
Elle a sinon un air assez doux et clément sur le visage, accompagnant ses rêveries. Ses lèvres en coeur finissent de parfaire ses allures de poupée de porcelaine, que l’on risquerait de briser au moindre choc.
Au vu de son âge, le maquillage lui est entièrement prohibé par ses parents, et elle est trop sage pour leur désobéir, mais elle rêverait d’en porter pour être aussi jolie que les filles de sa maison plus âgées qu’elle.
Au niveau des vêtements, en dehors de son uniforme scolaire qu’elle apprécie assez, elle portera beaucoup de robes à volants ou assez fluides, restant de façon général dans un style assez féminin et bohème sur les bords.
Histoire : Le monde n’a jamais été très clément envers Audrey, un monde dans lequel elle était pourtant si pressée d’entrer. Elle est née prématurément, de deux mois précisément ; une toute petite crevette rose qui avait du mal à respirer mais qui pourtant s’accrochait désespérément à la vie.
Née dans une famille de sorciers à Ottawa, Audrey a connu des premières années assez normales. Elle a appris à marcher, à parler, à réfléchir, à rire et pleurer, à aimer le monde, aussi. Absolument tout la fascinait, dans cette période de l’enfance tant appréciée des parents du “pourquoi ?”
Ses parents ont rapidement compris que rien n’étancherait jamais vraiment la soif de savoir de leur fille, qui voyait en tout beauté et posait un regard émerveillé jusque sur le moindre caillou.
Audrey ne rejoignit pas une école moldue à ses trois ans, ni à ses six ans ; sa mère, une québécoise au joli accent, lui faisait l’école à la maison, avec l’aide de son père anglophone lorsqu’elle en avait besoin. Il ne lui semblait pas manquer de quoi que ce soit à l’époque ; sa mère trouvait même le moyen d’organiser des pseudos sorties scolaires, durant lesquelles elle en profitait pour lui faire étudier la nature ou l’histoire selon l’endroit.
Audrey garde un souvenir assez cauchemardesque de leur ultime sortie.

C’était sur la rive de l’Outaouais ; la canadienne s’en souvient encore, sa mère lui donnait une leçon de géographie et lui expliquait la différence entre rivière, fleuve, affluent et autre vocabulaire compliqué. L’enfant de sept ans buvait les paroles de sa mère avec une fascination évidente - elle était concentrée sur sa voix, et sa voix seulement. Alors qu’elle s’approchait du bord et se penchait, la même malchance qui l’avait forcée à venir au monde trop tôt voulut la reprendre, et elle bascula.
Elle se rappelle encore du choc avec l’eau glacée, du liquide qui remplissait rapidement son nez et sa gorge, de ses tentatives vaines pour remonter à la surface en ne sachant pas nager, de l’épuisement, de la noirceur qui s’emparait de sa vision, de sa panique - c’est trop tôt, c’est trop tôt !
Puis le bras maternelle l’avait hissée hors de l’eau, tant bien que mal, et elle s’était retrouvée seule à crachoter sur la berge en voyant sa mère se débattre avec sa propre fatigue, le courant et l’eau glacée. Elle se souvient avoir appelé, crié, mais la main tendue vers le haut avait rapidement été engloutie, avant même d’avoir pu avoir l’espoir d’être aidée.

Faire son deuil fut compliqué, et aujourd’hui encore on ne peut pas dire qu’elle l’ait totalement fait. Puisque le monde lui avait tourné le dos, qu’à cela ne tienne - elle a levé les yeux vers le ciel et les étoiles, et n’en a plus décroché depuis.
D’abord car elle pensait que sa mère y était cachée, puis ensuite, la raison reprenant le pas, pour l’astronomie en elle-même et tous les mystères fascinants de l’espace qui lui promettaient tant de nouvelles aventures.
Son père décida de déménager en Angleterre pour passer à autre chose, et ainsi ils vécurent une année à Liverpool, avant qu’il ne rencontre la femme qui devait venir l’aider à sortir la tête de l’eau : sa future fiancée et compagne, la mère de Matthew Williams, devenu depuis le grand frère attitré d’Audrey.
Si la petite fille prit très mal cette union à la base, avoir une famille à peu près complète et fonctionnelle l’aida à passer outre son traumatisme, dont elle ne parle jamais vraiment ; c’est l’une des raisons pour lesquelles elle paraît si étourdie, dévouée à des rêveries trop lointaines pour pouvoir l’atteindre.
L’année de ses 12 ans, elle entra enfin à Poudlard, et elle aurait largement préféré prendre les chariots avec les drôles de chevaux comme les élèves plus âgés plutôt que les barques du lac. Cette traversée de l’enfer lui aura au moins permis de rencontrer celle qu’elle considère comme sa meilleure amie, la trop enthousiaste Olivia Headland, aussi Gryffondor qu’on puisse l’être.
Aujourd’hui à Serdaigle, Audrey s’est réconciliée avec le monde ; elle réalise qu’il peut toujours autant donner que ce qu’il lui a pris - comment ne pas être heureuse en vivant à proximité de la tour d’astronomie ?
Pseudo : KikkiDanette
Âge : 18 ans (:
Sexe : Pas assez souvent.
Comment avez-vous connu le forum : DC ¯\_(ツ)_/¯
Commentaire : Oui, encore la maman. ( ͡° ͜ʖ ͡°) Et je suis pas désolée pour AnoHana
Code du règlement : Déjà fait 3:D

Serdaigle
Serdaigle
avatar

Mon personnage
Citation: "Les étoiles sont le fruit doré d'un arbre hors d'atteinte." - George Eliot
"Les étoiles sont le fruit doré d'un arbre hors d'atteinte." - George Eliot

ϟ Nation représentée : Ottawa
ϟ Parchemins : 6
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hey, lady. Let's go to space. | Audrey Wallace | Ottawa Jeu 6 Avr - 14:06

LIL SISTAAAAA <3

Wallace et Gromite



Club:
 


Merci à mon écossais préféré !:
 


Votre préfet canadien vous cause en #ff99ff
Qui...?
Qui...?
avatar

Mon personnage
Citation: Nous vivons dans la neige. Nous savons ce qu'est le froid. Nous avons appris à le vaincre. Comment ? En lui opposant sans cesse l'allégresse du cœur.


ϟ Nation représentée : Canada
ϟ Parchemins : 295
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hey, lady. Let's go to space. | Audrey Wallace | Ottawa Jeu 6 Avr - 14:21

Oh la choupinette ♥



Mes clubs:
 

Miss Camping ♥:
 

Très beaucoup merci à Margaux pour l'ava et l'aesthetic ♥

La hongroise vous cause en #009900
Celle qui n'a jamais joui
Celle qui n'a jamais joui
avatar

Mon personnage
Citation: Le courageux n'est pas celui qui donne les coups, mais celui qui y résiste.


ϟ Nation représentée : Hongrie
ϟ Parchemins : 1719
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hey, lady. Let's go to space. | Audrey Wallace | Ottawa Jeu 6 Avr - 14:35

Rebienvenuuue :33 Oh, la cutie <3


Others~:
 
Le japonais vous cause en #945b42
Kikoo, la victime
Kikoo, la victime
avatar

Mon personnage
Citation: "One is not born a wizard, one becomes one"


ϟ Nation représentée : Japon
ϟ Parchemins : 1374
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hey, lady. Let's go to space. | Audrey Wallace | Ottawa Jeu 6 Avr - 14:38

Une pitchounette par-ici ♥



Ada padang, ada belalang
Je suis à la fois le blanc et le rouge. Je suis la joie de l'un et le malheur de l'autre. Je suis petite mais tout aussi grande. Je parle avec sagesse mais pense avec rudesse. Je suis le blanc de ton noir. Je suis le noir de ton blanc. Je crie lorsque je suis silencieuse. Je suis faible et aussi forte. Je suis l'un et l'autre. Je suis eux, et je suis elle. Je suis l'union des deux. Je suis le fruit. Je suis le juste milieu.
   
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Mon personnage
Citation: Don't be just a good girl : own yourself.


ϟ Nation représentée : Indonésie.
ϟ Parchemins : 306
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hey, lady. Let's go to space. | Audrey Wallace | Ottawa Jeu 6 Avr - 14:48

Rebienvenue ~

Une coupine Serdaigle c'est cool ! *pas sur le bon compte nyuuuh*



L'italien veee en #999999  ~
Merci à Aly pour l'avatar ♥
Merci Peuchère pour le faceclaim ♥
Connerie ambulante
Connerie ambulante
avatar

Mon personnage
Citation: « I am and always will be the optimist. The hoper of far-flung hopes and the dreamer of improbable dreams. »


ϟ Nation représentée : Italie du Nord
ϟ Parchemins : 756
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hey, lady. Let's go to space. | Audrey Wallace | Ottawa Jeu 6 Avr - 16:32

Tu es validée !
Rebienvenue sur Pasta Kedavra! et dans la maison Serdaigle ! Why vous faites du mal aux mamans comme ça làààà ;v; Maintenant que tu es validée, tu vas pouvoir faire plein de choses ! (tmtc)

Tu as maintenant la possibilité de venir RPCB avec nous ! N'hésite pas de faire un tour sur Bellatrix, notre chatbox.

Crée toi dès maintenant un journal intime où tu pourras lister les relations de ton personnages et tes RPs.

N'hésite pas à faire une demande de RP pour pouvoir te trouver un partenaire d'écriture.

Surtout, amuse-toi bien sur le forum ! Et n'hésite surtout pas à faire de la pub autour de toi et à voter régulièrement aux TS.
MADE BY SIFR





Merci à Keith pour cette signature ! ♕


Club cuisine:
 
Les pensées suicidaires
Les pensées suicidaires
avatar

Mon personnage
Citation: “What you gave me was a reason. Not an excuse. Because there’s sex, making love and fucking. And then there’s you.”


ϟ Nation représentée : France
ϟ Parchemins : 1301
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Hey, lady. Let's go to space. | Audrey Wallace | Ottawa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Nouveau FAQ de GW sur Space marine» Space wolves VS tyranides» Space Marines à vendre (pleins d'affaires)» Chaos Space Marine Roster - Legion of the Damned» Space Hulk et eldar
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Dossiers scolaires :: Dossiers validés-
Sauter vers: