Partagez|

"Ravenclaws don't jump, they fly" ❀ Journal de Kiku Honda W甘_甘)o自

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
MessageSujet: Re: "Ravenclaws don't jump, they fly" ❀ Journal de Kiku Honda W甘_甘)o自 Sam 10 Juin - 2:12

Suite du post précédent:
 


Others~:
 
Le japonais vous cause en #945b42
Kikoo, la victime
Kikoo, la victime
avatar

Mon personnage
Citation: "One is not born a wizard, one becomes one"


ϟ Nation représentée : Japon
ϟ Parchemins : 1457
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "Ravenclaws don't jump, they fly" ❀ Journal de Kiku Honda W甘_甘)o自 Dim 13 Aoû - 16:24









Réconciliés

25 avril 1992






"You've got nothing to fear, I'm here"




Rp relatif à cette date:
 

"Reparler à Erzsi-chan et Eva-chan après ce qu'il s'est passé a été difficile. J'avais encore un sentiment amer après notre dispute, même si je me savais en grande partie fautif. Ou plutôt, même, si je savais que Ludwig était fautif, en quelque sorte, malgré son ignorance. Nous avions parlé, je lui avais pardonné, mais à présent, il s'agissait de m'excuser à mon tour, auprès des amies que j'avais blessées. J'étais prêt à admettre mes erreurs, à avouer que je m'étais trompé, que j'avais été aveugle, et que je n'étais pas assez attentif à tout ce qui m'entourait. Oui, peut-être la présence de l'allemand m'avait-elle éloignée de mes autres camarades, et de mes amis les plus proches, même si au fond de moi, ils m'étaient toujours précieux. J'avais dû leur paraître bien distant, peut-être même avaient-ils pensé que je les avais oubliés. Feli-kun n'était pas le seul dans ce cas-là, et je m'en veux encore plus, car je ne m'en étais pas rendu compte. J'avais envie de leur faire savoir que malgré tout ce que j'avais pu dire, malgré l'impression que je donnais de n'être obnubilé que par mon petit ami, il n'en était rien. Je serais prêt à sacrifier tellement de choses, pas seulement pour lui, mais pour eux aussi. Je voulais qu'ils le sachent, même si ça ne leur plaisait pas.

Erzsi-chan a été la première à me dire que je ne devrais pas faire passer la vie des autres avant la mienne, que j'étais idiot, et j'en ai conscience, même maintenant. Peut-être que j'essaye tout simplement de me protéger de moi-même, en évitant de m'infliger leur perte, en essayant de les protéger à tout prix. Je ne pense pas à eux, à ce qu'ils ressentiraient si c'était à moi qu'il arrivait malheur. Et pourtant, je ne peux m'empêcher de m'inquiéter. Peut-être qu'un jour, il faudrait faire un choix. Décider qui sacrifier, qui sauver. Pourrais-je décider qui laisser mourir, lors d'une attaque, ou si on menace ceux que j'aime ? Un camarade, un élève inconnu, un meilleur ami, ou Ludwig ? Ma première pensée irait évidemment vers ceux que je chéris, mais je songerais aussi à tous les autres : ceux des autres maisons, qui ont aussi une famille, des connaissances... Fallait-il qu'eux disparaissent pour que je conserve ceux qui me tenaient à cœur ? Et qu'en était-il du plus grand nombre, à côté d'une minorité-? Ce choix me semble tellement effroyable que je resterais sans doute tétanisé sans pouvoir décider...

Des doutes s'insinuent de plus en plus en moi, depuis que j'ai parlé avec Ludwig. Une fois de plus, il a flanché. Il a montré une faiblesse, que je n'avais plus vue depuis un an. Quelque chose cloche. Et cela ne fait que m'inquiéter. J'en ai parlé à Erzsi-chan et Eva-chan, et elles aussi semblent sceptiques. Elles ont même envisagé la possibilité qu'il puisse cacher quelque chose. Je ne peux pas croire cela ait un rapport avec les Sans-Visages, je le refuse, même. Je n'arrive même pas à faire le lien entre les derniers événements et les disciples du Maître Noir, je ferais peut-être mieux d'oublier ça, et pourtant, cela m'angoisse. Je n'arrive pas à effacer cet air affligé de ma mémoire, cette colère, cette impression qu'il se sent seul au monde, qu'il a besoin de quelque chose, de quelqu'un à qui se raccrocher. J'essaye de savoir pourquoi, mais je crois que j'ai peur de connaître la réponse. Et les mots de mes amis ne font rien pour me rassurer. "Il faut se méfier de tout le monde". Bien que je l'ai promis, j'hésite. Car si je dois douter de Ludwig, de Feli-kun, de tous les autres, à qui puis-je faire confiance ? Il ne resterait plus personne, plus aucune lumière pour me guider. Alors même si je reste attentif, j'essaie de ne pas y penser, de ne pas devenir paranoiac. J'espère me tromper... J'espère qu'ils se trompent tous.

Finalement, je suis parvenu à recoller les morceaux avec les deux filles. Je peux de nouveau parler normalement avec elles, sans rancune, sans froideur, et cela me soulage. J'avais encore envie de voir les rares sourires de l'australienne, cette gentillesse qu'elle montrait à si peu de gens et que j'avais la chance d'avoir découvert, et entendre les encouragements de la hongroise, et cette joie palpable lorsque l'on prenait des photos ensemble. Je n'aurais plus dormi en sachant que je les avais blessées, elles aussi. Je ne peux pas me permettre de perdre les personnes qui m'ont soutenu pendant tant d'années pour défendre un seul être, un être qui aujourd'hui me fait douter, même si j'essaie de défendre à tout prix..."




Fiche de liens (c) Miss Yellow


Others~:
 
Le japonais vous cause en #945b42
Kikoo, la victime
Kikoo, la victime
avatar

Mon personnage
Citation: "One is not born a wizard, one becomes one"


ϟ Nation représentée : Japon
ϟ Parchemins : 1457
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "Ravenclaws don't jump, they fly" ❀ Journal de Kiku Honda W甘_甘)o自 Dim 13 Aoû - 22:26









Baston !

10 août 1992






"He's getting on my nerves"





Rp relatif à cette date:
 

"Je le hais. Si je pouvais lui arracher sa sale petit gueule d'italien, je le ferais. Feliciano me semble soudainement beaucoup plus sympathique. Mais son double, quel enfoiré... Il a essayé de me tuer, merde ! Est-ce qu'il était juste en colère contre moi, ou bien est-ce qu'il voulait simplement se débarrasser de Kiku ?! Ça m'étonnerait pas, tiens... Bon, oui, j'ai un peu embrassé sa copine, mais bon, il avait qu'à pas faire chier Kiku, hein ! D'ailleurs, oui, si tu lis ces mots, Kiku : sache que t'es très con. C'est Ayu, imbécile !! C'est Ayunda dont Feli est amoureux, ouvre les yeux. Je croyais que tu savais détecter ce genre de choses, mais faut croire que t'es rouillé... Bon, je pense qu'en discutant avec elle, tu l'apprendras toi-même, mais ce serait encore mieux que Feli te le dise lui-même, hein, histoire de te prouver qu'il a assez confiance en toi pour t'en parler ? Ce serait pas mal, ouais ouais...

Ce connard m'a pété le nez, quoi ! Enfin, le nez de Kiku. Heureusement qu'on est pas chez les moldus, sinon il aurait le pif tordu à vie, le pauvre. Bon, ce serait marrant, j'avoue, mais ça craint un peu, quoi. Lud va plus vouloir de lui, après ! Haha, je déconne ♥ D'ailleurs, l'allemand doit être en train de crever de peur à l'idée que Kiku ait pu mourir... Je pense que s'il avait été là, c'est lui qui aurait tué l'autre enfoiré, là. Et plouf, à la mer, le petit bâtard ! ... Ah mais ça aurait fait que Feli aussi se serait retrouvé à l'eau, en fait... J'aimerais dire tant mieux, mais... Ouais, nan, c'est pas cool.

Pourquoi tout le monde essaye de tuer Kiku, dans cette école, déjà ?! C'est un putain de mystère, ça ! Faudrait que je commence une correspondance avec lui, tiens, les rares fois où je viens, parce que visiblement, il gère mal sa vie. Il se ferait moins marcher dessus si j'étais là. Et puis, faut qu'il arrête d'écouter les autres, hein. Parce que je le sais, ce qu'il a pensé, quand l'autre petit con lui a demandé de s'éloigner de Feli à vie, de l'abandonner encore une fois. Car oui, on lui a reproché pendant des mois de l'avoir laissé tomber, et on le fait même encore, alors pourquoi se priver de recommencer, hein ? Quelle bonne idée- Mais cet imbécile de japonais, sous le coup de la colère, il a pensé que c'était peut-être ça, la solution, pour que les gens arrêtent enfin de lui reprocher ses erreurs : juste tout envoyer en l'air et leur dire fuck à tous. Franchement, si un jour tu fais ça, je suis derrière toi à cent pour cent, mon pote. On écoute pas les rageux, ouais ouais. Mais bon, il est con, Kiku, il tient trop à ses amis, il se préoccupe trop d'eux, même s'ils le piétinent, même s'ils l'insultent, alors il reste, forcément. Oui, Kiku, t'es con. Je le redis, parce que c'est vrai. Si j'étais toi, je les laisserais pas me traiter comme ça, merde. T'es un vrai cœur de guimauve, et ça te perdra, un jour. Pourquoi je me préoccupe autant de toi ? Ah, ouais, je le redis, mais tu mérites mieux, hein. Faudrait vraiment qu'un jour, tu arrives à piquer ta grosse colère et que tu leur dise à tous leurs quatre vérités.

D'ailleurs, j'espère que ma petite discussion avec Feli va le pousser à parler enfin à Kiku. Car merde, il a tellement peur d'être laissé derrière, de pas comprendre ce qui se passe car son meilleur ami ne lui dit RIEN. Il est pas devin, le Kiku, loin de là. Faut parfois l'aider un peu. Bon, il a fallu foutre un peu la merde, mais peut-être que les choses vont enfin bouger. Peut-être que Feliciano va enfin se décider à ouvrir sa gueule, et peut-être que Kiku va enfin demander aux autres de cesser de le faire chier avec le passé ? Ah ouais, ça aussi, hein : VOUS VIVEZ TROP DANS LE PASSÉ, LES MECS ! Arrêtez de regarder derrière ou vous allez vous casser la gueule sur les marches de l'avenir - ouais, j'suis un peu poète, à mes heures perdues. Non, mais sérieux, même Ludwig a compris ça. Et après, on lui reproche de pas réfléchir assez. Et mon cul, c'est du poulet ? Bref. Ah, et au passage, je l'ai pas dit, mais euh- Je suis assez content que Feli ait trouvé une personne qu'il aime. J'aurais aimé l'asticoter un peu plus là-dessus, mais j'ai pas eu le temps en le croisant. Je l'ai juste fait avec son double, et ça m'a pas réussi. Plus jamais, je veux pas crever. Et je veux pas que Kiku crève, non plus. À plus, poto, et encore une fois, écoute pas les rageux. Vis ta vie comme tu le veux, et s'il sont pas contents, bah... Il sont pas contents. Voilà. Haters gonna hate.

Kuro"




Fiche de liens (c) Miss Yellow


Others~:
 
Le japonais vous cause en #945b42
Kikoo, la victime
Kikoo, la victime
avatar

Mon personnage
Citation: "One is not born a wizard, one becomes one"


ϟ Nation représentée : Japon
ϟ Parchemins : 1457
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "Ravenclaws don't jump, they fly" ❀ Journal de Kiku Honda W甘_甘)o自 Dim 13 Aoû - 22:27

Suite du post précédent:
 


Others~:
 
Le japonais vous cause en #945b42
Kikoo, la victime
Kikoo, la victime
avatar

Mon personnage
Citation: "One is not born a wizard, one becomes one"


ϟ Nation représentée : Japon
ϟ Parchemins : 1457
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "Ravenclaws don't jump, they fly" ❀ Journal de Kiku Honda W甘_甘)o自 Dim 13 Aoû - 22:30

Suite du post précédent:
 


Others~:
 
Le japonais vous cause en #945b42
Kikoo, la victime
Kikoo, la victime
avatar

Mon personnage
Citation: "One is not born a wizard, one becomes one"


ϟ Nation représentée : Japon
ϟ Parchemins : 1457
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "Ravenclaws don't jump, they fly" ❀ Journal de Kiku Honda W甘_甘)o自 Sam 10 Mar - 18:39









Détruit

9 mars 1993






"The world seemed to burn"




Rp relatif à cette date:
 

"L̬̳u̻̙̖̫͙̳dw̥i͎̳͔͉͉̹g̫ ̤̬̺e͈s̬̦̱̼t̩̦̬̞ u͚̦͙̠̱̳̜n̼ ̹̜͕̥͚͕͎S͖͎̟an̫̭̦s̫̠͖-V̮̲̳̲̹̱i͎̠̗̫͖̦͉sa̟̰̤̲̜͉g̫̗͇̭e̝͕̹̼̲̟̭ ̹͔̤̬ͅ
͉͈̹
̭̟̠J̤̫̠̪͖͕e͕̥̦̯̹̬ ̬̗n'a̟͍r̗̞͉̯͍̜r̖̝̘̥̻͉͔i̤̙̝̳v̦̣̫̖͇̼͇e̬̜̯̪ ͇͖pa̩̲̲̣͎̼s͍͈̲̪̻̫ ̱͎͓͖̬̩̲à̭͔͍̗ ̯c͔͕ͅr̻̟ͅo̮͎͓̰̖̮̞i̹͈̳͙̭re̪ ̦͚͕qu̮͖e̹̱̲̪̼ j͚̱'a̖̣i̭̖̝̻͍ r̬̖̹̮̺̺ḙ̗͕̥̮͙̬́u̲̟s̼͕s̘̳i̬͚̹͖ ̻̬̖ͅà ̗̮̮̦͎l͙̩̘̰̠'̜̞̳̪é̬̳̦c̦̙̠̦͎r̭̹͉̯̙̼͎i͙̱̝͇r̟̯̦͉e̫͍.͈͕̪ Q̥͈̪ue͈̖̯ ̟j̺̮'a̖̠i͎ ͔͈̹͓͕̯ͅr̜̫͖̫é͇̖̜u̯̖͈̤̖̟̜s̖̞s̫i ̭̼̳̠̖à͖͔͍̙̬̦ ̠̗̞̖l͍̲̫̹̻̭̳e͈̮̻̯̼̩ ̼d̦i̞̘͓̺ͅr̘̪̻̯͔̯e̫͚̙̣̘ ̞̞̮̬̺à͉͉͉̝̦̘ ̠͔͇̮͕F̦̝̖̭̦ͅe͚͙͔̭̭͓̫l͇͎̘̺iͅc̝̳͖ia̟͙̦̫̼̹͖n͇̺o̫. ͉̱̞̺Q̣̯u̮̰̫e̙̻͇ j'̗͚͍a͍̯͓͎̭r̙̲̰̫̯̼̺r̪̜̞̜̭̰̰ive̲̼ ͔̭̘̦s̰̤͈̲̲e̖͕͍̬̬u̦͉̥l̬̜͍̬̫e̳͕̞̰̘me̻̬̞n̬̭t̞͇͈ à̠̪̟̙͇ ̰̳̘̠̮̘l̩̜̰̖͎̗̯'͙̱̲͇a̮̟͓c̝͎̬c̥̠͕̗͍̤ͅe̼̺̹̭p̦̜̬̱̙t̜̘e̤̩̝̬͔̰̘r
͎̳̭̮
̝͎̩̙J̰̙̥̘̮͉̪'͎̦̦͕a̬̲̳̻̯i̞͈͇ ̣̩̹̜͍͙͔e͉̳̭̫͔̮n͙̹̺̥̞̦͈v̞͚͕̠i̻͖̫̣͇̙ͅe͉̯̲̻͎ͅ ̭͈̯̬̙͉͕d̝͉̲̯̭e̼̻̼͔̫͓ ̙̺̘d͓i͍͇̰s͔p̼̣̱̹̦a͎r̖͈̳aî̺̤̙͖̪͕̞t̮̘r͖̥̘͙͔e̹̪̜͍͕͎͓.̦̩̱̰̻̭ͅ ̥̫͓̜J͓͕̻͚͕͇͚'a̳̰̼͉i ̪̼̪̬e̠̫͚n̮͇̫̹̫v̪͉i̮͙e̞̰ ͕̦d̝̤e̞̺ͅ ̗͎̩ͅt̯̗ou̺̰̺t̩̟̩͙ ̙l͕a̤̩̯͉͉i̞͕̲̙͓̝s̭̰͖̫̗̥ș̫e͖̣r̪̲͙̦ͅ ͚̣͕̘̗̯de͈͔r͕̬r͍͎̯̞̥͇i̲͎è̠r̦̙e̠̞ ̫̬͉e̯̮̩̣͕ͅt͖̭̰ ṃ̻̜̟͔̖͕'̟̫̻͎̺̜̞e͕̦̟͎͉̩n̤̟̘ ̜̭͍̙͍̗̟all̗̻̯͚͕̭̣e͓̜͖͔̞̩̥r̮̮̙̗̰͍.̘̞̲̗ ̦̞J̭̩̬̜̣͎'a̠̳͈̼̹i͙̫͎̜̹ e͖̬̟̹n̘̼̫̥͓̣̙v̬̭̣̳ͅi̟̦͖̙e̖̝̭ ̖̩͉̯̲d͕̖e͖̻͉ ̘͕̩̜̰̖q̭͔̲̣̯u̯i͙͍̥̮̗̗͉t̟̜̮̻̦t͖̺̜͇̬e̯̩̺͓̮̺r̦̺͉̞̻ ͓͓̟̞t̤͎̱̺̘͇o͉̙̟͚̘̱u͓t̪͙̱͉̥̟ͅe ͓̙̯̟͉̺ce͚̠̱̠t͚ͅt͕e ̥s̠̦̤o͕͕͇̞̪u̲͍͖̲͎̰̱f̬̞ͅf̦̘̣̰̻̣r̖͙̞̻̙̺a̹̫͈̹͔̥̩n̘̼̰͓͉̱̠c͔̩͖͕̘e
̟̩̭̠͕͚̮
̩̺J̣̫͇̫̘ͅe̬̞ ̳̼n̹͚͇͍͎͚͕e ͈͓v̤͎͉͇̺̺e̖u̘͇͍̹͍͚x̦ ̱̺̺̲p͎͈a̻̟̻s͎͔͔̮͚̜̤ ͚p̠̭͉ar̯̝̲̗̤̤ͅṱ͉̘̠̪̜̠i͎͕̹r͍͍̘͓͓͍.̱̩ ̬̜̫̺̺̤J̰̱̫e̦̘̺ ̞n̲̹̗̫͖e̳̬͈̝̣̫̭ v̠̹̜̟͓e͔̲̬̱̫̣̪u͔̩͍̪͔͔x̹ ̩p͔̘aș͚̻ a̟̳͇̹̗̘b̲a͕̫̖n̖̻̹̗d̟̦̗͚͎̝̯on̹̻ṇe͎͕̪̮̹r̺̜̱̬ ̬̥̙̫̠͕t̯͓͔̮̤̙o̜̜͕͖̙ͅu̬̟̟͖̟t̪̱̠ ce͎͎͈̠̬͉ͅu̳x ͙̖̝̘̫̗q͓u͓̤͍͇̫e̩͎̰̭̩ͅ j͎̭̮̝̻'̜͎̠͇͖ͅa̟͍̱i͖̱̖̺͈̪̜m̖̝e̪͕̰̤͙ͅ,͓̘͉̩̬ ̬͈̥̣t̰o͔̹̠͉͚̤u̠̖̣͉t̮̼̥ ̥̯͉̫͖͕ͅc͙̮e ̩̣̫̹̟q̮̥̩͖̟u̺̞̦͚͙̫e̪̼̮͈͖̩ ̖̼͇̲͍͈͎j̬͓̻̰̰'̗̲͚̙̺ại͙ ̥̼͔̱̼͖̯m͈͉̝͇̦i̟͔̟͇s͙ ̖̲̼̺ṱ̳a̺͖͖̰̬̘n͎̰ͅt̜̬͇̭ ̝̭̣̩d͖e͙̯̟̪̻̬ ̹͎͙t̫̤emp̙͎s̭̟̞ ͍̙̙à̮̦̯ ̦͎̪̫͍c̘̳̟͉̖on̲͍̦̯̥̖s̩͍͍t̘͚̪͖̻r̼̙ͅu̹̗̥̼̯ͅi͓̞̖r̬͖͎̻̪̜̼e̹̜̤
͓̬
̟ͅJ̩̥̘̮̮̜͇e̯̥͓̪̼̤ ͔n͖̩̻͙e̯͙ ͕̩̲s̳͎a̖̤͕i̻̜͙̲̼ș̬̺̲̹̗ ̣͚̝͕ͅpas q̻uo̠i f̹̪̬a̦̳̫̜̟͈̟ir͓̥e̹̹͚̟̼͕
̠
̭J̘͍͎̦͔͉e̦̪͍̝̯͚̪




Fiche de liens (c) Miss Yellow


Others~:
 
Le japonais vous cause en #945b42
Kikoo, la victime
Kikoo, la victime
avatar

Mon personnage
Citation: "One is not born a wizard, one becomes one"


ϟ Nation représentée : Japon
ϟ Parchemins : 1457
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "Ravenclaws don't jump, they fly" ❀ Journal de Kiku Honda W甘_甘)o自 Sam 7 Avr - 18:29









Agir

1er avril 1993






"Time to prove them wrong"




Rp relatif à cette date:
 

"Plus je réfléchis, et plus j'espère. C'est sûrement une erreur d'y croire encore. C'est sûrement une erreur de m'accrocher ainsi à quelque chose qui a probablement déjà disparu.

J'ai passé des jours au lit. À tourner et tourner encore, cherchant comment me débarrasser de ce poignard qui restait planté au fond de moi, ces coups continuels qui me martelaient le crâne, ces larmes qui coulaient encore et encore.

J'ai cherché et hésité, cherché à oublier encore et encore. Je n'ai pas réussi à la première fois. Ni la deuxième. Ni la troisième. Mais cette fois,  peut-être... J'ai fini par laisser ma baguette dans un tiroir pour ne plus la voir.

Je me suis posé mille questions qui resteraient sans réponse si je restais là. Pourtant, je ne bougeais pas de mon lit. Je fixais le plafond, presque léthargique et je me demandais : depuis quand ? Combien de fois m'a-t-il menti ? Quelles étaient ses raisons ? Combien de personnes a-t-il tuées ? A-t-il seulement tué ? Qu'a-t-il seulement fait ? M̨̭̤͉'͏̹a-̮͈t̺̖̣̭̕-̲͎̫̫ͅi͕̪l͈͖̲̣̖ j͓̱̲̼̻͎̕͞ą̖̤͍̣m͏̻͉̼͈̟̯̗̳̭̺̀ạ̡͚̜͙̗̻̼̯͍͓̞̳͔̝̤͔̟͔̥̕i̵̢̛̻̙̱͔̯̟͖̞͍̕ś̶̯̯̗̲̥͕͍



Je dors à n'importe quelle heure. Je me réveille en pleine nuit, je regarde dehors, une heure, deux heures, puis je me recouche. Je n'en vois pas le bout et rien ne va. Rien ne s'assemble, rien ne se met en ordre. Seul, je ne peux rien démêler.

Alors je recommence à sortir du dortoir. Je vais en cours, je n'écoute pas, mais au moins je suis là. Je traverse les couloirs comme un fantôme, prêtant oreille autour de moi. J'entends les remarques, j'entends les mots chuchotés qui font tellement mal. Traître, marque, Sans-Visage, crise. Je les repousse et je passe mon chemin, même si j'étouffe, même si tous ces mots me transpercent.

Je demande à ceux qui sont autour de moi. À ceux qui me sont chers. Feliciano ne veut pas en entendre parler. S'il l'avait en face de lui, il lui cracherait dessus. Francis-san hésite. Il est en colère, et en même temps, il ne sait pas quoi penser. Yao-san est furieux. Il voudrait voir sa tête plantée sur une pique. Eva-chan ne dit rien. On dirait qu'elle garde tout pour elle, qu'elle feint de ne pas être touchée.

Arthur-san est le seul à me donner un semblant d'espoir. Le seul qui semble prêt à y réfléchir, car il a été dans la même situation. Car il n'aurait sans doute rien avoué, lui non plus, si l'on ne lui avait pas donné cette chance de se repentir, de tout dire et d'accepter une main tendue. Il est le seul à comprendre.

Comprendre quoi ? Je n'en sais rien. Je ne sais même plus ce que je cherche. La vérité, sans doute. Il y a cette voix, au fond de moi, qui aimerait savoir. Qui aimerait avoir une véritable raison d'être en colère contre lui. Être un Sans-Visage, oui, c'est horrible, mais s'il a tenté de sauver une personne qu'il aimait, peut-on vraiment le lui reprocher ?

Je me sens égoïste. Tant de vies perdues, mais je suis incapable de penser aux autres. Je pense à Feliciano, qui aurait pu mourir, et qui est encore là, près de moi, qui me parle chaque jour, sourit parfois, me fait sourire aussi, et je me dis que peut-être, peut-être, ça en valait la peine...

Je pense à lui, qui aurait simplement pu refuser et mourir pour ne pas plier devant l'ennemi. Je pense à ces deux ans que nous aurions perdus, d'un seul coup, et aux nombreuses années qui auraient pu suivre. Et ce poignard dans mon coeur me dit que je ne l'aurais pas supporté, ça non plus.

Peut-on lui reprocher d'avoir été égoïste ? Tous ces gens me font rire, à prétendre qu'ils se seraient rebellés, qu'ils auraient refusé de tuer et accepté la mort. J'aimerais les voir face à cet homme, une baguette sur la gorge, le visage de l'opposant affichant un sourire carnassier, attendant la réponse. J'aimerais les voir avec la mort face à eux, avec la peur dans les yeux. C'est si facile de le dire. C'est toujours plus dur d'agir.

Je veux savoir à quoi il pensait. Je veux savoir comment il s'est retrouvé là. Je veux savoir ce qu'on lui a dit. Je veux savoir à quoi il a pensé, lorsque la marque est apparue sur son bras. Lorsqu'il a dû accomplir des missions pour Abbanzio. Lorsqu'il a dû mentir, et se taire, et supporter.

Je veux s̘̩͖̼̮ͅa̭͖v͍̜̗̭̦o̳̟i̧r͍̦̹̯͓̭ s̝̮͙̖͞'͢i̩̺͍̬̤͓l̨̘̫͚̦ m̶҉̻̦̯̥͇̟'̠͈́͟͝a͏̝̫̗̻́


Je dois entendre Ludwig. Quelle genre de personne serais-je, de lui tourner le dos ainsi, après toutes ces années ? Je ne peux pas me contenter d'écouter les ragots, d'écouter les vipères qui ne savent rien, qui ne le connaissent pas, qui ne cherchent pas à comprendre. Je veux comprendre. Je le connais mieux que personne, et je sais que le mal peut être fait avec de bonnes intentions. Peut-être était-il de ceux-là...

Peut-être que je me voile la face. Peut-être qu'à trop espérer, je vais finir par le regretter. Peut-être que les mots que j'entendrai ne seront pas ceux que j'attends... Mais je dois tout de même essayer.

Parce que si je ne le fais pas... qui le fera ?




Fiche de liens (c) Miss Yellow


Others~:
 
Le japonais vous cause en #945b42


Dernière édition par Kiku Honda le Sam 7 Avr - 18:42, édité 1 fois
Kikoo, la victime
Kikoo, la victime
avatar

Mon personnage
Citation: "One is not born a wizard, one becomes one"


ϟ Nation représentée : Japon
ϟ Parchemins : 1457
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "Ravenclaws don't jump, they fly" ❀ Journal de Kiku Honda W甘_甘)o自 Sam 7 Avr - 18:30

Suite du post précédent:
 


Others~:
 
Le japonais vous cause en #945b42
Kikoo, la victime
Kikoo, la victime
avatar

Mon personnage
Citation: "One is not born a wizard, one becomes one"


ϟ Nation représentée : Japon
ϟ Parchemins : 1457
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "Ravenclaws don't jump, they fly" ❀ Journal de Kiku Honda W甘_甘)o自 Dim 15 Avr - 17:16









Sacrifice

2 avril 1993






"I don't want that for you"




Rp relatif à cette date:
 

"Est-ce qu'un jour, Feliciano pourra être égoïste ? Est-ce qu'un jour, il pourra cesser de penser au bonheur des autres pour se consacrer au sien ? Je le vois sourire, je le vois faire tout son possible pour rendre le monde meilleur, pour rendre les autres meilleurs, mais... Ses sourires sont toujours pour les autres. Il ne pense jamais à lui. Il sacrifie tout, ne garde jamais rien. Il donne et ne reçoit rien en retour. Il regarde les autres être heureux, leur ayant donné tous les moyens de l'être, et lui reste là, se satisfaisant de cette vision : les gens autour de lui sont heureux, alors lui aussi. Cela lui suffit. Jusqu'au moment où ça ne suffit plus.

Il dit avoir fait la bonne chose en quittant Ayunda-san. Il voulait la protéger, lui assurer un futur où elle ne serait pas regardé de travers, où elle pourrait vivre sans tourment, sans nom entaché pour elle et ses enfants. Il est persuadé que c'était la chose à faire. Alors pourquoi cette tristesse dans son regard ? Pourquoi a-t-il si mal ? Je connais la réponse, tout le monde la connait, même s'il refuse de se l'avouer. Pour la première fois, Feliciano ne peut pas se réjouir du bonheur de quelqu'un d'autre. Car encore une fois, cela lui coûte le sien. La jeune fille dont il est amoureux, avec qui il voulait partager sa vie, lui échappe petit à petit. Il ne peut pas la retenir, car c'est pour le mieux, n'est-ce pas ? Pourtant, je vois les larmes sur ses joues et je lui dis qu'il ne mérite pas ça. Que plus que quiconque, il mérite un futur radieux, lui aussi, lui qui fait toujours tout pour rendre les gens autour de lui un peu plus gentils, un peu plus joyeux. Lui qui est un soleil dans la plus sombre des cavernes, toujours présent en période de trouble pour rassurer, panser les plaies, embrasser les blessures. Il mérite tellement...

Je ne peux pas lui demander d'être égoïste, car je sais qu'il ne le pourra jamais. Mais s'il pouvait juste une fois penser à lui, juste une seconde... Qu'il comprenne que lui aussi a droit à tout ça... Une personne aimée qui vous réveille le matin avec un baiser, des enfants qui se chamaillent mais que l'on adore quand même, un animal de compagnie qui sacage la maison en votre absence mais vient se blottir contre vous quand vous êtes triste, tout ça, il mérite tout ça. Je veux qu'il ait tout ça, mais n'étant que son meilleur ami, je ne pourrai jamais le lui offrir... J'aimerais même partager mon bonheur avec lui, mais je ne suis pas sûr moi-même d'y avoir droit. Que faire pour l'aider ? Que faire pour le rendre enfin heureux ?

Feliciano mérite tout ce que ce monde peut offrir, et il a décidé de toujours le rejeter. Ce n'est pas juste.




Fiche de liens (c) Miss Yellow


Others~:
 
Le japonais vous cause en #945b42
Kikoo, la victime
Kikoo, la victime
avatar

Mon personnage
Citation: "One is not born a wizard, one becomes one"


ϟ Nation représentée : Japon
ϟ Parchemins : 1457
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "Ravenclaws don't jump, they fly" ❀ Journal de Kiku Honda W甘_甘)o自 Dim 15 Avr - 17:17

Suite du post précédant:
 


Others~:
 
Le japonais vous cause en #945b42
Kikoo, la victime
Kikoo, la victime
avatar

Mon personnage
Citation: "One is not born a wizard, one becomes one"


ϟ Nation représentée : Japon
ϟ Parchemins : 1457
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "Ravenclaws don't jump, they fly" ❀ Journal de Kiku Honda W甘_甘)o自

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

"Ravenclaws don't jump, they fly" ❀ Journal de Kiku Honda W甘_甘)o自

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr» Journal de Hermione Blake» Journal d'un archéologue [PV]» L’après Gousse se négocie déjà (source : journal Le matin)» Who Cares About Haiti? From Wall St journal
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Journaux intimes-
Sauter vers: