Partagez|

Qu'ai-je raté ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
MessageSujet: Qu'ai-je raté ? Jeu 12 Fév - 14:27

Qu'ai-je raté ?



Il est vrai que nous ne pouvons pas toujours être présent sur la CB quand des choses importantes se passent.
Ici est donc le meilleur endroit pour résumer brièvement vos aventures de RPCB ou bien même colporter des rumeurs...

A la suite de ce message, vous devez raconter brièvement les événements qui se sont déroulés sur la CB. Il doit néanmoins s'agir d'actions ayant un impact sur l'évolution de votre personnage ou sur celui des autres.

Il est donc très peu conseillé de mettre "Aujourd'hui, Antonio a mangé une tomate". Clairement on s'en fiche de ça. ♥


Si tu as des questions, clique sur un membre du staff !
Personnel
Personnel
avatar

Mon personnage
Citation: Si vis pacem, para bellum


ϟ Nation représentée : Rome Antique
ϟ Parchemins : 385
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qu'ai-je raté ? Jeu 12 Fév - 17:27

Comme vous le savez probablement tous, Tonio est en couple avec Gilbert depuis un bon mois déjà!Et bien notre ami l'espagnol, malgré tout l'amour qu'il porte pour l'allemand, n'a pas pu s'empêcher d'aller voir ailleurs dès qu'il a eu le dos tourné. Avec qui?Lovino Vargas, le fils du directeur. Et il compte bien continuer cette double relation encore longtemps.
Et oui, rien que ça. Quand Antonio se met dans la merde, il y va jusqu'au bout, vas-y Toniño~


"make people go wild, make them roar and become animal again."
             
Baiseur de crocodiles
Baiseur de crocodiles
avatar

Mon personnage
Citation: "2LAME4SCHOOL"


ϟ Nation représentée : Espagne
ϟ Parchemins : 589
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qu'ai-je raté ? Ven 13 Fév - 15:29

J'ai oublié de le dire mais hier soir, Madame Aodrena Bonnefoy était bourrée dans la Grande Salle et a commencé à danser sur les tables avec des élèves...
J'ai honte...

La rumeur va faire le tour du château en très peu de temps !!





Merci à Keith pour cette signature ! ♕


Club cuisine:
 
Les pensées suicidaires
Les pensées suicidaires
avatar

Mon personnage
Citation: “What you gave me was a reason. Not an excuse. Because there’s sex, making love and fucking. And then there’s you.”


ϟ Nation représentée : France
ϟ Parchemins : 1297
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qu'ai-je raté ? Dim 15 Fév - 5:30

La soirée de Saint-Valentin s'est d'abord très bien passée mais elle a très vite dérapé. Entre Arthur qui a fini bourré à danser sur les tables, la petite blague d'Aodrena et les couples, il y avait de quoi. Pour commencer, Aodrena, certainement d'humeur trollesque, a pris une potion qui l'a fit rajeunir jusqu'à ses cinq ans. Tout le monde est tombé dans le piège et la tête déconfite qu'ils tiraient tous au final était vraiment extraordinaire, notamment Francis et Luciano qui s'étaient mis à lui tourner autour.
Du côté de Francis et Arthur, l'écossais était terriblement jaloux de la proximité de son petit-ami avec sa mère avec qui sans le savoir, il flirtait mais il se moqua bien de lui à minuit quand elle reprit son âge d'antan. En pleine soirée, Arthur a fini bourré à danser sur les tables et ça être étrangement tactile et aimant avec Francis. Il a cependant terminé à s'endormir dans ses bras.
Parlons maintenant du triangle amoureux que sont Gilbert, Tonio et Lovino. Tout avait l'air de bien se passer jusqu'à ce que, pendant qu'Antonio parlait affaire avec Tim et se fasse employer en tant que directeur en communication, son petit-ami et son amant commencent à se crêper le chignon. Heureusement, Tim et l'espagnol ont réussi à les arrêter et les calmer un peu mais une petite tension restait. Alors que pour montrer comment danser un tango à Gilbert, Tonio eut pris comme partenaire Lovino, l'allemand n'était que rempli de jalousie. Bonne amie qu'était Eli, elle allait dire deux-trois mots aux deux méditerranéens. Et par la même occasion, appris la tromperie de l'espagnol. Heureusement pour notre idiot d'espagnol, elle préféra aller se coucher, encore trop choqué pour faire quoique ce soit, raccompagner par Luciano. Gil et Tonio se disputèrent un peu mais finirent par aller se coucher ensemble, trop fatigués mentalement et physique pour se tirer la gueule.
Mais entre toutes ses engueulades, il y eut aussi un baiser entre Gawain et Luciano, bien que le petit Kirkland soit parti bien vite, certainement trop troublé et encore sous le choc. Quelle sera la réaction d'Arthur en l'apprenant?RDV sur la CB pour le savoir~
Et si vous vous rappelez bien, Elizaveta penchait cruellement entre son amour pour Gilbert et Roderich. Et bien, elle s'est enfin décidée et les deux forment désormais un joli couple tout heureux ♥

Tout ça pour dire que la Saint-Valentin, c'est pas toujours la joie, ou pas à Poudlard en tout cas!


"make people go wild, make them roar and become animal again."
             
Baiseur de crocodiles
Baiseur de crocodiles
avatar

Mon personnage
Citation: "2LAME4SCHOOL"


ϟ Nation représentée : Espagne
ϟ Parchemins : 589
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qu'ai-je raté ? Lun 16 Fév - 4:58

Elizaveta a posé un ultimatum à Tonio. Elle lui laisse une semaine pour avouer à Tonio sa petite aventure avec Lovino à Gilbert. Le soir même l'espagnol se décide et ça donne ça:

Gilbert Beilschmidt : *réagit à peine quand Antonio attrape son visage. À vrai dire, il le voit à peine. Ses yeux sont brouillés par les larmes, et son esprit est trop pris dans sa douleur. Il a mal, oh bordel, c'est comme si on était entrain de lui lacérer le coeur. Mais en même temps... Il se sent trahi aussi. Trahi par celui qu'il aimait, celui qui lui avait empli la tête de rêves qui n'ont d'un seul coup plus le moindre sens. La chute est difficile, douloureuse... Et c'est la voix de Antonio qui finit par le sortir de sa torpeur. "Je t'aime", voilà ce qu'il dit. Un mensonge, c'est la seule chose que Gilbert voit. Comme tout depuis le début, un mensonge. Mais il finit par reprendre, d'une voix aussi faible que tremblante* Non, Antonio... Tu m'as jamais aimé... Parce que sinon... Tu m'aurais jamais fait ça...

@ Antonio F. Carriedo : *sent son cœur se serrer dans sa poitrine en voyant les larmes apparaître dans ses yeux, tremble un peu plus. Il se sait même plus pourquoi il l'a trahit et comment, il ne veut plus savoir, tout ce qu'il sait c'est qu'il était entrain de perdre l'une des personnes les plus chères à ses yeux pour des conneries. A cause de ses conneries. Il s'en veut tellement, tellement qu'il aurait voulu le couvrir d'excuses mais il savait que ça ne servait à rien. Il l'avait déjà perdu, ça se voyait dans ses yeux. Mais Antonio osait espérer. L'amour le faisait espérer que tout n'était pas fini. Et même si cette lueur d'espoir était toute petite, il la prendrait sans hésiter. Car malgré sa trahison, il l'aime profondément* Gilbert s'il te plaît arrête...arrête ! *l'a secoué au dernier « arrête », ne voulant pas entendre de telles choses.* Ne dis pas n'importe quoi Gil. Tu le sais, je t'aime, je ne cesse et je ne cesserai de te le répéter.. *tente un baiser sur ses lèvres, mais les effleure à peine* Si j'ai fait ça c'est parce que je suis un idiot...Pardonne-moi Gil.


Gilbert Beilschmidt : *le fixe sans rien dire. Il le regarde, cherchant quelle réaction il devrait avoir, tout un tas de sentiments contradictoires l'empêchent de réfléchir correctement, et tout autant de questions se bousculent dans son crâne. Pourquoi ? Qu'avait-il fait de mal pour que Antonio lui fasse ça ? Mais surtout... Avec qui ? Avec qui avait-il fait ça, qu'est-ce que Antonio pouvait ressentir pour cette personne...? Il hésita. Était-ce réellement une bonne idée de demander ? Ne valait-il mieux pas rester dans l'ignorance..? Non... Il n'arrive pas à s'y résoudre. Quitte à perdre celui qu'il aimait.. Gilbert veut savoir au profit de qui.* Avec qui...? Antonio, est-ce que je peux au moins savoir ça..?

 @ Antonio F. Carriedo : * a soudainement cette lueur d'espoir qu'il cherchait désespérément depuis tout à l'heure. Alors si il lui disait avec qui, tout allait s'arranger?Ils allaient faire une croix sur cette histoire et continuer d'être le couple heureux qu'ils avaient été jusqu'ici?Du moins c'est ceux à quoi Tonio croyait fort. Et qu'est-ce qu'il n'aurait pas fait pour le bien de son couple, maintenant qu'il l'avait déchiré. Il reprit les mains du blond et en embrassa les bouts des doigts * Oui, oui tu peux tout savoir mi vida, mi corazon... * il recommençait à sourire, le cœur plein d'espoir* C'est Lovino, je t'ai trompé avec Lovino... *il ne réfléchissait plus à rien et se jeta sur ses lèvres pour l'embrasser amoureusement, persuadé que Gilbert lui avait été tout pardonné.*

Gilbert Beilschmidt : *en entendant le nom de Lovino, c'est la colère qui s'empare de lui. Il aurait dû s'en douter, comment avait-il pu être aveugle à ce point ? Mais il n'a pas le temps de jeter un regard noir au concerné, qu'il sent les lèves de Antonio sur les siennes. Un baiser plein d'espoir, plein d'amour. Gilbert peut le sentir... Mais il n'y arrive pas. Il n'y prend plus aucun plaisir... Il ne ressent que du dégoût. Antonio espérait vraiment obtenir son pardon aussi facilement après l'avoir brisé comme il venait de le faire ?! Il allait apprendre, malheureusement, que les choses ne sont pas si faciles...* Mh ! *Gilbert le repousse, d'un seul coup, assez violemment. Il se lève, précipitamment, et s'écarte de quelques pas en arrière* Mais ça va pas ou quoi ?! Tu penses sérieusement que juste ça, ça va suffire pour que je te pardonne ? Mais tu réalises juste ou pas du tout ? Tu m'as trompé, tu m'as trahi, tu m'as menti, tu m'as brisé Antonio !
Je sais pas comment ça marche dans ton monde, mais dans le mien, c'est très simple. Je t'en veux. Je t'en veux, mais tellement ! Je sais même pas si je serais capable de te pardonner un jour... Alors.. Fous-moi la paix. J'ai pas envie de te revoir là. *il regarde qui il reste dans la salle, puis met ses mains dans ses poches* J'en viens à me dire que Swanhilde a raison sur votre compte. Vous n'apportez rien de bien. *parle bien des moldus et né-moldus en général, lawl* Maintenant, si tu veux bien m'excuser, y a quelqu'un que je dois retrouver~ *et il s'en va sans rien ajouter de plus vers la sortie*

 Lovino Vargas :*De son côté, l'italien en avait marre d'entendre ses cries et pleures sans queue ni tête, il s'était donc levé de la table des Serpentard pour se diriger vers l'entrée de la Grande Salle, qu'il ne tarde pas à quitter pour finir son livre en paix.* Fais chier, je peux même pas lire tranquille !

Gilbert Beilschmidt : *ah nan, tu t'en tireras pas aussi facilement ! Il le suit~* Lovino Vargas, reviens ici ! Je crois que toi et moi, faut qu'on ait une petite discussion !

 @ Antonio F. Carriedo : Il se sentait terriblement bien en sentant leurs lèvres enfin réunies mais il manqua de tomber quand il se fit violemment repousser. Il n'arriva pas à comprendre ce qui était entrain de se passer. Il croyait d'abord à une simple taquinerie mais il l'avait repoussé trop fort pour que s'en soit une. Bien de trop fort. * Mais Gilbert... * il se releva assez vite également, s'avançant vers l'allemand avec ce qu'il voulait être un sourire, ici complètement déformé par la tristesse et l'incompréhension. Il s’apprêtait à lui dire combien il l'aimait encore une fois mais cette phrase le fit taire et pour un bon moment. Jamais il ne lui pardonnerait...?Jamais?Il ne put rien ajouter, il était certainement tout aussi brisé que Gil mais surtout il s'en voulait. Ce goût de regret amer en bouche. Il avait envie de vomir. Plus envie de te revoir?Ces mots résonnaient un peu trop fort, et il se mordit le doigt pour le pas pleurer. Alors qu'il voulait s'écrouler par terre pour éclater en sanglots, il sentit des bras rassurants l'entourer. Il huma l'odeur et s'effondra en larmes dans les bras du français* Francis....je-je-....je suis désolé. * il serra avec force son meilleur ami contre lui, les larmes coulant à flot.*

Lovino Vargas : *entend son nom et se retourne, aperçois Gil en colère* CHIGI-GI, tu rêves enfoiré ! *s'enfuit, effrayé*

Gilbert Beilschmidt : *il a juste pas le courage de lui courir après- Il s'en occupera une prochaine fois, là, il va se contenter d'aller se coucher, et pleurer-*

Lovino Vargas : *continue de courir jusqu'à ne plus apercevoir Gil.* ... *reprend son souffle et serre son livre* P'tain, pourquoi il a fallu que j'sois à Serpentard, merde ! *veut pas retourner dans sa maison*

Au final, Francis et Antonio sont partis se réfugier dans la Salle sur Demande, Gilbert et Lovino dans leur dortoir. Comment tout ça va se finir?En tout cas, l'ambiance promet d'être morose.


"make people go wild, make them roar and become animal again."
             
Baiseur de crocodiles
Baiseur de crocodiles
avatar

Mon personnage
Citation: "2LAME4SCHOOL"


ϟ Nation représentée : Espagne
ϟ Parchemins : 589
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qu'ai-je raté ? Mer 18 Fév - 3:50

Aujourd'hui, Tabitha a cassé le nez de Francis contre la table sans raison-
Il a donc goûté à la souffrance du Episkey lancé par Keith.
Quant à Tabitha, en plus d'avoir une coupe de cheveux bien fleurie (cheveux en pétales de fleurs et sourcils en forme de feuille-) elle doit rendre une punition à Aodrena, la maman poule.

Du nouveau du côté de l'ancien couple Antonio/Gilbert.
L'espagnol a eu la brillante idée d'embrasser Lovino alors que Gilbert venait d'entrer dans la salle (en toute innocence et sans le remarquer évidemment) ce qui a énervé et brisé le cœur de l'Allemand qui a demandé des explications à Lovino, jusqu'à en sortir sa baguette.
L'italien ne s'est pas laissé demonter et a dégainé la sienne tout en lui expliquant, je cite, qu'il "s'en branlait de leur couple, qu'il voulait juste que tout ça se termine".
Francis en observant la scène et ne voulant pas que la Grande Salle finisse sens dessus dessous s'interposa (plus ou moins) dans la dispute, sa baguette à porter de main.
Finalement, l'Allemand ne sortit sans piper suivit du Français.
Quant à Lovino, il partit lui aussi dormir.





Merci à Keith pour cette signature ! ♕


Club cuisine:
 
Les pensées suicidaires
Les pensées suicidaires
avatar

Mon personnage
Citation: “What you gave me was a reason. Not an excuse. Because there’s sex, making love and fucking. And then there’s you.”


ϟ Nation représentée : France
ϟ Parchemins : 1297
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qu'ai-je raté ? Ven 20 Fév - 12:23

Le soir du 19 février, Yao avait sorti tout son attirail de feux d'artifices et de costumes traditionnel pour fêter le Nouvelle An Chinois, pendant plusieurs minutes, il a arrosé tout le monde de confettis et à fait voler 3 énormes dragons en tissus dans toute la salle (d'ailleurs Scone, le chat de Aisling, s'est aussi beaucoup amusé en s'accrochant à un serpent volant). Bien sûr quelques personnes se sont pris au jeu et se sont "déguiser" avec les tenues apportés. Sur excité, le chinois a vite lancer les feux d'artifices qui ont bien failli toucher des élèves, mais heureusement personnes n'a été blesser. Pour le final on a eu droit à énormément de feux d'artifices dans toute la salle et un solo de Tabitha avec une chaise retourné ce qui a provoquer, évidemment, un énorme boucan et a donné un bon mal de crâne à tout le monde. Heureusement cela s'est vite terminé et tout est rentré dans l'ordre ce qui as tout d'abord plongé la salle dans un silence de mort avant de retrouver la bonne ambiance habituelle
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qu'ai-je raté ? Sam 21 Fév - 23:00

Hier a eu lieu la mission du BFT. Pour la lire en détail, c'est ici
Antonio est dans le coma, rien de grave apparement mais Francis et Gilbert sont restés toute la journée à l'infirmerie. C'est pourquoi vous ne verrez pas le BFT sur la CB aujourd'hui c:
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qu'ai-je raté ? Lun 23 Fév - 12:26

Ca n'a pas encore été fait, donc je le signale o/

Hier soir, Antonio est sorti du coma. Il s'est rendu dans la grande salle, où il a retrouvé Francis et Gilbert.
A noter qu'il prétend ne pas se souvenir de ce qu'il s'est passé pendant la mission, il est donc impossible de savoir quoi que ce soit pour le moment :I

Et aussi, grande nouvelle !
Après une courte discussion, Antonio et Gilbert ont décidé de se remettre ensemble (eh ouais :T), en espérant que cette fois ça dure XD
Allez, champagne, vous allez retrouvé votre Gil surexcité o/
Tampon de sauvetage
Tampon de sauvetage
avatar

Mon personnage
Citation: « I'm proud of us. »


ϟ Nation représentée : Prusse
ϟ Parchemins : 1364
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qu'ai-je raté ? Mer 25 Fév - 13:10

Hier soir Martin et Luciano ce sont battus!Par après que Gilbert ait bien fait sa garce ( <3 ) en appuyant sur le fait que la petite-soeur de Martin est une cracmol, il avait qu'une chose en tête; le faire payer à Luciano qui l'avait certainement cafté à l'allemand. Ça a fini en un Expelliarmus de la part de Martin et il s'est pris une bonne grosse......Punition de la part d'Aodrena~ ;D

Antonio en cours de soirée, alors que Lovino était encore de mauvais poil, a fini par lui proposer d'aller se bourrer dans une taverne mais reste encore qu'il ait le droit. Car la tromperie est encore toute fraîche et Gilbert est méfiant. Au final, il finissent par y aller tous les trois, ensemble.

Quand ils reviennent, plus tard dans la nuit, ils sont complètement bourrés. Gilbert un peu moins que les autres mais Antonio est le plus amoché. Vu dans lequel état d'esprit est Antonio sous l'emprise de l'alcool, ça a très très vite dérapé et ils sont vite allés tous les trois se coucher dans le même lit, et pas pour faire du tricot!

Quelles seront leur réaction au réveil, quand ils se verront tous les trois nus comme des vers dans un même lit?~ Rendez-vous sur la CB pour savoir :D


"make people go wild, make them roar and become animal again."
             


Dernière édition par Antonio F. Carriedo le Ven 27 Mar - 1:19, édité 1 fois
Baiseur de crocodiles
Baiseur de crocodiles
avatar

Mon personnage
Citation: "2LAME4SCHOOL"


ϟ Nation représentée : Espagne
ϟ Parchemins : 589
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qu'ai-je raté ? Dim 1 Mar - 15:25

C'était beaucoup calme à Poudlard n'est-ce pas?~ Et bien en voici une nouvelle qui saurait vous glacer le sang. Ce matin, Arthur et Tonio ont commencé à se battre. D'abord dans la Grande Salle puis dans des couloirs peu fréquentés. Et voilà ce que ça donne:

Antonio : Bon attend qu'ils soient sortis de la Grande Salle pour le choper par les cheveux et écraser sa tête contre le mur. Tu disais, Kirkland?~

Arthur : ouch, l'encu-.. bien bien bien, c'est comme ça hein.. ok, maintenant qu'ils sont sortit de la Grande Salle, il va pas retenir ses coups Je disais... il serre les dents, est devenu un panda. Il donne un violent coup de coude dans la côte pour le décrocher et le plaque au même mur en enfonçant son genou dans le ventre Que tu allais t'en prendre plein la gueule, Carriedo.

Antonio : Il s'est replié sur lui-même avec le coup dans le ventre et a lâché parce qu'il faut dire que ça fait pas du bien. Il a à peine le temps de réagir qu'il se fait plaquer dans un mur et a un haut de cœur quand il lui enfonce le genou dans le ventre. Mierda... tâtonne comme il le peut et donne de violents coups de pied dans ses tibias pour le faire arrêter et le faire tomber en même temps Ferme ta petite gueule de merde, tu veux?

Arthur : il résiste deux secondes pour les coups dans les tibias mais ça fait quand même bobo, alors il s'écroule à ses pieds. Mais, ouais y'a un mais, dans sa "chute", il agrippe ses cheveux pour l'obliger à s'écraser avec lui. Il attend pas de pouvoir le clouer au sol qu'il passe la main des cheveux au col et lui donne un bon coup de poing qui le transforme en panda à part entière ♥
Va te faire foutre, te faire FOUTRE !

Antonio : Il se fait malheureusement entraîné dans la chute et pousse un râle mélangé à de la douleur et de la rage. Il a l'impression que l'écossais va l'achever mais en même temps, sa fierté le lui permettrait pas. Je vais te tuer...Te tuer! Il se jeta soudainement à son cou, le plaquant par terre, ses deux mains autour de son cou, à le serrer pour qu'il ne puisse plus respirer, rentrant ses ongles dans sa peau.

Arthur : ah quand même là on joue plus. Surprit, il n'a pas le temps de réaliser qu'il cherche vraiment à l'étrangler, et a juste pour réflexe de saisir ces mains autour de son cou. Aïe la peau, à ce train-là, il va être rouge. Il a enfin du mal à respirer et panique un peu en cherchant à le décrocher. Calme Arthur, tu ne vas quand même pas en arriver là.. ! Il secoue un peu les jambes dans la panique, puis vient cogner sa jambe contre son dos le plus fort qu'il peut (oui parce que la tête c'est pas possible elle est trop loin)

Antonio : hurle de douleur et le lâche en roulant sur le côté, en se tenant le dos. Il a mal partout à vrai dire. La colère le ronge autant que la douleur. Il n'arrive même plus à réfléchir correctement. Il lâche quelques larmes amers, toujours sur le dos par terre

Arthur : aaah respire ! Par Merlin il a vraiment un problème Hhu.. huu... il reprend sa respiration et se redresse doucement en toussant, passant un peu ses doigts sur son cou. Il a sans doute quelques traces un peu visibles. T'es vraiment... un enculé... il passe un revers de manche sur ses yeux larmoyants, à cause de la douleur. En arriver là.. faut vraiment... être une pute... Une pute de sang de bourbe comme toi, ça peut faire que ça... il reprend un peu son souffle encore

Antonio : Il sèche ses larmes d'un violent revers de main et étale au même passage le sang qu'il a sur le visage. Il en peut plus. Il est à bout. En plus de ça, depuis la mission, il est de plus en plus violent. Alors là, il n'arrive juste pas à contenir sa colère. Pas envers Kirkland en tout cas et pas après ce qu'il vient de dire. Il réagit au quart de tour au surnom "pute de sang de bourbe" Tu es allé trop loin.....Trop loin! Il plonge sa main dans sa poche et en ressort sa baguette, avant de la pointer sur lui

Arthur : il le regarde, ne sourit même pas, il sait qu'il dit des choses pas jolis mais ça sort tout seul. Toutes ces fois où Carriedo a cherché à l'enfoncer, il faut que ça ressorte. Il cherche sa baguette dans sa poche. Aah ça... Te foutre dans la merde, c'est tout ce que tu sais faire... A quoi ça sert que tu sois à Poudlard Carriedo, hein ? Le sang de bourbe, à quoi ça sert ?!

Antonio : Il a des larmes qui s'écoulent sur son visage déchiré par une grimace de rage. Des larmes de colère, de tristesse, de dégoût. Tout ce qu'il sait c'est qu'il a envie de tuer ce connard. Lui faire ravaler ses mots. Le voir souffrir. En temps normal, il n'est pas ce genre de personne mais là c'est trop. Et une voix dans sa tête, la même que celle avec qui il a signé ce pacte, lui hurle de le faire. La ferme! A ce dernier hurlement déchirant, il lance, pourtant sans le prononcer, un Sectumsempra.

Arthur : il n'a généralement pas peur lorsqu'il se prend un sort, même lorsqu'il est informulé. Mais lorsqu'il est propulsé quelques mètres plus loin, sur le dos, il se rend compte qu'il ne peut plus bouger sans ressentir une insupportable douleur dans tout son corps, si forte qu'il ne parvient pas à parler Ngh.. !! il voulait se relever, mais ses muscles ne lui obéissent pas, c'est même comme s'ils lui disaient que ce n'était pas la peine ... U-Uhhh... les yeux ronds, il laisse ses force l'abandonner lorsqu'il tourne la tête sur le côté et voit son propre sang commencer à s'étaler doucement autour de lui. C'est pas non plus le bain de sang mais il comprend quel sort Carriedo vient de lui lancer... Il a de nombreux soubresauts en pigeant qu'il est sans aucun doute tranché d'un peu partout..

Antonio : Il éclata en sanglots et s'adossa au mur, tout tremblant. Ses yeux se mirent à fixer le sang qui commençait à tacher la chemise d'Arthur et la flaque qui commençait à se former autour de lui. Il grimaça et mit sa main devant sa bouche pour empêcher un hurlement de dégoût de sortir de sa bouche. C'est vraiment lui qui venait de faire ça. Lui et seulement lui sur le coup de la colère. "Ta première victime" lui susurrait cette voix dans cette tête "ta première victime" LA FERME, LA FERME! hurlait-il de toutes ses forces et se tenant la tête, tout tremblant les pleurs secouant son corps. Après un temps, il se mit à quatre pattes et marcha ainsi jusqu'à Arthur, les mains dans son sang Je-je vais te sortir de là....Mais reste vivant..s'il te plait.. Il donnait quelques petites claques à ce dernier pour qu'il reste éveillé et regarda autour de lui en essuyant ses yeux  de ses larmes, se salissant le visage de son sang Je suis désolé...je suis désolé Arthur...je vais trouver quelqu'un...! Il se releva soudainement en gémissant de douleur et se mit à courir comme il le pouvait pour aller chercher l'infirmière

Arthur : le voilà donc "abandonné" sur le sol, baignant dans le sang. Il est éveillé. Pour l'instant. Son torse se soulève et s'abaisse au fur et à mesure qu'il respire, mais difficilement. En plus, ça lui fait un mal de chien. Il ne peut même pas respirer sans que ça le fasse souffrir. Il garde les yeux plissés. Qu'est ce qu'il a été con. D'accord, il est facile à provoquer, mais il aurait dû se taire. Lui qui, en plus, n'accorde aucune importance aux liens du sang, mêlés, purs, moldus, il a fallu qu'il fasse la connerie de se comporter comme un sauvage et voilà le résultat... Mais il n'a pas l'intention de finir ainsi. Il va rester éveillé. En tout cas, il se force. Hors de question de... mourir, comme ça. Le temps passe et lorsqu'il ferme les yeux, gagné par la lourde fatigue qui pèse sur lui, Carriedo n'est toujours pas revenu

Antonio : C'est quelques longues minutes plus tard qu'arrivèrent enfin les infirmières avec un chariot pour mettre Arthur dessus. Elles s'exécutèrent, certes affolées mais avec professionnalisme. Une prononçait un sort pour que l'hémorragie se calme et d'autres pour calmer sa douleur et l'installer sur le chariot et l'emmener rapidement à l'infirmerie pour engager une procédure plus stricte. Antonio lui, regardait la scène, dans l'ombre, les mains rougies par le sang, son visage lui aussi taché. Il pleurait certes, mais en silence. Il avait dit qu'il l'avait retrouvé ainsi. Et les infirmières l'avaient cru. Bas voyons... Je suis pas un monstre, hein...? La voix dans sa tête se fit rassurante et le calma peu à peu. L'espagnol lui se contentait d'hocher la tête, ses pleurs se calmant peu à peu. "Maintenant va dehors, tu veux?Rejoins-moi dans la Forêt Interdite. J'ai quelque chose à te demander." Oui, oui... Il prit Paella entre ses mains et la déposa par terre, sans un mot avant de l'abandonner ici et partir se rincer et se changer. Après ça il partit dans la Forêt Interdite comme la voix le lui avait indiqué.


Suite à ça, Arthur sera à l'infirmerie. Attention, personne ne sait encore qui a fait ça à Arthur. ll n'y avait aucun témoin pendant leur bagarre.


"make people go wild, make them roar and become animal again."
             
Baiseur de crocodiles
Baiseur de crocodiles
avatar

Mon personnage
Citation: "2LAME4SCHOOL"


ϟ Nation représentée : Espagne
ϟ Parchemins : 589
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qu'ai-je raté ? Mer 11 Mar - 18:42

Pour vous re-contextualiser l'histoire, Francis a acheté des feux d'artifices chez Zonko et a décidé de mettre un peu le bazar dans la Grande Salle avec ses amis. Sauf qu'Antonio s'est disputé avec Gilbert, du coup, il n'y a qu'Anto pour foutre la merde avec Francis, et voici ce que ça rend :

Francis Bonnefoy : Eh bien...c'est parti ! *oui, Francis veut éviter de parler de Gil car Anto a l'air vénère uuuhhh*
Antonio F. Carriedo : *en allume un où c'est un gros phoenix de feu qui traverse toute la salle* Por dios- *se cache de ses bras*
Arthur Kirkland : *... wait what-OMFG qu'est ce que c'est qu'ça ?!*
Roderich Edelstein : *des feux d'artifices... Mais ils sont sérieux. Essaye de se tenir a l'ecart*
Francis Bonnefoy : *ricane* c'est génial hein ?
Ludwig Beilschmidt : *relève sa tête de ses lignes et regarde le phoenix... Mais qu'est-ce qu'ils sont en train de faire ??*
Francis Bonnefoy : Vas-y, on en allume plusieurs en même temps !*lance un dragon tout rouge dans la salle* *juste au dessus d'Arthur*
Elizaveta Héderváry : *regarde le feu d'artifice avant d'éclater de rire*
Arthur Kirkland : *a un bref mouvement de bras, réflexe pour protéger son crâne, mais remarque la seconde d'après que c'est juste des feux d'artifice* .... *avada kedavrase Francis du regard*
Gawain Kirkland : *En fait il est sur la table et il kiffe les feux d'artifices.* ... *Ah si il avait son appareil photo de grand.*
Arthur Kirkland : *l'appareil, bro ♥*
Gabriel S. Carriedo : *lève la baguette vers là d'ou provient le bruit * ............ Je vais commettre un fratricide..
Gawain Kirkland : *Je me connais il va l'avoir dans pas longtemps, je vais craquer .. *
Roderich Edelstein : *est en retrait haha*
Francis Bonnefoy : *fait un sourire narquois à Arthur*
Antonio F. Carriedo : *en allume un où c'est un grand gryffon et un autre où c'est qui dispersent des sparkles partout*
Roderich Edelstein : *mes sparkles sont mieux*
Antonio F. Carriedo : *rit, s'amuse comme un petit fou*
Arthur Kirkland : On fait ça à deux... *fusille toujours Francis du regard en prenant lentement sa baguette* Quand ils font leur conneries de groupe, je les déteste...
Francis Bonnefoy : *en allume un qui explose en formant la tête de Romulus HAHA.*
Ludwig Beilschmidt : *regarde les feux d'artifice, en espérant que personne ne va se mettre à brûler-*
Francis Bonnefoy : *car les goodies de Poudlard, c'cool*
Francis Bonnefoy : *les fantômes de la Grande Salle s'agitent avec tout ce boucan*
Elizaveta Héderváry : *admire les feux d'artifice*
Arthur Kirkland : *s'occupera personnellement de ton cas Francis ♥* Je m'occupe du vélane, toi de l'autre imbécile...
Francis Bonnefoy : *que tu crois Arthur* *en balance un autre vers l'anglais en forme de serpent HISS HISS*
Gawain Kirkland : *Regarde son frère et se dit que ça va chauffer, ça va être drôle.*
Francis Bonnefoy : *de toute façon, Francis te fait toujours la gueule depuis hier~ (à Arthur) *
Gabriel S. Carriedo : Compris. *Lance un sortilège de dispersion sur le serpent *
Antonio F. Carriedo : *siffle entre ses doigts et attrape son balai qui vient d'entrer dans la salle* Passe-moi en d'autres!
Arthur Kirkland : *là tu vois il ne sait pas comment le prendre... est-ce que c'est un message concernant son don ou pas, parce qu'il a tendance à paranoier avec ça* ...... *et ça, ça le fout en rogne*
Arthur Kirkland : *heureusement que Gab est là pour le faire disparaître* ... Bien. *grince des dents, et approche des deux débiles*
Francis Bonnefoy : *mais azyy on peut plus rigoler ici* *et grimpe sur le balais d'Anto au passage, à deux sur le balllaiiiis*
Francis Bonnefoy : *lui en file* Vole ! Vole !
Ludwig Beilschmidt : *mein gott mais ils sont fous-*
Gabriel S. Carriedo : .... Enflammer le balais de mon frère ça passe tu crois ?
Roderich Edelstein : *a decide qu il allait profiter du spectacle*
Elizaveta Héderváry : *lance discrètement un sort de bloque-jambe sur Arthur ~*
Lovino Vargas : *Entre dans la Grande Salle* ... Génial même les idiots s'envoient en l'air. *soupire et va s'asseoir à sa table*
Gawain Kirkland : *Il t'a vu Eli èé* ....
Arthur Kirkland : Tout ce que tu veux Gabriel, fais toi plaisir.
Elizaveta Héderváry : *Désolée Gawain, mais un peu d'amusement ça fait du bien à tout le monde ~*
Arthur Kirkland : *... MAIS*
Ludwig Beilschmidt : *les regarde faire. Y'a trop d'agitation pour faire ses lignes en se concentrant*
Arthur Kirkland : *BORDEL....*
Arthur Kirkland : *QUI A FAIT CA?*
Ludwig Beilschmidt : *et il a besoin de concentration, sinon, au lieu de marquer "Je ne dois pas amener mon chien dans la grande salle", il va finir par écrire "Je ne dois pas laisser la prof de potion en vie dans la grande salle"*
Antonio F. Carriedo : *s'envole avec Francis et vole au dessus de la tête des gens en riant*
Francis Bonnefoy : *ricane* *sort sa baguette si quelqu'un vient BRULER LE BALAIS*
Gabriel S. Carriedo : *lève la baguette vers Antonio et Francis * PETRIFiCUS TOTALUS
Gilbert Beilschmidt : *bref, lui il a pas bougé, parce que trop de bruits- Normalement ça le dérange, pas, là il est malade comme un chien, alors il a juste l'impression que sa tête va exploser-* Putaaaiiin... *en plus ses potes s'éclatent sans lui, allez vous faire voir les mecs Francis Bonnefoy : PROTEGO !
Aodrena Bonnefoy : *entre dans la salle avec un gros bouquin*....
Elizaveta Héderváry : *tapote la tête de Gil*
Roderich Edelstein : *Feuer Frei !*
Francis Bonnefoy : Antonio, il y a ton frère qui veut notre mort, il tente de nous pétrifier alors qu'on est en plein vole !
Aodrena Bonnefoy : QU'EST CE QUI SE PASSE ICI!? *sort son sifflet et avec un petit sort pour amplifier, souffle un bon coup*
Francis Bonnefoy : *AHHH sa mère*
Arthur Kirkland : Gabriel ! *lui montre ses jambes qui veulent plus bouger Ludwig Beilschmidt : *sursaute en entendant le sifflet, se tiens droit, alors qu'il a rien fait-*
Gawain Kirkland : *Va rejoindre Eli.* Je t'ai vu hein .... *èe*
Gilbert Beilschmidt : *fout sa tête dans ses bras, là le sifflet de Ao l'a achevé-*
Francis Bonnefoy : *Anto Anto, ma mère nous a vu, faut nous sortir de la grande salleeeeee*
Elizaveta Héderváry : *fait un sourire innocent* Quoi donc ?
Aodrena Bonnefoy : Les espèces de coucou volant vont se poser toute suite!
Francis Bonnefoy : *et au passage, à cause du sifflet, il a failli tomber du balais*
Antonio F. Carriedo : *fait exploser des feux d'artifices à paillettes en attendantmais regarde pas devant lui et fonce dans une fenêtre et tourne la tête devant et-* FRANCIS FRANCIIIS ON VA SE PRENDRE L-… *trop tard ils traversent en la brisant*
Francis Bonnefoy : AHHH !!! *on entend un cri sourd*
Arthur Kirkland : ......................
Gawain Kirkland : ..............................
Arthur Kirkland : *mais ces gars sont..... cons*
Benjamin M. Carriedo : .............
Ludwig Beilschmidt : . . .
Gawain Kirkland : ..................... *FACEPALM.*

-------------------------------------------------------
Après que les deux compères se soient défenestrés, les voilà :

Francis : AHHHHHHHHHHHHHHHH !!! ANTO FAIT QUELQUE CHOSE!!!
Antonio: *essaye d'enlever les bouts de verre qu'il a sur lui surtout et a pas mal de coupures* J'essaye, j'essaye! *a le balai qui vrille, s'accroche bien à son balai* Accroche-toi à moi Francis !
Francis : -s'accroche à Antonio, fooooort- -sauf que le balais fait des looping là- SACREBLEUUUU!
Antonio: POR DIOS JE VEUX PAS MOURIR SI JEUNE! *étouffe vu la poigne qu'à Francis autour de son ventre, s'accroche bien mais voit même plus ce qu'il fait, sait juste qu'il tombe en piqué*
Francis : AHHHHHHHHHHH ANTONIO SACHE QUE JE T'AIME MON AMI ! AHHHHHHHHHH !!!

*Puis comme des cons, ils se crashent dans le Saule Cogneur *

Francis : *tombe comme une merde dans un trou au pied du Saule Cogneur* *K-O* *doit avoir un truc de cassé par contre*
Antonio: *roule par terre quelques mètres plus loin et à un horrible mal de crâne mais est encore conscient* Eh....? *voit le saule cogneur qui est prêt à l'écraser et puise ses dernières forces pour sauter dans le trou et s'écraser sur Francis à la fin de sa chute* Oh..... *ferme les yeux, reste comme ça, a mal partout*
Francis : *respire fort* ...oh...merde...*a mal de partout aussi*
Antonio: *se rend compte qu'il écrase Francis et roule sur le côté en gémissant de douleur mais il s'en fou de lui, il s'inquiète juste pour son bff là* F-francis, tu vas bien...?
Francis : Et toi ? *tousse, a de la terre dans la bouche*
Antonio: *se rapproche de lui et pose sa main dans le dos de Francis* J'ai l'impression de me faire écraser par les boobs de Yekaterina... *lâche un petit rire mais même ça, ça lui fait mal*
Francis : *rigole* Mais avoue quand même que ça valait le coup...*aiiie j'ai mal*
Antonio: Plutôt deux fois qu'une... *prend sa main et la serre dans la sienne, sa joue contre le sol, le regarde en souriant comme il peut* Tu as le visage rempli de coupures...
Francis : ça guérira, j'ai une super lotion. Même si je suis un peu embêter, on est pas à une bêtise près ! .......Tu sais où on est ?
Antonio: *roule sur le dos et regarde autour de lui* On dirait.....Un tunnel.
Francis : Tu...tu peux te lever ?
Antonio: *essaye difficilement et gémit de douleur* S-si... *est seulement à quatre pattes* et toi?
Francis : *se lève...difficilement* je crois que j'ai le bras cassé et je boîte...
Antonio: *s'aide d'un bâton en bois par terre pour se relever* J-je suis désolé Francis...
Francis : t'inquiète....*sourit; bisou sur la joue* *prend aussi un bâton, regarde les petits vieux* ....On revient d'où on vient ou on continue ?
Antonio: *lève la tête* Tu crois sérieusement qu'on est assez en bonne état pour se hisser en haut...? *regarde le tunnel* On continue, on verra bien, de toute façon on a pas tellement le choix...
Francis : *hoche la tête, ils continuent du coup*
Antonio: *marche difficilement, a certainement la cheville cassée sinon les mains ça va, tient la main de Francis tout du long* On est y presque! *se force à lui sourire*
Francis : oui...*l'aide à marcher, mais bon, ils se cassent PRESQUE la gueule à chaque pas* *puis finalement, ils arrivent au niveau d'une trappe*
Antonio: *donne un coup d'épaule dans la trappe et va en premier* Francis...
Francis : *l'aide à monter* Hm...?
Antonio: On....on dirait un salon... *lui tend sa main pour qu'il monte à son tour*
Francis : *monte difficilement* Ouah...ça a l'air poussièreux...*euurkk, de la poussière sur moi*
Antonio: *va se laisser tomber sur le canapé* Ah... *enlève sa chaussure et sa chaussette et voit son pied tout gonflé* On est où....?
Francis : *va s'asseoir à côté de lui* J'en ai aucune idée....*on entend des grincements....*........Tu penses qu'il y a quelqu'un ? *Tu pues des pieds amigo, au passage*
Antonio: C'est peut être la maison de quelqu'un...? *se mord la lèvre* De toute façon, vu notre état...*ça c'est pas extrêmement gentil dis donc dis donc*
Francis : Ouai.......Hominum Revelio ! *sortilège permettant de détecter la présence de quelqu'un, or il n'y a rien qui se passe* Nous sommes seuls...
Antonio: *pose sa tête contre celle de Francis* Qu'est-ce qu'on va faire.....?
Francis : ...Je ne sais pas....*caresse sa main* On va se faire tuer si on rentre...*ricane*
Antonio: Qu'on crève ici ou là-bas.... *ricane aussi et lève les yeux pour le regarder en souriant tendrement mais un autre bruit se fait entendre* ....tu es sûr qu'il y a vraiment personne Francis?
Francis : ...*sa baguette semble réagir à quelque chose* ....*le regarde trop....inquiet, une lueur de panique dans le regard*
Antonio: *voit bien la lueur de panique et relève la tête, sert sa main dans la sienne* Francis....? *regarde autour de lui, n'a pas peur, il est prêt à se défendre, baguette à la main*
??? : *une ombre rentre*
Francis : STUPÉ...!-
??? : Endoloris !!! *sur Francis car c'est une merde, de toute façon, il doit parler à Antonio*
Francis : *tombe juste par terre et a des spasmes*
Antonio: *paniqué, pointe l'ombre de sa baguette et regarde Francis tomber par terre* Francis!Francis!! *se jette sur lui en gémissant de douleur et le secoue, est complètement désemparé* Qu'est-ce que tu veux?! relève son regard vers l'agresseur, en grinçant des dents
??? : *l'agresseur arrête son sort* Antonio Fernandez Carriedo, j'ai à vous parler...
Francis : *s'est évanouit*
??? : Le maître m'envoie...
Antonio: *regarde Francis un instant et passe sa main dans ses cheveux blonds* Désolé Francis... *dépose un baiser sur son front et se relève à l'aide du bâton* Je t'écoute...
??? : Il demande où tu en es...dans ta mission...
Antonio: *détourne le regard* J'y travaille j'y travaille.... *se mord la lèvre* Il me reste que deux jours c'est ça...?
??? : Le maître a été clément et te laisse une semaine de plus...puisque tu as l'air d'être un incapable *ricane* Et n'oublie pas ta seconde mission....
Antonio: *se frotte l'épaule et baisse le regard, silencieux pour l'instant *.... *inspire un grand coup* Dis-lui que ce soir la première mission sera effectuée... *tremble, ne se sent absolument pas bien* Pour la deuxième, il me faudra un peu plus de temps. *regarde Francis évanoui non loin de là*
??? : Bien...Très bien...*on ne voit pas son visage, il porte un masque, un masque semblable à celui de la personne qui était là, le soir où le serment inviolable a été fait* *regarde Francis* Ton ami, si tu veux qu'il reste en vie, il va falloir que tu tiennes ta promesse....Ce serait dommage qu'il lui arrive quelque chose n'est-ce pas....
Antonio: *sert sa baguette dans sa main* Ca-ça n'a jamais été dans le serment de blesser mes proches! Seulement moi! *oui car ça l'affecterait bien plus qu'on blesse ses proches plutôt que lui* J'effectuerai ma mission ce soir et la deuxième dans les deux mois qui suivent, je le promets mais ne vous faîtes rien! *se mord la peau du doigt* Ramène-nous à Poudlard maintenant, s'il te plait... *va mettre Francis sur son dos mais souffre de ses blessures, lâchant quelques larmes et tend son bras*
??? : Mais le serment ne mentionnait pas que l'on ne ferait rien à tes proches....Je vais vous ramener à Poudlard mais avant...*s'approche et point sa baguette dans le dos de Francis* Aegror Obscurus....
Antonio: *regarde l'homme au masque faire, sans un mot, est terrorisé par ce que vient de faire ce dernier* C'était quel sort au juste ça....?
??? : Oh, rien de bien méchant, si tu fais ce que l'on te dit....Dis toi que...si tu désobéis, ton ami en subira les conséquences...*on peut deviner qu'il sourit sous son masque* *lui prend le bras et ils transplanent, dans leur état, la douleur doit être horrible, limite ils ont de la chance de ne pas se faire désartibuler* *ils se retrouvent au bord du lac et l'homme disparait aussitôt après*
Antonio: *gémit de douleur en plus a Francis sur son dos, mais n'a pas le temps de dire quoique ce soit qu'ils se retrouvent au bord du lac avec l'ombre disparue. Lessivé physiquement et mentalement, il laisse tomber Francis sur le côté puis lui et se met à pleurer à chaudes larmes sur le torse du blond, n'essaye même pas de les retenir* Je suis désolé Francis....je suis-...désolé....


(JE METTRAIS LA MISE EN PAGE PLUS TARD HAHA)





Merci à Keith pour cette signature ! ♕


Club cuisine:
 
Les pensées suicidaires
Les pensées suicidaires
avatar

Mon personnage
Citation: “What you gave me was a reason. Not an excuse. Because there’s sex, making love and fucking. And then there’s you.”


ϟ Nation représentée : France
ϟ Parchemins : 1297
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qu'ai-je raté ? Jeu 12 Mar - 15:21

Arthur et Aodrena, étaient partis à la recherche d'Antonio et de Francis, qui avaient fuit à balai suite aux bêtises qu'ils avaient causé dans la grande salle. Après avoir fouillait les alentours du Saule Cogneur, le groupe retrouva les deux élèves à proximité du lac, mais dans un sale état. Les deux étaient couverts de multiples blessures, Francis était inconscient et Antonio en pleure au-dessus de son camarade. Arthur et Aodrena les emmenèrent rapidement à l'infirmerie, où ils furent pris en charge par l'infirmière. Quelque heures plus tard Francis s'était réveillé, quand l'enseignante et le préfet des Serpentard tentèrent d'en savoir plus sur ce qui était arrivé, les deux blessés répondirent qu'ils ne s'en souvenaient pas. Et les deux élèves restèrent à l'infirmerie.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qu'ai-je raté ? Dim 15 Mar - 11:14

Hier soir, Tabitha est entrée dans la grande salle après avoir inondé l'étage, en glissant sur le carrelage. Alfred et elle se sont amusés à éclabousser la salle alors Aodrena a gelé l'eau pour les arrêter. Tab est alors ensuite monté sur le dos d'Alfred et ils sont allés "attaquer" Ludwig qui cherchait juste la paix. Il se sont ensuite mis en route pour attaquer Gilbert mais ce dernier était un peu de mauvais poil alors pour les stopper, Antonio s'est mis à faire une danse plutôt étrange, compte tenu du fait qu'il n'avait rien mangé depuis plusieurs jours. Gilbert l'a alors emmené dans les cuisines pour lui préparer des pomme de terre avec des saucisses. Benjamin et Luciano était encore dans la salle quand Alfred, Tabitha toujours sur son dos, est allé embêter la mexicaine Maria. L'ambiance est rapidement devenue électrique et Maria a frappé Alfred au ventre. S'en suivit une pluie de coupe de Tabitha et Alfred sur Maria et Maria qui se défendait tout de même plutôt bien. La bagarre aurait pu très mal tourner si Luciano n'était pas intervenu, arrêtant ainsi Alfred qui s'en est voulu d'avoir frappé son meilleur ami. Cependant, seul l'intervention d'un sort lancé par la professeur Aileas Kirkland a pu séparer les deux filles qui roulaient encore au sol. La bagarre fini, Benjamin a été autorisé à aller chercher à manger en cuisine pour Luciano qui n'avait rien mangé non plus depuis longtemps. Aileas a ensuite ramener les élèves dans leurs dortoirs et l'incident était clos.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qu'ai-je raté ? Dim 15 Mar - 13:59

"L'incident est clos" ? C'est beau de rêver~
Surtout qu'il est question ici de Aileas, hehehe.

Comme vous vous y attendez, des punitions sont tombées.

Luciano&Benjamin s'en tirent saufs, grâce à leur innocence plus qu'évidente l'affaire.

Pour ce qui en est de Maria, Tabitha, et Alfred, par contre...
Tout trois allez devoir recopier quatre-cent fois la phrase "Je ne me battrai pas comme un sauvage, ici nous sommes civilisés." de manière propre et lisible. Si vous lui rendez un torchon, vous recommencerez tout depuis le départ, et devrez recopier la phrase cent fois de plus <3 A lui rendre avant mercredi les bichons.
De plus, dans la semaine vous seront reparties cinq heures de colle pendant lesquelles elle vous surveillera. Une tache différente pour chacun, j'ai un peu la flemme de faire marcher mon imagination alors je vous laisse imaginer quelque chose de très très désagréable à faire <3
Dans la bonne volonté, et le silence total, évidemment. Sauf si vous désirez une nouvelle punition.

Aussi, de nombreux points ont été retirés à la maison Gryffondor (20 par tête), votre directeur de maison a été mis au courant de vos agissements, et vos parents ont tous reçu une lettre de la part de votre cheeeere professeur. <3

Oh et
Quetz a bien évidemment été mise au courant pour le combat, l'impolitesse, et l'irrespect de sa nièce envers Aileas.
De rien <3

Sinon, aussi blblblbl
Vu l'état de Luciano la veille, elle l'a emmené à l'infirmerie, où il a passé la nuit.
Benjamin est resté avec lui, je pense-
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qu'ai-je raté ? Dim 15 Mar - 15:56

Quetzal, par rapport à ce qu'a fait sa nièce, a décidé de passer à la vitesse supérieure. Non seulement elle aura des lignes à recopier en retenue mais aussi elle sera privée de trois matches de Quidditch, mesure radicale qui a su faire réagir la jeune Mexicaine ce dont Quetzal a profité. Sachez que c'est ce qui attend désormais ceux qui font partie des équipes et qui oseront la faire suer.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qu'ai-je raté ? Dim 15 Mar - 18:40

Qu'est-ce qui se passe-t-il du côté Nord Irlandais et Brésilien ??

Comme vous l'avez surement su, Luciano s'est confessé à Gawain mais ce-dernier lui a dit qu'il "n'avait pas la tête à ça" et lui a fait comprendre que ce n'était pas vraiment partagé mais pour autant ils resteraient amis, chose qui paru difficile le jour suivant vu qu'ils ne se sont pas parlés ...

Puis arriva le jour de l'entrainement de Quidditch, Luciano et Gawain se sont disputés, et l'Ecossais lui a balancé des petits mots doux PAS DU TOUT sympathiques du genre "un sang pur ça peut pas être ton ami" ou encore "NE t'approche plus de moi" tellement d'amour ... Ce qui fait que Gawain est dans son humeur "je vais tuer tout le monde !" Je vous mets juste le moment d'engueulade pour que ça soit plus clair ... Vos feelz me remercierons plus tard.

Gawain : *Ne faibli pas devant le regard de Luciano.* Je n'ai pas besoin de tes conseilles ou de ta protection rapproché ! Pour qui tu te prends ?!
Luciano: Je me prends peut être pour ton ami ! *La colère commençait à prendre le dessus sur ma raison...* Oh, je dirais même mieux. Je me prends pour la personne qui t'aime ! C'est normal que je m'inquiète pour toi !
Gaga : Et ça te donne le droit de me surveiller h24 ??!! Fais moi rire Luciano, qui t'as dit que je t'autorisais à empirer comme ça ? *Il chassa l'air d'un mouvement de bras sec.* J'en ai rien à cirer de ce que tu peux penser de moi !
Luciano: Ce n'est pas en interdisant de m'occuper pour toi que je ne le ferais plus ! Je te surveillerai toujours et m'inquièterai toujours, quoi qu'il arrive ! J'y peux rien moi si je t'aime, je ne l'ai pas demandé ça, tu vois ! *Je passais ma main dans mes cheveux, essayant de me calmer.* En tout cas maintenant je sais que ça ne sert plus à rien d'espérer. "Je n'ai pas la tête à ça" , quelle réponse stupide... C'était trop compliqué de me dire juste "Non" , plutôt que de me laisser espérer ?
Gaga : *Serre les poings.* Tu cherches vraiment à ce que je sois méchant là Luciano !! Tu veux jouer à ça ? Très bien ! J'en ai rien à foutre de toi et de tes sentiments de victimes ! Laisse moi tranquille ! SI j'étais ton ami, c'est juste pas pitié pour toi avec ta tête d'amoureux des modus, si t'es si bien avec eux, retourne y ! Comment as-tu pu croire qu'un sang pur puisse être ami avec toi !! *La rage l'emporta sur toute once d'humanité ou même de réalisme dans le coeur de Gawain.*
Luciano: *Tes mots finirent de détruire mon cœur déjà bien malmené. Je t'attrapais violemment par le col et te plaquais au mur. Je voulais te crier dessus, faire sortir toute la colère en moi. Mais je n'y arrivais pas, aucun son ne voulait sortir d'entre mes lèvres. Je donnais dans le mur un coup de poing, juste à coté de ta tête, même si la rage m'envahissait, je ne pouvais pas te frapper, je t'aimais trop pour ça, malgré tes mots blessant. Je te relâchais et réussi à murmurais.* Casse toi... Je ne veux plus te voir... Casse toi ! *Mes larmes envahirent mes yeux, je regardais mes pieds, attendant que tu partes.*
Gaga : C'est ça frappe moi, on va voir ce que ça donne ....... *Une fois lâché, Gawain remit le col de sa chemise en place, toisant le pauvre Brésilien face à lui.* Ne t'approche plus de moi. *Le bouscule pour passer.*
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qu'ai-je raté ? Mer 18 Mar - 14:50

Dimanche, alors que Francis est en fauteuil roulant, Antonio a l'idée de descendre les escaliers avec. Ils y arrivent mais beaucoup de gens sont interpellés, notamment Aodrena qui file les voir et leur donner une punition. Voulant y échapper, c'est dès qu'elle eut le dos tourner que l'espagnol alla chercher Gil pour que le BFT tout entier parte avec une voiture volante à Londres. Ils ne firent pas long feu puisque le pépé Carriedo les chopèrent et leur firent prendre le train de retour pour Poudlard.
Résultat des courses: des tonnes de lignes à faire, Poudlard à laver à la moldu pendant un mois et Gilbert et Francis se sont fait pendre une nuit par les pieds, la tête en bas.

Depuis, autant dire que le fameux BFT s'est vite fait calmé.

Est-ce que cette école connaîtra un peu de calme un jour?


"make people go wild, make them roar and become animal again."
             


Dernière édition par Antonio F. Carriedo le Ven 27 Mar - 1:17, édité 1 fois
Baiseur de crocodiles
Baiseur de crocodiles
avatar

Mon personnage
Citation: "2LAME4SCHOOL"


ϟ Nation représentée : Espagne
ϟ Parchemins : 589
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qu'ai-je raté ? Mer 25 Mar - 13:18

C'est long mais...


C'est bon~:
 

Alors il manque la fin (haha-) mais en gros il s'est rien passé, Ulrich a répondu qu'il était plutôt indifférent aux né-moldu blablabla et ils sont allés se coucher c:
Tampon de sauvetage
Tampon de sauvetage
avatar

Mon personnage
Citation: « I'm proud of us. »


ϟ Nation représentée : Prusse
ϟ Parchemins : 1364
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qu'ai-je raté ? Jeu 26 Mar - 1:30

Bon, alors, double-post mais, je suis obligée.

Avant tout, je replace le contexte :
Dans la journée, Gilbert a voulu faire le fier face à son père, et lui montrer son patronus. Or, ce n'est pas son aigle habituel qui est apparu, mais un taureau, patronus de Antonio, preuve irréfutable de l'amour de Gilbert...
Malheureusement, Ulrich n'a pas vraiment bien réagit à la nouvelle, ce qui en a résulté à bin... La séparation pure et simple du couple. Et ouaip.
Sous prétexte qu'ainsi "Gilbert ne risquait plus de perdre sa famille" (ou un truc du genre).
Cela dit, vous vous doutez bien que ça a pas plut à Gilbert, qui a quitté la grande salle à la première occasion, vite suivi par Elizaveta.
Un peu après, c'est Antonio qui partit à leur recherche.
Le résultat ? Sous le spoiler !

Spoiler:
 
Tampon de sauvetage
Tampon de sauvetage
avatar

Mon personnage
Citation: « I'm proud of us. »


ϟ Nation représentée : Prusse
ϟ Parchemins : 1364
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qu'ai-je raté ? Dim 29 Mar - 18:44

Avis à tous les élèves, Quetzal sera d'une humeur de chien pour un long moment pour des raisons qui sont expliquées dans le rp ci dessous. Petit topo, Alconahuacatl a décidé de rendre ses affaires de Quidditch à leur propriétaire, c'est à dire à sa nièce. Décision qu'elle regrette sûrement maintenant.


Quetzal: *Du coup marche jusque dans les cachots, passant dans la salle de potions pour accéder à son bureau*
Maria: *elle la suit en silence et d'un pas vif car elle n'aime pas beaucoup l'ambiance glauque des cachots. Elle se demande encore comment font les Serpentards pour vivre la dedans*
Quetzal: *Ouvre la porte de son bureau* Attendez ici et ne bougez pas. *Elle va chercher dans sa propre chambre, parce que son bureau, c'est trop évident comme lieu d'otage d'affaires d'élèves*
Maria: Elle lui fait ce que Quetzal lui demande car elle aimerait vraiment récupérer ses affaires de Quidditch aujourd'hui. Elle détaille un peu le bureau du regard. Bien qu'elle se soit faite punir par sa tante des millions de fois, elle n'avait jamais vraiment pénétré dans cette salle*
Quetzal: *Vu le nombre de choses confisquée qu'elle a, ça risque de prendre un peu de temps*
Maria: *Les livres qu'elle porte depuis un moment déjà commence à peser. Et ce coin de bureau lui fait vraiment de l'œil. Et puis Zut ! Elle dépose doucement les ouvrages et s'étire les bras. Pas qu'elle déteste les livres sur les anciennes magies mais ils pèsent quand même* Pfiou... La prochaine fois j'en prendrais moins.. *elle commence fouiller du regard le bureau sur laquelle elle vient de poser les livres*
Quetzal: *Le bureau ne possède pas grand chose, un encrier dans lequel se trouve une longue plume verte près d'une pile de parchemins sur lesquels sont griffonés les prochains cours, un crane de cristal aztèque et un cadre photo*
Maria: *Elle sourit un peu en voyant le crane de cristal: il lui rappelle le Mexique et les différentes recherches qu'elle a pu faire sur ses ancêtres Aztèque. Son regard se pose sur le cadre photo juste à coté. Elle hausse un sourcil, se demandant de qui sa glaciale tante peut garder un souvenir*
Quetzal: *Un couple se trouve sur la photographie, les deux personnes sont en tenue de noces traditionnelles des natifs mexicains nahua et yucatèques et semblent emplies de bonheur et s'animent en souriant à l'objectif et se regardant de temps à autre*
Maria: *Elle se penche un peut vers la photo pour mieux la détailler* Qu'est-ce que... *Au départ, elle ne reconnaît pas Quetzal et lorsqu'elle se rend compte qu'il s'agit bien d'elle, elle bug. Sa tante ? Souriante ? Avec un homme ? Tous les deux en tenue de mariés de surcroit ? *
Quetzal: *La porte s'ouvre et Quetzal prend sa nièce en flagrant délit* Que vous avais-je dit ? *La voix est plus froide que jamais*
Maria: *Elle se fige à l'entente de la voix de la jeune femme et fini par lever la tête doucement. Son heure serait-elle venue ? Elle avale sa salive avec difficulté, consciente que toutes les conneries qu'elle a pu faire jusqu'à lors ne sont rien en comparaison de la conneries qu'elle vient de faire à l'instant. Elle n'aurait jamais du voir cette photo. Jamais.* Je..suis désolé...
Quetzal: *Jette les affaires sur le sol près de sa nièce et dit simplement d'une voix glaciale, d'outre-tombe tout en la fixant avec une rage sans nom* Sortez... Avant que je ne change d'avis et vous tue. Sachez que j'en serai capable.
Maria: *Elle regarde sa tante, ne sachant pas trop comment réagir. Son instinct lui cris de ramasser ses affaires et de fuir le plus loin possible. Par ailleurs, sa curiosité, elle, lui intime de rester et d'essayer d'en savoir plus.*
Quetzal: *Hurle* SORTEZ. *Ce qui a dû s'entendre dans tout l'établissement et qui est bien différent de son calme habituel*
Maria: *elle ramasse ses affaires en tremblant avant de sortir du bureau rapidement. Avant de partir, elle lance un dernier regard à Quetzal*
Quetzal: *La regarde d'un air indescriptible, tant elle est furieuse avant de lui claquet la porte au nez et de passer ses mains sur son visage*



Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qu'ai-je raté ? Mar 14 Avr - 23:13

Ce soir, le sort qu'a reçu Francis, dans la Cabane Hurlante (cf "Qu'ai-je raté ?" 11 mars - Francis Bonnefoy) s'est manifesté. Une marque noir s'est développé dans son dos et a commencé à se propager dans son corps. Il a commencé à avoir des douleurs dans le dos et à crier. Tout le monde s'est attroupé autour de lui et Francis avait tellement mal qu'il est tombé au sol et à commencer à avoir des compulsions, des spasmes. Il n'arrêtait pas de crier et a commencé à devenir violent, à se débattre.
Arthur et Gilbert l'ont donc maintenu au sol. Quant à Antonio, il s'est éclipsé pendant la crise de Francis. Ce n'est que quand Antonio est revenu dans la Grande Salle que Francis s'est calmé...
Arthur et Gilbert l'ont donc amener à l'infirmerie. Là-bas, ils ont découvert que Francis possédait une étrange marque noire sur le dos qui bouge légèrement quand on la touche mais qui ne lui fait pas mal. Quant au blond, il ne se souvient pas de ce qu'il s'est passé.
En attendant, les trois dorment à l'infirmerie...





Merci à Keith pour cette signature ! ♕


Club cuisine:
 
Les pensées suicidaires
Les pensées suicidaires
avatar

Mon personnage
Citation: “What you gave me was a reason. Not an excuse. Because there’s sex, making love and fucking. And then there’s you.”


ϟ Nation représentée : France
ϟ Parchemins : 1297
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qu'ai-je raté ? Lun 15 Juin - 16:13

Hier, après avoir perdu un pari, Luciano s'est retrouvé habillé en fille pour la journée. (A savoir que le pari était qu'il ne devait pas parler de Gawain pendant deux heures... Il a lamentablement échoué.) Elizaveta s’est fait plaisir en le maquillant et en lui faisant des couettes, puis l'a traîné dans la Grande Salle.

Mis à part le bug de Gawain en le voyant, tout s'est très bien passé au début. Puis est venu Martin. En reconnaissant Luciano, Martin s'est emporté, et son comportement a rapidement agacé nos trois Gryffondor. Même Gawain a réagi. Franchement énervée, Elizaveta a fini par assommer le Serpentard d'un petit coup de poêle qu'elle petite nature.
Bien sûr, Quetzal était là et en voyant l'action, a décidé de punir les trois Gryffondor. Elizaveta étant vraiment énervée, elle n'a pas hésité à répondre à la professeur, au risque d'aggraver son cas.

Bien plus tard dans la soirée, Roderich a rejoint Elizaveta, dont la colère et l'agacement couvait toujours. Malheureusement, il s'en est suivit une dispute plutôt violente entre les deux tourtereaux, Elizaveta finissant par dire qu'elle ne voulait plus le voir. Bien que blessés autant l'un que l'autre, ils ont convenus qu'ils remettraient tout au clair le lendemain...



Mes clubs:
 

Miss Camping ♥:
 

Très beaucoup merci à Margaux pour l'ava et l'aesthetic ♥

La hongroise vous cause en #009900
Celle qui n'a jamais joui
Celle qui n'a jamais joui
avatar

Mon personnage
Citation: Le courageux n'est pas celui qui donne les coups, mais celui qui y résiste.


ϟ Nation représentée : Hongrie
ϟ Parchemins : 1715
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qu'ai-je raté ? Mer 17 Juin - 16:36

Madame Kirkland a donné sa grenouille Vabre à Francis, l'acceptant ainsi dans la famille ♥ c'est beau hein ?





Merci à Keith pour cette signature ! ♕


Club cuisine:
 
Les pensées suicidaires
Les pensées suicidaires
avatar

Mon personnage
Citation: “What you gave me was a reason. Not an excuse. Because there’s sex, making love and fucking. And then there’s you.”


ϟ Nation représentée : France
ϟ Parchemins : 1297
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qu'ai-je raté ? Mar 23 Juin - 12:50

Hier toute la journée, Arthur et Gil ont accidentellement échangé leurs corps en essayant les bracelets ♥ Bordel général, dont une nouvelle dispute SpaPru. Les deux ont retrouvés leur place le lendemain matin au réveil.


Do what I say, not what I do. Obey to my orders, not to your heart. Don't lie to me, but let me tell lies. Don't follow me, I'll follow you. Don't care about me, I'll care for you. Run away from danger, because this is what I am. ▵ ©endlesslove.
I won't talk but always listen ▵
Petite COUUUILLÈRE
Petite COUUUILLÈRE
avatar

Mon personnage
Citation: London bridge is falling down, falling down, falling down...


ϟ Nation représentée : Angleterre
ϟ Parchemins : 904
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Qu'ai-je raté ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [THEME - PV] J'ai raté mon entrée à défaut de ma rentrée !» le gars de Maman j'ai raté l'avion ?» J'ai raté mon évolution spirituelle. J'espère que tu ne m'en veux pas. [Marissa]» JAELYN (+) mieux vaut rater un baiser que baiser un raté.» Mes poèmes ratés.
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Annonces du directeur-
Sauter vers: