Partagez|

[Mars 1990] I believe ... I CAN'T FLY ! ... FT Aisling V. Kirkland

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: [Mars 1990] I believe ... I CAN'T FLY ! ... FT Aisling V. Kirkland Dim 15 Mar - 21:54




















I believe I can't fly !
ft. Aislin V. Kirkland




Quelques faibles rayons de soleil transpercèrent les lourds nuages gris. La pluie tombait férocement sur le château, et un vent violent faisait tanguer les arbres les moins épais. En ce premier samedi de Mars, le temps n'était guère clément avec les élèves, et le parc était rempli de boue : impossible de sortir sans se souiller les chaussures et se retrouver trempé des pieds à la tête.
Il devait être dans les environs de sept heures du matin. Grace dormait profondément, emmitouflé dans sa grosse couette bleu saphir bien moelleuse et bien chaude. Les rideaux de son lit à baldaquins étaient à moitié ouverts, et un peu de lumière provenant de la fenêtre venait de poser sur les pieds de son lit.
Elle gigota un peu, puis se plaça sur le dos, toujours endormi. Sa poitrine se soulevait au rythme de sa respiration. Un grand calme régnait dans le dortoir. Chacune des deuxième années voulait profiter du week-end pour faire la grasse matinée.
D'un coup, une masse toute poilu atterrit sur son visage, la réveillant en sursaut. Elle émit un petit cri de surprise et de redressa d'un bond. Elle entendit des miaulements, puis des hululements. Elle récupéra ses lunettes posées sur la table de nuit et les posa sur son nez.


Scone ! Poker ! C'est pas fini oui !, hurla-t-elle à l'adresse des deux fauteurs de troubles, Vous savez quelle heure il est ?

Elle entendit ses autres camarades de chambres se réveiller à leur tour. Certaines grognèrent, d'autres demandèrent à Grace ce qui se passait. Elle leur répondit que ce n'était rien, juste deux animaux qui jouaient. Puis elle soupira. Elle savait que laisser dormir ces deux bestioles ensemble, dans la même pièce, était une mauvais idée. Et pourtant...
La veille au soir, un certain Scone (le chat d'Aisling) était parvenu à se faufiler discrètement chez les Serdaigle et avait couru durant un bon moment après le petit hibou qui venait juste de donner à Grace son magazine sur la Formule 1. Ils avaient mis la pagaille dans la salle commune avant que quelqu'un ne puisse enfin les séparer. Puis Scone s'était mis à se frotter contre les jambes de la blonde, et Poker lui avait gentiment pincé la joue avec son bec. Les autres filles de seconde année, trouvant la chose trop mignonne, avaient insisté pour les garder pour la nuit, et elle n'avait fait qu'accepté, ne voulant mettre ses amies sur le dos. Mais là, jamais, JAMAIS ces deux là ne re-franchiront le seuil du dortoir.
Dehors, la pluie et le vent semblaient s'être calmés. Elle s'extirpa du lit avec difficulté. Se rendormir était hors de question, et maintenant qu'elle était debout, elle allait profiter de la journée pour réviser son futur devoir de potion. Elle s'habilla et alla faire sa toilette, Scone et Poker sur ses talons. Elle prit soin de ne pas froisser sa jupe noire, ainsi que sa chemise blanche. Elle réajusta ses lunettes, se coiffa et mit ses bottes et son manteau avant de sortir de la pièce. Une fois hors de la tour des Serdaigles, elle laissa Poker et Scone vagabonder où bon leur semblait puis prit la direction de la Grande Salle. Son ventre criait famine. Elle accéléra le pas avant d'arriver dans le hall. La bonne odeur des toast grillés et des œufs brouillés lui chatouillait les narines. Mais lorsqu'elle franchit le seuil de la Grande Salle... BOUM !!
Quelqu'un lui rentra dedans. Elle vacilla avant de tomber sur les fesses, émettant au passage un petit cri. On lui tendit la main pour l'aider à se relever. Elle s'y agrippa, et une fois debout, elle essuya sa jupe pleine de poussière. Elle regarda ensuite en face d'elle la personne qui l'avait bousculée. Un balais, une tenue de Quidditch jaune poussin, des yeux verts, des cheveux roux...


Aisling !




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Mars 1990] I believe ... I CAN'T FLY ! ... FT Aisling V. Kirkland Mar 17 Mar - 11:18






I believe... I CAN'T FLY !
feat Grace Bonnefoy






Aisling s'approcha de la haute fenêtre de la salle commune des Pouffsouffle. Depuis qu'elle était sortie de son lit, elle ne cessait de soupirer, impatiente.
Du bout des doigts, elle se mit à tapoter la vitre. Le temps était franchement pourri : il avait plu pendant la nuit, et une petite bruine continuait de tomber. La manxoise sourit. En ce samedi matin, elle estimait que cette météo était idéal pour un petit entraînement de Quidditch.
Elle jeta un coup d'œil à sa montre pour la énième fois, se posant une question des plus existentielles : devait-elle manger dans la Grande Salle, ou demander de la nourriture aux elfes de maison directement aux cuisines ?
« Grmpf... J'en ai marre de réfléchir ! »
L'épuisement de sa réserve secrète de gâteaux la contraignait à descendre prendre son petit-déjeuner. Elle avait bien pensé à s'entraîner le ventre vide, mais bon... c'était une mauvaise idée. Et puis, on allait sûrement lui tomber dessus si elle osait.
Elle colla son oreille au cadran de sa montre. Fonctionnait-elle, au moins ? Oui. Le tic-tac tellement insupportable à son goût lui rappelait (douloureusement) la lenteur du temps qui passait.
« Sept heures moins le quart... Steetagh. J'y vais. »
Elle prit son balai posé contre le faîte de la cheminée, sortit au pas de course et se précipita vers la Grande Salle. L'angoisse de savoir si elle allait pouvoir manger quelque chose de sucré la tenaillait tellement qu'elle se demandait si les portes n'étaient pas exceptionnellement fermées pour une raison ou une autre.
« Si elles sont pas ouvertes, je me cogne dessus et je pète un scandale ! »
Heureusement pour les portes, et pour l'amour-propre de la rousse, il n'y avait encore personne dans la salle. Ben oui, qui se ferait souffrir en se levant aussi tôt un samedi matin ?
MANGER !
La manxoise manqua tellement de concentration qu'elle faillit tomber en s'asseyant sur le banc de la table de sa Maison. Mais elle n'en eut cure et se mit à grignoter une madeleine à toute vitesse.
Puis elle s'arrêta net. Regarda à gauche, puis à droite... puis sous la table... Un bruit de pas la fit sursauter. Mais pas de Scone à l'horizon ; ce n'était que quelques élèves sûrement assez fous pour réviser leurs leçons à peine le soleil levé.
« Et puis les chats ne marchent pas avec des chaussures... »
Se rendant compte de l'idiotie de cette réflexion, elle s'auto-fit taire en engloutissant sa pâtisserie.
« Bacon, chus de chitrouille... *crunchcrunch* Toachts grillés, choux à la crème, œufs brouillés... *miom* une tache de thé au pachaje... Ah ben on est bien ! Ch'aurai encore faim en rentrant ! »
Alors qu'elle mangeait comme quatre en général, jamais (ou presque) elle n'avait eu d'indigestion. C'était tant mieux, pour une petite qui tentait de grossir afin de gagner en force physique... Hem. BREF.
La rouquine se leva et, fourrant deux autres toasts dans sa bouche, elle saisit son balai et fonça vers la sortie.
À elle le terrain, la flotte, la boue, les sensations for-
BOUM !!
Elle se cogna violemment contre une autre personne. Pourquoi ne l'avait-elle pas vue ? ... La faute aux cheveux sur la figure.
« MALLACHT  DÉ ! Tudieu de bon sang d'MERDE ! »
Il y eut plus de peur pour de mal pour Aisling, prompte à lâcher une bordée de jurons à l'attention de quiconque gâchait son plaisir futur de voler.
Elle ne tomba pas ; aussi, elle put baisser les yeux sur son obstacle humain, blonde créature occupée à frotter ses fesses douloureuses.
« ... Grace ! »
Elle lui tendit la main pour l'aider à se relever. On sait jamais, quelqu'un pouvait lui retomber dessus. Et puis c'était la moindre des choses. ... Et puis zut, c'était aussi son amie !
« Tu peux m'expliquer ce que tu fais debout à cette heure-ci ? Toute seule, surtout ? Attends, ne me dis rien... »
Elle posa deux doigts sur son menton et sembla plonger dans une intense réflexion.
« Tu tentes d'échapper à deux bestiaux au cerveau de noix. Je me trompe ? »
Soudain, elle eut un grand sourire et ses yeux se mirent à briller. Mauvais présage pour la Bonnefoy...
« Je sais. Tu vas venir avec moi. T'as de quoi te couvrir ? ... Bof, je te prêterai quelque chose. Let's go ! »
Et elle empoigna le bras de sa camarade de Serdaigle, l'entraînant contre sa volonté vers l'amusement (selon elle-même) et l'échafaud (selon sa pauvre rivale).
[color=#000000]

© Jawilsia sur Never Utopia
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Mars 1990] I believe ... I CAN'T FLY ! ... FT Aisling V. Kirkland Ven 20 Mar - 10:41




















I believe I can't fly !
ft. Aislin V. Kirkland




Le choc qu'elle venait de recevoir lui tournait encore un peu la tête, et le contact de la pierre n'était pas le plus agréable qu'il soit pour ses fesse à présent meurtries. Elle se les massa, essayant de faire disparaître la douleur, puis elle réajusta ses lunettes, ces dernières ayant légèrement glissés sur son nez. Ce que disait la rousse, elle s'en fichait. Elle voulait juste passer une matinée tranquille dans la bibliothèque à réviser. Et cette rencontre avec sa rivale… amie… Peu importe. Cette rencontre ne lui présageait rien de bon, surtout en voyant Aisling habillé de la tête au pied en tenu de Quidditch. Elle soupira, tout en espérant que la Poufsouffle ne la gênerait pas dans son programme matinal. Cette dernière avait un trop grand sourire aux lèvres, à son goût, indiquant une certaine idée derrière la tête. Elle lui lança un regard meurtrier.

Dis-moi, tu ne pourrais pas te calmer un peu ? Je voudrai bien aller manger un morceau et aller travailler Tranquillement. Dit-elle, en appuyant particulièrement sur ce dernier mot.

Elle tourna le dos à la rousse et se dirigea vers la Grande Salle d'un pas décidé. Elle savait que si elle restait plus longtemps face à Aisling elle ne pourrait plus s'échapper de l'idée diabolique qui venait sûrement de naître dans sa tête. Et puis, la jeune Kirkland était une championne pour s'attirer des ennuis.
Son estomac criait famine, et sa gorge était sèche. Un bon verre de jus de citrouille arrangera ça. Elle passa les portes de la salle, mais on la retint contre son gré, l'attrapant par le col de son pull.


Je sais. Tu vas venir avec moi. T'as de quoi te couvrir ? ... Bof, je te prêterai quelque chose. Let's go !

Elle se retourna vers Aisling, les yeux écarquillés. Cette dernière avait un regard diabolique, et un sourire bien assorti. Grace régurgita. Connaissant son amie, elle savait où la rousse allait la traîner : vers le terrain de Quidditch ! Un des pires endroits de l'école pour la blonde. Elle ne s'y rendait que pour assister à certains matchs, et elle ne se plaçait jamais très haut dans les gradins, et de préférence LOIN du bord. Elle ne supportait toujours pas la vue du vide, ayant toujours un vertige assez prononcé. C'est par chance qu'elle puisse descendre les escaliers mouvants sans faire une crise d'angoisse.
Elle se débâti du mieux qu'elle pouvait, tandis que la rousse la traînait sur le tout le chemin. Hors de question qu'on la force à se rendre sur ce lieu. Elle frappait l'air avec ses poings, essayant de viser l'épaule ou le dos d'Aisling. Dès qu'elle pouvait, elle essayait de s'agripper à quelconque objet. Un arbre, un élève à peine éveillé, un mur, tout pouvait devenir un obstacle lui permettant de s'enfuir.
Mais tout ses efforts furent vains. En moins de dix minutes, elle se retrouva dans les vestiaires des Poufsouffles, assise sur un banc, grignotant quelques toast qu'avait pris Aisling avant de sortir de la Grande Salle.


Je veux partir, soupira-t-elle, la peur de voler lui nouant le ventre.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


Dernière édition par Grace Bonnefoy le Sam 18 Avr - 17:42, édité 1 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Mars 1990] I believe ... I CAN'T FLY ! ... FT Aisling V. Kirkland Jeu 26 Mar - 20:29






I believe... I CAN'T FLY !
feat Grace Bonnefoy






Aisling leva les yeux au ciel.
« Tu rigoles, j'espère ? On vient à peine d'arriver ! »
Puis elle reporta son attention sur sa chevelure récalcitrante. Avec des grognements dignes d'un ours adolescent, elle défit son chignon et opte pour une queue de cheval.
« Mince... Où sont mes barrettes ? »
D'une main, elle releva sa large mèche pour mieux localiser lesdites barrettes. C'est là qu'elle se rendit compte de l'air dépité de sa camarade.
« Eh... »
Elle alla se planter devant elle, puis s'assit en tailleur sur le sol.
« T'inquiète pas, va. Je ne vais pas te tuer en te faisant voler toute seule. Que crois-tu... J'ai besoin de toi ici-bas ! »
La rouquine éclata de rire. Pourtant, elle était sincère.
« J'aime me mettre en danger, mais pas faire subir la même chose aux autres. »
Et elle se tut.
Appuyée par le silence, la tension était palpable. Tout en bataillant avec ses cheveux, la manxoise réfléchit. Que faire pour encourager Grace ? Elle ne voulait ni la rendre malade, ni la traumatiser.
Et pourtant, elle se demandait si ce n'était pas ce qu'elle était sur le point de faire.
Après avoir réussi à retenir ses mèches rebelles, la Poufsouffle s'accroupit devant son amie. Pour la mettre en confiance, elle tenta le sourire le plus doux de son répertoire.
« Écoute. Voilà ce que je te propose : je vais voler un peu toute seule, histoire de m'échauffer. Puis on descendra toutes les deux sur le terrain, et ce sera à ton tour. Si tu parviens à atteindre les, quoi... deux petits mètres, ce sera déjà parfait. Je serai là pour te rattraper, promis. »
Mais son enthousiasme reprit le dessus. Elle se leva d'un bond et déclara d'une voix forte :
« On ne fera pas de toi une championne de Vol, mais on te guérira de ton vertige ! C'est vrai, quoi, pourquoi pas entamer une sorte de thérapie ? »
Elle rit de nouveau. Puis elle étreignit brièvement Grace.
Sans rien ajouter, elle se dirigea vers l'ouverture qui donnait sur le terrain. Il faisait frais. Aisling jeta un regard vers le vide ; cela ne contribua qu'à une montée d'adrénaline. Elle enfourcha son balai. Puis elle s'envola à toute vitesse sur le terrain en poussant un grand cri de joie.
Elle fit d'abord quelques tours de terrain. Puis elle monta en chandelle, pour descendre en piqué et finir par un looping. Si ça ne tenait qu'à elle, elle ferait l'andouille en s'accrochant à une seule main et en se laissant pendre dans le vide... mais chaque chose en son temps.
Après quelques mouvements, ses pensées revinrent à Grace. Et une grande question survint : comment, c'est-à-dire sur quel balai la faire voler ?
« Surtout pas  le mien. Avec tout le respect que je lui doit, elle est tellement pas douée qu'elle est capable de le casser. »
C'est qu'elle tenait au sien, la Kirkland.
Elle s'arrêta en vol stationnaire au niveau des tribunes. Il y avait bien une solution... mais était-ce raisonnable ? En tout cas, se dit-elle, se poser la question ne l'était pas. Elle haussa les épaules et se dirigea vers la réserve de balais de l'école.
Un, deux, trois... cinq... huit. Aisling était capable de porter huit balais en tout. C'était un quota très raisonnable. Elle pouvait très bien refaire l'aller-retour pour en prendre Mais après tout, pourquoi ne pas faire confiance à la Bonnefoy pour ne pas tous les réduire en miettes ?
Elle rajouta le sien sur le tas qu'elle portait déjà, et revint à pied vers le terrain de Quidditch. Elle gravit à toute vitesse les escaliers menant aux vestiaires de sa Maison.
Bizarrement, elle se surprit à être soulagé que Grace n'ait pas bougé de sa place.
Elle déposa donc son chargement aux pieds de son amie, et essuya d'un revers de manche la sueur qui perlait à son front.
« On va pouvoir commencer ! » dit-elle en contenant le plus possible son impatience. « Prends-en un et rejoins-moi en bas. Passe par les escaliers, ça vaut mieux pour un début. Tu verras, tout va bien se passer ! »
Après lui avoir adressé un ultime regard, elle descendit sur le terrain en s'envolant par la même ouverture que quelques minutes plus tôt.
 
[color=#000000]

© Jawilsia sur Never Utopia
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Mars 1990] I believe ... I CAN'T FLY ! ... FT Aisling V. Kirkland Mar 31 Mar - 20:41




















I believe I can't fly !
ft. Aislin V. Kirkland





Ses mains reposaient sur ses genoux, crispés, et ses yeux se perdaient dans le vide. Elle n'aimait pas cet endroit. Mais alors vraiment pas. Que ce soit le terrain de Quidditch ou bien les vestiaires, elle avait du mal à ne pas ressentir une certaine angoisse, et ce, depuis sa première année. Le vol sur un balais, elle en avait horreur. Et ça, Aisling le savait.
Des grognements lui firent lever la tête vers la manxoise. Cette dernière essayait d'attacher correctement ses cheveux, et de façon qu'on pourrait qualifier d'humoristique. En voyant ce spectacle, Grace réussit à esquisser un sourire discret sur le coin de ses lèvres. Mais ce sourire s'effaça aussitôt lorsque ses yeux se posèrent sur le balais de la rousse, quelques mètres plus loin. Elle se mit à espérer au plus fort de son être que la Poufsouffle n'ait improvisé ce petit voyage dans les vestiaires que pour l'effrayer. Et dans son dos, la blonde croisa les doigts.
Elle regarda avec anxiété Aisling se poser devant elle. Elle avait peur de tout ce qui pouvait se tramer dans la tête de son amie. Et les paroles qui suivirent, sortant de la bouche de la rousse, ne firent que l'angoisser encore plus. Parce que, même si Aisling assurait qu'elle ferait attention, patati  et patata, Grace se trouvait sûre d'une chose. Elle allait vraiment devoir voler.
Il y eut un silence, rendant l'atmosphère tendue. Elle n'osait parler, et ses lèvres étaient pincées. Son regard restait sur Aisling. Elle voyait bien qu'elle essayait de trouver un moyen de la faire voler, mais la blonde savait que c'était peine perdue. Faire monter Grace sur un balais, c'était comme noyer un poisson, faire une division par zéro, ou bien faire dire à Gilbert qu'il n'est pas awesome. C'était incompatible, et même impossible.
Mais lorsque la rousse reprit la parole, Grace compris que son amie était vraiment motivée à tenter le tout pour le tout. Et puis, cette idée de thérapie… Elle avait bu quoi ce matin ? Du whisky pur feu ? Elle soupira. Vraiment, cette fille était tellement… comment dire pour rester polie ?
Elle ne bougea pas lorsque son amie la pris dans ses bras. Elle la suivit du regard, le temps que la rousse récupère ses affaires de vol et saute dans le vide. A ce moment, elle l'entendit pousser un cri de joie. Cri qui fit tressaillir la blonde, s'imaginant être à la place de la Poufsouffle, s'agrippant du mieux qu'elle pouvait à son balais avant de rencontrer le sol avec fracas dans un bruit sourd. Mais aucun bruit autre que la liesse exprimé par Aisling et les sifflements de vent dans les fenêtres du vestiaire.
Deux options se présentaient à elle : Fuir ou ne pas fuir. Elle hésita. Elle ne voulait pas voler, mais alors pas du tout, mais l'idée de laisser en plan son amie lui était fortement désagréable. Elle décida finalement d’essayer de combattre sa peur, au risque se retourner à l'infirmerie.
Elle lui semblait que le temps était plus lent que jamais. Son regard se baladait de part et d'autre de la pièce. La peur lui tenaillait le ventre, et une envie de régurgiter son semblant de petit déjeuné vint empirer son cas. Elle se leva et effectua quelques pas dans la partie du vestiaire la plus éloignée de la sortie vers le terrain. Elle observa chaque détails de la pièce, passant des fiches de tactiques de vol aux miettes de pains à moitié moisis, coincés dans un coin de mur, datant sûrement des précédents matchs. Beaucoup de photos étaient placardées aux murs. Elle en étudia une partie, ne reconnaissant parmi les plus récente seulement quelques personnes, dont le capitaine Carriedo et Aisling.
Une fois sa petite visite terminée, elle revint se placer sur le banc et essuya ses lunettes, tout en poussant un long soupir. Aisling prenait beaucoup de temps à son goût. Quand elle replaça ses lunettes sur son nez, la porte des vestiaires s'ouvrit à la volée, et entra alors une rousse portant au moins huit balais.


Pourquoi en as-tu pris tant ? Demanda-t-elle. Je sais que je suis une catastrophe en vol, mais il y a des limites.

A la demande de sa camarade, elle en récupéra un et descendit les escaliers lentement avant de rejoindre le terrain. En voyant la taille de la pelouse et la hauteur des gradins, elle déglutit. Elle se semblait aussi petite qu'une fourmi face à la taille d'un humain.

Bon Dieu ! J'espère que jamais je n'irai voler à cette hauteur là ! S'exclama-t-elle avant de rejoindre Aisling qui se trouvait déjà au milieu du terrain.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Mars 1990] I believe ... I CAN'T FLY ! ... FT Aisling V. Kirkland Sam 11 Avr - 20:34






I believe... I CAN'T FLY !
feat Grace Bonnefoy






Aisling leva les yeux au ciel.
Aisling se gava littéralement de l'adrénaline que lui donnait la vitesse. Juste pour le fun, elle s'exerça à voler en virages de plus en plus serrés.
« Y a pas à dire, le temps est carrément optimal ! », se réjouit-elle intérieurement.
Le ciel était gris mais pas menaçant pour deux sous. La pluie avait cessé de tomber ; il soufflait à présent un petit vent frais. Voire un peu traître, se dit la rouquine. Il y avait un risque de choper la crève. Heureusement qu'elle n'avait pas l'intention de faire voler Grace à une hauteur importante. Attends... Grace ?
« OUAH ! »
Quel est votre réflexe quand un obstacle type platane, poteau ou prof en colère se rapproche dangereusement ? Vous vous projetez sur le côté pour pas vous le prendre en pleine face, bien sûr.
... Ah bon ? Pas vous ?
Toujours est-il que c'est ce que fit la distraite manxoise. Sauf qu'il n'y avait rien pour la retenir. Alors elle se retrouva à l'envers, agrippée à son balai comme un paresseux à sa branche. Mais elle en avait vu d'autres, alors elle ne cria pas. Elle tira sur le manche en direction du sol. Une fois qu'elle en fut assez proche, elle lâcha tout. Le reste se passa très vite ; elle eut tout juste le temps de protéger sa nuque de ses deux mains.
« AaaÏEUH ! »
Aisling se retrouva les quatre fers en l'air sur la pelouse humide, tandis que son balai cabriola sur quelques mètres.
Elle resta quelques instants à terre et tâta ses os. Rien de cassé. Elle se mit à rire nerveusement ; il y avait eu plus de peur que de mal.
Elle se releva et trottina vers Grace. Avait que la blonde ne puisse ouvrir la bouche, la Poufsouffle la coupa :
« Me regarde pas comme ça. Je me suis miraculeusement souvenue que tu m'accompagnais. »
La honte... La honte, la honte, la honte... Et si son amie allait raconter à tout le monde ce qu'elle venait de voir ? Aux préfets, à son capitaine, au-
« Hmpf. Le ridicule ne tue pas, après tout. »
Sinon on serait tous morts depuis belle lurette.
Aisling se releva et posa ses mains sur les épaules de Grace.
« N'est-ce pas, petite nature ? T'inquiète. Si tu arrives déjà à voler à un mètre de haut sur deux de longueur, je serai agréable avec toi pendant vingt-quatre heures. »
Aisling alla récupérer son balai – qui n'avait heureusement pas trop souffert de la chute.
« Bon ! Faut-il te mettre une monture dans les mains ou peux-tu te débrouiller seule ET correctement ? »
Elle n'attendit pas de réponse (que, de toute manière, elle n'écouterait pas) pour se plonger dans ses pensées. Promenant son regard sur le terrain, elle remarqua que la pluie l'avait rendu glissant... et boueux...
C'est alors qu'une affreuse bonne idée naquit dans son esprit. Elle prit deux poignées de boue et les lança sur sa camarade. On savait jamais, ça allait peut-être la motiver un peu plus.
[color=#000000]

© Jawilsia sur Never Utopia
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Mars 1990] I believe ... I CAN'T FLY ! ... FT Aisling V. Kirkland Lun 20 Avr - 16:02




















I believe I can't fly !
ft. Aislin V. Kirkland





Si il y avait bien une question que se posait sans cesse Grace à propos de la manxoise : Comment arrivait-elle à être aussi maladroite ? Depuis qu'elle connaissait Aisling, la blonde l'avait toujours vu se gameler ou faire une quelconque âneries l'ayant mener à l'infirmerie ou en retenue, et elle ne comptait plus le nombre de fois où la rousse s'était mis dans un pétrin sans nom. Parfois même elle se demandait comment faisait-elle pour rester vivante !
Lorsqu'elle vit Aisling atterrir au sol les quatre fer en l'air, sur le sol boueux, Grace ne put s'empêcher d'esquisser d'un sourire narquois. Elle regrettait de ne pas avoir sur elle un appareil photo pour immortaliser le moment pour ensuite en faire profiter la galerie, et en particulier les frères Kirland. La tête qu'ils tireraient si ils voyaient une photo de leur chère sœur dans une position des plus drôle faire le tour de l'école. Ce serait magnifique à voir !
Encore dans ses pensées, elle évita de justesse le balais de la rousse qui ne tarda à se casser la figure quelques mètres plus loin. Puis, une fois qu'elle eut repris ses esprits, elle se dirigea vers son amie, glissant de temps à autre à cause de l'herbe humide. Elle faillit tomber à plusieurs reprise, mais se rattrapa à chaque fois grâce au balais qu'elle tenait encore entre les mains.

Me regarde pas comme ça. Je me suis miraculeusement souvenue que tu m'accompagnais.

C'est ce que dit Aisling une fois que les deux jeunes filles étaient en face l'une de l'autre. En plus d'être casse-coup et casse-pied, Grace se demanda si la rousse n'était pas en plus atteinte d’Alzheimer. Elle poussa un long soupir avant de sursauter lorsque son amie posa ses mains sur son épaule. Des mains pleines de boues… Une grimace vint déformer le visage de la blonde en voyant sa tenue, qu'elle avait empruntée dans les vestiaires, être salie. Heureusement que ce n'était pas ses vêtements, sinon elle aurait peut être péter un câble sur son amie. Et cela la préoccupait tellement qu'elle n'écouta pas les remarque de la Poufsouffle comme quoi « le ridicule ne tue pas », et patati, et patata.

Lorsqu'Aisling alla récupérer son balais, Grace enleva, à l'aide de sa manche, la boue qui était restée sur ses épaule, puis la secoua pour en faire tomber ce qui restait.

Bon ! Faut-il te mettre une monture dans les mains ou peux-tu te débrouiller seule ET correctement ?

La blonde lança un regard noir vers la Poufsouffle avant de se retourner et enfourcher son balais avec précaution pour ne pas faire de gaffes (on ne sait jamais, tout peut arriver). Elle déglutit à la pensée de s'élever dans les airs.

Bon, je dois faire quoi Aisli…

Elle n'eut pas le temps de finir sa phrase que de la boue lancée à toute vitesse s'écrasa sur son visage et ses vêtements, dont une partie qui entra dans sa bouche. Elle la recracha, se forçant presque à vomir, puis secoua son visage et l'essuya pour en enlever cette mixture répugnante faite de terre et d'eau. Son amie était en train de rire à gorge déployée. Sans plus attendre, Grace prit son balais des deux mains et avança dangereusement sur la rousse dans la but de la frapper avec sa nouvelle arme.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Mars 1990] I believe ... I CAN'T FLY ! ... FT Aisling V. Kirkland Ven 8 Mai - 0:03






I believe... I CAN'T FLY !
feat Grace Bonnefoy






« OUAAH AH AH AH AH ! Jee, t'en as partout ! »
Aisling était littéralement morte de rire. Elle avait visé mieux qu'elle ne le pensait. Le visage de son amie dégoulinait de boue. À cette vue, se formèrent dans l'esprit de la rousse les mots "monstre des marais" ; son rire redoubla d'intensité et elle tomba sur les fesses. Non, vraiment, la scène était trop drôle ! La manxoise en avait les larmes aux yeux.
« ... Hé ? »
Mais elle se calma un peu quand elle remarqua que Grace s'était mise à tousser très fort. Maquerait plus qu'elle crache ses poumons, songea la Poufsouffle... Cette dernière ne pouvait cependant pas empêcher ses épaules de se soulever par saccades. Quand son amie reprit son souffle, la rousse s'assit en tailleur et poussa de profonds soupirs.
« Parson, pardon... C'était pas sympa. »
Pour rendre ses excuses un minimum crédibles, elle garda la tête baissée. Il était en effet plus prudent qu'elle cache le sourire toujours plaqué sur sa face. Du calme. Inspiration, expiration...
Aisling se mordit l'intérieur des joues pour affronter la colère de la blonde. Mais elle pâlit en posant à nouveau son regard sur elle.
Grace se dirigeait droit sur elle, brandissant le balai avec lequel elle avait visiblement l'intention de frapper sa... tortionnaire ?
« NO ! », protesta vainement Aisling.
Elle lâcha une bordée de jurons en tentant de se relever sans glisser. Elle parvint presque par miracle à se mettre sur ses pieds et commença à courir. Sans vraiment suivre de direction particulière. Un seul mot d'ordre lui était désormais imposé : FUIR ! Fuir pour sauver sa peau !
La manxoise foulait tant bien que mal le terrain détrempé. Elle ne se retournait pas ; mais elle savait que le danger se trouvait juste derrière elle. Elle le pressentait, il se rapprochait de plus en plus. Elle laissa échapper un cri quand elle sentit les brins du balai toucher son dos.
« PITIÉ, GRACE ! JE VEUX VIVRE ! »
Mais bon, fallait pas exagérer non plus : sa terreur était à moitié feinte. Bien sûr, elle avait peur de la colère de son amie. Mais c'était si drôle de la provoquer ! Et puis la petite Kirkland n'aurait pas honoré son caractère si elle avait fait le contraire...
... Bon. Il n'empêche qu'Aisling était plongée dans les emmerdes (encore une fois). Ce serait cool si elle s'en tirait, non ? Elle décida de tenter la technique de la supplique désespérée.
« J-Je t'en prie, ne me frappe pas ! Ne me fais pas de mal ! J'le referai pas, c'est promis ! J'te ferai pas voler trop haut, je serai sympa avec toi... je me moquerai même pas ! PLEASE ! »
La rousse n'entendit pas la réponse de Grace. Peut-être que celle-ci était – miracle ! – trop loin pour l'entendre ? Non, pas possible... elle ne devait penser qu'à sa vengeance. La pauvre Aisling ne pouvait fuir indéfiniment, de toute manière. En effet, le terrain était constitué d'un ovale fermé sans issue vers l'extérieur. Quand la Poufsouffle se retrouva dos au mur, elle se protégea le visage d'un bras pour attendre l'impact. Elle pouvait bien encaisser un petit bobo de plus... C'est alors qu'elle eut un éclair de génie. Qu'avait-elle toujours sur elle ?
Sa baguette, évidemment.
Elle plongea la main dans sa poche intérieure et en tira le précieux objet.
« ACCIO BALAI ! »
Non, ce n'était pas son genre de lancer des sorts à ses amis en plein moment de crise... hem.
Son balai apparut quelques secondes après dans son champ de vision. Elle ouvrit grand les yeux et la bouche quand elle crut le voir foncer sur Grace. Mais heureusement, ce ne fut pas le cas. Elle put l'attraper pile au bon moment et s'envoler vers la délivrance.
« Par la barbe et le caleçon de Merlin ! »
Elle vola jusqu'à son amie et se plaça à son niveau. Mais juste assez haut pour qu'elle ne puisse pas l'atteindre avec son arme improvisée. Son sourire s'était changé en air penaud, celui qu'avait un gosse qu'on prenait la main dans le pot de confiture.
[color=#000000]

© Jawilsia sur Never Utopia
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Mars 1990] I believe ... I CAN'T FLY ! ... FT Aisling V. Kirkland Dim 10 Mai - 18:43




















I believe I can't fly !
ft. Aislin V. Kirkland




Grace s'avançait à grand pas vers son amie. Ses sourcils étaient légèrement froncés, et sur ses lèvres pouvaient se dessiner un sourire sadique. Cette saleté d'Aisling allait payer ! Bon, son but n'était pas non plus de lui faire de mal, mais il lui fallait une vengeance… Une gentille vengeance. Elle regardait de manière amusée le regard changeant de la rousse lorsque le balais dressé au niveau de son épaule parvint dans son champ de vision. Elle fit avec quelques mouvement en avant en arrière pour permettre de calculer avec quel angle frapper et quelle force pour ne pas non plus blesser Aisling (on ne sait jamais, elle pourrait très bien avoir encore besoin d'elle).
Elle retint un petit rire machiavélique lorsqu'elle vit son amie fuir en courant. Grace ne savait pas qu'elle était assez effrayante en mode « vengeance » pour faire fuir la pire casse-cou de l'école. Elle ne se priva pas de la suivre, essayant de la rattraper en courant de toutes ses forces, mais le poids du balais la ralentissait énormément. Elle faillit à plusieurs reprises aller à la rencontre du sol, mais réussit à chaque fois de retrouver son équilibre. Son balais frappait devant elle comme un pinceau peignait un tableau, mais elle ne réussit à toucher Aisling qu'une fois, et ce fut à ce moment qu'elle glissa sur le sol et tomba dans la boue, n'améliorant pas l'état de ses vêtements et de ses cheveux.


Dès que je rentre, j'irai prendre une bonne douche,
souffla-t-elle en se relevant, s'appuyant sur son balais dont les poils du bout prenaient la même couleur marronné recouvrant le sol.

Elle secoua sa tête essayant d'enlever une partie de cette gadoue avant de reprendre sa course en courant le plus vite qu'elle pouvait. Elle remarqua bien vite que la cadence de l'aînée se faisait moins rapide, mais ça ne l'arrêta en aucun cas dans sa course. Encore à une certaine distance, elle eut du mal à percevoir les paroles de la rousse, mais elle entendit quelques mots comme « me frappe pas », ou encore « voler trop haut », mais elle n'en fit guère attention. Puis la Poufsouffle reprit sa course vers un des murs. Le sourire sur les lèvres de Grace s'étendit jusqu'au oreilles. Si Aisling se retrouvait bloquée par le mur, elle pourrait facilement lui flanquer une petit tape sur le crâne avant de l’enduire de boue, et même si elle y arrivait, lui en mettre sur tout le visage. C'était peut être une manière puérile de se venger, mais bon, elle n'avait que treize ans !
Aisling se retrouva bien vite, comme s'en doutait la blonde, coincée face au mur. Elle avait l'air d'une petite souris piégée dans les griffes d'un chat. Grace arrivait à sa hauteur, ralentissant petit à petit le pas. Puis à quelque mètres de la rousse, elle se mit à marcher d'un pas tranquille, prenant bien le temps de savourer cette petite victoire.


Déjà fatiguée Ais ?
Demanda la blonde en relevant son balais au dessus de son épaule.

Mais avant qu'elle ne fasse le moindre geste de plus, elle entendit Aisling jeter un sort, suivit du sifflement produit par le balais de cette dernière lorsqu’il l' effleura, faisant soulever la robe de Quidditch jaune. Elle regarda s'envoler son amie dans les airs, puis dû relever la tête lorsque cette dernière s'immobilisa dans les airs. Elle laissa tomber son balais sur le sol, puis se mit à sauter, espérant attraper le manche de l'objet volant qu'Aisling tenait dans ses mains, mais sans succès. Elle poussa un léger grognement avant de récupérer quelques poignées de boues et de les envoyer sur sa camarade. Puis, voyant son amie les esquiver, elle alla chercher son balais et l'enfourcha, en espérant pouvoir décoller sans tomber… Elle avait peur de ne pas y arriver, de se remettre à s'affoler, et à chuter de manière à ce que l'infirmerie l’accueille de nouveau. Elle avala sa salive et prit son courage à deux mains. Elle pouvait le faire ! Elle tapa du pied le sol et s'éleva avec une grande difficulté à un mètre du sol, puis de deux, essayant de faire le plus attention possible. Deux mètre, elle ne monta pas plus, et tentait de ne pas trop bouger, tout en gardant son regard droit sur Aisling, et non en bas. Mieux vaux éviter de s'affoler. Elle était plus basse qu'Aisling, mais assez haute pour espérer la faire tomber. Elle tenta d'avancer un peu, ne sachant plus comment faire. Sauf qu'au lieu de partir vers l'avant, son balais se retourna, et elle finit la tête en bas, avant de lâcher le manche et d'atterrir une nouvelle fois sur le sol, poussant un cri aiguë durant sa chute.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Mars 1990] I believe ... I CAN'T FLY ! ... FT Aisling V. Kirkland Dim 26 Juil - 0:02






I believe... I CAN'T FLY !
feat Grace Bonnefoy






Quand elle manqua de recevoir une poignée de boue dans le visage, Aisling fit un écart. Et elle retrouva vite son sourire. Involontairement, Grace avait eu une très bonne idée en la bombardant ainsi. C'était un bon moyen de s'entraîner à éviter les Cognards. Un peu cheap, mais mieux que rien. La manxoise les évita avec une facilité enfantine. Sauf pour ce qui était de ses jambes.
Bon, d'accord, elle se croyait plus en récréation qu'autre chose.
Au bout d'un moment, la Poufsouffle vola un peu plus haut. Si bien que les projectiles de son amie ne l'atteignirent plus. Elle s'immobilisa dans les airs pour observer sa réaction. Et ce qu'elle vit manqua de la faire tomber de son balai. Grace essayait de s'envoler à son tour.
De S'ENVOLER. Sur un BALAI.
« Wait........ WHAT ?! »
Aisling fonça en piqué vers son amie, et freina juste à temps pour éviter le sol. Mais la blonde se trouvait déjà à deux mètres de haut. La petite rousse dut vraiment prendre sur elle pour ne pas rester bouche bée. Grace, sa chère petite Grace volait sans aide ! Sauf que son vertige ne risquait pas d'améliorer ses performances. Alors la manxoise se mit à son niveau.
C'est pile à ce moment que la pauvre Serdaigle s'écrasa de nouveau par terre.
« ... Pardon ! »
Cette scène arracha un nouvel éclat de rire à la Poufsouffle. Dommage que les objets Moldus ne puissent pas fonctionner dans l'enceinte de Poudlard. Parce qu'elle aurait bien filmé le tout pour s'en constituer un joli souvenir. Mais la vision de sa meilleure amie étalée par terre finit par lui faire pitié. Alors elle redescendit pour l'aider à se relever.
« Huh. Ç... Ça va aller ? » hoqueta-t-elle en lui tendant la main.
Sans vraiment attendre de réponse, elle la serra dans ses bras. Était-il utile de préciser qu'ainsi, les deux filles se tartinaient de boue mutuellement (ou presque) ?
« Grace. Ma petite Grace. J'ai bien vu ce que tu as voulu faire, et je suis fière de toi.Sharoo yn mayragh, j'y aurais jamais cru ! Vraiment ! »
Aisling la prit par les épaules et la regarda droit dans les yeux.
« Si tu veux me coller une claque, tu peux. Maintenant. »
Elle rit une nouvelle fois avant de prendre un balai dans chaque main. Et elle leva le nez vers le ciel. Le temps lui semblait de plus en plus mauvais. La manxoise se fichait d'attraper la crève, mais pour son amie, c'était une autre histoire.
« Bon. Rien ne nous garantit que ça nous tombera pas dessus d'une minute à l'autre. C'que je te propose, c'est attendre que ça se tasse dans les vestiaires, avec des biscuits et du jus de citrouille. »
Elle chargea les balais sur son épaules et se dirigea en sifflotant vers les vestiaires. C'est là qu'elle perdit l'équilibre et tomba bêtement face contre terre.
... Non ! Ce n'était pas son genre de se ramasser de la sorte ! Elle était persuadée qu'un boulet de canon lui avait foncé dans les jambes ! C'est en grognant qu'elle se tourna sur le dos. Et ce qu'elle vit faillit faire sortir ses yeux de leurs orbites.
Une boule de poils grise était en train de traverser le terrain à toute allure.
« MAIS QU'EST-CE QUE TU FICHES ICI, TOI ?! »
Elle enfourcha de nouveau son balai et fonça ras les pâquerettes à la poursuite de Scone. Cela ne lui plaisait pas DU TOUT. Cette sale bête était censée dormir ! Dormir pour récupérer du "formidable" effort accompli en mettant les pattes dehors un jour de grand vent !
Mais que faisait-il ici ? Que fuyait-il, ou que coursait-il ?
[color=#000000]

© Jawilsia sur Never Utopia
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Mars 1990] I believe ... I CAN'T FLY ! ... FT Aisling V. Kirkland Jeu 13 Aoû - 15:36




















I believe I can't fly !
ft. Aislin V. Kirkland




La boue glissait le long du visage de Grace, ainsi que sur ses vêtements. Ses cheveux collaient le long de ses joues et dans son dos, tandis que son balais, qui avait atterrit juste à côté, prenait la teinture brunâtre du sol. Se relever était pour elle un calvaire, avec mains et pieds qui glissaient affreusement, sans oublier que l'un de ses bras l'élancait, si bien que pour s'appuyer, c'était plus difficile. Le pire étant que les rires de son amie lui parvenant à l'oreille l'énervait au plus au point, cette dernière toujours en parfait équilibre sur son balais, contrairement à elle qui avait encore une fois fini sur le sol.


Cesse donc de rire bêtement et viens m'aider !
Gémit la blonde, aux poignets douloureux.

Elle réussit tout de même à s'assoir sur les fesses avant l'arrivée de la Poufsouffle, et tenta de se recoiffer, essayant de plaquer quelques mèches de cheveux derrière ses oreilles. Et avec toute cette boue, elle était sûre de ne ressembler à rien. Même ses lunettes étaient si sales qu'elles ne pouvait voir à travers. Elle du les nettoyer avec l'intérieur de son vêtements, la où c'était plus ou moins propre.
L'aide d'Aisling fut indispensable à la jeune Serdaigle pour se relever. Elle fit quelques pas sur place, faisant couiner ses chaussures dans lesquelles l'eau et la boue avaient réussit à s'infiltrer, avant de se retrouver, sans comprendre comment, dans les bras de la rousse qui la... félicitait ?


Arrête donc t'es enfantillages. gronda-t-elle, j'ai eut l'air ridicule, et maintenant, je suis couverte de boue des pieds à la tête. Et toi aussi !

Tout en parlant à Aisling, Grace recula de deux pas, n'écoutant par la suite le reste des paroles de la rousse, et la laissant récupérer les balais, dont un au sol.
Elle passa une bonne minute à malaxer son poignet, qui par chance, n'avait rien de cassé, et il ne gonflait pas, signe qu'il n'y avait ni entorse, ni hématome. Elle soupira. Pour une fois, elle s'en sortait bien, après une chute.
Lorsque Aisling s'adressa de nouveau à elle, proposant d'attendre la fin d'un prochain déluge pour réessayer à voler (bien que ça chute lui avait de nouveau coupé l'envie de monter sur un balais), elle acquiesça, pensant plutôt dans quel état elle et Ais' se seraient retrouvés si elle partaient dès à présent pour le château, en écumant la pluie et le vent sur tout le trajet.



Je veux bien me poser et boire du jus, mais après, j'irai directement à la bibliothèque pour des révisions, c'est compris ? fit-elle en observant le ciel gris.

Pas de réponse. Grace venait de perdre son amie de vue, en a peine quelques secondes. Elle l'a chercha du regard à droite, à gauche, par terre... tête la première dans la boue... Et un chat passa entre ses jambes... Et un hibou petit duc au dessus de sa tête. Elle ne savait si elle devait rire de la situation, ou gronder les animaux pour encore s'amuser dans ses pattes, mais aussi celles de Aisling.


Ais', je crois que ton chat adore courir après Poker. gloussa-t-elle en voyant juste à côté d'elle la rousse enfourcher son balais.
Bon, je vais t'attendre dans les vestiaires, je pense. Amuses-toi bien avec eux.

Et s'en alla vers la sortie du terrain, avant d'elle aussi trébucher sur une boule de poil et rencontrer, pour la énième fois de la matinée, le sol et la boue. Se relever allait encore une fois se révéler être un calvaire pour la blonde qui roula sur le côté et prendre appuie sur son bras non douloureux.
Poker choisi le moment où elle releva la tête pour se poser dessus et jouer avec une mèche de cheveux boueux. Il hulula gentiment avant de s'envoler de nouveau, pile au moment où Scone s'abattu sur son visage, plantant quelques griffes dans ses joues.





© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Mars 1990] I believe ... I CAN'T FLY ! ... FT Aisling V. Kirkland

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

[Mars 1990] I believe ... I CAN'T FLY ! ... FT Aisling V. Kirkland

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» 16 DESANM 1990 – 16 DESANM 2009 Desanm se» Twilight Imperium - Samedi 19 Mars» Mardi 1er mars 2011» Rapport d'activité du 20-21-22 mars 2010» 8 mars
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors-RPG :: Les vieilles archives :: Anciens RP-
Sauter vers: