Partagez|

[TERMINÉ!] [Avril 1990] Of the importance of body language

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: [TERMINÉ!] [Avril 1990] Of the importance of body language Lun 6 Avr - 19:01

BODY LANGUAGE
Chapter 1: Being friendly
Feat. Antonio F. Carriedo

Tim était venu à la bibliothèque dans l'espoir de pouvoir travailler son devoir de potions en paix. La salle commune était encore trop bruyante à son goût, et son dortoir ne disposait pas de bureau assez confortable pour y passer des heures. De plus, la bibliothèque regorgeait de ressources utiles pour l'amateur qu'il était : les potions ne faisaient pas partie de ses intérêts personnels, aussi se contentait-il de maintenir un niveau convenable à bon dans cette matière.

Bref, Tim s'était donc rendu ici dans l'optique de travailler. Sérieusement. Après tout il n'avait pas tellement envie de passer son après-midi sur ce fichu devoir, un nouveau livre sur les plantes magiques d'Europe de l'Est l'attendait sagement dans le tiroir de sa table de nuit. Il s'était attelé aux recherches, et avait commencé à rédiger son devoir lorsque le drame était arrivé. Il avait croisé le regard d'Antonio. Quelque chose en lui s'était crispé. Oh non, ne vous méprenez pas, Tim aime bien Antonio, vraiment. C'est juste qu'il est... Bavard. Et curieux. Trop curieux.

Oui, Tim avait peut-être un faible pour quelqu'un. Un très léger faible, vraiment, insignifiant. Pas de quoi en faire une tartine. Mais les Espagnols sont gourmands, alors les tartines, ça y passe. Il pressentait (ouvrez votre troisième œil !) qu'Antonio allait lui en reparler, et vouloir l'aider. C'était fort altruiste et sympathique, certes. En plus il faisait ça gratuitement, ce qui était au-delà de la compréhension de Tim. Donner des conseils gratuitement, c'est pas un business très rentable. M'enfin après tout, chacun fait ce qu'il veut, hein.

Il avait tenté d’échapper à son regard, mais il savait bien que c’était foutu, que faire semblant de se concentrer à mort sur les images du manuel expliquant étape par étape la dissection d’un rat pour en récupérer le foie, c’était ni crédible ni discret. Mais Tim ne pouvait pas céder à la panique, sa réputation de mur sans expression ni sentiments en aurait pâti. Alors, avec toute la force de sa volonté, il leva les yeux et lâcha, d’un ton presque neutre :

- Bonjour, Antonio.

Je suis foutu.


Dernière édition par Tim Janssen le Jeu 16 Avr - 8:53, édité 1 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ!] [Avril 1990] Of the importance of body language Mar 7 Avr - 19:41



  




Aujourd'hui était un jour comme un autre pour Antonio. Ce n'était ni un bon jour, ni un mauvais, c'était un jour, simple, trop simple même pour l'espagnol débordant d'énergie qu'il était. Aujourd'hui , il n'avait pas embêté les professeurs, fait de farces à personne, n'avait collé les bottes de personne, n'avait pas fait de nouvelles rencontres, n'avait pas eu de punition ou de contrôle, rien, c'était un jour que Tonio aurait qualifié de banal, mais la banalité ne lui convenait pas. Francis avait refusé de traîner avec lui en lui disant qu'il devait s'occuper du Kirkland et il n'avait même pas essayé de demander à Gilbert avec qui il y avait trop de tension sexuelle à son goût.

C'est pourquoi il avait décidé d'aller faire un petit tour à la bibliothèque. On pourrait dire qu'une bibliothèque, c'est tout aussi banal, rien à y faire de particulier plus que d'y lire et en plus de ça dans un silence complet. Mais le brun avait une idée en tête et pas n'importe laquelle ; il comptait rechercher des variétés de végétaux qu'il pourrait croiser pour essayer de créer une plante complètement loufoque et rejoindre son « élevage » comme il aimait l'appeler.

A peine venait-il de s'installer à une table, une pile de livres sur la botanique à ses côtés que ses yeux avaient rivé sur quelque chose de bien plus intéressant. Quelque chose qui allait certainement rendre sa journée bien plus amusante. Un grand sourire illumina son visage alors qu'il ne ne quittait pas des yeux, ce même et grand sourire qui s'étendait presque jusqu'à ses oreilles.

- Bonjour, Antonio.

C'était le top-départ parfait pour l'espagnol, celui qui lui criait d'aller interagir avec son ami et il n'allait pas se priver. Il se releva d'un coup, en faisant tomber sa chaise d'un maladroit coup de fessier. Au bruit que fit la chaise en s'écrasant par terre, un « shhhhhhhh » général se fit entendre et Antonio remit bien vite le siège à sa place avec une délicatesse caricaturale. Après ça, il s'avança sur la pointe des pieds pour aller entrer directement dans l'espace vital en posant sa main sur l'épaule de sa victime :

Tim Janssen.

-Hola Tim!Alors...prêt pour ton cours de body language ?~ déclara t-il en un murmure, le tout accompagné d'un clin d’œil tout à fait amical.

Voilà ce qu'il allait faire avec son compagnon. Lui faire un cours de body language en pleine bibliothèque. C'était parfait aux yeux de l'espagnol et visiblement personne n'aurait pu le convaincre du contraire.

Quelle chance!





A partir du code de Anéa pour N-U



"make people go wild, make them roar and become animal again."
             
Baiseur de crocodiles
Baiseur de crocodiles
avatar

Mon personnage
Citation: "2LAME4SCHOOL"


ϟ Nation représentée : Espagne
ϟ Parchemins : 589
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ!] [Avril 1990] Of the importance of body language Mar 7 Avr - 21:34

BODY LANGUAGE
Chapter 1: Being friendly
Feat. Antonio F. Carriedo

- Hola Tim ! Alors... Prêt pour ton cours de body language ?~

De body quoi. La panique s'emparait lentement lentement de chaque cellule de son corps. Là, en deux mots, deux mots ! Il venait de s'embarquer dans un cours de langage corporel à l'espagnole. Alors qu'il avait juste dit "Bonjour, Antonio." De toute façon il doutait fortement de ce qu'il pouvait apprendre d'une telle matière : c'était facile de bouger ses fesses quand on avait la confiance en soi et le cul(ot) pour. Mais Tim lui, il avait déjà honte de sa manière d'éternuer, alors venir se frotter aux gens dans l'espoir de récolter un peu de chaleur humaine, c'était nope. No. Nyet. Nej. Nee.

- Euh écoute c'est gentil mais... Je suis en train de travailler sur mon devoir de potions là, chuchota Tim, pas vraiment sûr de lui. Ça t'ennuie de remettre ça à plus tard ?

Lâche-moi. Lâche-moi. Lâche-moiiiiii.

Là, malgré ses maigres connaissances, Tim se disait que sa posture toute entière devait crier "dégage". Franchement, il y mettait tout son cœur. Il était crispé, les jambes croisées, le regard froid... Ouais, comme d'habitude en fait. Pas sûr que ça décourage l'Espagnol. En fait il aurait dû potasser ce truc là, le body language. Histoire de repousser un maximum de gens hors de son précieux espace vital. Et puis il doutait sérieusement de l'efficacité de ce truc dans une situation mettant en scène des sentiments affectifs.

Ce n'était pas comme s'il était lui-même très expressif. Voire pas du tout. Donc bon, il ne s'attendrait pas à plus de moi hein ?

Le doute fit son chemin, creusant son trou dans sa tête avec un rire sardonique et des bruits de pelle rouillée flippants. Peut-être qu'au contraire il voudrait quelqu'un qui puisse le décoincer. On dit que les opposés s'attirent. Et si Antonio avait raison ? Mindfuck. Non, non ! Ça ne devait PAS devenir sa priorité. Il était là pour BOSSER sur le cours de potions. Pas pour s'imaginer des trucs improbables. Passe tes BUSEs d'abord !

Il fit donc mine de se replonger dans son livre, mais au bout de la cinquième relecture de la première ligne non fructueuse, il sentait peu à peu la motivation l'abandonner. Leeeentement. Leeeentement...


Dernière édition par Tim Janssen le Jeu 16 Avr - 8:53, édité 1 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ!] [Avril 1990] Of the importance of body language Mer 15 Avr - 19:22



  





Les yeux d'Antonio pétillaient de joie et lui-même avait du mal à rester en place. Il restait là, derrière Tim et s'enthousiasmait de la moindre chose que son regard pouvait croiser. Un cours de bodylanguage, il se disait que c'était certainement l'une de ses meilleures idées pour tuer le temps. Il en était même fier pour ne pas dire qu'il se prenait pour un génie à l'instant même.

- Euh écoute c'est gentil mais... Je suis en train de travailler sur mon devoir de potions là...Ça t'ennuie de remettre ça à plus tard ?

Il se mit à rire doucement, mettant sa main devant sa bouche comme pour cacher son immense sourire, pas moqueur, juste amusé de la situation. Pour lui, Tim approuvait tout autant l'idée, il était tout aussi excité à cette idée et c'était juste de la timidité. C'était le résonnement de Tonio comme à chaque fois que quelqu'un refusait de faire quelque chose avec lui. De la timidité. Tout ce que lui ne connaissait pas et n'avait jamais connu et qu'il ne connaîtrait certainement jamais. Car l'espagnol était la sociabilité en personne, et tout ce genre de chose lui paraissaient que trop normal pour ne pas être faite. C'est pourquoi il voulait au moins faire profiter de ses compétences à des amis qui eux en auraient bien besoin comme ici Tim, un ami plutôt ronchon et pessimiste mais avec qui Tonio adore traîner quand il n'est pas avec Gilbert ou Francis ou avec qui il passe son temps pour parler botanique.

C'est alors après avoir rit un instant qu'il se mit à frotter sa joue contre celle de Tim comme l'aurait fait un chien avec son maître et l'entoura de ses bras pour lui faire un gros câlin qui se voulait réconfortant, histoire de le faire se détendre.

-Allez, détends-toi ma grande perche, ça risque juste d'être drôle!Sois pas timide, je sais que tu as en fait très envie de mes super services, mais t'inquiète c'est gratuit, hein!

Sur ce, il délaissa le câlin et glissa ses bras sous le siège de son ami pour caler ses deux mains sur les deux fesses de ce dernier et les presser comme si il avait pu en faire sortir le balai qu'il avait dans le cul mais c'était en réalité juste pour l'inciter à se lever.






A partir du code de Anéa pour N-U



"make people go wild, make them roar and become animal again."
             
Baiseur de crocodiles
Baiseur de crocodiles
avatar

Mon personnage
Citation: "2LAME4SCHOOL"


ϟ Nation représentée : Espagne
ϟ Parchemins : 589
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ!] [Avril 1990] Of the importance of body language Mer 15 Avr - 21:00

BODY LANGUAGE
Chapter 1: Being friendly
Feat. Antonio F. Carriedo

Tim s'offensa presque immédiatement du contact physique bien trop poussé à son goût. Non mais ça va oui ?! Il tentait vainement de se détacher de la joue d'Antonio sans être trop brutal (surtout sans faire trop de bruit, en fait). Le câlin finit de l'achever et il finit par adopter une attitude passive vaguement proche du poisson rouge. Peut-être que s'il ne bougeait pas, il allait se sortir plus vite de cette situation.

- Allez, détend-toi ma grande perche, ça risque juste d'être drôle ! Sois pas timide, je sais que tu as en fait très envie de mes super services, mais t'inquiète c'est gratuit, hein !

Intérieurement (parce qu'il faut pas déconner quand même) Tim émit un gémissement proche de l'agonie. C'était tout le contraire de ce qu'il voulait. Ça allait tourner au désastre, il le sentait, ça le prenait jusqu'aux tripes et- Wait, c'était quoi ce contact sur ses fesses.

Deux mains. Qui lui pressaient les fesses comme des citrons. Il s'éjecta de sa chaise dans un grand bruit de raclement, s'attirant des regards courroucés de la part des autres élèves qui étudiaient, et agita légèrement les mains d'un air paniqué. Il venait de se faire peloter. Par Antonio. Dans la bibliothèque.

- Ne. Fais. Pas. Ça, siffla Tim d'une voix faible mais perçante. Je t'interdis de-

Il avala sa salive et ne finit pas sa phrase, se contentant de fixer le Poufsouffle avec une expression indignée. Tim se résigna. Il savait qu'Antonio n'allait pas le lâcher avant d'avoir partagé son "savoir" et après tout, la meilleure manière de se débarrasser de l'Espagnol sympathique (mais collant) était d'écouter ce qu'il avait à dire.

- ... J'espère au moins que ça ne va pas durer trop longtemps parce que j'ai des devoirs à finir. Alors fais une version expresse, s'il te plaît.

Puis pour être tout à fait honnête, le mot "gratuit" avait éveillé en lui un instinct néerlandais primaire qu'il avait du mal à contenir. Quand il était question d'argent, même de manière indirecte, il était difficile pour lui de résister à la tentation...
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ!] [Avril 1990] Of the importance of body language Dim 19 Avr - 16:16



  




Antonio eut le bon réflexe de faire un bond en arrière avant que Tim ne se relève si brusquement. Il faillit se renverser en plein dans une armoire pleine de livres poussiéreux, y échappant de peu à la catastrophe que ça aurait été de renverser le meuble tout entier par terre. Il n'osait même pas imaginé. Il soupira de soulagement mais des plaintes et de longs "chuuut" de ses camarades le firent relever l tête. Il s'excusa de quelques sourires forcés en évantant l'air de vifs mouvements de mains. Il était considérablement gêné d'avoir perturbé le silence qui régnait perpétuellement dans la bibliothèque mais le murmure, non pas moins sévère de son ami le surprit, le faisant tourner la tête, la bouche en "o"'

Ne. Fais. Pas. Ça. Je t'interdis de-

Antonio l'écoutait attentivement jusqu'à ce qu'il s'arrête. Il se mit à secouer la tête à la manière de ses figurines que les moldus mettent au devant de leur voiture en guise de vulgaires décorations.

-…J'espère au moins que ça va pas durer trop longtemps parce que j'ai des devoirs à finir. Alors fais une version expresse, s'il te plaît.

 Ça y est, là il l'avait son top départ et Antonio n'allait pas se faire prier pour continuer. Mais un problème se posait; il n'avait aucune idée de comment fonctionnait vraiment le body langage. Pour lui c'était juste une notion qu'il avait entendu à la télé et vu quelques fois dans des magazines, qu'il jugeait comme "cool". Tant pis, il ne pouvait plus reculer. Il allait improviser. Il se mit à chuchoter lui-même en réponse:

-Euh ouais, d'accord, vale…euh-…ouais, tu as tout faux!Il faut pas réagir comme ça quand je te mets les mains aux fesses!Le body language ça commence par ça…il faut…il faut…il faut que tu laisses les gens pénétrer dans ton…espace vital!Oui c'est ça ouvre-toi aux autres et laisse-toi pénétrer!

Il paraissait totalement fier de sa théorie quelque peu tendancieuse…trop fier pour de tels propos mais lui dire aurait été détruire sa petite fierté personnelle. Et à moins, d'aimer le voir triste, ou vouloir lui faire face à la réalité, il n'y avait pas de raisons de le faire descendre de son petit nuage. Et il n'allait pas s'arrêter en si bon chemin.

-Regarde-moi, je m'ouvre beaucoup et pénètre beaucoup, et j'ai plein d'amis!!Oh je sais, on va s'entraîner avec ça…Touche-moi les fesses, pénètre l'espace vital, pénètre-le!

Il le regarda avec un grand sourire, les pouces en l'air un instant alors qu'il lui tourna le dos, se penchant en avant, ses fesses mises en évidence, prêtes. À côté, une Gryffondor qui avait pu entendre toute la conversation, s'était arrêté de travailler, pour les fixer avec de grands yeux. Elle jugeait visiblement les deux garçons de trop-…étrange. Il roulait des yeux et se dépêcha de ranger ses affaires pour partir le plus loin possible des deux. Tonio lui, n'avait rien vu, étant de dos à la fille, souriant toujours à Tim, secouant ses fesses en attente de cette fameuse main.





A partir du code de Anéa pour N-U



"make people go wild, make them roar and become animal again."
             


Dernière édition par Antonio F. Carriedo le Mer 29 Avr - 10:22, édité 1 fois
Baiseur de crocodiles
Baiseur de crocodiles
avatar

Mon personnage
Citation: "2LAME4SCHOOL"


ϟ Nation représentée : Espagne
ϟ Parchemins : 589
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ!] [Avril 1990] Of the importance of body language Dim 19 Avr - 16:55

BODY LANGUAGE
Chapter 1: Being friendly
Feat. Antonio F. Carriedo

- Euh ouais, d'accord, vale… Euh-…Ouais, tu as tout faux ! Il faut pas réagir comme ça quand je te mets les mains aux fesses ! Le body language ça commence par ça… Il faut… Il faut… Il faut que tu laisses les gens pénétrer dans ton… Espace vital ! Oui c'est ça ouvre-toi aux autres et laisse-toi pénétrer !

Tim aurait dû deviner, à cet instant, qu'aborder la notion de pénétration était un signal d'alerte qui aurait dû le faire déguerpir. Mais bon, après tout, c'était lui l'ignorant et beaucoup de sujets abordaient la notion de pénétration sans que cela ait un quelconque rapport avec les relations intimes. Oui, Tim est un pauvre naïf et dans le cas présent, ça allait clairement le desservir.

- Regarde-moi, je m'ouvre beaucoup et pénètre beaucoup, et j'ai plein d'amis !! Oh je sais, on va s'entraîner avec ça… Touche-moi les fesses, pénètre l'espace vital, pénètre-le !

- ... Hein ?

Il regarda avec horreur Antonio se tourner et lui offrir son séant avec une volonté toute amicale. Franchement, Tim avait du mal à savoir s'il était en train de suivre un cours de body language ou de harcèlement sexuel. En plus, si Antonio pouvait potentiellement avoir l'air presque innocent en touchant des fesses, ce n'était pas le cas de Tim. En effet, le moindre contact de la part de ce dernier avait une tendance inexplicable à faire frémir, trembler (voire pleurer) les gens. Alors une main aux fesses, il allait probablement causer quelques crises cardiaques.

D'ailleurs, la simple scène du Poufsouffle mettant son derrière à disposition pour une séance de tripotage avait visiblement des effets néfastes sur le mental de la Gryffondor qui étudiait à côté, et elle se dépêcha de s'éloigner, probablement de peur d'être le prochain cobaye désigné. Et honnêtement, Tim ne pouvait pas lui en vouloir.

Il pouvait même presque affirmer que la pénétration (d'espace vital), c'était pas son truc.

Une partie de lui mourrait d'envie de déguerpir et d'aller terminer son devoir de potions dans sa salle commune, mais l'autre moitié semblait curieuse de ce qui allait se passer s'il touchait le booty de l'Espagnol. Peut-être allait-il expérimenter un genre d'illumination divine ? Ça faisait vaguement secte mais après tout, ce cul était si influent qu'il n'aurait même pas été surpris si une telle religion existait déjà.

Bref. To touch or not to touch the booty, that is the question. Sa main eut une avance sur ses pensées et s'était élevée de quelques centimètres, comme attirée par l'aura de sainteté ou pas qui émanait de ces fesses rebondies. Quelques secondes plus tard, elle se posa sur l'une d'entre elles, dans un long silence pensif.

Voilà. Ça y est. Il avait touché le booty. Sa vie allait prendre un tout autre sens maintenant, il était certain. Sa main avait perdu sa virginité. Bientôt il allait devenir le dragueur le plus populaire de l'école, tous les garçons et filles se traîneraient à ses pieds en pleurant pour qu'il leur touche les fesses avec sa main divine.

Ou pas.

- ... Et maintenant ?

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ!] [Avril 1990] Of the importance of body language Dim 19 Avr - 17:59



  




Du côté de Tonio, on pouvait dire qu'il avait l'esprit rêveur, ailleurs. Pendant qu'il attendait cette fameuse mains au derrière, ses pensées vinrent à changer du tout au tout. La fierté qu'il ressentait, aussi grande soit-elle, avait fait place à une idée qu'il trouvait grandiose.

Après un tel discours, plein de sagesse, de réflexion et de détermination, il se disait qu'il avait peut-être enfin trouvé SA voie…Il avait certainement un don pour le body language. Ce don qu'il pourrait étendre, faisant passer son savoir à des centaines de gens en difficulté, comme Tim, Kiku, Matthew ou Emil!Tant de gens à qui il pourrait changer la vie en écrivant des livres sur le body language, faire des cours ou peut-être même qu'il passerait à la télé en ayant sa propre émission.

Il se voyait déjà changer le monde à coups de booty-thérapie.

Oui…

OUi!C'était ça!Il allait décoincer des gens grâce à son fessier qui faisait tant parler de lui. Il allait enfin trouver une utilité à ses deux boules rondes toutes rebondies et moelleuses qui lui donnait du fil à retordre quand il s'agissait de trouver un pantalon qui lui allait.

-La booty-thérapie…j'ai jamais eu de meilleures idées-… murmura entre ses dents, ébahi par son soi-disant "génie".

Puis il sentit enfin cette main se poser le faisant soupirer de plaisir. Non pas dans le sens plaisir sexuel, pervers ou dans la quelconque envie de se faire tripoter les fesses mais bel et bien d'avoir signer sa première séance de booty-thérapie, science en laquelle il croyait fort désormais.

-…Et maintenant?

Il se tourna vers lui, ses yeux verts, tout pétillants d'enthousiasme. Il était un génie. Un pur génie. Ou à ses yeux en tout cas.

-Première étape réussie avec succès Señor Janssen!

Il lui adressa un de ses larges sourires, tout innocent et rempli de gentillesse avant de reprendre, une expression sur son visage qui montrait bien combien il s'impliquait très sérieusement dans ces fameux cours.

-Le body language, c'est la chose qui va t'aider à séduire celui que tu aimes!Comme les animaux, les hommes aussi ont des parades nuptiales…La danse!Tu peux faire passer n'importe quel message en dansant. Et ça tombe bien parce que la danse et le body language ne font qu'un!Commençons…

Il se mit à entamer une danse, ses hanches coulissant de droite à gauche, ses mains reproduisant les mêmes mouvements que celui d'un serpent le long de son corps.

-Dans la danse, si tu veux séduire, il faut que tu mettes tes atouts en valeur!Et que tu les bouges de manière…

Il s'était arrêté de parler alors qu'il se plaqua, dos contre le torse de Tim, bougeant toujours de manière très subjective. On aurait presque dit qu'il était lui-même entrain d'essayer de l'attirer sexuellement à lui, pourtant tout partait d'une attention tout à fait amicale pour lui montrer la marche à suivre pour séduire.

-…sensuelle…

A ce mot, il coulissa vers le bas, en pliant petit à petit les genoux, ses fesses caressant le long de son corps jusqu'en bas.





A partir du code de Anéa pour N-U



"make people go wild, make them roar and become animal again."
             


Dernière édition par Antonio F. Carriedo le Mer 29 Avr - 10:24, édité 1 fois
Baiseur de crocodiles
Baiseur de crocodiles
avatar

Mon personnage
Citation: "2LAME4SCHOOL"


ϟ Nation représentée : Espagne
ϟ Parchemins : 589
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ!] [Avril 1990] Of the importance of body language Mar 21 Avr - 0:18

BODY LANGUAGE
Chapter 1: Being friendly
Feat. Antonio F. Carriedo

- Première étape réussie avec succès Señor Janssen !

Bonne nouvelle, il avait au moins complété une étape. Wouhou.

- Le body language, c'est la chose qui va t'aider à séduire celui que tu aimes ! Comme les animaux, les hommes aussi ont des parades nuptiales… La danse ! Tu peux faire passer n'importe quel message en dansant. Et ça tombe bien parce que la danse et le body language ne font qu'un ! Commençons…

La danse ?! Non une minute, il avait signé pour un cours de body language, pas un cours de danse ! La seule fois où Tim avait essayé de danser, c'était avec sa sœur, et elle avait pleuré pendant une demi-heure parce qu'il se savait pas où mettre ses grands pieds (qui avaient finalement atterri sur ceux d'Anri).

Il regarda avec un désespoir immense Antonio se tortiller devant oui. Oui, sur lui c'était sensuel, mais il avait le booty pour. Si Tim essayait de remuer ses hanches, il allait avoir l'air d'une asperge qui fait une crise d'épilepsie.

- Dans la danse, si tu veux séduire, il faut que tu mettes tes atouts en valeur ! Et que tu les bouges de manière…

À sa grande horreur, Antonio vint frotter sensuellement ses fesses rebondies contre lui. Tim, quand à lui, était tellement mortifié que la scène ressemblait plutôt à du pole dance. Avec le Serdaigle dans le rôle du pole. Ils allaient se faire virer d'un moment à l'autre pour comportement obscène, c'était foutu d'avance...

- … Sensuelle…

Antonio descendit jusqu'en bas, et ce fut trop pour le corps d'adolescent bourré d'hormones du Néerlandais. Il n'avait aucune attirance particulière pour son camarade mais franchement, il fallait s'y attendre, à force de frotter son séant contre son entrejambe. Il se laissa alors tomber sur sa chaise et se roula en position fœtale en attendant que ça passe. Mais ça ne passait pas. Et maintenant il commençait à imaginer une certaine personne lui délivrant le même show. Ce qui empira le problème.

- Bordel c'est pas possible... ! On ne se frotte pas contre les gens comme ça !

Il aurait tellement voulu avoir l'air crédible et énervé, mais sa voix était faiblarde et vaguement tremblante.

Saloperie de booty divin.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas

[TERMINÉ!] [Avril 1990] Of the importance of body language

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» WANG IWAN ▬ BODY LANGUAGE» [TERMINÉ] [Janvier 1990 - Nuit du 20 au 21] - Lonely night» [TERMINÉ] [Fevrier 1990] Un fiore pericoloso [Feat.Lovino Vargas]» [TERMINÉ][Juin 1990] Wow...mon beau-père est un pas-doué. -feat Ulrich Beilschmidt-» [Avril 1990] Tonight, we are young! [Ft.Face Family]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors-RPG :: Les vieilles archives :: Anciens RP-
Sauter vers: