Partagez|

You're gay and I can't help you Matthias [Norvège - DC]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: You're gay and I can't help you Matthias [Norvège - DC] You're gay and I can't help you Matthias [Norvège - DC] Icon_minitimeDim 17 Mai - 21:50

Lukas Thomassen
Norvège
Nom : Thomassen
Prénom : Lukas
Date de naissance : 17/05
Lieu de naissance : Bergen, Norvège
Âge : 16 ans
Année scolaire : 6ème année
Maison : Serpentard
Animal de compagnie : Chat norvégien blanc appelé Kjeks (voir ici)
Ascendance : Sang-mêlé
Fratrie : frère de sang avec Emil, frère d'adoption avec Berwald et Matthias. Son père adoptif est Oswald.
Motivation : ///
Don : ///

Baguette : Vigne, cœur de ventricule de dragon, 25.5 cm, souple
Patronus : Renard arctique (le premier qui chante se prend un Sectumsempra)
Epouvantard : La vision de lui-même agonisant, seul
Reflet dans le miroir du Riséd : Il se voit lui-même à un poste important, peut-être Ministre de la Magie, et avec une alliance
Odeur de l'Amortentia : la mer, la menthe et le gel pour cheveux
Votre personnage peut-il voir les Sombrals : Non
Matière préférée : Étude des Runes ou Sortilèges
Matière détestée : Botanique
Options : Divination, Étude des Runes
Intelligent
Manipulateur
Digne
Hautain
Discret
Sournois
Loyal
Méprisant
Audacieux
Borné
Charismatique
Pessimiste
Caractère

People use you and what do you do? You use them too. We are all mean!

Froid. Distant. Vaguement manipulateur. Voire sadique.

Ce seront peut-être les mots qui vous viendront lorsque vous tenterez de décrire Lukas Thomassen, Serpentard, cinquième année, et qui n’a pas volé son titre de langue de vipère la plus venimeuse de tout Poudlard. Pourtant, on ne l’entend pas beaucoup ; il est discret lorsqu’il s’agit d’être une parfaite enflure mais pas moins efficace. Vous ne voulez pas devenir son ennemi, oh non, croyez-moi.

Seulement, contrairement à ce que vous pourriez penser, il faut vraiment chercher Lukas pour s’attirer ses foudres. Malgré ses capacités affolantes de crevure infâme, il fait preuve d’une certaine patience (en ayant grandi avec Matthias, vous comprendrez pourquoi) et ne révèle ses dons qu’une fois poussé à bout.

Le reste du temps, le Norvégien est d’une nature plutôt calme, posée, assez curieuse tout de même envers son environnement et les autres. Il est plutôt du genre à écouter plutôt que de parler, et il pourra vous arriver de l’oublier au cours d’une conversation tant son silence est bien tenu. Il se rappellera généralement à votre bon souvenir à l’aide d’une réplique courte mais droit au but. Cassante, si vous avez dit n’importe quoi.

Sa notion de tact est des plus floues : il saura se montrer plein d’attentions envers les bonnes personnes mais n’hésitera pas à trancher en deux l’ego le plus surdimensionné s’il en ressent l’envie. N’allez cependant pas croire après cette description que Lukas n’éprouve pas de sentiments positifs : sous la (grosse) couche d’emmerdeur professionnel se cache un petit cœur qui bat, même s’il faut un bon stéthoscope.

Il est assez affectueux envers de rares personnes, principalement son petit frère adoré, ce qui n’est pas forcément au goût d’Emil. Vous pouvez lui demander de l’aide et probablement obtenir une réponse positive, mais assurez-vous qu’il soit dans de bonnes dispositions, ou le tout risque de se retourner contre vous.

Lukas n'élève que rarement la voix, et il se contente généralement de garder un volume audible mais pas bruyant : s'il est en colère, vous le comprendrez bien assez vite sans qu'il n'ait à hurler. D'une manière générale, il s'ouvre peu, préférant garder ses émotions pour lui-même, tout particulièrement si elles le troublent. Peu de personnes peuvent se targuer de l'avoir vu sourire, et encore moins pleurer. Ceux qui s'en vantent mentent probablement. Il ne fait pas facilement confiance aux gens, et l'inverse est vrai aussi, car il peut se révéler imprévisible.

Il tente souvent de diriger ses relations amicales avec une certaine forme de dominance : c'est un leader ou un conseiller qui ne veut pas rester dans l'ombre. Il aime à savoir qu'il peut donner des ordres et que ceux-ci seront suivis sans trop de discussions. Charismatique, il est difficile de lui refuser quoi que ce soit lorsqu'il le demande. Son humour est surtout basé sur le malheur des autres, et les simples plaisanteries ne lui tireront même pas un sourire.

La personnalité de Lukas est faite de contrastes : manipulateur, charismatique, sadique, il est néanmoins très loin d'être matérialiste et porte une grande attention aux choses invisibles pour les yeux. Il est très sensible aux changements d'atmosphère et sa magie est ainsi d'une précision chirurgicale, puissante mais concentrée. Il est aussi bien plus sensible aux critiques qu'il ne veut bien le montrer : son statut de serpent vicieux ne le dérange pas, mais il supporte difficilement qu'on l'attaque au travers de ses connaissances par exemple. Personne ne peut insulter ses amis à part lui.
Physique

It is amazing how complete is the delusion that beauty is goodness.

Il serait fort réducteur de s'arrêter à l'adjectif "beau", bien que ce soit probablement la première chose qui vous vienne à l'esprit en observant Lukas. Il y a quelque chose d'éthéré dans ces traits d'une pâleur toute délicate, de féminin presque tant on dirait une poupée de porcelaine. Certain(e)s se damneraient pour un teint aussi immaculé, mais lui n'en fait pas réellement cas. Son physique n'est qu'un avantage de plus dans ses techniques de manipulation.

Ses cheveux couleur or clair sont généralement mi-longs, toujours coupés de manière correcte mais jamais très courts. Ses sourcils et cils sont à peine plus foncés, et ornent des yeux d'un bleu à la fois clair et profond, celui d'une mer froide et mystérieuse. Un nez aquilin vient relever délicatement les traits du visage, surplombant une bouche aux lèvres minces. Un léger rose couvre généralement ses pommettes, aussi bien à cause de la chaleur que du froid.

Lukas n'a pas vraiment une force physique considérable ou une musculature très développé, mais ses réflexes sont bons et il maintient une certaine forme. Sa silhouette est élancée, mince, et cette impression est renforcée par l'uniforme très large de Poudlard. En parlant de vêtements, il est toujours bien habillé et propre sur lui : sa cravate est toujours bien nouée et placée, son écharpes élégamment posée sur ses clavicules avec une négligence toute calculée et on ne le voit jamais affublé de quoi que ce soit de sale, poussiéreux ou tâché (raison également pour laquelle il ne porte pas la botanique dans son cœur, mettre ses mains dans la terre n'est pas vraiment quelque chose qui l'attire).

Le côté gauche de ses cheveux est relevé à l'aide d'une barrette en forme de croix nordique dont il ne se sépare que pour dormir ou se laver. Sa voix est légèrement traînante, ni fluette ni grave, et il ne parvient pas à se débarrasser d'un léger accent norvégien qui rend son ton parfois difficilement analysable tant il est chantant et variable.

Oui, beau convient difficilement pour décrire le physique de Lukas. C'est une beauté froide, que l'on craint de fixer trop longtemps, qui n'inspire ni la confiance ni l'amitié.
Histoire

The snow itself is lonely or, if you prefer, self-sufficient. There is no other time when the whole world seems composed of one thing and one thing only.

D'où viens-tu ? Qui es-tu ? Est-ce que tu le sais ?

Lukas se souvient un peu de ses premières années de vie. Quelques bribes lui reviennent en tête, rien d'important : des parents aimants, aux petits soins pour leurs enfants, un petit frère qu'il adorait. Son père. Son père avait été un modèle, et tout de suite, dès qu'il avait su comprendre et s'exprimer face au monde qui l'entourait, il s'était accroché à la jambe de ce grand homme qui lui semblait, à l'époque, invincible. Il aurait été faux de penser que Lukas n'aimait pas sa mère : elle lui paraissait tout simplement plus terne, moins courageuse, moins... Incroyable. Mais ce ne sont pas des choses que l'on dit. Dans une famille tout le monde s'aime, et il n'y a pas de préférences, du moins on apprécie le faire croire.

Puis tout avait changé, depuis ce jour-là. Ce jour-là où Emil avait failli mourir noyé, ce jour-là où, aux yeux de Lukas, son père était définitivement devenu un héros lorsqu'il avait brisé l'étreinte de la sirène qui tentait d'entraîner son frère dans les profondeurs, d'un geste de baguette magique. C'était la première fois qu'il la voyait, ou tout du moins qu'il la voyait réellement. Qu'il comprenait tout ce que cela signifiait. Sa mère avait crié, elle avait pleuré, elle avait craché des mots durs au visage de son père, des insultes, semblait presque psalmodier des malédictions, elle qui haïssait tant la magie et qui les avait abandonné à cause de ça, emportant Emil avec elle.

Pendant des années, il avait vécu aux côtés de son père, et durant les quelques mois qui suivirent le départ de sa femme, il parut prendre dix ans d'âge. Lukas ne comprenait pas : il était à présent libre de lui enseigner la magie, sans restriction, sans personne pour lui dire que c'était mal. Il avait déjà fait preuve de ses futures capacités, en enflammant des brindilles ou en soulevant des petits objets, mais à chaque fois cela ne tirait qu'un sourire las à son père. L'homme qu'il admirait le plus se refusait à lui transmettre ses secrets. Il le trahissait.

Il avait presque regretté d'avoir pris le nom de son père, mais tout valait mieux que celui de sa mère, alors il s'en contenta. À mesure que son père se laissait lentement mourir, d'une dépression peut-être, d'une maladie non-diagnostiquée sans doute, Lukas se détachait un peu plus de lui, dans l'espoir que peut-être, lorsqu'il partirait, cela ne ferait pas si mal... Et la douleur, il ne la ressentit pas, lorsque ce froid matin de février, il découvrit le corps raidit par la mort et gelé par le temps qui s'arrête. Juste du vide. Un vide immense, profond, comme un abîme qui s'ouvre sous ses pieds.

Et pas de larmes.

Il n'était pas particulièrement attiré par la perspective de l'orphelinat, mais il n'avait pas le choix si un jour il voulait rejoindre une école de magie comme il en avait vu dans les rares livres de son père, qu'il gardait caché sous le bureau. La vie avec les autres enfants ne lui plaisait pas, ils étaient tous agaçants, ennuyeux, immatures. On pensa longtemps qu'il était muet, jusqu'à ce qu'il ne puisse s'empêcher de répondre vertement à une gouvernante qui lui reprochait de ne pas se socialiser assez.

Il ne savait plus trop combien de temps avait passé, les dates ça n'avait jamais été son fort. Seuls deux jours resteraient à jamais en sa mémoire : l'accident d'Emil, et le jour où Oswald arriva à l'orphelinat. Immédiatement, il ressentit cette forme d'admiration et de respect qu'il avait envers son père, et, submergé par la fascination, il avait la sensation d'avoir de nouveau un but. D'être de nouveau vivant. Oswald l'avait emmené avec lui, et il n'avait pu s'empêcher de déchanter légèrement en constatant qu'il n'avait pas été l'unique enfant à s'abriter sous son aile.

Malgré tout, la vie avec Berwald et Matthias n'était pas désagréable. Le premier était agréablement silencieux, le deuxième tellement amusant à faire tourner en bourrique. Mais quelque chose tournait encore dans l'esprit de Lukas, le spectre faible, mais encore présent, de son jeune frère, et il ne put s'empêcher en apprenant que celui-ci se trouvait également dans un orphelinat de pousser Oswald à le recueillir aussi. De nouveau, il se sentait entier.

Son entrée à Poudlard, entretemps, s'était déroulée sans accroc, le Choixpeau n'avait même pas hésité une seconde à l'envoyer à Serpentard, où il se complaisait fort bien. C'était une maison d'ambition, il aimait l'ambition, surtout lorsqu'il pouvait manipuler celle des autres. Lukas est un élève studieux, voire excellent dans les matières où il s'en donne la peine. Il est encore quelque peu hésitant à propos de ses choix d'orientation, mais une chose est sûre, il ne veut pas faire comme tout le monde, et surtout pas comme les Gryffondor.

Je viens du Nord, là où le vent souffle et dévoile le cœur de l'âme. Je suis le renard qui semble joueur mais montre les crocs. Je sais ce qui se cache en chacun d'entre nous...
Pseudo : Sue
Âge : 19 ans
Sexe : *vérifie* Euh féminin-
Comment avez-vous connu le forum : DC \o/
Commentaire : Salsa tequila corazon cerveza muy bueno~
Code du règlement : Envoyé



Dernière édition par Lukas Thomassen le Dim 21 Juin - 23:31, édité 2 fois
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You're gay and I can't help you Matthias [Norvège - DC] You're gay and I can't help you Matthias [Norvège - DC] Icon_minitimeDim 17 Mai - 22:18

Mauvais compte mais soit.

Rebienvenue koupaing \o/ Le Magic Trio est enfin complet~



Ada padang, ada belalang
Je suis à la fois le blanc et le rouge. Je suis la joie de l'un et le malheur de l'autre. Je suis petite mais tout aussi grande. Je parle avec sagesse mais pense avec rudesse. Je suis le blanc de ton noir. Je suis le noir de ton blanc. Je crie lorsque je suis silencieuse. Je suis faible et aussi forte. Je suis l'un et l'autre. Je suis eux, et je suis elle. Je suis l'union des deux. Je suis le fruit. Je suis le juste milieu.
   
Poufsouffle
Poufsouffle
Ayunda Gunawan

Mon personnage
Citation: Don't be just a good girl : own yourself.
You're gay and I can't help you Matthias [Norvège - DC] AgileSmartHairstreakbutterfly-size_restricted

ϟ Nation représentée : Indonésie.
ϟ Parchemins : 326
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You're gay and I can't help you Matthias [Norvège - DC] You're gay and I can't help you Matthias [Norvège - DC] Icon_minitimeDim 17 Mai - 22:38

Anniversaire de Lukas today donc => changement d'âge dans ta fiche + dans ton profil s'il te plait -w-/
Au final vous avez fini votre RP avec Tonio :0 ?


What does the fox say? -va se prendre le sectumsempra-.

Bref, juste ça à changer et c'est bon !





Merci à Keith pour cette signature ! ♕


Club cuisine:
 
Les pensées suicidaires
Les pensées suicidaires
Francis Bonnefoy

Mon personnage
Citation: “What you gave me was a reason. Not an excuse. Because there’s sex, making love and fucking. And then there’s you.”
You're gay and I can't help you Matthias [Norvège - DC] HQmg43HO6B1tLLZts_RHMJnvfBE

ϟ Nation représentée : France
ϟ Parchemins : 1424
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You're gay and I can't help you Matthias [Norvège - DC] You're gay and I can't help you Matthias [Norvège - DC] Icon_minitimeDim 17 Mai - 22:49

J'ai tout changé et oui fini o/

*sectumsempra >:c*
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You're gay and I can't help you Matthias [Norvège - DC] You're gay and I can't help you Matthias [Norvège - DC] Icon_minitime

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

You're gay and I can't help you Matthias [Norvège - DC]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Norvège (Route)» Classement» Florida Panthers» Moins deux, moins deux, moins deux, moins deux , font que nous somme plus que deux. [Matthias et Artémis]» Matthias Julius Hobbes, pour vous servir
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Dossiers scolaires :: Anciens dossiers-
Sauter vers: