Partagez|

[Campement d'été] Qui a peur du Grand Méchant Loup? -feat Gawain Kirkland-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: [Campement d'été] Qui a peur du Grand Méchant Loup? -feat Gawain Kirkland- Ven 3 Juil - 0:12

◄► Qui a peur du Grand Méchant Loup? ◄►
2 juillet 1990. Jour de pleine lune. Pour certains ça aurait pu paraître anodin, mais pour Tonio c'était la panique. Il avait tourné en rond toute la journée, comme un lion dans une cage. Il n'avait parlé à personne et ceux qui avaient osé s'étaient confrontés à une véritable bête féroce. En général il préférait totalement s'isoler pour ne pouvoir faire de mal à personne mais il y avait toujours des petits malins qui avaient le don de pousser un peu trop loin quand il ne le fallait pas. L'espagnol n'était vraiment pas quelqu'un de méchant. Non c'était même quelqu'un d'adorablement gentil et avec la main sur le cœur. Mais quand la situation le dépassait totalement de son côté et qu'il n'arrivait plus rien à lui-même gérer, il explosait de tous les sentiments négatifs qu'il n'a jamais pu exprimer. Heureusement, ceci n'arrivait que très rarement. Et là était une cause qu'il l'était tout autant.

Car oui, ça n'allait pas du tout. Antonio n'arrivait même plus à le cacher, il était paniqué, effrayé, frustré, et en colère. Et tout ça causé par sa propre personne. Oui. C'est aujourd'hui qu'il s'était rendu compte d'une chose. Sans retour en arrière possible et sans solution. Il aurait pu y échapper si il y avait pensé plus tôt. Comme il l'avait toujours fait après tout. Mais non. Il avait fallu qu'il l'oublie, ici, maintenant.

Sa potion Tue-Loup.

Il l'avait oublié. Complètement alors que c'était normalement un automatisme chez lui. Mais avec tous les derniers événements, l'effet de ses médicaments qui le mettent dans un état second, et l'intervention du Ministère de la magie et de sa police, ça lui était complètement passé au dessus de la tête. C'était seulement ce matin lorsqu'il eut cette conversation avec Gilbert, au petit-déjeuner qu'il se rendit compte de sa bêtise.

"-Tiens c'est la Pleine Lune c'soir Tonio...tu veux que je te tienne compagnie?"

Il était resté de longues minutes silencieux jusqu'à partir en courant, complètement affolé. Il n'avait laissé personne l'approcher après ça.

Il s'était réfugié dans les profondeurs de la forêt la plus proche de leur campement, marchant toujours un peu plus loin pour s'écarter le plus possible de la population. Il ne voulait blesser personne, car il savait pertinemment que sans sa potion prise une semaine avant la Pleine Lune, il serait incontrôlable et dans cet état, il était même capable de dévorer un de ses proches vivants. C'était horrible mais il n'y pouvait rien, c'était sa malédiction. Il ne l'avait pas choisi, loin de là.

Il resta donc loin dans les bois, marchant plus loin encore à chaque pas. Il voulait être le plus loin possible. Pour qu'il n'ait pas le temps d'atteindre la population et...Dieu sait ce qui pouvait arriver, et il tentait au mieux de s'enlever ses idées morbides de la tête. Tout allait bien se passer. Après tout, le terrain était plus que vaste et il priait pour que la bête féroce qu'il serait ce soir aille manger seulement des animaux de la forêt. Même si il savait pertinemment lui-même que espérer ne serait pas suffisait. Ca ne pouvait pas faire mal.

Il avait vu le soleil se coucher à l'horizon. L'angoisse était à son maximum et ça lui dévorait les entrailles pire qu'il ne l'aurait jamais imaginé. Il s'était arrêté dans une grotte pour s'y laisser tomber, et attendre que la nuit tombe. Il était honnêtement épuisé d'avoir autant marcher. Pour dire vrai il était aussi fatigué moralement que physiquement. Alors le fait qu'il se laisse s'étaler par terre, sur la roche humide ne le fit que pousser un soupir de soulagement. Soulagement qui disparut bien vite quand il aperçut haut dans le ciel la Pleine Lune se former. Il grinça des dents et attendit sa sentence, par terre tout tremblant.

Sa transformation commença quand la Pleine Lune fut entière. Antonio s'était mis à grogner alors que ses ongles tentaient presque de s'enfoncer dans la roche, claquant la roche comme une bête en furie, prêt à l'assaut. Il gémissait de douleur entre ses transformations physiques, de plus en plus fort jusqu'à ce que ces cris se transforment en un long et puissant hurlement de loup jusqu'à se perdre en écho dans la nuit. Il était loup pour le reste de la nuit.


"make people go wild, make them roar and become animal again."
             


Dernière édition par Antonio F. Carriedo le Mer 16 Sep - 16:45, édité 1 fois
Baiseur de crocodiles
Baiseur de crocodiles
avatar

Mon personnage
Citation: "2LAME4SCHOOL"


ϟ Nation représentée : Espagne
ϟ Parchemins : 592
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Campement d'été] Qui a peur du Grand Méchant Loup? -feat Gawain Kirkland- Mar 7 Juil - 21:15



    L'idée, en elle-même, d'avoir un peu de vacances avec tout le monde, était bonne, même très bonne pour Gawain qui avait même proposé à Maria et Luciano de partir en groupe, alors autant en profiter surtout que tout le monde était là, les frères compris. Pourtant le jeune Écossais maudissait la personne qui avait fait la composition des tentes. Luciano et Alfred ça aurait pu être parfait. Entre coéquipiers. Quoi que ça ne s'était pas totalement arrangé avec le Brésilien. Mais non, il avait fallu que Martín ramène sa fraise. Pourquoi ? Pour qu'il nous sorte encore des énormités sur la place de chacun dans une société fermée où personne n'est accepté à sa juste valeur. Gawain avait juste envie de fuir. Non seulement de fuir le discours journalier de l'Argentin mais aussi de fuir leur relation avec Luciano. Ils faisaient bien en sorte de montrer qu'ils se "détestaient" mais s'ils avaient déjà passé des nuits ensembles, il fallait arrêter de prendre les gens pour des jambons et s'assumer une bonne fois pour toute. Arrêtez un peu de vous croire plus malin que les autres surtout quand un Luciano vient vous tourner autour en feignant de vouloir s'occuper de vous ou de se sentir concerné par ce vous pouvez bien ressentir. Énorme blague !

    Voilà pourquoi en cette soirée tiède de juillet, le jeune Kirkland eut l'irréversible envie de partir en courant. De trouver refuge autre part. Keith semblait occupé à ... Faire des choses de Keith quoi. Non ne surtout pas aller voir Arthur avec le trio infernal... Très peu pour lui. Il aurait pu alors hurler au Brésilien qu'il allait voir Océane juste pour le rendre jaloux mais, sans vraiment comprendre pourquoi il avait vraiment envie de le faire, il réprima sa pulsion et sortit juste sans un mot, de la tente en refermant la tenture derrière lui et partant à grande enjambées, dans la toute nouvelle obscurité, pour être sûr que personne ne se mette à le suivre. Au fur et à mesure que ses pas le portèrent loin du campement, le blond rumina pour lui même tous les reproches qu'il pouvait avoir pour Martin ou Luciano. Aucune patience. Pour une fois, il laissa vraiment sa nature colérique prendre le dessus et s'énerva seul en s'enfonçant dans les bois. Quelques longues minutes de marche plus tard, le coup de sang presque apaisé, Gawain tenta vaguement de rebrousser chemin sans vraiment faire attention alors que le soleil se couchait totalement colorant le ciel des derniers reflets oranges se mélangeant à la vague indigo du ciel nocturne. D'un geste nonchalant, il sortit sa baguette et d'une voix un peu endormie appela un 'Lumos'. Alors que la lumière bleutée s'alluma en un halo parfaitement circulaire, le jeune écossais se rendit enfin compte que ces arbres là, ces talus là il ne les reconnaissait pas du tout. Sans paniquer pour autant et sûrement en ayant un peu trop confiance en un sens de l'orientation parfaitement inexistant, il choisit un chemin au hasard et continua sa route.

    La lune prit pleine possession du ciel d'été au-dessus de la tête blonde. Fantomatique mais hypnotique. Le campement n'était toujours pas en vu tout comme le lac. Le bon dicton nous conseille de trouver un court d'eau quand on est perdu ; Gawain décida de trouver d'en trouver un qui rejoindrait le lac et ainsi il retrouverait le chemin du retour, mais impossible de sortir de ces bois. Le jeune homme commença petit à petit à trouver la situation préoccupante quand un long hurlement de loup déchira la nuit de pleine lune. Le sang du blond ne fit qu'un tour et il tourna lentement la tête vers la source du bruit.

    "C'est rien Gaw' .... Juste le vent juste le vent ...."

    Il décida tout de même de s'éloigner de la source du cri. Le vent avait bien un rôle à jouer là-dedans, il avait porté le cri jusqu'aux oreilles de l'Ecossais mais l'avait trompé car le pauvre garçon se dirigeait inévitablement vers la source même du hurlement. Se retrouvant face à une grotte à l'aspect peu accueillant. Le jeune Écossais entendit quelques bruissements sourds qu'il décida d'ignorer en continuant sa route mais il avait la lugubre impression d'être suivi. Serrant sa main sur sa baguette aussi fort qu'il le pouvait, il ralentit le pas et regarda tout autour de lui.

    "Il y a quelqu'un ? ...."

    Un nouveau bruissement puis plus rien. Encore le vent ? En entendant une respiration lourde, le jeune garçon reprit sa course mais précipitamment, un frisson lui parcourut l'échine quand il se rendit compte que oui la lune était pleine et oui... C'était bien un hurlement de loup qu'il avait entendu plus tôt.

    Qui à peur du grand méchant loup ? Qui à peur des loups garous ? Mieux valait ne pas traîner ici, maintenant qu'il était vraiment pris en chasse.

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas

[Campement d'été] Qui a peur du Grand Méchant Loup? -feat Gawain Kirkland-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Qui a peur du grand méchant loup, méchant loup, grand loup noir ~ (Alex Inuka)» Qui a peur du grand méchant loup, c'est pas nous...» Qui a peur du grand méchant loup ? [PW Dhnymos]» Qui a peur du grand méchant Ligre ? =D [CLOSED]» [TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Section spéciale :: Le Monde :: [Event 1990] Campement-
Sauter vers: