Partagez|

[Mars 1990] Expérience féline et boules de poils [Pv : Stojan Milev]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: [Mars 1990] Expérience féline et boules de poils [Pv : Stojan Milev] Mar 17 Mar - 20:57





Poudlard,

le 7 mars 1990





Aujourd'hui, j'ai fait une bêtise. Rien de bien grave, fort heureusement. Une simple et légère humiliation personnelle, sans doute. J'espère tout de même que tout rentrera dans l'ordre cette nuit, car les effets de ces quelques minutes d'amusement ne se sont toujours pas dissipés à l'heure où j'écris cette lettre...

Jeudi, le 1er mars, Stojan a fêté ses 17 ans. Pour l'occasion, ses parents lui ont envoyé une nouvelle batte de Quidditch, afin de remplacer l'ancienne. Il en était temps ! L'antiquité qu'il avait commençait à tomber en miettes. Il avait accroché des petits martenitsi à son uniforme et je n'ai pu m'empêcher de sourire en les voyant. J'aurais beaucoup aimé pouvoir en porter également et les garder avec lui jusqu'aux premiers signes du printemps... Mais on ne sait jamais vraiment quand le printemps arrive, ici. Il fait toujours froid, il pleut, il y a du vent... Tout est gris et c'est moche.

Malgré la météo, Stojan aime sortir et se promener à l'extérieur du chateau. Alors, aujourd'hui encore, nous nous sommes retrouvés dans le parc de Poudlard. Quand je l'y est rejoins, le Bulgare semblait un peu méfiant... Et je suis encore maintenant partagé entre l'agacement et l'amusement vis-à-vis de ce comportement qu'adoptent encore Stojan et certains autres. Comme si sortir du chateau et m'exposer à la lumière du jour allait me faire briller comme une boule à facettes ou me faire crâmer comme un morceau de charbon. J'attends avec impatience le jour où tous comprendront enfin que, comme eux, je ne risque que des coups de soleil. Quoique, encore une fois, cela m'étonnerait que j'en attrape un dans ce pays...

Je connais Stojan depuis quelques années déjà. Nous passons beaucoup de temps ensemble. Autant que l'on peut, du moins. Nous nous asseyons côte à côte lorsque nous avons un cours en commun, nous nous voyons entre et après les cours et nous nous entraidons pour les devoirs... En réalité, Stojan Milev est la dernière personne avec qui je suis encore très, très proche.

Pour son anniversaire nous sommes allés au Pré-au-Lard ensemble dimanche dernier, afin de fêter cela comme il se devait. A vrai dire, j'ai eu un mal fou à lui faire lâcher la vitrine du magasin d'accessoires de Quidditch. D'ailleurs, je me suis toujours demandé pourquoi il aimait tant ce sport... Il m'a dit un jour que, si je le cherchais, il me suffisait d'aller demander en cuisine depuis quand datait son dernier yaourt et que s'il n'était pas dans sa salle commune pour travailler, il était forcément sur le terrain de Quidditch. Comme quoi, le Bulgare n'est pas quelqu'un de très compliqué.
Après l'avoir enfin décollé de la vitrine de Quidditch, je l'ai tiré jusqu'à chez Derviche & Bang. Avec du recul, je me dis que ce n'était peut-être pas une si bonne idée... Mais ils vendent des objets tous plus amusants les uns que les autres, alors je me suis dit, pourquoi ne pas en essayer un, pour une fois ? Après avoir observé une multitude de bouteilles et de flacons en tout genre, nous nous sommes finalement décidés pour les fioles étiquetées "Mélange mutant". J'ai également pris quelques Bonbecs arc-en-ciel sur les recommendations d'un monsieur très sympatique, ce qui me coûta presque l'intégralité de mon argent de poche...

Aujourd'hui, nous avions donc convenu de nous retrouver dans le parc après les cours, équipés de nos deux mélanges mutants. Nous voulions juste nous détendre un peu, nous amuser. Et le nom de cette potion semblait très prometteuse et visiblement sans danger, étant donné qu'elle avait été vendue à deux adolescents...

L'air frai de ce début de mois de mars écossais piquait déjà mes joues alors que je n'étais dehors que depuis peu, serrant doucement les doigts autour de la fiole soigneusement cachée dans la poche de ma veste. Je n'avais pas froid, mais je reniflais un peu, excité à l'idée de faire ce que nous avions prévu de faire.

« - On aurait peut-être dû rester à l'intérieur, non ? dis-je, sachant pourtant pertinemment que le parc était un endroit plus calme que les couloirs du château après 16h.

- Tu as la potion ? demandais-je, encore. »

Peut-être mes questions étaient-elles idiotes, mais il fallait que j'entamme la conversation, car le silence me met mal à l'aise.




Vladimir Lupei


Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Mars 1990] Expérience féline et boules de poils [Pv : Stojan Milev] Jeu 19 Mar - 18:18


Expérience féline et boules de poils

   
"Vladimir est quelqu'un que très gentil papa. Je crois que c'est mon meilleur ami. On fait pas vraiment les 400 coups, parce que je ne veux pas te décevoir, après les gens du pays diront que j'aurais mieux fait d'aller à Durmstrang. La batte est super, je sais que toi et maman avaient beaucoup dépensé pour, je m'en sert bien je te jure ! On a fait mon anniversaire de 17 ans, et j'ai mis mes martenitsi, que je porte encore comme chaque année. C'est important, ça me rappelle le pays. Il faut que tu m’envoies des nouvelles de maman et Irina. Aujourd'hui On s'est promit de se retrouver dehors pour tester ce qu'on a acheté. Je te renverrais un hibou pour tout te dire !"

Il confia son message à un hibou qu'on avait bien voulu lui prêter, lui n'ayant pas eu les moyens d'en acheter un, et sortit, ayant délibérément laissé son uniforme pour des vêtements peut être moins esthétiques mais plus confortables pour lui.

Il fuyait l'intérieur, n'étant pas particulièrement ni agoraphobe ni claustrophobe mais il trouvait vite le château oppressant et préférait toujours être à l'air libre. Il fuyait l'intérieur et cet uniforme, ces conventions d'élève sorcier un peu trop strictes à son gout. Il n'avait jamais embêté personne ni eut l'intention de le faire, mais se sentait limité dans ses libertés ici. Son pull était assez épais pour le protéger du vent, ainsi que son écharpe qui n'avait pas le jeune criard de la maison Poufsouffle. Stojan ne voulait pas se montrer ici comme une élève séparé des autres par sa présence dans une maison qui serait une seconde famille, il voulait considérer tout le monde à égalité et sortir de ce carcan qui divisait les élèves.

Le bulgare n'était pas quelqu'un de très compliqué en somme. Il avait besoin d'voir a manger, a boire, des amis, qu'on ne l'embête pas trop et pouvoir aller s'aérer que ce soit en se promenant, en jouant au Quidditch ou en allant admirer les étoiles. Si il pouvoir aller dehors avec quelqu'un c'était mieux. Voila donc qu'il avait donné rendez vous à Vladimir, dans le parc, avec des fioles qu'ils avaient acheté a prix d'or chez Derviche et Bang. Le slave n'était pas en avance, sans être en retard, il avait juste pris le temps de ramasser une branche avec laquelle il jouait nonchalamment. Quand il vit le roumain, Stojan le salua mollement, d'un signe de main.

- Zdravei !

Ayant écouté les questions calmement avec cet air stoïque qu'il avait toujours de base, il sourit pour lui dire.

- Non dehors c'est bien et regarde !

Il sortir la fiole de sa poche pour la lui montrer. Il ne savait pas trop quoi en faire, si il fallait la boire de suite ou attendre un peu, il la fit juste tourner entre ses doigts, puis marcha un peu.

- On teste maintenant ou on attend un peu ? Moi je suis bien la, mais je veux bien marcher un peu plus vers le lac aussi ou comme tu veux.

 
   
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Mars 1990] Expérience féline et boules de poils [Pv : Stojan Milev] Sam 21 Mar - 14:10




Poudlard,

le 7 mars 1990



Avrai dire, je n’étais pas vraiment surpris lorsqu’il me répondit avec un petit sourire qu’il préférait rester à l’extérieur. Stojan est comme ça. Il préfère l’extérieur à l’intérieur du château et je peux le comprendre. Mais aujourd’hui, il a faisait assez froid et le vent frais me piquait le visage et les mains. Pourtant, je ne m’en suis pas plains. Oh non !

Je fus rassuré en le voyant sortir la fiole de sa poche. Ce n’est pas que je doutais de lui pour ça, j’avais confiance, mais je voulais vraiment être sûr. Je ne pouvais alors pas m’empêcher de sourire en pensant à ce qu’on allait faire. Pour cacher ce sourire débile qui découvrait mes deux canines, je tournai la tête vers le château. En regardant rapidement les fenêtres, je ne pu m’empêcher de penser que, si quelqu’un nous voyait (le directeur ou le concierge, par exemple) il nous prendrait certainement pour deux gros idiots.

De la façon dont j’en parle depuis le début, on dirait que Stojan et moi magouillions quelque chose de mauvais, quelque chose de grave. Mais comme je l’ai dit, ce n’était rien qu’un jeu. Un jeu qui nous avait bien fait rire. Qui nous avait un peu mis mal à l’aise aussi. Puis qui nous avait presque foutu la honte de notre vie en retournant vers nos dortoirs respectifs.

« - On teste maintenant ou on attend un peu ? dit-il alors en me faisant à nouveau tourner la tête vers lui. Moi je suis bien là, mais je veux bien marcher un peu plus vers le lac aussi ou comme tu veux…

- Oh non, je préférerais rester ici... On va là-bas ? demandai-je alors en désignant un mur contre lequel on pourrait s’adosser.  »

D’un côté, il n’avait pas tord. Si l’on était partis vers le lac, on aurait été sûrs de ne pas être vus. Mais personne n’est venu, de toute façon. Et j’avais trop froid pour marcher vers le lac… Je me suis dit que, en restant ici, on serait plus vite rentrés et plus vite au chaud. Et puis j'avais vraiment hâte de tester ce truc.


Je m’assis dans l’herbe devant le mur désigné précédemment en m’assurant qu’elle n’était pas trop humide. Quoi de plus désagréable que de se relever avec cette tâche verte et humide sur les fesses après s’être assis dans l’herbe mouillée ? Heureusement, ici elle ne l’était pas. Une chance, parce que j’aurais bien eu l’air idiot de me relever soudainement comme si une bête venait de me mordre l’arrière.
Assis dans l'herbe donc, je sortis la fiole et la garda dans les mains un instant pour la regarder. Tentant de m'auto-persuader que le contenu était certainement plus sympa que le contenant, je l'ouvris et portai le goulot sous mon nez. Geste qui me fit immédiatement reculer et grimacer tant l'odeur était désagréable. Bon, certainement pas aussi désagréable que l'odeur d'une potion ratée en cours avec Mme Alcona- (je ne sais pas écrire son nom), mais désagréable tout de même. Je regardai Stojan et lui souris, comme pour le rassurer... et me rassurer un peu moi-même. J'essayai donc de regarder dans le goulot pour voir quel aspect pouvait bien avoir une potion à l'odeur aussi peu appétissante, sans succès. Je dois avouer que j'ai un peu hésité, sur le moment.

« - Bon, dis-je, la voix presque tremblante, à la fois pour l'encourager lui et pour m'encourager aussi. Allez !  »

Presque immédiatement, et sans vraiment vérifier si Stojan m'imitait, je commençai à boire la potion dans un geste rapide, avec les yeux fermés et les sourcils froncés. J'ai alors senti la potion couler sur ma langue et dans ma gorge et n'ai pu m'empêcher de penser que c'était la chose la moins appétissante que j'ai avalé de toute ma vie. Après ça, je pense que je ne ferais plus jamais le difficile. Honnêtement.
Je suis persuadé d'avoir avalé des cheveux ou des poils. Il y avait des poils dans cette potion...



Vladimir Lupei


Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Mars 1990] Expérience féline et boules de poils [Pv : Stojan Milev] Lun 23 Mar - 12:11


Expérience féline et boules de poils

Stojan alla ou son ami lui dit d'aller, se calant contre le mur désigné. Surtout parce qu'il voulait pas avoir à se lever en catastrophe si il y avait un problème. La potion était bizarre. Beaucoup trop. L'aspect et l'odeur le rebutaient. Rien d'étonnant à cela dira t'on. Vlad était gentil, il commençait. Malgré tout, les deux ensemble étaient plus courageux, ce qu'ils n'étaient pas nécessairement séparément. Enfin, Stojan préférait esquiver le danger de face, ou ce qui pouvait potentiellement lui nuire du moins. Il le vit boire et déboucha sa fiole, tentant d'ignorer l'aspect, l'odeur et le goût, histoire de montrer que lui non plus n'avait pas peur, puis il avala d'une traite sans prêter attention à cette chose que ne semblait pas faite pour ravir les sens humains.

Le bulgare glissa le long du mur. Non seulement c'était atroce a boire, mais en plus ça lui donnait super mal. C'était une boisson pour masochistes ou quoi ? Il regrettait d'avoir dépensé ses gallions la dedans. Instinctivement il avait fermé les yeux, et lorsqu'il ouvrit un œil, il vit qu'il y avait manifestement un problème. Déja ses oreilles étaient pas au bon endroit et captaient des sons qu'il ne captait pas en temps normal. Okay bon. Il passa la mains dans ses cheveux pour les retrouver triangulaire au dessus de son crâne.

- Heey Vlad !

Il lança un regard vers son ami et se mit à rire. Lui aussi affublé de la même chose avec une petite queue en prime, de la même couleur que sa tignasse de vampire. Il regarda dans son dos, quand même, histoire de vérifier. Apparemment, lui aussi avait une petite queue de chat du plus bel effet. Il pouvait la bouger, et c'est très curieux qu'il testa tout cela, un moment interrompu dans son rire et absorbé par ce nouveau fait.

Le slave n'était pas des plus malins, et malheureusement ne remontait pas la réputation que trainaient les poufsouffles. Il regarda de nouveau le roumaine t se remit à rire. Vladimir d'habitude lui paraissait comme quelqu'un qui pouvait être un peu comme un mauvais garçon même si ce n'était pas le cas. Sauf que la il avait juste l'air bizarre et drôle, du moins selon Stojan.

- T'as vu ? C'est super bizarre. Tu devrais voir ta tête n’empêche, ca vaut le coup.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Mars 1990] Expérience féline et boules de poils [Pv : Stojan Milev] Dim 29 Mar - 15:22




Poudlard,

le 7 mars 1990



Pour tout te dire, j'ai bien cru que j'allais vomir. Voire même mourir, sans exagérer. J'ai d'abord hésité à boire la potion en entier et, quand je l'ai fait, j'ai bien regretté mon choix. Les doigts serrés autour de la fiole vide, j'ai alors senti tous mes muscles se crisper sous la douleur violente et soudaine qui me prit. Fort heureusement, la douleur fut très brève et il ne me resta plus que cet affreux arrière-goût dans la bouche. Je grimaçai encore, tentant de le chasser alors que Stojan m'interpella.

Il avait également bu la potion, visiblement. J'écarquillai les yeux en voyant ces disproportions brunes dans ses cheveux. De grandes oreilles en réalité, semblable à celles d'un chat. Il me regarda et se mit à rire. J'ai tout de suite compris pourquoi et j'avoue avoir rougit, par honte et non pas parce que c'était l'un des rares moments où je pouvais entendre le rire du Bulgare. Je portai alors mes mains sur mon crâne et constatai que mes oreilles avaient bel et bien changé pour se retrouver là-haut.
C’est assez bizarre. Le moindre son est amplifié par ces oreilles qui bougent, de sorte à ce que je puisse entendre une porte qui claque chez les Serdaigles depuis mon dortoir.
Bien évidemment, une paire d’oreilles de chat ne suffit pas pour me ridiculiser. Il faut que s’ajoute à cela une queue presque aussi longue que ma jambe. Je peux la bouger. C’est bizarre. Je rejoins Stojan là-dessus, c’est « super bizarre » mais plutôt amusant en réalité.
Tu comprends donc pourquoi j’ai passé le reste de la journée à me cacher dans mon dortoir en rasant les murs pour ne pas me faire voir. Il ne manquerait plus que quelqu’un d’autre me voit dans cet état… Un Gryffondor avec des oreilles et une queue blond vénitien, qu’est-ce que tu en pense ? J’espère que Stojan ne s’est pas fait remarquer non plus.

Je me suis relevé pour pouvoir admirer cet attirail et remarquai rapidement ses mouvements afin de me tenir en équilibre. Étrange. Une fois debout, je me tordis dans tous les sens et l’attrapai doucement pour mieux voir le bazar. J’ai alors eu envie de tirer dessus, comme si cela allait suffire à l’arracher et à m’en débarrasser, en vain. J’ai relevé la tête vers Stojan qui souriait toujours. Mon cœur battait la chamade, tant la situation était « bizarre ».

« - Ma tête ? lui répondis-je enfin. Tu verrais la tienne ! Tu as belle allure avec ces trucs ! »

Je me mis à rire également, réalisant que cette situation était aussi drôle que bizarre. On a beaucoup rit, bien que je sois maintenant extrêmement stressé à l’idée que ces oreilles et cette queue de chat ne disparaissent pas.

- Hé ! l’interpellai-je à mon tour en me rapprochant un peu plus de lui. Qu’est-ce que ça fait ? »

J’ai levé le bras pour gratter derrière son oreille. Je riais déjà de ma bêtise, me souvenant cependant que les chats aimaient qu’on leur gratte la tête. A moins que ce ne soit à la base de la queue… Je ne sais plus. Étonnement, j’espérais, à ce moment-là, qu’aucun chien ou autre animal de ce genre ne débarque et ne me pousse à grimper à un arbre pour lui échapper.



Vladimir Lupei


HRP:
 
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Mars 1990] Expérience féline et boules de poils [Pv : Stojan Milev]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

[Mars 1990] Expérience féline et boules de poils [Pv : Stojan Milev]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Boules de poils...(Pv:Patte du Passé,Patte de Neige et Serre d'Aigle)» Album de vos boules de poils ♥» Vos boules de poils» 16 DESANM 1990 – 16 DESANM 2009 Desanm se» Twilight Imperium - Samedi 19 Mars
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors-RPG :: Les vieilles archives :: Anciens RP-
Sauter vers: