Partagez|

[Avril 1992] It's a beautiful day, outside... || ft. Safir E.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: [Avril 1992] It's a beautiful day, outside... || ft. Safir E. Dim 16 Avr - 22:17

Time will never catch us up

ft. Safir Etherbaiev

Le printemps, c'était beau.

Ayunda était frileuse, habituée depuis sa tendre enfance aux températures avoisinant les 30°. Forcément, en vivant son adolescence en Écosse, il y avait de quoi craindre le changement brutal, ainsi que les fièvres nouvelles... Son premier automne – qui n'existe pas en Indonésie – lui valut une bonne fièvre un mois après sa première rentrée. Autant dire que les premiers furent difficiles... Aujourd'hui, elle n'était toujours pas immunisée contre le froid, et ne s'y était toujours pas habitué – mais au moins, elle n'allait plus être surprise.

Le printemps, c'était têtu. C'était froid, et chaud. Il pleuvait, il ventait, et des fois, ça tapait comme à Jakarta. Mais c'était imprévisible. Au moins, le temps était meilleur, et elle pouvait déjà songer à abandonner ses gilets.

Par chance (enfin on sait pas ?) aujourd'hui était non seulement ensoleillé, mais en plus il ne faisait pas froid. Frais, à la limite, mais c'était largement supportable. C'était le genre de fraîcheur agréable qui annonçait le départ définitif de l'hiver, et l'annonce à pouvoir porter plus léger sur soi – être moins encombré, quel bonheur ! Ayunda se permit donc de passer dans le parc de l'école, alors que ses cours de la matinée étaient finis.

Les derniers mois qui avaient suivi étaient relativement calmes, pour ne pas dire « ordinaires ». La nouvelle année avait bien commencé, et l'indonésienne pensa que c'était bon signe. Certes, il y a eu des mésaventures, à Poudlard, et elles n'allaient sans doute pas se terminer de sitôt... mais la chance semblait avoir tourné. Elle espérait ? Elle le souhaitait. Oui, aujourd'hui était un jour à penser positif.

En s'avançant sur l'herbe avec tranquillité, Ayunda remarqua une personne étendue dans celle-ci, à moitié à l'ombre d'un arbre. Elle la reconnut tout de suite, et comptait passer son chemin... mais un détail l'amusa. Elle s'approcha discrètement de Safir, qui dormait paisiblement entre les brins.

Au-dessus de son nez était pendu le long fil d'une petite araignée, presque aussi grosse que le petit doigt.

Elle ne bougeait pas, et se contentait de rester là, au-dessus du visage du kazakhstanais. La plus jeune s'accroupit, posant coudes sur les genoux et visage entre les mains. Elle sourit et pouffa sans faire de bruit, se délectant simplement d'observer. Safir avait le don de pouvoir dormir sans que rien ne le préoccupe. L'araignée pourrait sans doute se poser et se promener sur son visage qu'il ne sentirait rien.

Et c'est ce qui arriva : elle se posa sur le bout du nez, et y resta, comme si la fierté l'avait touché.

Ayunda ne put retenir un rire assez fort, surprise par le ridicule. Lui qui avait visage à jouer si fort les hommes sérieux, il y avait de quoi trouver ça comique.

DEV NERD GIRL




Ada padang, ada belalang
Je suis à la fois le blanc et le rouge. Je suis la joie de l'un et le malheur de l'autre. Je suis petite mais tout aussi grande. Je parle avec sagesse mais pense avec rudesse. Je suis le blanc de ton noir. Je suis le noir de ton blanc. Je crie lorsque je suis silencieuse. Je suis faible et aussi forte. Je suis l'un et l'autre. Je suis eux, et je suis elle. Je suis l'union des deux. Je suis le fruit. Je suis le juste milieu.
   
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Mon personnage
Citation: Don't be just a good girl : own yourself.


ϟ Nation représentée : Indonésie.
ϟ Parchemins : 325
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Avril 1992] It's a beautiful day, outside... || ft. Safir E. Lun 17 Avr - 20:26

Tu n'étais pas empli de certitude à propos de la matière qui allait s'indigner des effluves de ton légendaire laxisme. Tu avais pris le temps, tout le temps nécessaire pour te galvaniser de la plénitude du calme véhiculé par la nature t'embrassant de ses voluptueux bras. Tu étais bien loin, à l'abri de ces innombrables conversations dont tu étais le centre d'intérêt qui fuseraient bientôt au coeur de la salle de classe et ricocheraient avec légèreté sur chacune de ses parois. Ces murmures enveloppés de fallacieux jugements n'affligeraient pas tes tympans. Cette petite colline ne serait désormais plus solitaire. Elle pouvait profiter de l'accompagnement de la légère dureté de ton dos asservissant sa douce boiserie. Tes bras étaient croisés derrière ta tête pour la soutenir de leur présence et tes prunelles étaient ancrées au creux de l'azuré du firmament. Un oiseau immaculé le traversa avec habileté et tu demandas quelle pouvait bien être la sensation d'être doté d'ailes. Tu continuas à te perdre un peu plus dans le silence de tes contemplations.

Tes iris ne tardèrent pas à chanceler. Ils se tintèrent de la lueur de l'éreintement et se dissimulèrent progressivement sous chacune de tes paupières désormais fermées. Ta tête s'affaissa peu à peu sur le côté à mesure que tu t'enlisas au coeur de ton assoupissement. Un faiblard soupir d'intense plénitude franchit tes lèvres entrouvertes qui se scellèrent par la suite. Tu te laissas bercer par les bras de Morphée, ne te souciant guère de l'écoulement du temps. Tu ne te rendis pas compte de cette araignée un peu plus tard suspendue à quelques centimètres à peine de ton visage. Elle pouvait profiter de la plongeante vue sur les traits détendus de celui-ci. Elle finit par décider d'exposer sa fierté sur le sommet de ton nez. Elle aurait pu y demeurer immobile mais préféra parcourir tes lèvres. Un petit rire embaumé d'amusement fit doucement gronder les tréfonds de ta gorge à cause de sa délicatesse chatouilleuse. Tes prunelles s'ouvrirent paresseusement et tu lui présentas lentement ton index. La créature y manifesta son intérêt en s'y accrochant agilement. Elle se lova sur lui avec sérénité et ton attention s'accrocha au visage d'Ayunda.

Bonjour Ayunda. Que fais-tu ici ?


Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Avril 1992] It's a beautiful day, outside... || ft. Safir E. Mer 17 Mai - 22:12

Time will never catch us up

ft. Safir Etherbaiev

Elle sourit.

« Bonjour Ayunda. Que fais-tu ici ? »

- Bonjour, Safir, répondit-elle pour l'instant avec juste un sourire. Comme toi, je suppose : je prends l'air.

À ces mots, la demoiselle s'installa plus confortablement près de lui, en tailleur, là où l'herbe semblait aussi douce qu'un tapis. Elle ne se gênait pas pour s'asseoir un peu partout, même si c'était l'extérieur. Elle n'avait pas peur des tâches d'herbe, d'un peu de terre ou même de la boue. Et puis, ce n'était pas comme à la maison : ici, un coup de baguette pouvait suffire à nettoyer. Même si, des années après sa première année à Poudlard, Ayunda n'a pas changé d'un iota ses habitudes : elle vivait toujours à la moldu, même si la solution était littéralement à porté de mains.

Elle observa le kazakhstanais récupérer l'araignée, agissant comme le contraire de la plupart des demoiselles : amusée. Les araignées ne plaisaient en général à personne, et encore moins aux jeunes filles. C'est moche, c'est affreux, ça a huit pattes, ça pique, ça tisse des toiles, et lorsque ça attrape un insecte suffisamment idiot pour s'y emmêler encore plus, c'est effrayant à regarder... Pour Ayunda, ça n'était pas tant de l'admiration, ou de la fascination : c'était juste normal. Venant d'un pays faisant bon ménage avec la nature, l'indonésienne n'était en rien impressionnée par le fait de trouver un nid d'arachnides dans son armoire – qu'elle élevait en primaire – ou un serpent venimeux au milieu de la cuisine, qui avait traversé une latte du plancher.

Ce n'était donc pas une petite araignée de rien du tout comme celle-là qui allait lui faire peur. En plus, Safir était là. Un garçon calme, plutôt secret, auquel Ayunda s'est pourtant attaché. Certes, elle en connaissait d'autres, comme Yao ou son frère Li (quoique un peu plus excentrique), mais avec l'habitude de voir Ayunda aux côtés de personnes un peu plus expressives (comme Shandara ou Oz) il était particulier d'observer l'indonésienne profiter du calme qu'évoquait le Serpentard. Le seul Serpentard avec lequel elle avait tissé un lien d'amitié, d'ailleurs...

Assez ironiquement, tout les Serpentard qu'elle avait rencontré ne lui plaisaient pas. Gilbert était bizarre, le sourcilleux Kirkland un vrai tyran, et João, n'en parlons même pas... Safir fut la seule exception. Certes, il était un peu spécial, dans le fond – on ne pouvait pas tout savoir d'une personne, chacun avait ses secrets – mais étrangement, une petite complicité s'était installé, entre eux.

Assise assez proche, elle continuait de regarder l'araignée faire son petit tour sur la main du garçon. Lorsque cette dernière sembla retourner vers l'ongle, Ayunda toucha du bout du doigt le sien, invitant la bestiole à venir la voir, elle. C'était ça, qu'ils étaient : un duo d'asiatiques en somme tout à fait normal, un peu perdu dans une bulle privée qui les changeait de leurs autres habitudes, lorsqu'ils étaient tout les deux.

- Tu rattrapais ton sommeil ? Tu as mal dormi ?

DEV NERD GIRL




Ada padang, ada belalang
Je suis à la fois le blanc et le rouge. Je suis la joie de l'un et le malheur de l'autre. Je suis petite mais tout aussi grande. Je parle avec sagesse mais pense avec rudesse. Je suis le blanc de ton noir. Je suis le noir de ton blanc. Je crie lorsque je suis silencieuse. Je suis faible et aussi forte. Je suis l'un et l'autre. Je suis eux, et je suis elle. Je suis l'union des deux. Je suis le fruit. Je suis le juste milieu.
   
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Mon personnage
Citation: Don't be just a good girl : own yourself.


ϟ Nation représentée : Indonésie.
ϟ Parchemins : 325
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Avril 1992] It's a beautiful day, outside... || ft. Safir E.

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

[Avril 1992] It's a beautiful day, outside... || ft. Safir E.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» 7 avril : 204e anniversaire de la mort de Toussaint» Extreme Rules - 25 avril 2010 (Résultats)» 21 AVRIL 1971 /21 AVRIL 2010 DISPARUTION D'UN LEADER VISIONNAIRE !» undi 27 avril 2009 FORCES OCCULTES, FORCES CULTURELLES A 969 mètres d’altitude» Premier Avril
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Extérieur :: Parc-
Sauter vers: