Partagez|

[TERMINÉ] (Mai 1990) Bake A F*cking Cake [feat. Matthias Køhler]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: [TERMINÉ] (Mai 1990) Bake A F*cking Cake [feat. Matthias Køhler] Lun 1 Juin - 22:50



   

   

   
Bake A F*cking Cake

   
feat. Matthias Køhler

   

Contrairement à ce que l'on aurait pu penser, Lukas n'était pas quelqu'un d'austère lorsqu'il s'agissait de nourriture. Il était facilement attiré par les sucreries, et d'une manière générale tout ce qui pouvait paraître, d'une manière ou d'une autre, appétissant. De plus, il était doté de ce métabolisme que les filles surnomment couramment "métabolisme de connasse qui bouffe comme quatre et ne prend pas un gramme". De ce fait il ne cherchait pas vraiment à se priver et il lui arrivait régulièrement de se moquer de Matthias, qui lui devait faire un minimum attention à sa consommation et à son activité physique.

Lukas avait une préférence pour tout ce qui était fort, pas nécessairement épicé mais plutôt avec un goût puissant. Entre autres, la viande séchée, le saumon fumé et le chocolat très noir faisaient parti de ces petits plaisirs auxquels il n'essayait même pas de résister. Toutefois, n'allez pas vous faire des idées, vous ne l'achèterez pas avec ça. Tout de même, Lukas avait sa fierté.

Bref, tout cela expliquait pourquoi il lui arrivait régulièrement, à des heures plus ou moins saines, de s'introduire dans les cuisines au milieu des elfes de maison pour récolter quelques victuailles à son goût. Il n'avait jamais été inquiété pour cela, et de par sa nature discrète, il était de toute façon peu probable qu'il se fasse attraper. Il n'avait jamais croisé quelqu'un d'autre dans la cuisine, ni élève, ni professeur. Il se doutait qu'il n'était pas le seul à connaître l'accès aux cuisines, mais il s'arrangeait généralement assez bien pour ne pas avoir à échanger un seul mot avec un quelconque intrus sur son territoire.

Ce soir-là, il était très tard, pas loin de minuit, aussi s'attendait-il encore moins à trouver Matthias Køhler, Gryffondor, sixième année, abruti notoire, qui chantonnait devant ses fourneaux. Saisi par la surprise, Lukas n'eut même pas le réflexe salvateur de se dissimuler derrière un mur, et croisa donc le regard de l'autre, avec force jurons mentaux.

- ... Qu'est-ce que tu fais ici ? siffla le Serpentard avec un regard qui disait "si tu me réponds "je cuisine" d'un air joyeux, je t'étrangle".

Il serra les poings, à la fois honteux et mécontent de ne pas pouvoir tranquillement se servir dans les placards comme à son habitude. Bon, cela aurait pu être pire, c'est vrai. Matthias était peut-être bête, et un Gryffondor par-dessus le marché, mais il était... Le petit-ami du Norvégien, bien que celui-ci ne se fasse pas vraiment au terme. Un peu de persuasion l'empêcherait de parler à quiconque de cette rencontre.

De plus, s'il usait de suffisamment de son charisme, il arriverait peut-être à se faire cuisiner quelque chose.



   
©Didi Farl - copie interdite -
   
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] (Mai 1990) Bake A F*cking Cake [feat. Matthias Køhler] Jeu 25 Juin - 19:05

Bake a fricking cake

Feat. Luk-ass



Matthias était tout bonnement épuisé ce soir-là, après un entraînement de Quidditch éprouvant qui avait laissé chacun de ses muscles atrocement douloureux. Il avait bien mangé pour se requinquer, et était persuadé en s’affalant sur son lit qu’il allait tomber comme une souche et ronfler tout son saoul.
Mais sa foutue caboche semblait en avoir décidé autrement puisqu’à une heure avancée de la nuit, il fixait toujours le plafond, pourtant désespérément fatigué.
Contrairement à ce que racontaient les rumeurs, Matthias n’était pas juste stupide et sa tête n’était pas vide, bien loin de là ; et quand il commençait à trop penser, il savait d’avance qu’il ne trouverait pas le sommeil cette nuit-là et qu’il arriverait tout au plus à se rappeler de mauvais souvenirs.

Aussi discrètement que possible, car discrétion n’est pas danoise, il avait entrepris de sortir du dortoir et de se rendre aux cuisines. Parmi les talents secrets du blond figurait la pâtisserie ; aussi, il avait pris l’habitude de pâtisser au milieu des elfes de maison depuis sa première année. Arrivé à sa sixième, autant dire qu’il connaissait bien les lieux et les gentilles créatures avec lesquelles il s’était lié d’amitié, peu farouche.

Il avait déjà croisé d’autres élèves durant ses escapades nocturnes, mais il devait bien avouer avoir été assez surpris lorsque son regard s’était posé sur la plus belle créature de l’univers, à savoir son Serpentard de petit-ami, Lukas. Déjà de bonne humeur, car il était de nature joviale, encore plus lorsqu’il était question de nourriture, ses yeux s’étaient alors éclairés.

- ...Qu’est-ce que tu fais ici ?

Matthias ne se formalisa pas du ton du Serpentard, et, concentré dans sa tâche, enfourna un plateau rempli de roulés à la cannelle avant de répondre avec enthousiasme :

- Je cuisine !

Il rigola un peu pour la forme, retira le tablier à carreaux rose qu’il avait enfilé le temps de la préparation, et se hissa sur un plan de travail, observant le norvégien avec un sourire joueur.

- Et toi ? Qu’est-ce que tu fais là ? Tu es venu me faire un coucou, guidé par ta simple intuition et ton débordant amouuuur pour moi ?

© Kaamee
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] (Mai 1990) Bake A F*cking Cake [feat. Matthias Køhler] Ven 14 Aoû - 18:18



 

 

 
Bake A F*cking Cake

 
feat. Matthias Køhler

 

- Je cuisine !

Facepalm mental. Comme si Lukas était assez stupide pour ne pas comprendre ce que Matthias faisait. Bon, certes, la cuisine ne faisait pas partie de ses hobbies réguliers, mais quand même. Sa question avait un sens plus profond, mais là encore, il aurait dû se douter que le Gryffondor n'était doué qu'en terme de profondeur physique et non philosophique. Cela dit, il ne lui paraissait pas non plus improbable que Matthias, dans un élan de créativité et une envie de pâtisser irrépressible, se soit rendu dans les cuisines au milieu de la nuit dans le simple but de préparer une fournée de roulés à la cannelle.

- Et toi ? Qu’est-ce que tu fais là ? Tu es venu me faire un coucou, guidé par ta simple intuition et ton débordant amouuuur pour moi ?

Non je suis venu me faire péter le bide avec les restants du dîner jusqu'à ce que je doive me traîner jusqu'au dortoir. Wait, cette réponse ne préserverait pas son aura de classe et d'élégance. Il fallait trouver autre chose.

- Je suis venu pour la nourriture, pas pour toi.

Ce qui n'était pas totalement faux d'ailleurs, il était juste venu chiper un snack nocturne à la base. Certes la présence de Matthias n'était pas déplaisante en soi, mais il ne savait pas comment lui signifier ça. "Ta présence incongrue en ce lieu ne m'est pas insupportable", ça sonnait un peu pompeux et vaguement méchant. Mais Lukas n'était pas une personne que l'on aurait pu qualifier de "gentille".

- J'ai juste été pris d'une légère sensation de faim et les cuisines me paraissaient le lieu le plus approprié pour y remédier. Je ne m'attendais clairement pas à te trouver ici, mais bon, j'imagine que ce n'est pas mon territoire exclusif.

Tout en parlant, il s'était dirigé vers les comptoirs et les placards, et commençait à amasser une quantité non négligeable de nourriture de toute sorte, usant de toutes ses poches et de ses mains pour transporter son butin. Lorsqu'il s'approcha de Matthias, il le poussa légèrement du bras pour atteindre le placard derrière lui.

En se penchant, il reçut une bouffée du parfum caractéristique du Gryffondor et cela le troubla grandement. Une envie terrible le saisit, qui le poussait à lâcher toutes ses réserves pour aller prendre le plus grand dans ses bras. Immobile pendant une seconde, il finit par poser toutes ses affaires sur le plan de travail et décida qu'après tout, rien ne pressait.

Sans un mot, Lukas saisit avec délicatesse la main de Matthias et la serra entre les siennes. Le geste eut pour effet de le rassurer et il porta la main à hauteur de son visage pour presser ses lèvres dessus.

- Est-ce qu'ils sont pour moi ? fit-il en désignant les roulés à la cannelle qui gonflaient dans le four.



 
©Didi Farl - copie interdite -
 
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] (Mai 1990) Bake A F*cking Cake [feat. Matthias Køhler] Ven 14 Aoû - 23:11

Bake a fricking cake

Feat. Luk-ass


Le Danois ne put empêcher une petite moue lorsque Lukas mentionna la nourriture comme étant la raison de sa visite dans les cuisines. Après tout, il ne pouvait pas lui en vouloir, il lui arrivait assez régulièrement lui aussi de venir grignoter çà et là - mais lui préférait cuisiner ses propres fringales nocturnes.

- J'ai juste été pris d'une légère sensation de faim et les cuisines me paraissaient le lieu le plus approprié pour y remédier. Je ne m'attendais clairement pas à te trouver ici, mais bon, j'imagine que ce n'est pas mon territoire exclusif.

Matthias renifla en le regardant, neutre. Encore une fois, son petit-ami démontrait l’étendue de son vocabulaire, et surtout sa capacité à utiliser beaucoup trop de mots pour parler de choses pourtant simples. Avec lui, c’était toujours quitte ou double - soit il ne parlait pas, soit il devenait...assommant.
Si les discours du Gryffondor se démarquaient par leur longueur, ceux du Norvégien étaient lourds et bien trop alambiqués pour celui aux tâches de rousseur.
Il lui arrivait parfois de le faire taire, en l’embrassant généralement.
Il fallait bien joindre l’utile à l’agréable, eh.

Son sourire appréciateur alors qu’il dévorait du regard son petit-ami et ses moindres gestes se transforma bientôt en un d’amusement, d’autant plus lorsqu’il l’imagina s’empiffrer de toutes ces choses en cachette dans son dortoir, les joues gonflées comme celles d’un hamster tellement elles seraient pleines.
Trop hilare de sa vision pour s’en formaliser, il se laissa faire docilement lorsque Lukas le poussa pour accéder au placard derrière lui.
Il fut un peu plus perplexe quand le Serpentard décida soudainement de reposer tout son fatras pour le remplacer par sa propre main, et ne put retenir un léger rougissement sur ses joues alors qu’il la portait à ses lèvres.

- Est-ce qu'ils sont pour moi ?

Matthias rit un peu et répondit avec un grand sourire :

- Certainement...pas. J’ai faim, moi aussi !

...Et puis, il fallait bien l'avouer, il adorait l'embêter.


© Kaamee
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] (Mai 1990) Bake A F*cking Cake [feat. Matthias Køhler] Dim 16 Aoû - 15:34



 

 

 
Bake A F*cking Cake

 
feat. Matthias Køhler

 

- Ce n'est pas dans tes habitudes de ne pas partager.

Pour appuyer ses paroles, il enfonça légèrement ses ongles dans la paume de Matthias. Bien qu'il n'allait pas l'avouer verbalement, Lukas était vexé qu'on lui ait refusé quelque chose. Il était habitué à obtenir ce qu'il désirait et ne faisait généralement pas d'exceptions.

Avec un peu plus de difficultés que son camarade, il se hissa sur le plan de travail et s'assit à côté de lui. Il jeta un œil aux elfes de maison qui s'affairaient un peu plus loin et avaient diligemment dégagé le passage pour leur permettre de se balader dans la cuisine.

Il avait toujours été fasciné par ces petites créatures. Qu'est-ce qui avait bien pu les pousser à servir les humains avec une telle déférence, souvent jusqu'à leur mort ? Son incompréhension venait probablement du fait qu'il refusait de se voir manipulé et utilisé par quelqu'un d'autre. Mais bon, après tout, les esprits faibles ont besoin d'un guide, et les esprits forts en profitent, tel était fait le monde.

La main de Matthias toujours dans la sienne, il appuyait dessus de manière insistante. Lukas n'appréhendait pas les contacts humains de la manière... Classique dirons-nous, et il lui arrivait d'avoir des gestes particuliers auxquels, il espérait, Matthias s'était habitué.

- Si tu ne me donnes pas de roulés à la cannelle je ne t'embrasse plus pendant un mois.

Il en était parfaitement capable. Matthias devait le deviner. Lukas était rancunier et plus le temps passait, plus il avait envie de roulés à la cannelle. C'était complètement de la faute du Danois par ailleurs, il n'avait qu'à cuisiner ailleurs. Ou à un autre moment. Le Norvégien méritait cette part du butin. Il en était convaincu, du moins.

Pour le faire languir un peu plus, Lukas décida de lui rappeler à quel point il embrassait bien et se pencha pour déposer un tendre baiser sur ses lèvres. Rien de bien poussé, oh non, juste de quoi le frustrer. Une main vint discrètement se poser sur sa cuisse comme si elle avait toujours été là.

- Ça serait fâcheux, n'est-ce pas ?



 
©Didi Farl - copie interdite -
 
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] (Mai 1990) Bake A F*cking Cake [feat. Matthias Køhler] Dim 16 Aoû - 18:11

Bake a fricking cake

Feat. Luk-ass



- Ce n’est pas dans tes habitudes de ne pas partager.

Matthias ne put empêcher un rire sourd à la tentative de Lukas pour le convaincre de lui donner les roulés, mais son sourire se fana bien vite lorsque ses ongles se plantèrent dans sa peau.
Non pas qu’il n’en avait pas l’habitude, juste...dans un autre contexte.

- On dit que les habitudes sont faites pour être changées, mhhh ?

Une fois qu’il fut assis à côté de lui, il posa sa tête contre la sienne dans un geste de tendresse, ne tiquant même pas au fur et à mesure que sa main se retrouvait broyée dans celle de Lukas. Il était habitué aux contacts charnels particuliers avec le Serpentard, ainsi qu’à son étrange obsession pour les mains.

- Si tu ne me donnes pas de roulés à la cannelle je ne t'embrasse plus pendant un mois.

Le Danois pâlit brusquement. C’était le genre de menaces à ne pas prendre à la légère, encore moins venant de son petit-ami.
Que ferait-il pendant un mois s’il ne l’embrassait plus ? Un mois ENTIER sans pouvoir sentir les lèvres douces et ô combien désirées pendant des années ?
La blague se retournait contre lui, et le Gryffondor ne pourrait souffrir une telle situation, c’en devenait dramatique !
Il ouvrait et fermait la bouche comme une carpe pendant qu’il réfléchissait, jusqu’à ce que Lukas décide de l’embrasser. Matthias vira aussi rouge que la cravate de son uniforme qu’il portait en journée, et sa respiration s’accéléra tandis qu’il posait un regard alangui sur le Norvégien.

- Ça serait fâcheux, n'est-ce pas ?

En y réfléchissant, le Serpentard n’avait pas évoqué la privation d’autre chose que les baisers, s’il le prenait au mot. Ca pourrait ne pas être si terrible de garder ses roulés et d’avoir toujours droit à certains...traitements de faveur.
Un sourire en coin étira les lèvres du blond.

- Ca vaut pour TOUS les genres de baisers, ou bien…? Non parce que là techniquement...Je pourrai survivre.


© Kaamee
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] (Mai 1990) Bake A F*cking Cake [feat. Matthias Køhler] Dim 16 Aoû - 18:53





Bake A F*cking Cake

feat. Matthias Køhler


- Ça vaut pour TOUS les genres de baisers, ou bien... ? Non parce que là techniquement... Je pourrai survivre.

- En fait, puisque tu as fait remarquer la faiblesse des termes du contrat avant qu'il ne se mette en application, je vais être plus précis : pas de démonstrations d'affection, en privé ou pas, intimes ou non, pendant un mois, jour pour jour, heure pour heure. L'exception étant les câlins. Juste les câlins. À toi de voir si tu peux survivre un mois à ce régime.

Oh, que Lukas pouvait être rancunier et immature. Mais il était tellement jouissif de bloquer quelqu'un dans une impasse pour le soumettre à ses termes. De plus, l'odeur de cannelle qui se répandait de plus en plus dans la cuisine ne lui donnait pas envie d'être clément.

Il ne se jugeait pas si dur, par ailleurs. Il ne voulait pas la fournée entière, juste une... Bonne moitié. Ça paraissait être un deal correct non ? Un deal de Serpentard, certes, mais un deal correct.

Lukas maintenait son visage à quelques centimètres de celui de Matthias, sans décrocher de son regard couleur azur, lorsqu'un bruit inquiétant le força à tourner la tête. Des pas.

Immédiatement, avec la souplesse et la rapidité d'un chat, il se laissa glisser du plan de travail et attrapa le col de Matthias pour l'attirer à sa suite. Les bruits de pas se faisaient de plus en plus proche, il lui fallait trouver un endroit pour se cacher, avant que-

Son regard se posa sur la chambre froide, et il n'hésita pas une seconde, ouvrant la lourde porte pour y balancer Matthias à l'intérieur, entrant et refermant derrière lui. Un petit hublot lui permettait d'apercevoir difficilement ce qui se passait dans la cuisine, et comme il s'y attendait, une silhouette entra et inspecta les lieux.

Lentement, il se laissa glisser contre la porte, en essayant de se retenir de claquer des dents. Il priait pour que l'autre ne reste pas longtemps, la température ici était difficilement supportable malgré sa condition scandinave.

Quelques minutes s'écoulèrent sans que la silhouette ne fasse un pas vers la sortie et Lukas voyait ses doigts virer au bleu. Mais qu'est-ce qu'il fichait... ?




©Didi Farl - copie interdite -
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] (Mai 1990) Bake A F*cking Cake [feat. Matthias Køhler] Dim 16 Aoû - 22:07

Bake a fricking cake

Feat. Luk-ass



Matthias grimaça lorsque Lukas précisa que seuls les câlins lui resteraient, et se maudit intérieurement pour avoir trop parlé. Comme d’habitude.
Une plaque de roulés à la cannelle ne valait clairement pas un mois entier d’abstinence.
Qu’en aurait dit Big D ?
Enfin, pas la baguette magique. Celle de son pantalon.
Bref.
Il s’apprêtait à capituler, presque prêt à lui offrir toute la plaque s’il le voulait du moment qu’il abandonnait l’idée de faire de lui Saint Matthias pour un mois, et avant qu’il ait eu le temps de dire “Lego”, il était entraîné par le col jusque dans la chambre froide des cuisines.

La température, forcément baissa drastiquement en l’espace d’une seconde, et le Danois se mit à regretter de dormir en t-shirt et caleçon dès que les beaux jours commençaient à pointer - bien que vu la température, ils n’étaient pas les seuls...
En quête de chaleur, il frotta ses bras et le seul réconfort qu’il put trouver à sa respiration transformée en buée fut les airs de dragon que cela lui conférait.

Aussi congelé que le Serpentard, il l’attira contre lui pour partager le peu de chaleur corporelle qu’il leur restait, entremêlant leurs jambes et calant la tête de son petit-ami dans le creux de son cou, plaçant au passage un petit baiser sur le haut de son crâne qui se voulait rassurant.
De l’extérieur, ils devaient avoir l’air d’un tas humain avec des membres dépassant çà et là, mais tant que cela pouvait leur éviter de mourir de froid, Matthias s’en fichait.

En réalité, l’une des choses qui le préoccupait le plus outre ses parties intimes qui rétrécissaient à cause de la basse température des lieux, c’était la cuisson de ses roulés.
Si l’autre abruti ne déguerpissait pas vite, ils allaient devenir immangeables, et vu les menaces de Lukas, c’était tout bonnement impensable !

Lentement, il se redressa jusqu’à atteindre le hublot et plissa les yeux, cherchant la silhouette du regard. Ne voyant personne, il ouvrit le plus délicatement possible, ou tout du moins autant que sa condition de danois le lui permettait, la porte de la chambre froide, retrouvant des sensations au niveau de ses joues dès qu’il entra en contact avec l’air chaud des cuisines.

- Viens, souffla-t-il à Lukas. Je crois que c’est bon.

Il regarda à droite puis à gauche, se rua sur le four et manqua se brûler dans sa précipitation, puisqu’il avait oublié les maniques avant d’en sortir la plaque. Il attrapa une panière, jura contre l’oseille qui faisait mal à sa main brûlée, fourra les gâteaux dedans et jeta un regard vaguement paniqué à Lukas :

- Vite vite, faut qu’on sorte !

Et pour être sûr qu'il le suive, puisque visiblement, pour atteindre le coeur du Serpentard, il fallait passer par l'estomac, il ajouta :

- ...Tu pourras avoir tous les roulés si tu veux.



© Kaamee
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] (Mai 1990) Bake A F*cking Cake [feat. Matthias Køhler] Dim 16 Aoû - 22:26





Bake A F*cking Cake

feat. Matthias Køhler


Réconforté par la chaleur corporelle de Matthias, Lukas se blottit imperceptiblement contre lui en attendant que la tempête passe. Parfois la proximité corporelle avait du bon. Au bout de quelques minutes qui lui parurent cependant interminables, Matthias finit par se relever pour jeter un coup d’œil et dehors, et ouvrit la porte.

- Viens, souffla-t-il à Lukas. Je crois que c’est bon.

Lentement, le Norvégien s'engagea à sa suite, uniquement pour voir le Danois se précipiter sur sa fournée de roulés à la cannelle qui, fort heureusement pour sa libido, n'avaient pas trop brûlé. Il les balança en vitesse dans un panier.

- Vite vite, faut qu'on sorte !

- J'arrive... souffla Lukas en roulant des yeux.

- ... Tu pourras avoir tous les roulés si tu veux.

Lukas haussa les épaules et poussa le Danois vers la sortie, puis l'attira derrière une colonne, dans l'ombre, pour s'assurer qu'il n'y avait personne. Collé contre son petit-ami, le Serpentard jeta un œil par-dessus son épaule. La silhouette s'éloignait lentement, dos tourné.

Avec un léger soupir de soulagement, il s'écarta légèrement de Matthias, puis pris deux roulés à la cannelle dans son panier.

- J'ai dû abandonner le reste de mon butin à cause de toi. Tu as intérêt à te faire pardonner.

S'approchant de son oreille et baissant d'un ton, il précisa :

- Au lit, avec des gâteries que la cuisine ne pourra pas me procurer.

Sur ces mots, il s'éloigna dans le couloir, un roulé à la cannelle en bouche, non sans se retourner vers Matthias, accompagnant son geste d'un haussement de sourcils équivoque.

Les sorties nocturnes étaient pour le moins intéressantes.




©Didi Farl - copie interdite -
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas

[TERMINÉ] (Mai 1990) Bake A F*cking Cake [feat. Matthias Køhler]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [TERMINÉ] [Janvier 1990 - Nuit du 20 au 21] - Lonely night» [TERMINÉ] [Fevrier 1990] Un fiore pericoloso [Feat.Lovino Vargas]» [TERMINÉ][Juin 1990] Wow...mon beau-père est un pas-doué. -feat Ulrich Beilschmidt-» [TERMINÉ][Septembre 1990] Excursion en forêt ! (feat. Aberthol Kirkland)» AARON △ are you bake ? Like a cake.
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors-RPG :: Les vieilles archives :: Anciens RP-
Sauter vers: