Partagez|

Our bodies were printed as blank pages to be filled with the ink of our heart.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Our bodies were printed as blank pages to be filled with the ink of our heart. Ven 1 Sep - 20:41

Kenneth Benbow
Pictes
Nom : Benbow.
Prénom : Kenneth.
Date de naissance : 01/11
Lieu de naissance : Quelque part au Pays de Galles.
ge : 29 ans.
Poste occupé à Poudlard : Professeur d’Arts et Musique Magiques.
Directeur de maison : Non
Animal de compagnie : Mister Cat, un chat Somali à poils longs.
Ascendance : Sang-pur
Fratrie : Il est le frère de Aileas Benbow, la professeure de Sortilèges, ainsi que l’oncle du clan Kirkland.
Don : C’est un animagus. Il possède la capacité de se transformer en un chien de race Utonagan.
C’est ce bon gros toutou tout roux.

Baguette : Bois de Sycomore, coeur en dragon, 32 cm, souple.
Patronus : Un loup.
Epouvantard : Il se voit enfermé, et incapable de s'échapper.
Reflet dans le miroir du Riséd : Il se voit simplement avec sa femme, et les enfants qu’ils n’ont pas encore, heureux.
Odeur de l'Amortentia : L’encre, le sang et le monoï.
Votre personnage peut-il voir les Sombrals : Non.
Aventurier
Entêté
Courageux
Grognon
Passionné
Sans-gêne
Réactif
Agressif
Curieux
Impatient
Ouvert
(Trop) sincère
Caractère :
Vous avez dit sang-pur ? Vous avez dit originaire d'une famille noble ?
Oui il l'est. Exactement.
Mais... Mais non, ça ne se voit pas. Pas de prime abord en tout cas.
Outre son physique, décrit plus bas, son caractère le démarque aussi beaucoup de ce qu'on attend d'un sorcier de son "rang social".
C'est un artiste, un électron libre, pas sans foi ni loi, mais qui ne se fait dicter ses règles et ses principes par personne d'autre que lui-même.
Oui, en gros, il n'en fait qu'à sa tête, au plus grand damne de ses proches.
Il fait ce qu'il aime, ce qu'il a envie de faire, la vie n'est pas un jeu mais presque. Tout abandonner du jour au lendemain pour tout recommencer sur un coup de tête ? Fait et refait, il n'a pas peur de l'inconnu, et par ailleurs il s'ennuie vite quand il ne se lance pas de défi. Le train-train quotidien ne l'intéresse pas : sa vie, c'est une aventure. Se réveiller le matin sans avoir la moindre idée de là où il se trouvera le soir-même, ni de quoi sa journée sera faite, pour lui c'est grisant. C'est un aventurier, il aime découvrir le monde, les gens qui y habitent, les cultures différentes de la sienne... Magiques comme moldu, d'ailleurs ! Pourquoi se priver, hein ? Il a appris à vivre à la perfection entre les deux mondes -bien que l'adaptation ne fut au départ pas facile-, avoir arrêter les cours tôt ne l'empêche pas d'être aujourd'hui un sac à connaissances (souvent inutile) sur ces deux mondes si différents. Sa curiosité l'aura poussé à aller aux quatre coins du monde, et il a toujours, toujours une histoire à raconter sur un truc qui lui serait arrivé çà et là.
Vous l'aurez compris, c'est un homme ouvert d'esprit, toujours souriant, avide de nouvelles rencontres. Accessible, bavard, il n'est pas si difficile à approcher, et aura toujours un sujet de conversation, quel qu'il soit. Attention cela dit, il n'a pas le temps de mettre les formes dans ses paroles, ni d'y ajouter des tas de manières... Il dit les choses comme elles sont, et comme elles lui viennent. Si ça te vexe...? Tant pis pour toi. A moins que tu ne sois vraiment proche de lui, il y a peu de chance pour que ton avis ne lui importe. Il est brute, et tu t'y feras, c'est tout.
Autre détail important, Kenneth a un attrait évident pour l'art dans toutes ses formes, est un excellent musicien qui maîtrise plusieurs instruments ainsi qu'un dessinateur au talent indéniable, mais dans sa vie il n'y a pas que l'art et l'aventure, loin de là. L'une de ses autres passions n'est autre que la magie ancienne, celtique, druidique, qu'il pratique depuis des années maintenant, qu'il maîtrise à sa façon. Il n'y ressemble pas comme ça, mais c'est un sorcier de talent qui a appris l'art de la métamorphose, suivant les principes ancestraux qui lui ont été enseignés, réussissant par ce biais à devenir animagus, à la surprise, il faut le dire, de sa famille.
Et aujourd'hui... Cet homme devenu professeur au sein de Poudlard. Ouais... Y a un truc qui colle moyen.
Mais tout s'explique, il est loin d'être stupide.
Kenneth est très famille, bien qu'il en ait vécu éloigné pendant des années. Protecteur, les événements récents à Poudlard n'auront pas manqué d'attirer son attention. De là où il est, il veut être capable de veiller sur ses proches, et de prendre les choses en mains si besoin. C'est peut-être présomptueux de sa part de ne faire confiance à personne d'autre que lui-même pour cette tâche, mais que voulez-vous. Il serait mauvais de le sous-estimer, après tout, une rumeur court, racontant qu'il aurait été capable de vaincre Romulus lui-même lors d'un duel...

Physique :
Sachez que, que vous ayez cette option ou non, il est fort fort probable que vous connaissiez Kenneth, vous savez parfaitement de qui il s’agit quand on en parle. En même temps, il a un physique plutôt… Atypique. Difficile de le louper, il fait tâche, au sein de l’école, et ce pour plusieurs raisons.
Kenneth est un homme grand, musclé. Un bon mètre quatre-vingt-quatre pour quasiment quatre-vingt-dix-kilos de muscles. Ses épaules sont larges, les heures d’entraînement ayant laissé leurs marques.
Ses cheveux sont roux, coupés courts, jamais vraiment coiffé, l’ordre n’a jamais vraiment réussi à imposer sa loi dans cette tignasse de feu dont il est si fier. On notera qu’ils sont étonnamment doux au toucher, mais croyez-moi, à part si vous portez la même alliance que lui à votre annulaire gauche (ce qui n’est pas le cas) n’essayez pas d’y glisser la main. Ça ne pourrait que mal se passer.
Son visage est un peu long, son front n’est pas très large, et sa mâchoire est carrée. Ses pommettes ressortent légèrement, donnant à ses joues l’impression d’être un peu creusées. Ses lèvres sont fines, naturellement roses, et cachent une rangée de dents blanches bien alignées. Ses yeux, très légèrement en amande, sont surmontés par des sourcils roux de taille tout à fait normale (:T), sont d’une couleur noisette, qui vire au ambré si exposés à une lumière forte. Mais évitez lui ce supplice, quand même.
Ses oreilles sont percées. Deux trous à chaque lobes, ainsi qu’un conch des deux côtés.
Et c’est là que vous me dites qu’au final il a l’air d’être un homme plutôt quelconque, hein ? Ne vous en faites pas, ce qui le démarque, j’y viens !
Sa peau, pour ce qui est encore visible, est blanche, comme un cachet d’aspirine. “Visible”, car son corps est couvert de tatouage. Sur les bras, poignets, mains, mais aussi les épaules, le cou, le torse, le dos, le ventre et les jambes. Seul son visage est “intact”, si je peux dire les choses ainsi. Il est couvert de symboles, en majorité celtes, runes, lettrages et pour certains même oeuvre en tout genre, chacun ayant leur propre signification. Une passion qui sans le moindre doute ne passe pas inaperçue, faisant du professeur d’art l’une des personnes au physique le plus atypique de cette école...

Histoire :
Kenneth, c'est l'exemple parfait du gosse qu'on n'attendait pas. Troisième enfant et petit dernier de la famille Benbow, il n’a pas moins de 13 ans de différence avec sa première sœur, et 18 ans de différence avec Aileas, son aînée.
Kenneth, c’était la surprise qui avait fait grimacer : ses parents, sangs-purs, avaient certes eu ses deux sœurs très jeunes, un nouvel enfant presque quinze ans après… Ça reste une mauvaise surprise.
Mais pourtant, neuf mois plus tard, il était là : un petit garçon en pleine santé, un peu maigre mais sacrément braillard.
Et puis quand on l’a vu, au final, on s’est dit “pourquoi pas”.

C’était un gosse qui avait tout pour lui : les bonnes origines, petit dernier de deux grandes familles de sang-purs britanniques, et très jeune déjà il montre, comme ses deux soeurs avant lui, de bonnes affinités avec la magie. Il n’était pas destiné à une vie extraordinaire, mais il aurait sans doute sans mal pu devenir ce qu’il voulait. Tout comme ses soeurs d’ailleurs, il a reçu, avant d’entrer à Poudlard, un éducation digne de ses origines : la lecture et l’écriture bien évidemment, mais aussi les arts et la littérature. Un début d’éducation magique également, bien qu’il ne s’agissait encore que de magie théorique.
Aujourd'hui, s'il devait se plaindre, il ferait remarquer qu'il était un peu seul, dû à l'écart d'âge qui le séparait de ses soeurs, mais outre ça, il n'a pas grand chose à y redire. C'était un gosse heureux.

Comme on peut s’en douter, Kenneth a rejoint Poudlard à l’âge de 11 ans, presque douze dû au fait qu’il soit né en fin d’année. Sans la moindre hésitation du Choixpeau, il fut envoyé à Gryffondor, bien que selon les dires de l’objet magique il possédait de nombreuses qualités souvent données aux membres de la maison Serpentard. Là, il se lie rapidement d’amitié avec des membres de sa maison, du même âge que lui.
En cours, il s’est révélé être un enfant doué, quoi que casse-cou, toujours prêt à commettre la première bêtise qui lui passe par l’esprit. Connu des professeurs, souvent collé, mais pas non plus détesté par ces derniers : il reste un jeune garçon sympathique, le genre à qui on pardonne ses écarts.
Pourtant, au fil des années, ses résultats plutôt que d'aller en augmentant se sont contenté de stagner, voir même de baisser : Kenneth n'a très vite plus fini que par 'intéresser à ses propres passions, délaissant sans honte aucune les autres matières.
Il s'applique en sport, s'en sort en métamorphoses et en sortilèges, excelle en Arts et en études des runes. Pour le reste... Il fait au stricte minimum, préférant dessiner en cours plutôt que de travailler.
Déjà à cette époque, Kenneth se sentait différent, déjà à cette époque, Kenneth n'aspirait pas à la même vie que les autres. Il avait toujours rêvé d'aventures, passer sa vie le cul vissé sur une chaise ? Très peu pour lui. On lui a dit de travailler, de devenir Auror, "tu en verras du pays, tu verras !" mais des études ? Si longues ? Très peu pour lui.
C'est bien pour cela qu'il se contentera de ne passer que ses BUSEs, pour faire plaisir aux parents -bien que sa réussite à l'examen fut plutôt moyenne-, et quitta Poudlard à la première occasion. Pas d'inquiétude, il ne l'a pas fait sans savoir où il allait non plus : il a commencé son aventure.
Bon, petit hein, mais c'était un début. Il est devenu apprenti chez un tatoueur de Londres, pour vivre au maximum sa passion. Bien évidemment ses choix n'étaient pas approuvés par la famille, mais Kenneth, 17 ans, tout juste majeur, ne s'en préoccupait nullement. Il a fait sa vie, il a appris à vivre de son art, et s'est fait un nom dans le milieu, à la fois magique et moldu. Son corps aussi est en soit devenu son oeuvre, se recouvrant petit à petit de tatouages de toutes sortes, témoignant de ses ressentis, ses expériences. On notera cela dit la prédominance de symboles celtiques sur sa peau, signe de cette seconde passion, de ce mode de vie qu'il a adopté dans le courant de sa vingtième année après sa rencontre avec celui qu'il appelle aujourd'hui "son mentor" avec amusement. Druide, on l'aurait pas cru mais il en était devenu. Des années d'apprentissage, tout autant de frustration, mais il était entêté, le bougre. Et bien que devenir animagus n'était pas chose facile, il en avait vu le bout, car c'était nécessaire, il le devait pour aller jusqu'au bout.
Et c'était ainsi qu'il avait vécu sa vie. Tatoueur indépendant reconnu dans son milieu, qui voyageait de shop en shop au gré de ses envies, apprenti puis devenu druide, par curiosité d'abord, par passion ensuite. Et sa vie aurait pu continuer ainsi, longtemps, éternellement même, mais cette année, l'artiste se pose. Pas de façon définitive, il est évident qu'en dehors de l'école il continuera d'exercer son art, mais les événements de ces dernières années à Poudlard l'ont décidé à se joindre au personnel de l'école, pour des raisons qu'il ne partagera pas forcément.

Après tout, on a pas forcément besoin d'aller jusqu'au bout du monde pour trouver l'aventure, n'est-ce pas ?

Pseudo : Tam
ge : 22 ans.
Sexe : Pouet.
Comment avez-vous connu le forum : Lol
Commentaire : C’est l’histoire de Tam, qui, à Berlin, s’est endormie en écoutant les musiques de Outlander, qui s’est réveillée beaucoup trop tôt, qui a recommencé à les écouter parce que why not, et qui a été frappée par la foudre de l’inspiration.
Normalement promis cette fois c'est la bonne.
Code du règlement : À envoyer par MP à un admin

Tonton is not ded
Tonton is not ded
avatar

Mon personnage
Citation:


ϟ Nation représentée : Pictes
ϟ Parchemins : 37
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Our bodies were printed as blank pages to be filled with the ink of our heart. Ven 1 Sep - 22:00

AH
Personnel
Personnel
avatar

Mon personnage
Citation: Si vis pacem, para bellum


ϟ Nation représentée : Rome Antique
ϟ Parchemins : 424
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Our bodies were printed as blank pages to be filled with the ink of our heart. Ven 1 Sep - 22:39

AH


Others~:
 
Le japonais vous cause en #945b42
Kikoo, la victime
Kikoo, la victime
avatar

Mon personnage
Citation: "One is not born a wizard, one becomes one"


ϟ Nation représentée : Japon
ϟ Parchemins : 1459
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Our bodies were printed as blank pages to be filled with the ink of our heart.

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

Our bodies were printed as blank pages to be filled with the ink of our heart.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Les 3 pages!!!!» Love is composed of a single soul inhabiting two bodies [Erevu]» Page Jaune haitienne ? ( Yellow page)» Sites correcteur d'orthographe» Le secret de Térabithia
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Dossiers scolaires :: Dossiers validés-
Sauter vers: