Partagez|

We ARE in trouble, after all. || Arthur K.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: We ARE in trouble, after all. || Arthur K. Dim 15 Fév - 22:18

ARTHUR KIRKLAND » SLYTHERIN
GROS SOURCILS
18 ANS
JUSTICE MAGIQUE
ANGLAIS ÉCOSSAIS
TERREUR DES CUISINES
FOURCHELANG
EX-PRÉFET
SANG-PUR
DOUÉ EN SORTILÈGES
POTIONS EN BÊTE NOIRE
RPs : ➢ En cours ✓ Fini ✗ Abandonné

[✓] Good thing Nessie isn't here ! Août 1984, ft. Keith Kirkland.
[✓] Tu m'es rentré dedans comme le choc des cultures ! Janvier 1988, ft. Kiku Honda.
[✓] Got a secret, can you keep it... ? Janvier 1990, ft. Francis Bonnefoy.
[✓] Your eyebrows are like this forest ... Scary ! Février 1990, ft. Lovino Vargas.
[✗] Bal de Saint-Valentin 14 Février 1990.
[✓] Mission de Mars 1990, ft. Tim Janssen.
[✗] Tonight, we are young ! Avril 1990, ft. FACE Family.
[➢] R-18 /!\ Do you mind if I Slytherin ? 29 avril 1990, ft. Francis Bonnefoy
[✓] The Chamber of Secrets has been opened... Beware ! Nuit du 2 Mai 1990, ft. Antonio F. Carriedo.
[✓] Shall we dance, my fair Lady ? Août 1990, ft. Maria F. de Ayala
[✓] Les voix du passé 28 octobre 1990, ft. Elizaveta Héderváry & Betty
[✓] Pub... and Go ! 6 novembre 1990, ft. Kiku Honda
[✓] Don't lose your path just like Hansel and Gretel 12 Janvier 1991, ft. Saïda Mansouri
[✓] Ils ont des chapeaux rouges... Janvier 1991, ft. João F. Carriedo
[✓] Are you scared of me ? 30 mai 1991, ft. Keith Kirkland
[✓] Would you like some tea with your cup of sugar ? 4 septembre 1991, ft. Elizaveta Héderváry.
[➢] On s'est enjaillés... 2 octobre 1991, ft. Feliciano Vargas.
[✓] Be my pawn 22 novembre 1991, ft. Romulus Vargas
[➢] [Mission] Gardes du corps décembre 1991, ft. Berwald, Slobodan & Tsvetan.
[➢] Dix ans à purger, et dix pour te faire pardonner Avril 2013, ft. Gilbert Beilschmidt.
[✗] Mes amis, mes amours, mes emm... enfants ! quelques années plus tard, ft. BFT
code by lizzou


Dernière édition par Arthur Kirkland le Ven 10 Nov - 15:12, édité 33 fois
Petite COUUUILLÈRE
Petite COUUUILLÈRE
avatar

Mon personnage
Citation: London bridge is falling down, falling down, falling down...


ϟ Nation représentée : Angleterre.
ϟ Parchemins : 982
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We ARE in trouble, after all. || Arthur K. Mar 14 Juil - 11:59

SLYTHERIN
KEITH KIRKLAND
Deuxième aîné de la fratrie, Keith est sans aucun doute le frère avec qui la relation est la plus houleuse. Le comportement d'Arthur est radicalement différent comparé à celui qu'il adopte avec les autres membres de sa famille. Bien qu'il ne le haïsse pas, il n'y a que très rarement de preuves que brille entre eux un amour fraternel des plus ordinaires. Avec lui, Arthur est souvent froid, tête de mule, et il ne lui obéit d'ailleurs jamais en tant que petit frère. Il faut vraiment que les choses soient graves si obéissance il doit y avoir. Ces deux-là ont traversé des épreuves qui les ont fait douté comme encouragé à se rapprocher ou s'éloigner loin de l'autre. Arthur accepte Keith malgré sa marque maudite et tout ce qui s'en suit; après tout, comme dit le rouquin, la famille est comme un clan.
FRANCIS BONNEFOY
Malgré les années à s'être tapé dessus, insulté, battu, Francis est aujourd'hui le petit-ami et presque fiancé d'Arthur. Si cependant le Britannique considère encore son amoureux comme un éternel rival, il n'en reste pas moins affectueux lorsqu'ils sont seuls : oui, même si toute l'école est au courant (depuis le temps), Arthur n'a pratiquement pas changé. Toujours aussi rustre, à lui chanter qu'il reste un incapable, un imbécile, et bien évidemment, un pervers qui va toujours trop loin. Mais ce serait mal le connaître que de penser qu'Arthur est indifférent au sort de Francis. Autrement, il n'aurait jamais accepté la bague qu'il lui a offert...
TARJEI HANSEN
Le Norvégien est incontestablement l'un des meilleurs amis d'Arthur, et on comprend vite pourquoi : ils ont tout les deux cette tendance à être gratuitement méchant, vicieux dans un sens et égoïste dans l'autre. Tout deux poursuivent également la même motivation à se faire recruté au Ministère de la Magie. Existe alors entre eux une amicale rivalité qu'ils se jettent l'un sur l'autre occasionnellement... Les piques sont bien là, mais toujours ironiques et emplis d'une certaine complicité.
GILBERT BEILSCHMIDT
Parmi ceux qu'Arthur ne supportet absolument pas, l'Allemand y a bien sa place. Gilbert est l'un des Serpentard qui lui a toujours le plus désobéi dans le temps où il était Préfet. Et maintenant qu'il ne l'est plus, c'est encore plus insupportable : il ne se passe pas une fois sans que l'un ne crache sur l'autre si le destin venait à décider qu'ils devaient se parler (généralement dans une conversation de groupe). Arthur le trouve sans-gêne à se pavaner pour un rien. Gilbert profite souvent d'une situation à son avantage pour la retourner contre le Britannique.
EVALYN WILSON
Ce n'est pas un secret, Arthur aime montrer l'exemple, voire en être un pour certains. Evalyn lui voue ce genre de respect, et très franchement, ce n'est pas qu'il en profite, mais... Non, il n'en profite pas. Il affectionne particulièrement la jeune fille et admire son talent précoce pour l'art. De ce fait, il lui enseigne souvent comment broder, bien qu'il prendrait assez mal le fait que son élève dépasse le maître... mais non sans une petite fierté, tout de même.
SAÏDA MANSOURI
Lorsqu'il était Préfet, Arthur recevait souvent les plaintes d'autres élèves sur le comportement de la jeune fille. Un jour, il se décida alors à y remédier. Prenant Saïda "sous son aile", il s'arma d'énormément de patience et se mit souvent derrière son dos pour lui apprendre à canaliser sa colère naturelle et parler avec une franchise... moins franche. Même si le résultat n'est pas à 100% ce qu'il aurait voulu (bien normal, il ne s'attendait pas non plus à la transformer), le changement est clairement là. Même si Saïda reste vulgaire dans son genre, elle a au moins retenu qu'il ne fallait pas casser le nez de tout le monde à la moindre contrariété.
code by lizzou × gifs by tumblr


GRYFFONDOR
PETER KIRKLAND
Petit dernier de la fratrie, Peter est... hm... reste toujours égal à lui-même. Il a beau grandir, il n'a pas l'air de beaucoup changé - le fameux garçon qui conserve son âme d'enfant. Peter est à la fois compréhensible et collant, puéril et sérieux, déterminé mais n'en fait qu'à sa tête... Arthur a tendance a le surprotéger, mais bien souvent avec des ordres dignes d'un maître à son chien : "ne fait pas ça", "ne va pas là-bas", "reste là". Inutile de s'étonner pourquoi après Peter peut lui en vouloir de toujours le traiter comme un enfant.
ALFRED F. JONES
Il fut un temps où Alfred était un adorable garçon, toujours collé à Arthur, mais friand de ses conseils et autres enseignements... Ca avait bien changé. Un jour, il prit une indépendance un peu trop soudaine à son goût, et Arthur le considère aujourd'hui comme un ingrat qui n'a pas fini de lui être reconnaissant. Maintenant, Alfred lui paraît bruyant, puéril, trop casse-cou... Mais ça ne l'empêche pas de veiller à sa scolarité à Poudlard, et même de lui faire la leçon sur cette dernière...
MATTHEW WILLIAMS
A l'inverse d'Alfred, Matthew est plus obéissant, calme, voire un peu trop coupable pour tout et rien... Pourtant, c'est celui qui fait le moins de bêtises. Matthew semble très attaché à sa culture et vante quelques fois celle-ci, ce qui mène Arthur à penser que Poudlard n'est pas assez, pour lui. Ca le vexe, et d'un autre côté, ça le fascine. Alors que Matthew est si gentil et compréhensible, il ne va pas lui échapper des mains également quand même, si ?
VLADIMIR LUPEI
à voir avec le prochain joueur.
ERZSÉBET HÉDERVÁRY
Bien que beaucoup de ses proches s'entendent à merveille avec Erzsébet (dont son frère, le petit-ami), Arthur supporte mal la compagnie de la Hongroise. Celle-ci a la fâcheuse tendance à vouloir tout savoir, sur les couples et derniers potins. D'accord, beaucoup sont comme ça... mais le fait de prendre des photos durant des occasions embarrassantes, on en parle ? Elle possède des albums vraiment gênants, avec quelques dossiers de sa personne, et bien qu'elle lui en ait offert un pour son anniversaire, Arthur craint encore qu'elle ne possède trop de copies...
LUCIANO DA SILVA
Luciano fait partie de ces élèves qui ont généralement besoin de quelqu'un derrière leurs fesses pour être sûr de ne pas trop ramer durant l'année. Mal à l'aise avec sa baguette et la magie en pratique, le Brésilien se trouve sous "l'obligeante aile" d'Arthur, qui s'est juré de le réconcilier avec au moins les sortilèges de base... Mais le combat promet d'être encore long. A côté de ça, tout les deux partagent un lien de confiance inédit.
MARIA DE AYALA
Entre eux deux n'existait quasiment rien, avant ce jour d'été. Maria est allé demander à Arthur de lui apprendre la valse, et maintenant il est devenu tradition de constater ses progrès lors de toutes les occasions à danser à Poudlard - les bals, en général. Malgré cette complicité, il n'existe rien d'autre de plus profond. Maria comme Arthur ne se connaissent en vérité pas aussi bien que cela.
code by lizzou × gifs by tumblr


RAVENCLAW
KIKU HONDA
Le Japonais est l'un des meilleurs amis d'Arthur, bien qu'ils conservent cependant une sorte de politesse que le Britannique a dû se garder de transpercer à cause du comportement parfois trop altruiste de Kiku. Malgré tout, l'un se confie assez facilement à l'autre - l'Asiatique, en particulier. Arthur l'encourage bien souvent à croire en lui, à savoir élever la voix et ne pas se laisser marché sur les pieds. Il ne le lui répétera jamais assez : il est fort.
LUDWIG BEILSCHMIDT
L'ironie entre eux, c'est que bien que Ludwig ressemble aussi bien caractériellement à Arthur, tout les deux ne s'entendent pas. Des choses en communs, et qui font justement qu'ils ne peuvent pas être amicalement compatibles. Arthur l'accepte moins surtout depuis le jour où l'Allemand lui est passé devant pour prendre la place de Préfet-en-Chef. Une défaite par rapport à laquelle il lui en voudra toujours.
GRACE BONNEFOY
Arthur ne connaît pas aussi bien Grace, bien qu'elle soit la petite soeur de son "fiancé". Mais il doit se l'avouer : la Française est élégante et polie, mais encore un peu distante avec lui. Pas de quoi lui en vouloir : ce n'est pas comme s'il avait mal traité son frère durant quelques années, autrefois...
AISA B. DZULKIFLI
Aisa est vraiment compliquée, ou bien juste particulière. Se faire des amis semble être un concept très flou, chez elle, et Arthur a beau s'entendre avec, il n'a pas l'impression d'en être aussi proche. Elle reste courtoise, voire trop polie, et laisse cette impression de bâtir un mur entre deux... Arthur la respecte, cependant. Il lui a tellement parlé, ce n'est juste pas possible de l'ignorer dans le couloir.
code by lizzou × gifs by tumblr


HUFFLEPUFF
ANTONIO F. CARRIEDO
Parmi ceux qui ont récolté la haine et la rage du Britannique, l'Espagnol obtient la palme. En plus d'avoir toujours été un abruti fini qui l'aura poussé plus d'une fois à être sans pitié, Antonio est l'aîné de ses soucis en général : traître, menteur, lâche, il est à de rares occasions le punching ball mental d'Arthur ; qui, selon lui, le mérite bien. Avant comme aujourd'hui, le Fourchelang le déteste. Pour lui, il ne désire qu'une chose : qu'il cesse enfin de se cacher et se dévoile, afin qu'on ne le confonde plus avec le méchant contre le pauvre et innocent Carriedo...
OCÉANE MANCHAM
Arthur n'a que des frères. Mais s'il pouvait avoir une petite soeur, Océane lui viendrait à l'esprit la première. En attendant, il adopte avec elle plutôt une attitude de papa poule. Mine de rien, il a apprit quelques petites choses à la Seychelloise ; notamment la valse, ou même la broderie... Arthur tient à elle comme si elle faisait partie de la famille, et ne manque pas non plus de la surprotéger sur tout les bords... romantiques, comme scolaires, comme... à peu près tout.
FELICIANO VARGAS
Feliciano n'est ni son ami, ni son ennemi, ni même quelqu'un qu'il ignorerait s'il venait à le croiser. Cela n'a rien à voir avec le fait qu'il soit le fils du Directeur, autrement il userait de la même politesse avec Lovino (la bonne blague, quoi). Arthur éprouve pour lui une simple compassion qui le lie à son sang commun et maudit avec Abbanzio Vargas. A la grande limite, tout deux peuvent bien parler de littrature, mais ça va rarement plus loin... Avec un peu de chance, ça l'aidera un jour à oublier qu'ils ont frôlé la catastrophe après une beuverie aux Trois Balais.
code by lizzou × gifs by tumblr


ADULTS
ELISABETH BENBOW
Une... tante ou cousine éloignée, on ne sait pas trop ce qu'est Elisabeth pour sa famille ; sa mère doit sûrement en savoir plus. L'ancien fantôme des toilettes que l'on appelait autrefois Betty, aussi Fourchelang que lui. Il la préférait largement décédée dans le château, ce qui au moins, lui laissait une raison de croire qu'elle avait perdu toute notion de normalité... Mais non, même revenue à la vie, "Betty" est comme ça. Il ne veut plus jamais la voir. Ni l'entendre. Elle fait partie de son cauchemar...
ROMULUS VARGAS
Avant, Romulus n'était ce qu'il est encore aujourd'hui pour le reste de ses élèves : un Directeur puissant et respectable. A présent, il est le "marionnettiste" qui tire les ficelles d'Arthur. Ce dernier a accepté de l'aider dans son combat en échange de quoi il dût révéler son secret sur le Basilic. Le Britannique lui en est extrêmement reconnaissant... surtout pour être allé à Azkaban à sa place.
ALADÁR D. HÉDERVÁRY
D'habitude, Arthur s'entend plutôt bien avec les professeurs - surtout pour bien se faire voir. Mais le Hongrois, lui, l'a hautement vexé et sidéré. S'il a été activement contre Arthur lors de sa reconsidération en tant que Préfet, il est également un homme sans pitié quand il est question de le connaître en tant qu'homme et pas membre du corps enseignant. Comme quoi, tel père, telle fille... Cette famille ne lui plaira jamais.
ABBANZIO VARGAS
Il ne sait pas ce qu'il lui souhaite : la prison ou la mort. Peut-être même la libération du mal qui le ronge. Arthur aurait bien voulu croire en une injustice qui aurait poussé Abbanzio à agir de la sorte, mais maintenant, il y a bien trop de choses qui l'encouragent à le haïr. Cet homme l'a forcé au chantage à réveiller le Basilic et à doucement fissurer la carapace qu'il s'était forcé autour de ce secret. Arthur n'est pas prêt de pardonner cet homme. Pour le mal qu'il prodige à sa personne, à son frère, à son amour... Jamais, jamais, jamais...
code by lizzou × gifs by tumblr


Dernière édition par Arthur Kirkland le Mar 5 Déc - 23:24, édité 30 fois
Petite COUUUILLÈRE
Petite COUUUILLÈRE
avatar

Mon personnage
Citation: London bridge is falling down, falling down, falling down...


ϟ Nation représentée : Angleterre.
ϟ Parchemins : 982
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We ARE in trouble, after all. || Arthur K. Mar 14 Juil - 13:54

[le journal que tient Arthur lui sert de récapitulatif pour tout ce qui se passe à Poudlard, il le tient depuis qu'il est plus ou moins (puis énormément) impliqué.]


3 mars 1990
Par précaution, j'ai décidé d'écrire dans ce carnet, un truc acheté depuis longtemps mais qui ne m'a pas encore servi, tout ce qui est susceptible de changer ou de se passer à Poudlard. Au moment où j'écris ces lignes, je suis tout juste remis d'un incident dont je n'aurais jamais dû être victime. Je savais que Carriedo était d'une bêtise astronomique, mais là, il a fait la pire de toute sa vie.

Cet abruti a contracté un Serment Inviolable.

Il y a de ça deux jours, nous nous sommes battus – comme de vulgaires moldus, je suis tout retourné rien qu'à l'idée d'avoir usé mes poings... - et il m'a subitement lancé un Sectumsempra. La douleur du sort a disparu, mais celle de ses conséquences restent encore. J'ai l'impression d'avoir des dizaines de coupures superficielles dans mon corps, c'est très désagréable. Là, je tiens debout, mais j'ai encore beaucoup de bandages et une autorisation d'être en dehors de l'infirmerie. J'ai perdu connaissance au milieu du couloir, puis je me suis réveillé allongé dans un lit, après qu'on m'ait administré les premiers soins. Carriedo était à mon chevet, si je puis dire, et il m'a tout expliqué.

D'après ce que j'ai compris, cet imbécile a reçu l'ordre de m'ensorceler. Je ne vois pas l'intérêt de risquer ainsi la vie de quelqu'un si ce n'est pour faire pire, mais je pense qu'il s'est retenu au dernier moment et a préféré me blesser grièvement plutôt que de... me tuer. Il m'a montré le signe de son pacte tatoué sur le bras, et m'a fait juré de ne le révéler à personne. S'il ne me l'avait pas avoué, je l'aurais dénoncé, mais étant donné la situation...

Un Serment Inviolable, c'est très grave. J'ignore pourquoi il l'a fait mais une chose est sûre : Carriedo est dedans jusqu'au cou, et c'est justement la raison du fait que j'ai accepté le silence. J'ai menti aux autres en disant que j'ai été attaqué de dos sans voir le visage de mon agresseur, mais maintenant la rumeur comme quoi un fou dangereux se trouve dans l'école est répandue. Ils n'ont peut-être pas tout à fait tort, je dois surveiller Carriedo sans éveiller les soupçons.

J'espère pouvoir noter prochainement le plus de détails possibles afin de comprendre ce qui se passe avec ce foutu espagnol. Et m'assurer qu'il ne fasse pas plus de conneries qu'il n'en a fait avec moi.
robb stark


Do what I say, not what I do. Obey to my orders, not to your heart. Don't lie to me, but let me tell lies. Don't follow me, I'll follow you. Don't care about me, I'll care for you. Run away from danger, because this is what I am. ▵ ©endlesslove.
I won't talk but always listen ▵


Dernière édition par Arthur Kirkland le Sam 25 Juin - 16:13, édité 3 fois
Petite COUUUILLÈRE
Petite COUUUILLÈRE
avatar

Mon personnage
Citation: London bridge is falling down, falling down, falling down...


ϟ Nation représentée : Angleterre.
ϟ Parchemins : 982
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We ARE in trouble, after all. || Arthur K. Mar 14 Juil - 14:39

16 avril 1990
Je viens de me lever, mais je pense avoir suffisamment attendu pour rajouter ce qui s'est passé dans cette école qui semble vouloir devenir malade à en faire trembler tout le monde...

Je ne sais pas où veut en venir la personne qui manipule Carriedo, mais elle se moque complètement de ce que les élèves peuvent devenir à côté. Beaucoup de choses se sont passés depuis le sort que j'ai reçu. Je pourrais ne pas parler de l'énorme connerie qui s'est produite il y a quelques jours, mais je pense qu'elle a son importance. Francis et Carriedo se sont amusés à lancé un feu d'artifice dans la Grande Salle, et se sont enfuis en passant par la fenêtre. Mrs.Bonnefoy et moi sommes allés les chercher, et c'est devant le Lac que nous les avons trouvés. En revanche, quelque chose n'allait pas...

Francis était blessé, et inconscient. Carriedo non plus n'était pas dans son état normal. Mais je suis persuadé qu'il s'est passé quelque chose qu'il ne peut de toutes évidences pas nous révéler. Je suis certain que cela a un rapport avec ce qu'il m'a dit le mois dernier. Ce frog de Francis s'est réveillé dans l'infirmerie avec un bras et une jambe cassés. Je n'ai rien pu tiré de ce dont il pouvait se souvenir, vu qu'apparemment, il en est incapable. Mais ça ne m'étonnerait pas que Carriedo en sache beaucoup plus. J'ai bien pensé à l'interroger, mais l'état de Francis me préoccupait beaucoup plus.

… Cet abruti de frog me perdra. Quel crétin.

Le lendemain, ça n'a fait qu'empirer. Un élève a été tué dans la nuit. Tué. Et personne ne connaît l'identité du coupable. Je voulais en parler à Carriedo, mais il a l'air complètement à côté de la plaque, et Francis et encore souffrant. Je ne soupçonne pas ce connard d'espagnol d'avoir osé le faire, mais il est impliqué, c'est indéniable. Je trouverai bien un moyen de le coincer entre quatre murs. Aujourd'hui, l'école se remet doucement du deuil, mais tous sont encore ébranlés : apparemment, on ne pourra jamais être tranquille. Il s'est passé quelque chose d'autant plus dérangeant, il y a deux jours.

Francis a fait une... sorte de crise.

Je ne sais pas ce qui s'est passé, mais tout le monde a prit peur. Il s'est écroulé au milieu de la Grande Salle et sa peau s'est tacheté de marques que je n'avais encore jamais vu. Il tremblait et hurlait de douleur. Il était... complètement fou. Beilschmidt et moi l'avons maintenu au sol, mais rien n'y faisait, il refusait d'écouter qui que ce soit, et insultait à tout va quiconque lui adressait la parole. Je crois que je ne me suis jamais sentit aussi impuissant... shit. Au final, il s'est calmé de lui-même, mais c'était vraiment effrayant et inquiétant. Et en plus, il ne se souvient pas de ce qu'il s'est passé.

[l'encre a séché avant la suite de la page, indiquant une courte pause]

Je ne sais absolument pas ce qui s'est passé, mais Carriedo le sait, lui. Hier, il m'a donné rendez-vous pour résoudre ce problème concernant Francis. Si je n'obéis pas, il risquera gros.

… C'est donc ça l'état de ce frog ? Du chantage ? La personne qui fait pression sur Carriedo, elle fait pression sur moi aussi avec Francis ? Je ne sais pas ce que je dois faire, ni en quoi je peux aider, mais je n'ai de toutes évidences pas le choix. Je suivrai les indications de Carriedo, même si cet enfoiré est sans le moindre doute responsable de tout ce qui se passe dans l'école.

Je vais protéger Francis, quoi qu'il m'en coûte.
robb stark


Do what I say, not what I do. Obey to my orders, not to your heart. Don't lie to me, but let me tell lies. Don't follow me, I'll follow you. Don't care about me, I'll care for you. Run away from danger, because this is what I am. ▵ ©endlesslove.
I won't talk but always listen ▵


Dernière édition par Arthur Kirkland le Sam 25 Juin - 16:16, édité 2 fois
Petite COUUUILLÈRE
Petite COUUUILLÈRE
avatar

Mon personnage
Citation: London bridge is falling down, falling down, falling down...


ϟ Nation représentée : Angleterre.
ϟ Parchemins : 982
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We ARE in trouble, after all. || Arthur K. Mar 14 Juil - 15:44

6 mai 1990
Qu'est ce que j'ai fais ?

Depuis la crise de Francis, je m'étais juré de tout faire pour le protéger, mais mes actions d'il y a quelques jours n'ont fait qu'aggraver les choses à l'école. Est ce que je le savais ? Bien sûr, mais avais-je le choix ? Si je ne le faisais pas, quelque chose allait lui arriver, je ne voulais pas prendre ce risque. J'ignore d'où et comment, mais le tortionnaire de Carriedo sait que je suis Fourchelang. Et il lui a dit. Et de ce fait, j'ai dû faire quelque chose que je croyais impossible jusqu'à ce soir-là.

On raconte beaucoup de choses sur Salazar Serpentard, comme la rumeur de la Chambre des Secrets et du monstre qu'il aurait laissé à l'intérieur.
Ce monstre existe. Et je l'ai réveillé.
C'est un serpent géant qu'on appelle un Basilic.
Je suis descendu dans la Chambre, que seul un Fourchelang peut ouvrir dans les toilettes de Betty. J'ai ouvert le passage et j'y suis entré. Et j'ai réveillé cette chose. Je n'ai pas osé la regarder dans le détail, j'avais trop peur de lever les yeux vers elle... De toutes façons il paraît que je ne devais même pas croiser son regard, mais je ne voulais pas savoir à quoi elle ressemblait. Je... n'aurais jamais dû faire ça. Mais c'était la seule solution.

J'ai libéré ce serpent et depuis, des élèves sont malades à cause de l'eau qui a été contaminé. Ayant ordonné au Basilic de se promener dans les canalisations, c'est sans doute ça. Mais les symptômes sont vraiment étranges. D'abord, il y a ces marques similaires à celles qui recouvraient Francis lors de sa crise. Et puis, ils ont tous des vomissements et peuvent à peine avaler quelque chose... Keith en fait partit.

Keith. J'ai mis mon grand frère en danger, et qui sait ce qui risque de lui arriver ? Son état, comme celui des autres, semble s'améliorer, mais ni moi, ni Carriedo, ni l'infirmière ne savons quel sera le résultat final. Y'a-t-il au moins une chance pour qu'ils guérissent tous ? Grace aussi est victime de ces symptômes, et Francis en est très peiné.
Dire que j'avais fais ça pour lui, pour lui épargner le pire, je ne fais que le blesser davantage.
Mais je ne peux rien lui dire.
Cependant les choses entre nous se sont aggravés d'elles-même.
Je ne sais pas comment il l'a su, mais il est au courant de ma sortie nocturne. Récemment, je me suis levé en pleine nuit et j'ai parcouru l'école pour appeler le Basilic. Je ne l'ai pas croisé dans le couloir, mais je l'ai entendu, et je l'ai guidé jusqu'à la Chambre afin de le ramener. Je voulais minimiser les dégâts et réparer comme je pouvais mes erreurs... mais Francis le sait.
Je ne sais pas comment, mais il sait que j'ai fais quelque chose pour rendre sa sœur et les autres dans cet état. Il ne m'adresse plus la parole, depuis.
.. J'aimerais réellement lui dire. Mais je ne peux pas.
Si je le fais, qui sait ce qui lui arriverait ? Cette ordure de contractant de Serment Inviolable a le plein pouvoir sur lui, et savoir qu'il a également le contrôle sur mes actes me met hors de moi.

Je ne sais plus quoi faire. Je ne sais même pas si je peux faire quelque chose.
Je hais Carriedo qui se contente seulement de regarder ce que j'ai dû faire sous la menace...
robb stark


Do what I say, not what I do. Obey to my orders, not to your heart. Don't lie to me, but let me tell lies. Don't follow me, I'll follow you. Don't care about me, I'll care for you. Run away from danger, because this is what I am. ▵ ©endlesslove.
I won't talk but always listen ▵


Dernière édition par Arthur Kirkland le Sam 25 Juin - 16:18, édité 3 fois
Petite COUUUILLÈRE
Petite COUUUILLÈRE
avatar

Mon personnage
Citation: London bridge is falling down, falling down, falling down...


ϟ Nation représentée : Angleterre.
ϟ Parchemins : 982
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We ARE in trouble, after all. || Arthur K. Mar 14 Juil - 18:15

30 mai 1990
J'ai cru que c'était fini.

Il y a quatre jours, le Basilic a fait irruption dans la Grande Salle. En une seconde, l'image que j'ai toujours eu de la pièce pleine d'élèves bruyants s'est détruite dans la panique et la confusion lorsque ce serpent géant est entré... Je ne comprends pas. Je lui ai pourtant dit de rester dans la Chambre ! Et il est sortit ! Est ce qu'il m'avait vraiment obéit ? Si ça se trouve, je n'avais aucun pouvoir dessus...

Des élèves sont morts. Peu, et à la fois, trop. Des élèves de tout âges comme de toutes les maisons. Des victimes prises au hasard dont l'existence ne devait absolument rien signifier pour cet homme dont ni moi ni Carriedo ne savons quoi que ce soit. Shit... shit shit SHIT qu'est ce qu'il veut à la fin ?! Pourquoi tout est comme ça...

J'ai eu du mal à trouver le sommeil depuis. Ces élèves sont morts par ma faute. D'autres sont blessés par ma faute. J'ai mis l'école entière en danger et le Directeur, qui a pu tuer cette chose, y a risquer sa vie. Le lendemain de la catastrophe, tout le monde s'est mit à la tâche pour remettre la Grande Salle en ordre.
Je ne pouvais pas regarder ma famille dans les yeux. Ils étaient tous inquiets pour moi comme ils l'étaient pour d'autres. Ils ont tort. Tout ça, c'est moi qui l'ait causé. Réveiller le Basilic fût ma plus grande erreur. Mais je n'avais pas le choix... je n'avais pas le choix...

Il y a peu, Francis a découvert la raison de ma sortie nocturne lorsque les élèves étaient encore malades. La dispute a – encore – été explosive, mais cette fois, je dois avouer qu'il a de bonnes raisons de perdre patience. Je ne lui disais toujours rien. Et pourtant, lorsque tout le monde est entré dans la Grande Salle à moitié détruite, il s'est inquiété.

Ce frog... il est vraiment d'une gentillesse aussi maladive que sa connerie, cet idiot.

[l'écriture qui suit est un peu plus penchée puisqu'il a dû changer de position à cause de Francis qui dormait à côté de lui.]

J'ai alors pensé qu'il méritait de connaître la raison de mes actes. J'avais peur que quelque chose lui arrive, mais fort heureusement, rien ne s'est produit. Je ne sais pas s'il m'a totalement pardonné mes actions, mais encore une fois, si j'avais pu, je l'aurais sauvé d'une autre manière... Et rien ne dit qui l'est vraiment.

Je dois trouver un moyen de l'épargner dans cette histoire.
En attendant, je dois essayer de me reprendre et de me pardonner à moi-même en réparant les dégâts de la Grande Salle.
robb stark


Do what I say, not what I do. Obey to my orders, not to your heart. Don't lie to me, but let me tell lies. Don't follow me, I'll follow you. Don't care about me, I'll care for you. Run away from danger, because this is what I am. ▵ ©endlesslove.
I won't talk but always listen ▵


Dernière édition par Arthur Kirkland le Sam 25 Juin - 16:19, édité 2 fois
Petite COUUUILLÈRE
Petite COUUUILLÈRE
avatar

Mon personnage
Citation: London bridge is falling down, falling down, falling down...


ϟ Nation représentée : Angleterre.
ϟ Parchemins : 982
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We ARE in trouble, after all. || Arthur K. Mar 14 Juil - 18:51

24 juin 1990
Sois maudit, Abbanzio Vargas.

Je devais à tout prix écrire ce nom quelque part au plus vite pour le retenir. J'ai appris un paquet de choses qui pourront m'aider à sortir de cet enfer.

Hier, Carriedo m'a avoué la raison de son Serment. Il l'a fait pour récupérer Beilschmidt. Je n'arrive pas à le croire. Ce type a été suffisamment CON pour vendre sa liberté contre la fin d'une bête scène de ménage, il est vraiment...

J'ai craqué. Je n'en pouvais plus d'être mit ainsi sous pression par cet abruti d'espagnol. Tout ce que j'ai ressentit durant des mois sans pouvoir m'en libérer... Je le hais si fort. Si fort que j'en suis venu aux poings. Et il s'est laissé faire. Ça m'a encouragé à ne pas y aller de main morte. Quand je pense que tout ce que j'ai fais, qui frôlait la mort de Francis comme de l'école, c'était pour rembourser la dette d'un couple qui était en plein break, je n'arrive pas à le croire, non ! Quel misérable ! Quelle pauvre merde !

Je n'ai jamais vu autant de sang sur son visage... Je l'ai laissé comme ça dans le couloir, et je suis partit sans me retourner. Francis et Beilschmidt sont venus me voir après ça. Là, je ne sais pas quelle folie m'a prise pour parler : je leur ai tout dit. Ce que je savais sur Carriedo et comment je l'ai su. Ils m'ont alors répondu avec des informations très intéressantes. Apparemment, ils cachaient également de leur côté le secret de Carriedo, bien qu'ils l'aient su après moi. Cependant, j'ignorais qu'il était le coupable du meurtre de ce pauvre Serdaigle d'il y a quelques mois... Ils m'ont aussi montré une carte qui révèle les positions de n'importe qui dans l'école. C'est comme ça qu'ils ont su pour ma sortie pour le Basilic. Nous sommes désormais tout les trois enchaînés par le même secret, Carriedo n'ayant pas été mis au courant. Je pensais qu'ainsi, ça irait.
Mais j'ai eu tort.
J'aurais dû me taire.

Quel idiot j'ai été, quel inconscient...
Francis a fait une nouvelle crise. Pire que la précédente.
Je ne savais plus quoi faire, ni si je pouvais y changer quelque chose. Ses marques étaient horribles à regarder, et la douleur qu'il devait ressentir semblait encore plus insupportable.
Je ne pouvais plus supporter ces cris de rages... depuis la dernière fois que c'est arrivé, je ne voulais surtout pas le voir encore dans cet état...
J'ai voulu l'aider, au moins cette fois. Mais il n'était plus lui-même. Il était fou.
Il m'a lancé un Doloris.

Même pour la pire des vermines, je ne souhaite pas pareille douleur.

C'était de courte durée, mais je n'avais encore jamais hurlé sans pouvoir me retenir. Je ne me sentais plus bouger après ça. Je suppose que, quelque part, je l'ai mérité.
J'aurais dû me taire.
Je n'aurais pas dû parler de ce que je savais.
J'ai été égoïste en voulant dénoncer Carriedo et défendre mon comportement envers lui.
Et Francis, il

[il n'a pas continué cette phrase et en sauta quelques unes avant de reprendre]

Ce matin, deux inspecteurs du Ministère sont venus l'interroger. Je ne peux pas en tirer grand chose, ils sont allé écouter les témoignages de tout les élèves qui étaient présents. Dont moi. Nous avons visiblement à peu près tous répondu la même chose : que Francis n'était pas lui-même, que de toutes évidences, il n'a jamais voulu m'envoyer ce sort. Et qu'il a cette étrange marque dans le dos depuis sa première crise, semblable à celle des élèves qui furent malades. J'ai bien peur qu'elle n'agisse sur les concernés un jour... comme sur Keith...

Je suis persuadé que c'est ce Abbanzio Vargas le coupable. Que d'une manière ou d'une autre, il peut espionner Francis et savoir de quoi je lui parle, comme il peut le manipuler ou l'influencer.

Ce nom est apparu sur la carte de Beilschmidt, à l'extérieur du château. Il est là, quelque part dehors.
Qui sait ce que cette brute est en train de faire, maintenant...
robb stark


Do what I say, not what I do. Obey to my orders, not to your heart. Don't lie to me, but let me tell lies. Don't follow me, I'll follow you. Don't care about me, I'll care for you. Run away from danger, because this is what I am. ▵ ©endlesslove.
I won't talk but always listen ▵


Dernière édition par Arthur Kirkland le Sam 25 Juin - 16:41, édité 3 fois
Petite COUUUILLÈRE
Petite COUUUILLÈRE
avatar

Mon personnage
Citation: London bridge is falling down, falling down, falling down...


ϟ Nation représentée : Angleterre.
ϟ Parchemins : 982
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We ARE in trouble, after all. || Arthur K. Dim 23 Aoû - 2:23

23 août 1990
Je vais essayer d'écrire... Je dois le faire.

Comment définir... ou juste expliquer ce qui s'est passé...

Tout est arrivé si vite, je ne sais pas...

Hier soir, le campement était calme. Les vacances organisées de Poudlard semblaient se terminer tranquillement, mais lui, est venu jusqu'ici. Abbanzio Vargas. Il est venu, et je l'ai vu. Nous l'avons tous vu. Tout le monde sait maintenant.

Je n'ai pas eu le temps de comprendre ce qui se passait... Lui et d'étranges sbires qui l'avaient rejoint sont venus brûler le camp. Personne n'a eu le temps de les arrêter, et quand bien même les professeurs ont été pris par surprise, même le Directeur... par Merlin tout est allé trop vite, je ne suis même pas sûr d'écrire les choses dans le bon ordre...

Ce que je redoutais est arrivé : les élèves contaminés par la marque similaire à celle de Francis ont tous eu une crise encore pire que celle que ce frog a pu ressentir... Ils étaient tous manipulés. Des pantins. Des marionnettes à la merci de cet homme. Et ils ont détruit le campement. Et blesser des élèves. Ils en ont tué... J'ai vu Keith tuer... J'ai vu Francis tuer... Luciano aussi... et d'autres qui ont reçu la marque de la baguette d'Abbanzio Vargas seulement cette nuit-là...

… Je... ne sais plus quoi faire.

Je voulais protéger Francis et tout ceux impliqués. Je voulais rembourser ma dette envers l'école depuis que j'ai réveillé le Basilic. Et quand bien même l'éveil de ce monstre n'est en aucun cas responsable de la vague de contamination par l'eau, je ne peux pas rester là sans rien faire. Je voudrais tellement, tellement faire quelque chose pour Poudlard... ou arrêter cet homme. Mais quoi, comment, si ça se trouve je servirai encore d'outil... Et les autres, les « marqués », sont devenu des bombes à retardement. Abbanzio Vargas peut les manipuler à nouveau quand il le désire. Le feu a tout ravagé. Ce carnet a miraculeusement tenu le coup.

Quoi qu'il en soit, l'école est désormais au courant que quelqu'un complote dans l'ombre. Que les événements à Poudlard ne sont pas le fruit du hasard. Les choses là-bas promettent de changer... En attendant, je me retrouve avec un bras (sans doute) cassé. Quant aux autres... je ne sais même plus quoi dire...

Il faut que les choses cessent.
Il faut que nous soyons enfin tous en sécurité.
Il faut que

[Arthur s'est brusquement arrêté et la trace d'une larme coupe la phrase.]

Je ne me laisserai pas abattre.
J'ai eu un moment de faiblesse, mais je ferai tout mon possible pour réparer les choses. Carriedo a intérêt d'être aussi de la partie.
Ce n'est pas terminé. C'est loin de l'être.
robb stark


Do what I say, not what I do. Obey to my orders, not to your heart. Don't lie to me, but let me tell lies. Don't follow me, I'll follow you. Don't care about me, I'll care for you. Run away from danger, because this is what I am. ▵ ©endlesslove.
I won't talk but always listen ▵


Dernière édition par Arthur Kirkland le Sam 25 Juin - 16:22, édité 2 fois
Petite COUUUILLÈRE
Petite COUUUILLÈRE
avatar

Mon personnage
Citation: London bridge is falling down, falling down, falling down...


ϟ Nation représentée : Angleterre.
ϟ Parchemins : 982
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We ARE in trouble, after all. || Arthur K. Dim 11 Oct - 12:38

4 octobre 1990
Même lorsqu'il ne fait rien, quelque chose se passe à Poudlard. Depuis l'incendie, les élèves marqués sont mal vus, et des tensions se sont montées entre eux et des non-marqués. J'ai entendu parlé des disputes chez les Gryffondor. Notamment celles concernant Luciano. Gawain a essayé de s'y impliquer. À ce moment-là, les élèves devraient déjà se rendre compte que tout ceci était sans doute l'un des fruits attendus du plan d'Abbanzio Vargas. Mais non, ça n'a fait qu'empirer.

Francis a été, une fois de plus, au centre des problèmes... Hier, des élèves le collaient aux basques exprès pour le bizuter avec cette histoire, alors bien sûr, en tant que bon préfet, je suis intervenu... Mais ces imbéciles n'ont rien voulu savoir. Blesser les marqués, renvoyer les marqués, tuer les marqués, voilà ce qu'ils avaient en tête. Au moins, ils ne sont pas complètement tous idiots, je me souviens d'une Poufsouffle qui voulait seulement m'empêcher de le protéger. Enfin, je ne sais pas si elle avait bien toute sa tête, puisqu'elle semblait résolue à laisser les autres l'assassiner...

Si Francis devait mourir de la main d'un élève indirectement manipulé par Abbanzio Vargas, je crois que je deviendrais fou. Ils suivent inconsciemment le plan du bourreau dont ils se plaignent sans cesse, et en plus ils accusent les marqués, quelle bande d'abrutis.

À l'heure actuelle, Francis dort à l'infirmerie. Je ne compte pas le lâcher de sitôt.

Il faut que je trouve un moyen de couper le lien qui subsiste entre ces marques et ce mage noir... Chercher un contre-sort, c'est le minimum que je puisse faire. Et ça calmera les tensions qui planent dans l'école, d'une pierre deux coup.

Une réunion a eu lieu avant l'altercation. Nous, les préfets, devons serrer la ceinture et veiller aux bonnes ententes de nos maisons. Mais la tâche s'avère plus compliquée que prévu. Je suis un préfet bien pitoyable si je ne suis même pas capable de protéger un de « mes » Serpentard d'une bagarre. Et le fait que tout ceci soit le résultat des actions de cette ordure d'Abbanzio Vargas n'est pas une excuse. Si l'école se retourne complètement contre elle-même, tout est perdu.

Je me demande si Carriedo est au courant de quelque chose... Je n'ai plus entendu parlé d'ordre depuis longtemps. J'espère pour lui qu'il ne me cache rien d'autre.
robb stark


Do what I say, not what I do. Obey to my orders, not to your heart. Don't lie to me, but let me tell lies. Don't follow me, I'll follow you. Don't care about me, I'll care for you. Run away from danger, because this is what I am. ▵ ©endlesslove.
I won't talk but always listen ▵


Dernière édition par Arthur Kirkland le Sam 25 Juin - 16:23, édité 1 fois
Petite COUUUILLÈRE
Petite COUUUILLÈRE
avatar

Mon personnage
Citation: London bridge is falling down, falling down, falling down...


ϟ Nation représentée : Angleterre.
ϟ Parchemins : 982
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We ARE in trouble, after all. || Arthur K. Mar 10 Nov - 21:11

28 octobre 1990
Encore une fois, je dois tout noter avant d'oublier le moindre détail. Même si cette fois-ci, je ne pense pas pouvoir oublier quoi que ce soit.

Je viens de laisser Elizaveta dans le couloir. Elle me demandait ce qui se passait, ce que j'avais vu et entendu, mais je n'ai rien dis pendant tout le trajet et à l'intersection de nos maisons, je lui ai demandé de me laisser tranquille. J'avais envie de vomir, et je l'ai toujours.

Elisabeth Benbow. C'est le vrai nom de Betty, le fantôme qui hante les anciennes toilettes des filles. Elle porte le nom de jeune fille de ma mère, preuve irréfutable qu'elle est de ma famille. Et ce n'est pas tout. Elle parle également Fourchelang. Comme moi. Par Merlin, j'ai tant de choses à écrire, je ne sais pas si, une fois de plus, je saurai les marquer correctement et dans l'ordre... Pour être sûr de ne pas perdre le fil dans mon écriture, je vais être bref.

Il y a quelques années, je ne connais pas le chiffre, Betty a reçu un sort avant de réveiller le Basilic et s'est faite dévoré par ce dernier. La magie posée sur elle s'est répandu dans ce monstre, et celui qui avait commandité son réveil avait besoin de quelqu'un d'autre pour le guider.

Moi.

J'ai achevé les plans d'un fou dangereux qui fut élève dans cette école. J'ignorais tout ça jusqu'à ce que Betty, mon ancêtre, me révèle tout. Comment ais-je pu me laisser berné de la sorte... Je n'avais pas le choix de toutes façons. En même temps, c'était tout aussi stupide. Libérer le Basilic pour sauver Francis, mais seulement retarder sa supposée mort, je ne sais plus quoi en penser, à force. Mais je ne vais plus me plaindre sur ça, ce n'est pas le moment.

De ce que j'ai appris, un certain Serpentard de l'époque s'est servi de Betty et l'a manipulé pour qu'elle lui obéisse au doigt et à l'oeil.

Chester Harkins.

Encore un nom que je n'ai jamais entendu avant. Et il me dégoûte déjà. Selon Betty, il « m'a trouvé », ainsi ses plans ont pu être achevés. Mais je ne comprends pas.

N'est-ce pas Abbanzio Vargas qui a demandé à Carriedo de me faire exécuter cette tâche ? Si je me réfère à la mort de mon ancêtre, alors mon hypothèse est tout à fait possible : je pense que ce Chester Harkins n'est autre qu'Abbanzio Vargas.

Bien sûr, je n'ai aucune preuve, et hormis l'ordre que j'ai reçu à l'époque, je n'ai rien pour me baser dessus. Mais avec ce que m'a dit Betty, je ne peux pas m'empêcher d'y penser. J'en ai parlé à Francis, mais je ne lui ai pas tout dit. Je garde ce nom pour moi, je ne ferai plus la bêtise de l'impliquer davantage dans ces histoires. Et puis, d'autres élèves sont dans la même galère que lui désormais, notamment mon frère, ou même Luciano. Je n'ai pas à me plaindre des secrets dont je serai au courant la prochaine fois, le Doloris que je me suis pris il y a quelques mois a été une leçon suffisante...

Je ne sais pas si je dois en parler à Carriedo. Ou même Beilschmidt. Sa carte a clairement montré le nom d'Abbanzio Vargas, selon lui. Alors pourquoi à l'époque, il se serait appelé Chester Harkins ? Un nom d'emprunt j'imagine, mais pourquoi à Poudlard ? Et s'il avait changé de nom entre temps, la carte aurait-elle changé aussi ?

Si je dois mener mon enquête, je dois le faire dans la plus grande discrétion.
robb stark


Do what I say, not what I do. Obey to my orders, not to your heart. Don't lie to me, but let me tell lies. Don't follow me, I'll follow you. Don't care about me, I'll care for you. Run away from danger, because this is what I am. ▵ ©endlesslove.
I won't talk but always listen ▵


Dernière édition par Arthur Kirkland le Sam 25 Juin - 16:53, édité 4 fois
Petite COUUUILLÈRE
Petite COUUUILLÈRE
avatar

Mon personnage
Citation: London bridge is falling down, falling down, falling down...


ϟ Nation représentée : Angleterre.
ϟ Parchemins : 982
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We ARE in trouble, after all. || Arthur K. Mer 2 Mar - 21:28

2 mars 1991
Il a encore frappé.

Ces quelques mois ont été tranquilles, et pourtant Abbanzio Vargas n'a fait qu'activer une marque. Juste une. Celle de Feliciano Vargas. De ce que je sais de Francis, celui-ci n'est même pas au courant de l'existence de cet homme, puisque même Lovino semble ne pas l'être non plus. Et il est évident que le Directeur cache ce genre de choses à ses propres fils. Il est clair qu'il sait quelque chose, lui, car c'est juste impossible que ça ne lui dise rien.

Vargas – Feliciano – a attaqué principalement Kiku. J'ignore s'il avait une raison, mais il était déterminé à s'en prendre à lui. Moi, j'aurais aimé me rappeler de tout, mais il m'a lancé un sort qui m'a complètement brouillé l'esprit. C'est Keith qui m'a raconté les détails.

Parlant de Keith, je dois faire très attention... Cet imbécile de frog a eu la stupide idée de se faire passé pour le Fourchelang à cause des soupçons de mon frère. Et le pire, c'est qu'il a, comme Elizaveta, trouvé l'histoire du Basilic ainsi que de la Chambre des Secrets. Et bien sûr, Francis n'a pas démentit et a joué le jeu. L'idiot... À quoi bon faire de mon mieux pour le protéger s'il se met en danger lui-même ?! J'ignore si cela aurait un impact quelconque, mais je ne veux pas qu'il s'embourbe davantage. Techniquement, je pense que l'histoire du Basilic est tellement lointaine que je pourrais maintenant en avertir n'importe qui – en ce qui concerne la mission qui m'a été confié à l'époque, j'entends. Après tout, Elizaveta l'a bien su, et il ne s'est rien passé.

Le fardeau de mon don ne concerne que moi, Abbanzio Vargas ne doit voir aucun inconvénient à ce qu'il m'arrive quelque chose, désormais. Je n'ai été qu'un outil qui a servi, et qui ne sert plus.

Mais bien que hormis la possession de Vargas, il n'ait rien fait d'autre, quelque chose d'autre se trame. Francis me cache quelque chose. Je ne sais pas quoi, mais je pense qu'il peut bien s'agir de toute cette histoire. Je l'ai vu discuté avec Carriedo, et lui aussi semblait en panique. C'est comme ça depuis, et il refuse de me dévoiler quoi que ce soit. J'aurais pu me tromper, mais il m'a dit lui-même qu'il ne voulait pas en parler, sans chercher à mentir.

Je veux comprendre ce qui se passe. Quoiqu'il faudrait peut-être que je m'abstienne... Les révélations sont des risques à déclencher les marques de n'importe qui. Mais si Francis le sait, alors je suppose qu'il est hors de danger, cette fois... ? Et si moi je ne compte plus dans les plans d'Abbanzio Vargas, il ne devrait pas y avoir de problème...

Mais peut-être Francis le cache-t-il justement parce qu'il appréhende ma réaction ? J'ai toujours une dette envers l'école entière, et bien sûr, toute occasion pour moi est bonne à prendre pour me racheter. C'est pourquoi je ferai également mon possible pour que personne d'autre n'en sache plus sur mon don, et encore moins Keith ou le reste de ma famille... J'aimerais vraiment qu'il cesse de faire ces foutues recherches, il n'a rien à découvrir de plus de toutes façons, hormis que je suis le coupable.

Je dois faire des recherches plus actives, je ne peux plus me permettre d'observer seulement.

Je n'ai rien d'autre hormis le nom de Chester Harkins. Peut-être pourra-t-il me guider vers quelque chose. J'en viens toujours à me poser la même question : s'il est Abbanzio Vargas ou pas... mais là encore, les mots de Betty se confrontent à ceux de la carte du Maraudeur, et je n'ai pas d'autre indice. Une recherche à la bibliothèque s'impose. Peut-être même... quelques interrogations pour les professeurs.
robb stark


Do what I say, not what I do. Obey to my orders, not to your heart. Don't lie to me, but let me tell lies. Don't follow me, I'll follow you. Don't care about me, I'll care for you. Run away from danger, because this is what I am. ▵ ©endlesslove.
I won't talk but always listen ▵


Dernière édition par Arthur Kirkland le Sam 25 Juin - 16:27, édité 1 fois
Petite COUUUILLÈRE
Petite COUUUILLÈRE
avatar

Mon personnage
Citation: London bridge is falling down, falling down, falling down...


ϟ Nation représentée : Angleterre.
ϟ Parchemins : 982
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We ARE in trouble, after all. || Arthur K. Sam 23 Avr - 1:22

21 avril 1991
Encore une catastrophe, par Merlin...

Il y a quatre jours, la marque de Mrs.Alconahuacatl s'est activé. Et pour que ce chien d'Abbanzio Vargas lui fasse faire quoi ? Juste blesser les élèves – pour ne pas dire qu'il avait certainement l'intention d'en tuer... Malgré certaines affaires, je suis reconnaissant envers Mr.Héderváry qui nous a tous protégé et sauvé d'elle... Je devrais peut-être aller le voir pour le remercier, au moins en tant que préfet. La Grande Salle  a fini à moitié enflammée sous les coups d'un puissant Feudeymon de notre professeur de potions, et tout ceux qui étaient là n'en sont donc pas ressortis indemnes. Autant de peur que de mal, mais il n'y a eu aucun mort.

J'ai fais partit de ceux aptes à protéger les élèves avec Ludwig Beilschmidt. Mais lui comme moi ainsi que d'autres élèves nous sommes retrouvés avec des brûlures importantes. Je dois utiliser une Plume à papote que j'ai emprunté à quelqu'un pour écrire ces lignes, et dire tout ça à voix haute me met... vraiment mal à l'aise - foutus lutins de Cornouailles, à cause d'eux j'ai un poignet foulé... -

Pendant que nos professeurs se battaient, nous lutions pour garder des blessés graves en vie, en particulier Carriedo, qui avait la gorge ouverte. J'ai tellement paniqué que je ne réalisais correctement qu'à moitié un puissant sort de guérison – il devait être même encore trop tôt pour moi pour l'apprendre, mais vu l'ampleur... - et si cet élève de Médicomagie n'était pas arrivé, je crois bien qu'il serait...

J'ai au moins pu – je crois – sauver Francis, qui lui, avait le ventre presque ouvert également. Les Diffindo de Mrs.Alconahuacatl sont vraiment puissants, j'ai eu de la chance de ne m'être prit qu'un renvoi d'Expelliarmus... L'infirmerie était bondée, mais c'est toujours mieux que d'avoir de nouvelles victimes qu'on aurait pas pu ramener. Maudit sois-tu, Abbanzio Vargas, je me languis du jour où l'on t'enverra à Azkaban...

Pour changer de sujet, Keith a abandonné ses recherches, tandis que moi j'ai pu approfondir les miennes. Finalement, j'ai parlé de Chester Harkins à Francis – et heureusement il n'est rien arrivé – il y a déjà un moment, mais j'étais tellement occupé à faire d'autres enquêtes que je n'ai pas pensé à le noter tout de suite. Je devrais écrire un mémo là-dessus... Je n'ai pas la preuve tangible, mais mes soupçons se fondent de plus en plus avec la réalité : Harkins serait bien Abbanzio Vargas. Il aurait été élève à Serpentard, préfet, et de Sang-mêlé. La ressemblance physique est assez frappante, et si j'avais pu, j'aurais pris la photo dans ce carnet.

Je ne dois pas m'arrêter en si bon chemin, je dois encore interroger des professeurs. Mais la plupart sont arrivés bien après le départ de « Chester Harkins »... Mais comme j'ignore la date d'ascension au poste de Directeur de ce dernier, je pense ne pas avoir d'autres choix que de lui poser des questions sur cet ancien élève. Il n'a peut-être rien voulu nous dire sur Abbanzio Vargas, mais il ne peut pas reculer devant les faits d'un homme qui a été dans sa propre école...
robb stark


Do what I say, not what I do. Obey to my orders, not to your heart. Don't lie to me, but let me tell lies. Don't follow me, I'll follow you. Don't care about me, I'll care for you. Run away from danger, because this is what I am. ▵ ©endlesslove.
I won't talk but always listen ▵
Petite COUUUILLÈRE
Petite COUUUILLÈRE
avatar

Mon personnage
Citation: London bridge is falling down, falling down, falling down...


ϟ Nation représentée : Angleterre.
ϟ Parchemins : 982
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We ARE in trouble, after all. || Arthur K. Mar 6 Sep - 23:07

6 septembre 1991
Je ne sais pas ce qu'est ou ce que sera le pire dans cette histoire, mais cette nuit, nous l'avons frôlé.

Les vacances s'étaient passé sans encombres et la rentrée aussi. J'étais même soulagé de retourner à Poudlard malgré quelques petites complications qui ont suivit... mais au final, je n'avais pas à me plaindre à côté des événements récents. Luciano et Hernández se sont battus suite à l'éveil de leurs marques, et j'ignore si c'est l'oeuvre des émotions ou de ce Mage Noir.

Merde, ce type est venu. Abbanzio Vargas est venu dans la Grande Salle.

Ses sbires nous ont attaqués. Les souvenirs me sont clairs et flous à la fois. Je ne savais plus où aller, qui aider et qui combattre. Gawain était grièvement blessé et Keith m'a protégé d'un sortilège. Aberthol tenait encore debout. Peter... je ne sais même pas où il était. Mais je l'ai vu ce matin, et fort heureusement, il n'était pas impliqué dans la bataille. Je n'imagine même pas ce qui lui serait arrivé, autrement... Des élèves de son âge sont morts. D'autres morts. Même des marqués sont morts. Des marqués dont la liste s'est agrandit, puisque Oz, Kiku et Saïda en sont dorénavant victimes. J'ai vu Kiku se tordre de douleur et presque me supplier de l'achever... Je ne sais pas s'il était sur le point de faire une crise équivalente aux précédentes, mais je l'ai immobilisé à ce moment... Ce que j'ai vu avec les marqués était incroyable. Et impensable. Par Merlin, je n'ai jamais aussi mal écrit, tant je suis pressé de tout noter pour ne rien oublier. Même si je ne risque pas d'oublier...

C'est tellement fort que j'aimerais l'écrire avec une Plume à papote. J'ai besoin de l'extérioriser. De dire à d'autres ce que tout le monde a vu. J'en tremble tellement que je ne sais même pas comment le raconter. Ce carnet doit rester logique et compréhensible, si jamais il peut servir.

Il est absolument certain qu'Abbanzio Vargas est le Chester Harkins du passé. Puisque Betty est venu à sa rencontre. Elle sifflait. Elle a annoncé sa venue. Ils se sont retrouvés, exactement comme elle me l'a prédit lors de ce fameux soir. Et ce qui s'est passé ensuite... par tout les Mages...

Il l'a ressuscité. Comment, je ne sais pas, mais il a utilisé les marqués pour lui rendre la vie. Je pensais qu'il n'avait fait que se servir d'elle. Qu'elle n'était qu'un pion dans son plan pour utiliser le Basilic, avant de me confier le reste. Mais pourtant, elle est de retour. Elisabeth Benbow est en vie, une de mes tantes éloignées ou quelque chose comme ça. Une autre Fourchelangue. Pourquoi ? Est-ce justement pour cela qu'il l'a ramené ? Il avait besoin de son don ? Mais pourquoi ne fait-il pas appel à moi ? Pourquoi avoir agit de manière à blesser et tuer autant d'élèves ?

Pourquoi s'en prendre à nous si c'est pour seulement s'en prendre au Directeur ?

Le directeur, c'est son père. C'est son père.

Il nous avait caché volontairement son existence pour ignorer le fait qu'il avait un troisième fils. Mais de quand ? De la même mère ? Comment se fait-il que les jumeaux n'en ont pas entendu parlé ?

[l'encre a eu le temps de sécher avant qu'il n'ajoute un dernier paragraphe, plus calme.]

Je dois aller voir Carriedo et lui demander s'il en savait quelque chose. S'il savait ce qui allait se produire ou si quelque chose d'autre se prépare. Notre Directeur a frôlé la mort et il ne m'est plus possible d'attendre que la situation s'améliore pendant que je reprends les cours à côté. Je dois faire quelque chose. Nous devons faire quelque chose.
robb stark


Do what I say, not what I do. Obey to my orders, not to your heart. Don't lie to me, but let me tell lies. Don't follow me, I'll follow you. Don't care about me, I'll care for you. Run away from danger, because this is what I am. ▵ ©endlesslove.
I won't talk but always listen ▵
Petite COUUUILLÈRE
Petite COUUUILLÈRE
avatar

Mon personnage
Citation: London bridge is falling down, falling down, falling down...


ϟ Nation représentée : Angleterre.
ϟ Parchemins : 982
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We ARE in trouble, after all. || Arthur K. Dim 4 Déc - 19:35

2 décembre 1991
Me voilà repenti.

Il y a une semaine, le Directeur m’a convoqué dans son bureau pour me révéler ma plus grande crainte : il savait – depuis quand, je ne sais pas – que je suis Fourchelang et que j’ai réveillé le Basilic. C’était déjà dur à encaisser, mais le pire, c’était sa requête : que j’avoue tout à Poudlard  entier mes péchés. Comment aurais-je pu refuser ? J’ai une dette envers l’école, je dois la protéger, la sauver, l’aider... mais révéler ça, tout ce que je veux cacher, ça aurait dû être au-dessus de mes forces. Mais je l’ai fais.

Hier soir, j’ai fais mes aveux. Tout le château sait ce que je suis et ce que j’ai fais.

Tous. Les inconnus, comme mes amis et ma famille.

Je ne peux plus regarder quiconque dans les yeux. J’évite tout le monde. J’évite mes frères – dont Keith qui ne me pardonnera sans doute jamais... – j’évite Kiku, Alfred, Matthew, Océane, Saïda, autant de monde possible. Ce qui n’empêche pas les autres, dans l’ombre comme à côté de moi, de me haïr et de me le faire savoir. Je le sais, je suis désormais pointé du doigt dans les couloirs, victime de rancoeur. Je m’y attendais, je m’y étais préparé. Ces derniers jours, je me suis permis de profiter du mieux que j’ai pu de la présence de mes proches avant qu’ils ne me détestent.

C’est tout ce que je mérite. Tout est de ma faute, il fallait bien que ça arrive.

À partir de maintenant, je me cache dans la Salle sur Demande le soir, mais je ne loupe pas les cours. Je ne suis plus vraiment en sécurité dans le château, sauf là. Je refuse cependant de me comporter comme une simple victime, soi-disant terrifiée par les brimades. Je ferai face à ce qui m’attend. Je ne fais que récolter ce que j’ai semé, je ne fuirai pas.

Le plus grave après nos aveux, à moi et au Directeur, c’est que ce dernier a été emmené par les Aurors au Ministère à ma place. Il m’a assuré qu’il prendrait la responsabilité de mes actes. Autrement, je crois bien que c’est moi qui aurait été jugé... Le voilà absent pour une durée indéterminée, et le professeur Beilschmidt a prit son poste pour le remplacer. C’est sous sa protection que je suis, désormais.

Ce carnet, malgré tout, restera caché. Je n’ai rien dis sur « Betty », ni Carriedo. Je me suis plus ou moins débarrassé d’un poids qui concerne mes fautes, et je pense que j’ai rendu la monnaie de ma pièce à l’école depuis l’histoire du Basilic... entre autres.

Maintenant, je dois me relever.

Je continuerai de rembourser cette lourde dette envers l’école, en me rachetant petit à petit de mes aveux. De ce que le Directeur a dit, Abbanzio Vargas est un fils abandonné, soi-disant erreur de jeunesse. Serait-il vraiment revenu uniquement pour se venger ? Étant donné l’étendue de ses plans, il doit y avoir autre chose là-dessous, et c’est contre ça que je dois défendre Poudlard.
Ça prendra du temps... beaucoup de temps... mais un jour, je serai racheté.

Mais je m’en voudrai toujours.  
robb stark


Do what I say, not what I do. Obey to my orders, not to your heart. Don't lie to me, but let me tell lies. Don't follow me, I'll follow you. Don't care about me, I'll care for you. Run away from danger, because this is what I am. ▵ ©endlesslove.
I won't talk but always listen ▵
Petite COUUUILLÈRE
Petite COUUUILLÈRE
avatar

Mon personnage
Citation: London bridge is falling down, falling down, falling down...


ϟ Nation représentée : Angleterre.
ϟ Parchemins : 982
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We ARE in trouble, after all. || Arthur K. Sam 6 Mai - 16:05

22 avril 1992
Le Directeur est revenu.

Depuis son départ, la culpabilité me rongeait. Le poids de mes fautes, de mes mensonges, de ma responsabilité et des conséquences de mes actes qui l'avaient renvoyé de l'école m'est revenu lorsque je l'ai vu entrer. J'étais soulagé, bien entendu, mais le voir dans un état qui signifiait qu'il était bien à Azkaban me serrait la gorge. Je pensais qu'il n'était que coincé quelque part au Ministère, mais non, il était bien en prison...

Là où j'aurais dû aller, moi. Si j'y avais été comme initialement prévu, en serais-je sortit aussi rapidement que lui ? Je dis « rapidement », mais j'ai l'impression que ça fait plus que cinq mois... Si ça se trouve, moi, étant le vrai coupable, je ne serais pas revenu. J'aurais mérité ce que je devais prendre, et fin de l'histoire.

Mais étant ici, sain et sauf, je devrais plutôt me contenter de répondre aux ordres du Directeur, comme nous ne le sommes accordé. Seulement, bien qu'il soit là, sa liberté est complètement bridée; dans ses mouvements, dans ses lettres, jusqu'à sa baguette ! C'est ridicule ! Alors que non seulement il n'a rien fait, mais qu'en plus il nous a sauvé du Basilic !

Je suis bien prêt à parier qu'Abbanzio Vargas sait ce qui s'est passé. Il n'est rien arrivé durant l'absence du Directeur, fort heureusement, mais je sens qu'il peut avoir des yeux partout; surtout avec les taupes, ici.

La fin de l'année approche, et je prie Merlin pour qu'elle s'achève paisiblement.
robb stark


Do what I say, not what I do. Obey to my orders, not to your heart. Don't lie to me, but let me tell lies. Don't follow me, I'll follow you. Don't care about me, I'll care for you. Run away from danger, because this is what I am. ▵ ©endlesslove.
I won't talk but always listen ▵
Petite COUUUILLÈRE
Petite COUUUILLÈRE
avatar

Mon personnage
Citation: London bridge is falling down, falling down, falling down...


ϟ Nation représentée : Angleterre.
ϟ Parchemins : 982
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We ARE in trouble, after all. || Arthur K.

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

We ARE in trouble, after all. || Arthur K.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Un article pour le Roi Arthur !!!» Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]» Arthur Ambre.» Hope is Dead : Kira Takumi & Trouble VS Mina Luvia» Arthur Lockhart
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Journaux intimes-
Sauter vers: