Partagez|

[TERMINÉ][Mission de Mars 1990] Danger moyen - Roderich Edelstein - Elizaveta Hedervary

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: [TERMINÉ][Mission de Mars 1990] Danger moyen - Roderich Edelstein - Elizaveta Hedervary Ven 6 Mar - 16:49














A l'attention de Roderich Edelstein et Elizaveta Hedervary.
De la part de Romulus Vargas, directeur de Poudlard


Cher Invité.

J'ai l'honneur de vous annoncer que vous avez été choisi par votre directeur, Romulus Vargas, pour accomplir une mission.
Car votre mission, si vous l'acceptez, se déroulera dans l'anciennes toilettes des filles.
L'établissement a pu constater que le fantôme qui hante ce lieu, connu sous le nom de Betty, aurait subi un brutal changement de comportement et elle serait devenue très agressive. Des élèves ont été blessé sous sa colère, sans grave conséquence, certes, mais nous vous envoyons recueillir des informations pour connaître la cause d'un tel comportement. Il ne vous est pas obligatoire de la calmer mais un compte rendu vous sera demandé.
Le danger y est moyen, mais nous vous demandons de rester prudent et calme face au fantôme.
Votre équipe est composée de Roderich Edelstein et Elizaveta Hedervary.

Sur ce, bonne chance à vous.


Veuillez croire, Invité, en l'expression de mes sentiments distingués.

Romulus Vargas, Directeur
Personnel
Personnel
avatar

Mon personnage
Citation: Si vis pacem, para bellum


ϟ Nation représentée : Rome Antique
ϟ Parchemins : 424
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ][Mission de Mars 1990] Danger moyen - Roderich Edelstein - Elizaveta Hedervary Sam 7 Mar - 20:51



United we stand, divided we fall



"Life is like a box of chocolate. You never know what you'll are going to get"
~ Forrest Gump

Starring : Hongrie / Elizaveta Hedervary






Fin de soirée. Le soleil n'était pas encore tout à fait couché et le ciel présentait ses dégradées féeriques précédant le noir tranquille, épais et uniforme de la nuit. Lorsque l'Homme et les Ombres échangent leurs places, ce moment si court se retrouvant coincé entre les deux phases principales de  tout cycle solaire. Crépuscule, l'heure de la décadence. Roderich profitait du reste de lumière extérieure pour relire son ordre de mission, attendant au lieu dit sa très chère compagne. Il n'était point confiant en les ordres de missions du proviseur, après ce qui était arrivé il était sur ses gardes. Il se demandait bien pourquoi il était le seul qui avait cherché à comprendre, et pourquoi on le blâmait de vouloir atteindre une vérité. Selon l'administration, une menace rôdait et la moindre des choses pour protéger tout le monde serait de chercher à en apprendre plus sur la réalité de cette menace. Mais tout le monde semblait assez hostile à ces questionnement comme si c'était devenu un blasphème de parler du seul événement permettant d'avoir une piste.

L'autrichien ne connaissait Betty que par des rumeurs. Il n'avait pas beaucoup de contact avec les fantômes, ces êtres des éthers, non-morts  coincé dans un plan de la réalité qui ne leur appartient pas. Le seul qu'il connaissait quelque peu était celui de sa maison. Le folklore autrichien recense bien peu d'esprits notables, ainsi cela éveillait sa curiosité d'avoir à côtoyer ces êtres dont il n'avait aucune idée. Oh il y avait bien les traditionnelles dames blanches, des maisons hantées et autres, mais le fait était que l'ancienne communauté sorcière qui fut très importante à une époque au sein de l'ancien empire d'Europe centrale s'était drastiquement réduite avec les événements du XXème siècle.

Toutefois, avant de s'aventurer à quoi que ce soit, il patientait dans le couloir faiblement éclairé, ou des élèves passaient de moins en moins, le préfet usant également de son autorité pour que le trafic ici ne soit trop important. Une fenêtre diffusait le spectacle de l'extérieur, spectacle qui avait capté quelques minutes l'attention du Serdaigle, cela l'ayant entraîné dans ses pensées, son cosmos interne. Prompt à beaucoup enfermer au fond de lui, son univers interne était riche et organisé. D'apparence, il était comme d'ordinaire impeccable. Il portait l'uniforme de manière stricte et presque élégante sur lui, le bleu des Serdaigles rehaussant celui aux reflets violets de son regard. Coiffé toujours de la mêmes façon, ses cheveux bruns arrangés au mieux vers l'arrière, toute son attitude était au service de sa prestance régalienne et de son autorité naturelle. Étrangement, bien que filiforme, il avait rarement à hausser le ton pour se faire obéir, et cela parfois même au delà de ses prérogatives. Parmi les préfets, il n'était pas le plus apprécié. Parlant de préfet, sa douce et tendre l'était également, et pour cela le couple avait fait parler de lui.

Il n'avait pas de doutes quant à l'issue de cette mission quel que soit le risque. Il allaient réussir, car nul doute que l'amour qui l'unissait à la hongroise saurait triompher de tout. A deux, il sentait qu'ils étaient plus forts que n'importe qui, il se sentait invincible, il pensait être capable de tout. Leur couple était très stable, presque idyllique mais il avait aussi ses failles, ses points faibles. Roderich avait ce défaut en amour d'être jaloux et possessif, si bien qu'il voulait tout savoir, s'en montrant presque étouffant.

Roderich regarda du coté des toilettes des filles. Calme plat. Des pas provenaient du couloir, des pas dont il savait reconnaître le son et la cadence, qui avaient une musicalité qui sonnait douce à son oreilles. Le regard porté vers le sol, il vit deux pieds avancés dans sa direction et en remontant la tête il voyait progressivement tout le corps jusqu'à croiser le regard de son aimée à laquelle il offrit un sourire. L'ordre de mission fut rangé rapidement.

- Bonsoir Elisaveta. J'ose espèrer que tu es prête, je ne compte point trop attendre, mieux vaut en finir vite.

Il s'habituait difficilement à la tutoyer mais faisait des efforts. Il était bien entendu qu'elle serait la seule à avoir jamais profité de ce privilège...


Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ][Mission de Mars 1990] Danger moyen - Roderich Edelstein - Elizaveta Hedervary Sam 7 Mar - 23:27

ft. Roderich Edelstein & Betty
Rien à signaler

Mission - danger moyen

Erzsébet se pressait dans les couloirs, attentive au moindre mouvement. Prenant son rôle de préfet à cœur, elle sommait les élèves qu'elle croisait de se dépêcher de rentrer dans leur dortoir, bien que son esprit soit ailleurs. Alors que machinalement, elle parcourait le château pour rejoindre Roderich, son petit-ami, ses pensées étaient toutes entières tournées sur la mission que leur avait confié le directeur.

Dire qu'elle était excitée par l'idée d'accomplir cette mission était on ne peut plus vrai. Pour autant, dire qu'elle appréhendait n'était pas faux. Son tempérament typiquement Gryffondor, fonceur et fier, la poussait à ne reculer devant rien ni personne, même si le peu de prudence qu'avait réussit à lui inculquer son père dans son enfance refaisait surface pour lui rappeler comment la dernière mission c'était déroulée – assez mal en soit. Oh, elle était bien loin d'avoir peur ; mais elle ne pouvait pas nier qu'elle s'inquiétait un minimum.

Autant pour le déroulement de la mission, que pour le sujet en lui-même. Elle avait à plusieurs reprises croisé Betty, le fantôme concerné, allant même jusqu'à échanger à l'occasion quelques mots entre deux cours ou lors d'une insomnie particulièrement insistante. Bien sûr, pas au point de la connaître réellement, mais plus au point de l'apprécier et de la considérer comme une bonne connaissance. Ce qui avait pu lui arriver la préoccupait.

Un sourire s'accrocha à ses lèvres alors qu'elle apercevait enfin la silhouette fine et tant aimée de son autrichien. Ses yeux verts brillèrent un instant d'une joie et d'une tendresse pure à l'intention de Roderich ; avant que la hongroise ne capte les mots qu'il prononçait. Son cœur battit un peu plus vite lorsqu'elle l'entendit la tutoyer - elle savait à quel point cela signifiait beaucoup, autant pour Roderich que pour elle.

« Bonsoir Roderich ~ Je suis toujours prête, ne t'inquiète pas pour ça ! »

Son regard se tourna vers les toilettes d'où elle ne distinguait rien. Un courant d'air la traversa, la faisant frissonner, et la hongroise se dit qu'elle avait finalement bien fait d'aller se changer avant de venir. Son pantalon et son pull était plus chaud que son uniforme scolaire.

Erzsébet reposa son regard sur son petit-ami et lui sourit. Elle était confiante, finalement. Auprès de Roderich, étrangement, elle se sentait rassurée – protégée. Et son inquiétude s'était définitivement envolée, ne laissant plus qu'une absolue confiance en leur duo.

« Allons-y ! »

Et, sans aucune hésitation, elle ouvrit la marche et pénétra dans l'antre de Betty.


Dernière édition par Erzsébet Héderváry le Lun 2 Jan - 20:29, édité 4 fois
Celle qui n'a jamais joui
Celle qui n'a jamais joui
avatar

Mon personnage
Citation: Le courageux n'est pas celui qui donne les coups, mais celui qui y résiste.


ϟ Nation représentée : Hongrie
ϟ Parchemins : 1839
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ][Mission de Mars 1990] Danger moyen - Roderich Edelstein - Elizaveta Hedervary Lun 16 Mar - 17:56

MISSION
friends or not we can talk...




Les portes s'ouvrèrent sur les anciennes toilettes des filles et avec, de l'eau s'éparpillait rapidement hors de la salle, mouillant vos chaussures. Vous étiez prêt à faire face à Betty, le fantôme de ses lieux. C'est en relevant le regard que vous pourriez facilement remarqué cette dernière flotter dans les airs. Son rire sonnait un peu comme celui d'une hyène et son écho était difficilement supportable mais cela faisait parti de votre mission n'est-ce pas?Vous ne vous permettriez pas de vous enfuir, hein?Bien sûr que non.

Suite à votre entrée, la fameuse Betty s'arrêta de rire et tourna lentement la tête vers vous, un sourire bien trop grand et forcé pour en être rassurant accroché à ses lèvres. Caressant sa chevelure autrefois blonde, elle commença à vous fixer, son sourire s’agrandissant d'une façon si grande qu'il était impossible pour un humaine normalement constitué d'en faire un pareil.

Puis après un temps, elle s'approcha de vous en volant, ses yeux suivants vos mouvements, vos réactions. Elle faillit même vous traverser le corps si elle ne s'était pas arrêté si soudainement, à peine à quelques centimètres de votre visage.

Elle se remit à rire une seconde fois, et leva les bras. Un élément ne pouvait pas vous échapper se tenait à l'arrière; un mur d'eau se tenait derrière elle, à la force de son esprit. La lueur dans ses yeux s'intensifia et elle disparut, laissa le mur d'eau s'abattre sur vous.


PNJ
PNJ
avatar

Mon personnage
Citation: Death is not the end of Love.


ϟ Parchemins : 4
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ][Mission de Mars 1990] Danger moyen - Roderich Edelstein - Elizaveta Hedervary Lun 23 Mar - 16:56



No one can hear you here.



"Life is like a box of chocolate. You never know what you'll are going to get"
~ Forrest Gump

Starring : Hongrie / Elizaveta Hedervary






L'esprit ne lui inspirait aucune confiance et ceci à raison. Il se tenait droit devant cet apparition, cet esprit malin, donnant l'air malgré sa carrure frêle d'être inflexible, sans peur particulière de ce qu'il adviendrait. Certes, il avait de l’appréhension, mais sa fierté tâchait de dissimuler tout sentiment s'apparentant à de l'effroi. Il se gardait cependant d'agir de façon téméraire, méfiant. Roderich suivait le manège du fantôme de son regard clair, conservant sa prestance régalienne, placé aux cotés de la hongroise. Apparemment, Betty souffrait de folie, certes  l'on disait qu'elle était un peu étrange mais jamais rien de cet acabit.

A moins que ce ne soit pas Betty.

Cette idée traversa sa pensée, mais la jugeant absurde, il la repoussa. Si il est possible grâce au polynectar de prendre l'apparence d'un autre être humain de chair, cela est cependant impossible pour un fantôme ou de fantôme a fantôme. Oui mais.. Les affaires récentes avaient toutes un ton étrange et jamais vu, il fallait s'attendre à ce que quelques lois naturelles soient bousculées. Cela ne lui plaisait guère, lorsque les choses  sortaient de leur caractère normal. La réaction de la maîtresse des lieux ne se fit point trop attendre, une vague soudaine vint interrompre sa réflexion. Instinctivement, il se plaça dans le meilleur angle possible pour lancer un sort.

- Protego !

L'incantation fut lancée d'une voix forte, d'une traite, comme une injonction. Une partie de la vague, l'essentiel du danger, fut arrêté net, mais une part bénigne vint le tremper ainsi que sa compagne. Sa chemise, sous l'effet de l'eau tendait à deviner transparente et lui collait un peu au corps. L'eau n'avait pas atteint son visage, par chance, et si certes cette douche forcé ne l'avait pas ravi, au moins gardait il la tête froide pour la suite des événements. Sans faire un pas de plus en direction de Betty,  sans que son expression calme et vaguement hautaine ne varie.

- Betty, nous désirions connaître les raisons de ces actes s'il vous plait.

Manière directe, simple. Autant commencer avant tout par la base avant de faire usage de pression ou de persuasion. Il jeta un regard à la préfète Gryffondor, voir si elle désirait ajouter quelque chose.Après tout, elle connaissait le fantôme mieux que lui même, elle était mieux placée pour analyser tout cela...


Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ][Mission de Mars 1990] Danger moyen - Roderich Edelstein - Elizaveta Hedervary Mer 25 Mar - 22:49

ft. Roderich Edelstein & Betty
Rien à signaler

Mission - danger moyen

La hongroise s'était approchée sans crainte. Elle observa Betty, tentant de reconnaître dans les traits fous du fantôme le gentil esprit avec qui elle discutait lors de ses insomnies. Son sourire était tellement déformé, tellement... Fou. La jeune fille comprit aussitôt que Betty n'était bien évidemment pas dans son état normal, voire qu'elle n'était peut-être même pas consciente de ce qu'elle faisait. Elle n'était tout simplement pas elle-même et cela sautait aux yeux. Restait à comprendre le pourquoi du comment.

« Betty... » murmura t-elle en s'approchant de l'esprit, bien qu'essayant de rester près de Roderich malgré tout.

Elle jeta d'ailleurs un regard en direction de son petit-ami, qui lui gardait les yeux fixés sur le fantôme. Elle repartit dans ses pensées, cherchant une raison au comportement de Betty. Mais mis à part un sort... Ou peut-être que c'était une sorte de blues post-mort ? Concentrée sur ses réflexions, elle s'était pour ainsi dire coupée de l'action qui se déroulait à côté d'elle. Aussi manqua t-elle la vague qui s'abattit sur eux, ne l'ayant tout simplement pas remarquée.

Elle remercia intérieurement Roderich pour sa vitesse de réaction et se fustigea mentalement de ne pas avoir été assez sur ses gardes. A deux, ils auraient très certainement put arrêter cette vague, et donc ne pas finir trempé... Elle tira sur le bas de son pull heureusement noir mais qui lui collait à la peau à présent, agacée, avant de vérifier que l'autrichien allait bien. Outre le fait qu'elle adorait définitivement les chemises de l'uniforme qui devenait transparentes à la moindre goutte d'eau, elle ne remarqua rien. Son attention se reporta alors sur Betty, tentant d'analyser son comportement.

« Pourquoi es-tu devenue comme ça...? » se demanda t-elle à haute voix. « Tu n'es pas normale... »

Elle ne faisait que constater l'évidence. Mais la hongroise ne voulait se permettre d'analyser le comportement de l'esprit qu'après avoir obtenu une quelconque réponse pouvant les orienter dans leur recherche. Et, après tout, ils étaient ici pour recueillir des informations, alors autant avoir l'avis de la principale intéressée.


Dernière édition par Erzsébet Héderváry le Lun 2 Jan - 20:30, édité 4 fois
Celle qui n'a jamais joui
Celle qui n'a jamais joui
avatar

Mon personnage
Citation: Le courageux n'est pas celui qui donne les coups, mais celui qui y résiste.


ϟ Nation représentée : Hongrie
ϟ Parchemins : 1839
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ][Mission de Mars 1990] Danger moyen - Roderich Edelstein - Elizaveta Hedervary Jeu 21 Mai - 2:08

MISSION
friends or not we can talk...




Vos remarques n'eurent pas grand impact sur le fantôme auquel vous faisiez face. La fameuse Betty était toujours dans une folie sans nom et son esprit n'arrivait pas à disserner avec exactitude la connotation que ces derniers puissent avoir. Il était bien ridicule de vouloir faire revenir à la raison et essayer de discuter avec un esprit frappeur de ce genre. Mais après tout, il en était de votre mission, il fallait que vous accomplissiez cette tâche que Romulus lui-même vous ait donné.

Les doux souvenirs que l'âme a pu avoir avec Elizaveta étaient comme évanouis, ou en tout cas disparus de la mémoire de la fantôme. Son comportement était des plus étranges, vous les sentiez, c'était certain. Passer d'un comportement docile, calme, compréhensif et tendre envers la plupart des personnes étant venus ici discuter à l'esprit d'une folle à la raison éteinte par le temps, un sortilège et ce que vous n'osiez imaginer de plus.

Elle restait là, flottant dans les airs, à quelques mètres de vous, à vous regarder avec une lueur plus qu'étrange dans ses yeux sans pupilles. Vous vous demandiez bien ce qu'elle voulait mais certainement pas du bon après ce que vous veniez de vivre à l'instant. Elle stagna un moment comme ça, un sourire étiré sur ses lèvres jusqu'à enfin se décider à planer vers vous et installer l'halo de sa tête immatérielle entre vous. Sa voix, semblable se mit à parler une langage, particulière, qui n'avait rien à voir à ce que vous auriez pu entendre avant...en effet, du Fourchelang. Une langue méprisée par certain et signe d'une supériorité par d'autres. Mais après ses étranges sifflements, semblables à ceux du serpent, elle reprit d'un anglais tout à fait compréhensible:

-....et mon nom est Elisabeth Benbow...retenez à jamais ça.

Puis plus rien. Elle venait de disparaître aussi vite qu'elle était apparue, et tout ça de la plus surprenante des façons.

Elle était une ancêtre d'Aileas Benbow Kirkland et en plus Fourchelang...



PNJ
PNJ
avatar

Mon personnage
Citation: Death is not the end of Love.


ϟ Parchemins : 4
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ][Mission de Mars 1990] Danger moyen - Roderich Edelstein - Elizaveta Hedervary

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

[TERMINÉ][Mission de Mars 1990] Danger moyen - Roderich Edelstein - Elizaveta Hedervary

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [Terminé] [Mission] Random Battle ?» [Mission] Le temps brise et disperse la réalité, ce qui reste devient mythe et légende || Terminée» L'appel des limbes ou comment se mettre en danger pour rendre service...» [Émission #1] Who's that voice ? - TERMINÉ» Pour une lampée de sang... (rp mission) [Terminé]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Anciennes toilettes des filles-
Sauter vers: