Partagez|

'Je lève la tête et contemple la lune, Puis je la baisse et songe à mon pays natal.' | 王瑶晨

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: 'Je lève la tête et contemple la lune, Puis je la baisse et songe à mon pays natal.' | 王瑶晨 Sam 6 Jan - 2:52

WANG Yao Chen
République Populaire de Chine
Nom : Wang
Prénom : Yao Chen
Date de naissance : 1er Octobre 1971
Lieu de naissance : Shanghai, Chine
Âge : 21 ans
Année scolaire : Dixième Année
Maison : Serdaigle
Animal de compagnie : Il avait jusqu'à l'année dernière une chouette qu'il avait appelée Lao Feng, hélas, celle-ci est morte de vieillesse après de nombreuses années au service de la famille Wang. Il a désormais une chatte "Li Hua Mao" répondant au doux nom de Mei Hua.
Ascendance : Sang-mêlé
Fratrie : Enfant unique
Motivation : Capitaine et poursuiveur de l'équipe de Serdaigle (si possible...)
Don : Voyance

Baguette : Prunier, plume de fenghuang (phénix chinois), 28,34 centimètres, plus rigide qu'elle en a l'air.
Patronus : Un cochon
Epouvantard : Être entouré de personnes maigres à l'extrême. La famine, donc.
Au "Ridikkulus", tout cela se transforme en fête où tout le monde rit et fait le clown, de manière joyeuse.
Reflet dans le miroir du Riséd : Lui ayant réussi et étant entouré de sa famille. Rien de bien spectaculaire mais cela lui suffit.
Odeur de l'Amortentia : La pierre mouillée, la nourriture et la poudre de feux d'artifices
Votre personnage peut-il voir les Sombrals : Non
Matière préférée : Divination
Matière détestée : Potions
Options : Sciences Occultes
Bon Vivant
Superstitieux
Généreux
Hypocrite
Magnanime
Têtu
Mature
Goût du luxe
Spirituel
Crédule
Pragmatique
Sensible
Caractère :
Je devrais peut-être aller dormir, il se fait tard...
Il tend la main vers son bureau et attrape sa montre pour vérifier l'heure.
Ah. En effet.
Les aiguilles affichent minuit passé. Il repose l'accessoire sur le bureau mais décide d'attendre un peu avant de bouger. Il est bien, assis sur le rebord de la fenêtre, à contempler les branches du prunier en face de lui qu'il a si souvent peint. De plus. Mei Hua est confortablement installée sur ses genoux, il ne va pas la déranger.
C'est sa dernière soirée au pays et il veut profiter encore de la chaleur étouffante des nuits shanghaïennes, de l'odeur de la Chine, de cette atmosphère bien particulière.
Après avoir fait la fête avec ses amis et sa famille, il apprécie le calme et le silence.
Deux facettes de sa personnalité qui contrastent. Le sensible et le bon vivant.
C'est un artiste, musicien jouant de la flûte et du pipa, poète admirateur de Li Bai, calligraphe et peintre. Il apprécie le silence quand il a besoin d'évacuer l'alcool qu'il a ingéré et de digérer tout ce qu'il a mangé, il apprécie contempler les petites choses de la vie.
Mais de manière ambiguë, il est aussi fêtard. Il aime la bonne nourriture, le bon alcool et les bons moments. Tout cela à profusion. Il enchaîne souvent les verres de bière ou de spiritueux. "GANBEI" crie-t-il bien souvent. Que la coupe soit sèche, qu'ils boivent jusqu'à plus soif et mangent jusqu'à ne plus pouvoir marcher.
Il aime les bonnes choses, en abondance. Il est Cochon après tout, c'est tout lui. De son signe, il possède également le goût du luxe, du jeu et du plaisir.
Ce soir j'ai bien profité.
Il en était satisfait, plus qu'il n'en fallait.

Il jette un regard sur la pile de papiers près de lui, presque tous étaient des lettres adressées à lui. Beaucoup viennent de sa famille. C'est un bon fils et un bon petit fils, respectueux envers ses aînés, qui fait passer la famille avant tout. C'est l'une des valeurs chinoises par excellence et l'une des principales selon lui. Il compte aller rendre hommage à ses ancêtres avant de partir pour le Royaume-Uni, comme chaque année depuis qu'il était entré à Poudlard, demander la bénédiction de ses aïeux pour qu'ils le protègent du mal.
Il n'est pas quelqu'un de religieux, loin de là. À dire vrai, il fait beaucoup de rituels mais ne croit pas en un dieu comme certains, se décrivant lui-même comme athée mais il est très superstitieux, le chiffre quatre l'effraie, il mange des nouilles à chacun de ses anniversaires pour la longévité, il ne veut pas s'attirer la mauvaise fortune et fait tout pour s'accorder les faveurs du destin, d'autant plus qu'il est né avec le don de voyance, ce qui le rend davantage minutieux vis-à-vis de ses actions, à la limite de la paranoïa, même s'il lui arrive de se tromper sur ses visions.
J'espère que cette année s'annonce bien au niveau de la chance. Et du travail.

Travailleur, il l'est. Un peu trop même. Il n'a rien à envier à un Poufsouffle à ce niveau. Ses parents lui ont souvent répété qu'il fallait "polir sa pierre", sans travail, il n'aura rien, il ne faut pas qu'il s'attende à ce que tout lui tombe entre les mains. Mais il a de l'ambition comme un Serpentard et voit son projet à long terme. Il est visionnaire, ne prévoyant pas sa vie sur les deux prochaines années mais sur les décennies à venir, il veut tout prévoir, que tout soit parfait et se déroule selon ses exigences et de la manière dont cela a été planifié.
S'il a de l'ambition, il n'en est pas égoïste pour autant. Au contraire, la générosité est l'une de ses plus grandes qualités, il va donner son pain entier au lieu de le rompre. Un service rendu lui sera retourné. En ce sens, il ne va également pas chercher à nuire aux autres pour s'élever lui-même. Il veut rendre service à la collectivité, il ne se voit pas comme individu mais comme membre d'un groupe dans lequel il a un rôle à jouer. En cela, il a une mentalité très chinoise, très communiste.
J'ai hâte de revoir notre école.
C'est une façon de parler qui est révélatrice de sa manière de pensée.
Il préfère dire "notre" à "mon", "nous" à "moi".
De même, il est loin d'être direct, il ne dit pas les choses de manière claire, il use de sous-entendus divers, alors il prend un moment à dire une chose. Au lieu de dix secondes, il lui faut cinq minutes, c'est un nuage confus pour celui ou celle qui n'a pas l'habitude. Il use et abuse de mots tels que "meinu" en parlant aux filles ou "shifu" aux hommes, d'une politesse extrême, d'innombrables éloges.
On le dit hypocrite, difficile à cerner.
En effet. Mais pas pour nuire aux autres, au contraire. Il veut plaire, éviter le conflit, user de diplomatie. Il a du mal à critiquer les autres et en ce sens, ne sera pas honnête. Pourquoi ? Parce que les relations sont essentielles, sans elles, tout le monde n'est rien. La face est importante pour lui, il ne supporte pas la critique mauvaise. Devoir faire face à ses fautes est une honte et cela montre qu'il a failli. Alors il préfère fermer les yeux, mettre en avant le meilleur qu'il peut donner tout en faisant preuve d'une extrême modestie parce qu'être trop sûr de soi ne peut que mener à la perte. Il va devenir hermétique à ce qui ne lui plaît pas jusqu'à en nier l'existence. Pour autant, il ne s'énervera pas. S'énerver c'est montrer au monde le manque de maîtrise de soi, d'équilibre intérieur, il n'insulte jamais, ne montre pas sa colère ou tout autre sentiment qui pourrait nuire à l'image que l'on se fait de lui tel que la tristesse, la détresse, l'envie ou la jalousie.
Il veut se montrer en grand-frère qu'il n'a jamais pu être. Parfois, il tient à davantage à ce que l'on l'appelle "Gege" que par son prénom. Il en devient étouffant parfois, d'un paternalisme bienveillant mais quelque peu toxique. Il ne pense pas à mal mais ne songe pas qu'il en fait trop, souvent.
Physique : Il est dix heure passée quand il se réveille. Il se lève de son matelas tellement ferme qu'il paraît presque être une banquette de bois, s'étire longuement et va dans la salle de bains familiale.
Des années durant, on le prenait pour une fille, jusqu'à ses quinze ans.
Il est vrai qu'il est fin, que ce soit au niveau des traits de son visage ou de la façon dont son corps était façonné. Aujourd'hui, il a passé ce cap où il semait le doute, il reste svelte, bien entendu mais on ne peut plus avoir de doutes sur son sexe. Il est mince mais athlétique, il fait du sport mais à côté d'autres hommes c'est une aiguille, une aiguille imberbe puisqu'il ne possède que très peu de pilosité sur tout le corps. Il n'est pas grand non plus, frôlant à peine le mètre soixante-dix. Il est loin d'être quelqu'un d'imposant physiquement et est plutôt discret par son aspect physique. Il n'est pas non plus d'une grande beauté à côté d'autres hommes mais possède un certain charme raffiné. Cela ne l'empêche pas de faire preuve d'endurance.
Il porte ses cheveux d'un brun d'ébène, longs depuis des années mais bien souvent il se les attache pour que cela soit plus pratique, en queue de cheval ou en chignon parfois, comme le faisaient ses ancêtres. C'est d'ailleurs la première chose qu'il fait, se les attacher. Aujourd'hui, il opte pour un chignon haut mais peu travaillé puisque des mèches folles et raides s'échappent. Alors cela met en valeur son visage, qui était autrefois plutôt rond et qui est devenu plus long et anguleux avec l'âge, visage qui reste souvent de marbre ou illuminé d'un sourire bienveillant. Ses yeux sont d'une couleur aussi sombre que ses cheveux, bridés, sans double paupière, ils sont surmontés de sourcils fournis, bien dessinés et tout aussi noirs.
Il retire son haut, dévoilant un tatouage de boutefeu chinois couvrant tout son dos. Il est récent, datant de ses vingt ans, il se l'est fait faire pour marquer ce seuil de sa vie. Ledit tatouage couvre une cicatrice béante, vestige un match de quidditch qui s'est mal déroulé et qui aurait pu mettre un terme à cette passion.
Chacun de ses gestes est gracieux et délicat, il prend soin de lui, il veut garder un corps tonique le plus longtemps possible. Un esprit sain dans un corps sain. C'est sa maxime principale.
Cependant, cela ne l'empêche pas de fumer comme un sapeur. Cela fait longtemps qu'il a arrêté de compter le nombre de cigarettes qu'il fume au cours d'une journée. Et parce qu'il fume, il sent une gêne au niveau de la gorge parfois, donc il crache, comme tout le monde le fait au pays. Mais en dehors de la Chine, il est plus discret au niveau de cette action, il le fait toujours mais de manière moins bruyante. Le choc culturel est présent par son comportement. Il n'a pas grandi en Europe et cela est ostentatoire.

Il se lave et s'habille. Il a un style vestimentaire simple, il n'est pas quelqu'un qui suit la mode, il a d'autres choses à faire. Les gens diraient en plaisantant qu'il a pris ses vêtements dans l'armoire de son père. C'est strict, basique, que ce soit au niveau des couleurs que de la forme, il privilégie le pratique à l'esthétique.
Il se dirige vers la cuisine d'un pas léger et silencieux. Il n'y a personne, c'est le calme plat, du moins à l'intérieur. Ses parents sont partis travailler depuis longtemps, ses grands-parents sont partis vaquer à leurs occupations. Dehors, il entend des enfants crier et jouer. Il cherche dans les placards, sort un bol et des baguettes. Il trouve du riz réchauffé dans un wok qu'il se sert. Il mange rapidement, de manière bruyante, ses baguettes sont coincées entre ses doigts fins. Ses mains ne sont pas comme celles de son grand-père, ce sont des mains qui n'ont jamais eu à travailler et qui, par conséquent, ne sont pas marquées par l'ouvrage. Sa peau est hâlée par le soleil de Shanghai. Elle fonce facilement quand il fait beau mais perd avec tout autant d'aisance sa couleur quand les jours froids arrivent.

Il entend miauler derrière lui. Mei Hua se tient assise, sa dernière proie devant elle. Elle est fière.
- Mei Hua. Tu me fatigues à faire ça.
Il souffle.
Sa voix n'est pas grave. Quand il parle sa langue maternelle il est rude, parfois, les non-sinophones ont l'impression qu'il est en colère mais quand il chante, c'est autre chose, c'est plus mélodieux. Il dépose son bol presque vide et ses baguettes. Il prend le cadavre de souris à mains nues avant de le jeter. Il n'a pas peur de se salir les mains, il a une notion d'hygiène quelque peu différente de celle d'autres personnes. En ce sens, il a une santé d'acier, il tombe rarement malade, quand cela arrive, il préfère s'auto-médicamenter, aux infusions et au baume du tigre et le lendemain le voilà reparti. Il se refuse à rester sans rien faire quand bien même il a une petite mine.
Histoire :
- Papiers.

Il lève la tête et tend ses documents d'identité.
L'agent lit avec attention et le regarde comme pour s'assurer qu'il s'agit bien de lui.
Il n'y a pas de doute à avoir. Il porte bien le nom de Wang comme la famille de son père, du Nord de la Chine. De Pékin et de Xi'an plus exactement. De sa nainai de la dernière ville, il a hérité du don de voyance qu'il a appris à travailler avec le Yi Jing, le plus ancien exemple de magie chinoise, connu même chez les moldus. Il vient d'une longue lignée de conseillers magiques d'empereurs ayant établi la capitale à Xi'an. Cela fait donc très longtemps.
- Vous pouvez y aller.
Il récupère ses papiers.
- Merci, monsieur. Bonne journée !
Cependant, il n'a pas l'accent guttural des Chinois du Nord et pour cause. Comme sa mère et ses parents, il est né et a vécu dans le Sud, il parle en accumulant les -a et a du mal avec les sons en -ang, -eng, ce, même en anglais, par ailleurs, quand il se présente, il ne prononce pas son nom "Wang" mais "Wan".
Ses parents se sont rencontrés à Shanghai, voilà bien des années, ils voulaient trouver du travail, ont connu la dureté du régime de Mao et le changement de traitement des sorciers sous les différents dirigeants de Chine Populaire. Ils étaient tous deux issus de familles sorcières. Anciennes du côté de son père, plus récentes du côté de sa mère. Au début ils étaient traqués et éliminés, parce que l'on les soupçonnait d'avoir de la nostalgie du régime impérial. Avec le temps cependant, plus le pays s'ouvrait à l'étranger, plus cela changeait mais les sorciers devaient ne pas inquiéter la population sous peine de disparaître de la circulation pour aller on ne sait où.

Premier enfant, seul que ses parents purent avoir, s'étant mariés relativement tard et c'était un garçon en pleine santé, les membres de sa famille ne pouvaient demander mieux. On lui attribua les noms de Yao Chen. Yao parce que le jade est une pierre qui porte chance. Chen parce qu'il est né à l'aube, en automne 1971, sous le signe du Cochon. Il a été gâté parce que seul enfant et garçon mais cela n'a pas fait de lui un enfant désagréable, au contraire. Il a toujours fait preuve de générosité et de modestie, bien éduqué par sa famille, avec une rigueur quasi militaire, de la vieille école. La magie est présente dans le quotidien de sa famille mais n'est utilisée qu'en cas de besoin extrême. Ses parents le lui répétaient: "Si l'on peut utiliser ses mains, nul besoin de magie".
Ses dons de voyance se sont manifestés relativement tôt, à l'âge de cinq ans. Il avait prédit que l'un de ses cousins allait tomber et se faire mal, décrivant avec exactitude les circonstances, ce qui est arrivé dix minutes après. Son père a alors appelé sa nainai qui est venue de Xi'an exprès pour apprendre à l'enfant à utiliser son don.
Ses parents ne l'ont pas envoyé à une école de magie chinoise rassemblant tous les sorciers du pays, tout simplement parce qu'il n'y en a pas encore d'assez grande et connue. Cependant il y a des projets de construction de celle-ci maintenant que les sorciers ont acquis une reconnaissance officielle de l'État, c'est le projet de la Première Secrétaire Magique, la première nommée à ce poste et qui porte ce projet sur ses épaules.
Des rumeurs disent qu'il s'agira de la plus grande école jamais construite et qu'elle se trouverait dans le Huangshan, d'autres parlent des déserts du Gansu ou de la vallée de Jiuzhaigou dans le Sichuan parmi d'autres théories. Sa famille a commencé les paris en attendant l'ouverture officielle et donc la localisation précise.
En attendant, les sorciers chinois sont regroupés dans des "petites écoles" comme la tradition le veut depuis des siècles. C'est un professeur qui enseigne à un groupe d'élèves pendant des années, selon la position géographique, il leur dispense un enseignement diversifié, dans plusieurs matières et la famille doit aider dans cet enseignement, ce qui privilégie les enfants de sorciers à ceux nés moldus. Ces derniers se voient obligés de rester avec leur professeur, de vivre avec lui ou de trouver un sorcier dans leur entourage.
Sa famille a préféré qu'il soit envoyé ailleurs. Pas question qu'il aille à Mahoutokouro, l'école japonaise. Koldovstoretz avait été évoquée du fait de la proximité géographique avant que la préférence parte pour Poudlard . Au moins, cela lui apprendrait l'anglais qu'il parlait un peu grâce à sa mère, travaillant dans les échanges commerciaux magiques. Cependant, elle n'avait guère eu le temps de lui dispenser un enseignement approfondi, le laissant avec les bases, se débrouiller en terre inconnue.
Le choc culturel a été violent et il lui a fallu bien un bon semestre pour commencer à s'y faire, avec l'aide de professeurs qui l'ont aidé à parler un anglais plus que correct, en plus de ses cours de magie, ce faisant, son emploi du temps s'est trouvé très chargé.
Une fois ce cap passé, tout s'est passé pour le mieux.
Il a toujours eu à partir de là, de très bons résultats, passant avec succès ses examens, est entré dans l'équipe de Quidditch de Serdaigle en quatrième année, en est devenu capitaine en sixième, fut préfet en chef en septième année sans qu'il l'ait été en cinquième, trop occupé avec ses BUSE qu'il passa avec succès. En septième année, il obtient ses ASPIC avec d'excellents résultats dans ses matières préférées, ceux-ci lui permettant d'entrer dans la filière qu'il voulait. Il n'avait dit à personne qu'il possède le don de voyance, seule l'équipe professorale est au courant, mais cela lui a été grandement utile en ce qui concerne la Divination.
Aujourd'hui, il est considéré par beaucoup comme le doyen des élèves (il ne l'est pas vraiment mais c'est une réputation qu'il a pris soin de construire pour lui), comme le grand frère, celui qui sait aider et être à l'écoute, une vieille tortue de la maison Serdaigle, son vieux sage.
Son départ n'a pas été des plus glorieux, mais il a su s'élever comme un dragon pour arriver au point où il en est aujourd'hui.

Il entre dans l'école avec ses affaires, retrouve des visages qui lui avaient manqué, fait brièvement la conversation avec des amis et des connaissances. Il croise la route d'une paire de jumelles de première année qu'il a entendu parler mandarin. Il leur offre un sourire bienveillant et leur dit dans sa langue maternelle.
- Venez, je vais vous aider. Bienvenue à Poudlard ! Je m'appelle Wang Yao Chen. Je suis en dixième année, je suis passé par là, moi aussi. Je vais vous emmener voir un professeur, vous n'avez rien à craindre, tout va bien se passer.
Même si au fond de lui, les récents événements aidant, il a peur de ce que le futur réserve et cela faisant, il évite de se projeter.
Pseudo : Appelle moi Célia, ça rime avec "caca" et c'est ce que je suis, une petite merde trop sensible qui aime trop les gens de ce forum pour son propre bien et qui ne sait pas se décider sur ce qu'elle veut.
Ou "oh non pas encore toi" ça marche aussi
Âge : Plus vieille que toi, sûrement.
Sexe : Si c'est Armie Hammer ma foi...
Comment avez-vous connu le forum : Un enchaînement de tribulations et d'aventures quelque peu absurdes. C'est bien là la magie des Internets.
Commentaire : Déshonneur sur moi et ma vache ok.




En vrai le rp me manque ok, puis manquer de me faire écraser chaque jour par le trafic chinois ça m'a donné envie de jouer ce pays. Ne me rejetez paaaas.


PS: C'est aussi la faute de Sido et d'Âne Trotro
Code du règlement : À envoyer par MP à un admin



Dernière édition par Yao Chen Wang le Sam 6 Jan - 4:13, édité 2 fois
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Mon personnage
Citation:


ϟ Nation représentée : République Populaire de Chine
ϟ Parchemins : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 'Je lève la tête et contemple la lune, Puis je la baisse et songe à mon pays natal.' | 王瑶晨 Sam 6 Jan - 3:14

Rebienvenue Peuchère
Ton Yao a l'air tellement bien (ok je poste ça direct mais moi j'ai lu sa fiche en avance ok), il me tarde de le voir en rp !

Yao Chen Wang a écrit:
PS: C'est aussi la faute de Sido et d'Âne Trotro
Bizarremment je ne me sens pas coupable du tout. Des bisous



L'italien veee en #999999  ~
Merci à Aly pour l'avatar ♥️
Merci Peuchère pour le faceclaim ♥️
Connerie ambulante
Connerie ambulante
avatar

Mon personnage
Citation: « I am and always will be the optimist. The hoper of far-flung hopes and the dreamer of improbable dreams. »


ϟ Nation représentée : Italie du Nord
ϟ Parchemins : 934
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 'Je lève la tête et contemple la lune, Puis je la baisse et songe à mon pays natal.' | 王瑶晨 Sam 6 Jan - 12:32

Rebienvenuuuuuuuuuuuuue :DDD

Franchement ton Yao à l’air cool ! Hâte de le voir



Club:
 


Merci à mon écossais préféré !:
 


Votre préfet canadien vous cause en #ff99ff
Qui...?
Qui...?
avatar

Mon personnage
Citation: Iktsuarpok... L'impression mêlée d'impatience qu'on a lorsque quelqu'un est sur le point d'arriver et qui nous incite à sortir vérifier.


ϟ Nation représentée : Canada
ϟ Parchemins : 322
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 'Je lève la tête et contemple la lune, Puis je la baisse et songe à mon pays natal.' | 王瑶晨 Sam 6 Jan - 12:36

Voit qu'un Yao s'est inscrit:
 
Voit qui a fait cette fiche:
 
Ayunda:
 

Re-bienvenue avec un bonus love ♥️



Ada padang, ada belalang
Je suis à la fois le blanc et le rouge. Je suis la joie de l'un et le malheur de l'autre. Je suis petite mais tout aussi grande. Je parle avec sagesse mais pense avec rudesse. Je suis le blanc de ton noir. Je suis le noir de ton blanc. Je crie lorsque je suis silencieuse. Je suis faible et aussi forte. Je suis l'un et l'autre. Je suis eux, et je suis elle. Je suis l'union des deux. Je suis le fruit. Je suis le juste milieu.
   
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Mon personnage
Citation: Don't be just a good girl : own yourself.


ϟ Nation représentée : Indonésie.
ϟ Parchemins : 326
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 'Je lève la tête et contemple la lune, Puis je la baisse et songe à mon pays natal.' | 王瑶晨 Sam 6 Jan - 12:39

Love ♥️



Mes clubs:
 

Miss Camping ♥:
 

Très beaucoup merci à Margaux pour l'ava et l'aesthetic ♥️

La hongroise vous cause en #009900 ♥️
Celle qui n'a jamais joui
Celle qui n'a jamais joui
avatar

Mon personnage
Citation: Le courageux n'est pas celui qui donne les coups, mais celui qui y résiste.


ϟ Nation représentée : Hongrie
ϟ Parchemins : 1839
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 'Je lève la tête et contemple la lune, Puis je la baisse et songe à mon pays natal.' | 王瑶晨 Sam 6 Jan - 12:46

Iiiih, rebienvenue, Célia !! Toi qui connaît bien la Chine, maintenant, je suis sûre que ton interprétation du perso sera parfaite ;D
petite rela ?/pan/


Others~:
 
Le japonais vous cause en #945b42
Kikoo, la victime
Kikoo, la victime
avatar

Mon personnage
Citation: "One is not born a wizard, one becomes one"


ϟ Nation représentée : Japon
ϟ Parchemins : 1459
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 'Je lève la tête et contemple la lune, Puis je la baisse et songe à mon pays natal.' | 王瑶晨 Sam 6 Jan - 12:53

Wouah.
En lisant la fiche, on voit très bien que tu connais le sujet et franchement je n'ai rien à redire tbh.
J'adore la façon dont tu as écris la fiche.
J'espère que cette inscription sera cependant à long terme contrairement aux autres fois :cc.

Cela dit, pour que je te valide officiellement, il faudrait que tu aies un avatar ovo/ Il ne manque que cela. Tiens moi au courant.





Merci à Keith pour cette signature ! ♕


Club cuisine:
 
Les pensées suicidaires
Les pensées suicidaires
avatar

Mon personnage
Citation: “What you gave me was a reason. Not an excuse. Because there’s sex, making love and fucking. And then there’s you.”


ϟ Nation représentée : France
ϟ Parchemins : 1424
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 'Je lève la tête et contemple la lune, Puis je la baisse et songe à mon pays natal.' | 王瑶晨 Sam 6 Jan - 13:26

Trop de love, je ne le mérite pas hahaha, merci les babies.

Et je suis ouverte aux liens, venez venez venez ♡

Aly, dès que je peux, je mets un avatar mais j'ai quelques trucs à corriger dans la fiche sûrement (C'est parti pour durer tkt, pour une fois, je connais mon sujet)

EDIT: Au final, tout me paraît plutôt bon !
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Mon personnage
Citation:


ϟ Nation représentée : République Populaire de Chine
ϟ Parchemins : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 'Je lève la tête et contemple la lune, Puis je la baisse et songe à mon pays natal.' | 王瑶晨 Sam 6 Jan - 15:15

Tu es validé !
Rebienvenu officiellement sur Pasta Kedavra! et chez les Serdaigle ! Maintenant que tu es validé, tu vas pouvoir faire plein de choses !

Tu as maintenant la possibilité de venir RPCB avec nous ! N'hésite pas de faire un tour sur Bellatrix, notre chatbox.

Crée toi dès maintenant un journal intime où tu pourras lister les relations de ton personnages et tes RPs.

N'hésite pas à faire une demande de RP pour pouvoir te trouver un partenaire d'écriture.

Surtout, amuse-toi bien sur le forum ! Et n'hésite surtout pas à faire de la pub autour de toi et à voter régulièrement aux TS.
MADE BY SIFR





Merci à Keith pour cette signature ! ♕


Club cuisine:
 
Les pensées suicidaires
Les pensées suicidaires
avatar

Mon personnage
Citation: “What you gave me was a reason. Not an excuse. Because there’s sex, making love and fucking. And then there’s you.”


ϟ Nation représentée : France
ϟ Parchemins : 1424
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 'Je lève la tête et contemple la lune, Puis je la baisse et songe à mon pays natal.' | 王瑶晨 Sam 6 Jan - 18:05

En verite, avec plaisir pour ce nouveau depart /o/


On s’reverra au Valhalla
9 days and 9 nights ✻ Deep in the ocean, dead and cast away • Where innocence is burned in flames • A million mile from home, I'm walking ahead • I'm frozen to the bones, I am....
Personnel
Personnel
avatar

Mon personnage
Citation: "Joking around is part of my personality, just who I am. "


ϟ Nation représentée : Scandinavie
ϟ Parchemins : 117
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 'Je lève la tête et contemple la lune, Puis je la baisse et songe à mon pays natal.' | 王瑶晨 Sam 6 Jan - 18:35




take me to the moon in #FF9999

merci Aly pour l'avatar ♡


More content:
 
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Mon personnage
Citation: i want to be the eternal flower that will color your lonely life


ϟ Nation représentée : Taïwan
ϟ Parchemins : 16
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 'Je lève la tête et contemple la lune, Puis je la baisse et songe à mon pays natal.' | 王瑶晨 Sam 6 Jan - 19:54

Rebienvenue, c'est cool de te revoir par ici, surtout avec un Yao <3


Merci Aly pour l'ava ♥️
Pipette Slayer
Pipette Slayer
avatar

Mon personnage
Citation: I’ll be your Dostoevsky, if you’ll be my Tolstoy. Our life together will be so full of despair that death will be like a gulag full of joy.
ϟ Nation représentée : Russie
ϟ Parchemins : 97
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 'Je lève la tête et contemple la lune, Puis je la baisse et songe à mon pays natal.' | 王瑶晨 Dim 7 Jan - 3:02

Merci merciii
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Mon personnage
Citation:


ϟ Nation représentée : République Populaire de Chine
ϟ Parchemins : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 'Je lève la tête et contemple la lune, Puis je la baisse et songe à mon pays natal.' | 王瑶晨 Mer 10 Jan - 23:31

toi, là

sois mon maître de kung fu stp merci


Evalyn râle en #cc9999.
Merci Alyna pour l'avatar !




"Or perhaps in Slytherin,
You'll make your real friends,
Those cunning folk use any means,
To achieve their ends.
"whatsername.


Merci Keith !:
 
Je suis Ron Weasley
Je suis Ron Weasley
avatar

Mon personnage
Citation: Je ne râle pas; je m'exprime.


ϟ Nation représentée : Principauté de Wy
ϟ Parchemins : 181
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 'Je lève la tête et contemple la lune, Puis je la baisse et songe à mon pays natal.' | 王瑶晨 Ven 12 Jan - 1:25

Evalyn Wilson a écrit:
toi, là

sois mon maître de kung fu stp merci

Ok petit scarabée.
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Mon personnage
Citation:


ϟ Nation représentée : République Populaire de Chine
ϟ Parchemins : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 'Je lève la tête et contemple la lune, Puis je la baisse et songe à mon pays natal.' | 王瑶晨 Ven 12 Jan - 9:20

Okay, 20 ans après
REbienvenue ! Ravi de te revoir sur PK avec un CHINE. Tu peux briser la malédiction, do it !!!


They all are my family. It's big and broken, but still good. Yeah, still good.
Semi-roux(morque)
Semi-roux(morque)
avatar

Mon personnage
Citation: Don't marry for money : you can borrow it cheaper.
@fc Ken Bek

ϟ Nation représentée : Écosse
ϟ Parchemins : 640
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 'Je lève la tête et contemple la lune, Puis je la baisse et songe à mon pays natal.' | 王瑶晨

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

'Je lève la tête et contemple la lune, Puis je la baisse et songe à mon pays natal.' | 王瑶晨

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Kaynan, Élève d'Émeraude» Hitori Yamâme, un élève turbulent à Beolan» Quand l'élève dépasse le maître» Quand l'aurore se lève et rend nos robes semblables à la roche. PV Apache» nouveau élève
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Dossiers scolaires :: Dossiers validés-
Sauter vers: