Partagez|

[TERMINÉ][Septembre 1990] Excursion en forêt ! (feat. Aberthol Kirkland)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: [TERMINÉ][Septembre 1990] Excursion en forêt ! (feat. Aberthol Kirkland) Ven 2 Oct - 21:51




Excursion en forêt !

feat. Aberthol Kirkland



Jai Long était à l’orée de la forêt interdite. Plus il regardait cette masse d’arbre plus il comprenait pour quoi elle possédait autant de rumeur à faire froid dans le dos circulaient à son sujet. Mais s’il était là c’était pour une de ses rumeurs. Pour expliquer cela, il faut remonter à il y a deux jours.
Le jeune adolescent était assis dans la salle commune des Gryffondor quand un groupe de 2e année commença à parler d’une de ces rumeurs. Il s’était approché pour en entendre un peu plus. Les jeunes Gryffondors parlaient de gobelins buveur de sang qui se promenait le soir dans la forée et qui attrapaient ceux qui s’approchaient trop d’eux. La rumeur amusa un peu l’Hongkongais qui se doutait qu’elle était fausse comme la majorité des rumeurs. Mais en le lendemain en rentrant d’un test sur des prototypes de feux d’artifice qu’il a, comme d’habitude, réalisé lui-même. Il faisait déjà nuit quand il est passé devant la forêt et que les buissons ont bougé devant lui. Cet événement, lui donna envie d’aller voir ce qui ce passé dans la forêt voire ce qui s’y cachait.
C’est donc ainsi que le jeune chinois finit devant cette forêt en ce doux soir d’automne. Il vérifia qu’il avait son appareil, sa baguette et quelques pétards pour se défendre même si ce n’était pas très utile contre les menaces d’ordre magique mais on ne sait jamais.
Il s’avança vers l’orée en dépassant la maison du garde-chasse. Avant d’arriver dans la forêt, à peine y avait-il posé un pied qu’il comprit pourquoi il y avait tant de rumeurs sur elle. Il faut dire que ce n’est pas le genre de foret où on irait chercher des champignons.
Il porta une main à sa baguette, au cas où et s’avança dans la forêt. Il pensait à ce qu’il fera après avoir trouvé un de ces fameux gobelins peut-être prendre une photo après tout ça doit valoir beaucoup. Il continua de marcher dans l’obscurité qui se faisait de plus en plus présente. La peur commençait à le gagner après tous l’obscurité était son épouvantard. Jai Long sortit sa baguette.


"Lumos."

Une petite lumière s’alluma au bout du bout de bois magique. Il était un peu plus rassuré de voir la lumière qu’elle diffusait et s’apprêter à reprendre sa marche quand il entendit un bruit derrière lui. Il se retourna et se retrouva nez à nez avec un homme dont les sourcils montraient très clairement de quelle famille il était issu. Mais il ne savait pas du tout de quel Kirkland il s’agissait.

«Salut, t’fais quoi ici ?»

A-Lice | Never-Utopia

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ][Septembre 1990] Excursion en forêt ! (feat. Aberthol Kirkland) Dim 4 Oct - 12:05

Excursion en forêt !

Aberthol Kirkland & Jai Long Wang

Des bruits de craquement s'élevaient sous les pas d'Aberthol, chaque fois que la semelle de sa chaussure entrait en contact avec les branchages et les feuilles couvrant le sol du chemin menant à son objectif : la forêt Interdite.
Oh, le brun aux sourcils de champion ne comptait pas se faire une petite ballade champêtre ; l'envie de mettre fin à ses jours ne s'était pas encore manifestée, non non. Si il était ici, c'était pour mener une enquête.
En effet, cela faisait maintenant quelques jours que son esprit était taraudé par une chose bien précise ; il avait entendu dire d'une élève de sa promotion- une p'tite blonde pas trop mal-, que la Forêt Interdite était peuplée de créatures toutes plus dangereuses, donc intéressantes, les unes que les autres.
Il était déjà au courant de ça, bien entendu. Seulement, cette petite conversation écoutée d'une oreille au départ distraite, avait finit par éveiller de nouveau sa curiosité.
Un courant d'air le sortit de ses pensées, et le fit frissonner. Brrr, quelle idée de s'amener ici le soir, en plus... Il resserra sa cape autour de lui du mieux qu'il pouvait en réprimant d'autres tremblements. La température en elle-même était plutôt supportable, mais cette brise traîtresse avait réussi à passer outre son pull sans manches et sa chemise d'uniforme...
Tout en notant dans un coin de sa tête de commencer à s'habiller plus chaudement, il dépassa d'un pas un peu plus rapide la cabane du garde-chasse, sorte de point de repère qui signifiait que désormais, il était tout près de se retrouver livré à lui-même dans cet environnement on ne peut plus hostile.
Aberthol s'immobilisa un instant, tout près de la bordure de la forêt. Il sonda de ses yeux verts l'espace plongé dans l'obscurité... Et envisagea de revenir sur ses pas. S'introduire dans la forêt interdite était sûrement passable d'une sacré punition... Après tout, le titre « Interdite », était assez explicite comme ça.
…. Rah... Il poussa un soupir, et se remit en marche. Pour la science des créatures magiques, pensa-t-il.
Il entra donc sous les frondaisons aussi ténébreuses que chaleureuses, sur ses gardes ; mais décidé. Il était quasiment sûr de faire une découverte sans noms... Comment allait l'appeler, cette nouvelle créature... ? Abertholite ?...Mouais non, on aurait dit le nom d'une crise d'arthrite. « Chérie, amène des cachets, Mamie a encore une Abertholite aiguë ! »
…. Pour les noms, il repassera. Et puis, avant le nom, encore fallait-il la découverte. Mais il avait le temps, de toute façon...

Lumos.



Uh ? Quelqu'un, ici ? A cette heure-ci ? Il fronça les sourcils, et fit descendre dans sa main la baguette qu'il gardait soigneusement dans sa manche droite. Une précaution qui ne serait jamais de trop, car avec les incidents qui s'étaient produits à Poudlard ces derniers mois, mieux valait toujours se montrer sur ses gardes.
La silhouette, désormais éclairée par la lumière émanant de sa propre baguette, semblait de taille et de stature peu imposante. Aberthol ne laissa pas sa méfiance s'endormir pour autant ; il s'approcha le plus doucement possible de l'individu devant lui...
Ah. Pas assez doucement, apparemment. Bravo, Aberthol. Très très discrets, tes bruits de pas, je te félicite.
Il cligna des yeux, le temps que sa vision s'habitue à la lumière soudainement près de lui.

Salut, t'fais quoi ici ?


Le brun resta silencieux sur le coup, tandis qu'il observa la personne en face de lui... Ah, déjà, il était un élève. Bonne chose, très bonne chose. Il semblait jeune, aussi. Plus jeune que lui, et que ses deux frères Keith et Arthur... Non, il semblait plus se rapprocher de la tranche d'âge de Gawain, ou d'Aisling. Un quatrième ou cinquième année, donc.
Il finit par répondre :

Salut, mec... Et rien de trop spécial. J'ai entendu dire qu'il-y-avait des créatures plutôt intéressantes, ici. Du coup... Je suis curieux de savoir ce qui peut se cacher ici. Et toi ?


Il regarda le visage de son interlocuteur. Des yeux bridés, des cheveux bruns... Un asiatique. Mais lequel, ça, ça restait à voir.
Un nouveau craquement à leur gauche lui fit tourner la tête. Il scruta l'obscurité... Rien. Il avait du rêver. Il reporta son regard sur le jeune Gryffondor en face de lui, et ajouta :

Au fait, c'est quoi ton nom ?


DEV NERD GIRL

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ][Septembre 1990] Excursion en forêt ! (feat. Aberthol Kirkland) Dim 4 Oct - 13:18




Excursion en forêt !

feat. Aberthol Kirkland



Jai Long regarda avec attention l’homme devant lui et notait dans sa tête toutes les informations qui pouvait lui permettre de l’identifierparce que dans cette forêt mieux valait être sur ses gardes. Donc déjà: . C’est un poufsouffle .Il doit avoir le même âge que Yao, songrand frère même s’il a plus la stature de Cheng mais son ainé de 2 ans est assez grand pour son âge.


"Salut, mec... Et rien de trop spécial. J'ai entendu dire qu'il-y-avait des créatures plutôt intéressantes, ici. Du coup... Je suis curieux de savoir ce qui peut se cacher ici. Et toi ?"


Le jeune Hongkongais regarde le Poufsouffle devant lui avant de répondre avec une expression neutre.


«Je cherche des gobelins buveur de sang pour prendre une photo et la vendre.»

Oui, il y avait beaucoup d’intérêt dans les causes de son excursion en milieu hostile. Alors qu’il disait cette phrase un craquement se fit entendre. Il regarda vers la source du bruit et scruta le buisson d’où il provenait. Rien, aucun bruissement de feuilles ou même quelques choses qui n'indiqueraient une présence potentiellement dangereuse. Ça ne rassurait pas le Gryffondor que ne l’était déjà pas à cause de l’obscurité environnante.

"Au fait, c'est quoi ton nom ?"

«Je m’appelle Jai Long Wang mais tu peux m’appeler Jai. Et toi ?»

Il n’aurait pas dû donner son nom à un étranger qu’il n’a jamais vu et à qui il n’a jamais parlé mais si c’est bel et bien un Kirkland il savait qu’il n’aurait rien à craindre.
Jai entendit de nouveau le craquement, il ne savait pas si c’était le cas du Poufsouffle devant lui mais ça ne rassurait pas l’Hongkongais qui regarda autour de lui de qui pouvaient venir sesbruits. Il distingua dans le noir une forme ailée qui s’ensuivit par une autre et encore une autre. Il avait peur de ce qui s’approchait. Lorsque les formes furent plus proches, il comprit quelles créaturesvenaient les craquements et fut rassuré. C’était des sombrals or il en voyait quand il prenait les calèches pour allait au château. Rien de bien dangereux entre autres. Les sombrals repartirent comme ils étaient venus entre autres très rapidement. Il se retourna vers le Kirkland inconnu qui se tenait toujours devant lui.




A-Lice | Never-Utopia

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ][Septembre 1990] Excursion en forêt ! (feat. Aberthol Kirkland) Dim 4 Oct - 17:52

Excursion en forêt !

Aberthol Kirkland & Jai Long Wang

...Des gobelins buveurs de sang ?...
Sérieusement ?! Il-y-avait des trucs de ce genre, ici ?
… En fait, à y réfléchir, c'était surtout des sentiments partagés, qu'il ressentait, maintenant. Non, parce que les gobelins buveurs du sang, en cours, en plein jour, en sécurité, ça c'était bon. Pour ça, il était prêt.
Mais en pleine nuit, dans la Forêt Interdite ? C'était quand même autre chose.

Je m’appelle Jai Long Wang mais tu peux m’appeler Jai. Et toi ?



 Wang ? Ca lui rappelait quelque chose, ça. Il lui semblait que c'était le nom d'un autre huitième année, à Serdaigle...
Il s'apprêtait à lui donner son propre nom en retour, un nouveau craquement non loin d'eux se fit entendre... Cette fois, il se mit en garde, prêt à se défendre contre les potentiels gobelins...
… D'accord, il n'y avait rien. Il avait donc été sur le point de balancer un Stupéfix dans du vide. Ouf, il n'était pas passé loin du ridicule... Et devant quelqu'un dont il venait à peine de faire la connaissance, en plus.
Il poussa un petit soupir de soulagement, et se tourna vers le dénommé Jai avec un petit sourire, prêt à lui dire que tout allait bien... Pour voir qu'il observait l'endroit qu'il avait pointé de la baguette un instant auparavant.
Euh... Il se sentait bien, l'Asiatique ?...
Il se tendit presque inconsciemment, paré à rattraper Jai si celui-ci faisait une syncope- parce que non, on ne fixait pas un point comme ça sans avoir un petit soucis.
Il continua d'observer le Chinois, remarquant au passage que ses sourcils étaient plutôt épais... Ca lui rappelait des personnes, ça... Hmpf. Il y réfléchirait plus tard, ça lui reviendra...
Lorsque son interlocuteur se retourna vers lui après quelques minutes d'un lourd silence, il se détendit quelque peu. Quelque peu.
Et Jai semblait toujours aussi calme... Oh, il se rappela soudain qu'il ne s'était pas présenté :

Mon nom, c'est Aberthol ; Aberthol Kirkland. Vu que t'es à Gryffondor connais peut-être mon frère, Gawain ? 


Enfin... Il alluma également l'extrémité de sa baguette en prononçant la même formule que Jai, et balaya l'air de sa baguette dans un geste circulaire... Pour toujours ne rien voir de plus que les longs et austères troncs d'arbres qui composaient la forêt en majeure partie. Qu'est-ce qui avait donc pu autant attirer l'attention du Gryffondor... ?
Après une petite réflexion, la réponse s'imposa d'elle-même. Et elle portait le nom de Sombral. Car après tout, il était incapable de voir ces créatures, qui n'étaient pas très populaires auprès des sorciers...
Personnellement, il s'en fichait, de ça. Du peu d'images qu'il avait vu, il trouvait ces créatures cools. Des chevaux volants entièrement noirs, d'apparence squelettique, avec un museau terminé par un bec ? Ca rentrait facilement dans son top 10.
Il n'empêche que, si Jai pouvait voir ces créatures... Cela ne pouvait signifier qu'une chose.
… Woah... Si jeune, et déjà vu quelqu'un mourir ? La vache... Il sentit une bouffée d'empathie traverser son être en pensant à ce qu'avait sûrement traversé cet élève, qui se tenait toujours en face de lui comme si de rien n'était...
Le Britannique se tourna vers les profondeurs de la forêt devant eux, qu'il analysa du regard.... Et se dit qu'un peu de compagnie dans un tel endroit ne lui ferait pas de mal.
Il fit un sourire en coin au Chinois, tout en lui indiquant l'étendue végétale et sinistre qui leur tendait les bras :

Ca te dit, qu'on continue le chemin ensemble ? 


 Car, si il ne savait pas pour Jai, mais Aberthol était certain de ne plus se défiler, désormais. Quelques minutes passées dans cette forêt, et il avait déjà vu- en quelque sorte -un ou des sombrals ! Cette expédition allait porter ces fruits, il en était sûr.

DEV NERD GIRL

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ][Septembre 1990] Excursion en forêt ! (feat. Aberthol Kirkland) Mar 6 Oct - 19:23




Excursion en forêt !

feat. Aberthol Kirkland



L’adolescent avait remarqué en se retournant vers le Poufsouffle que celui-ci fixe étrangement ses sourcils. Il se dit que c’était normal vu qu’il avait les plus gros de la famille Wang et que s’il connaissait un de ses frères, c’était logique que ça l’étonne.


Mon nom, c'est Aberthol ; Aberthol Kirkland. Vu que t'es à Gryffondor connais peut-être mon frère, Gawain ? 


Jai Long comprit que c’était le frère dont Peter lui avait parlé une fois dans la grande salle.


«Ouais, j'suis en 4e année comme lui. On est dans la même classe.»


L’Hongkongais le regarda allumer sa baguette et regardait vers l’endroit où se tenaient les sombrals. Le jeune Chinois n’en conclut qu’une chose, Aberthol ne pouvait pas voir les sombrals. Mais ça ne le dérangeait pas après tous voir les sombrals c’était un truc assez banal pour lui et il était, comme pour ses sourcils, le seul à pouvoir les voir dans sa famille.
Lorsque le Gallois lui fit un petit sourire en coin, le jeune Hongkongais le regarda avec une expression qui mélangeait celle habituelle et celle blasé. Comment quelqu’un pouvait sourire dans une forêt interdite !? Tel était la question qui se promenait dans son esprit.


Ca te dit, qu'on continue le chemin ensemble ?  

«Ouais, je pense que ça vaut mieux pour nous deux.»


Jai commença à marcher dans la forêt qui devenait de plus en plus sombre. C’est dans ses moments-là qu’il était content d’avoir sa baguette même s’il l’était tout le temps généralement mais dans l’obscurité il l’était un peu plus. Ils s’enfonçaient progressivement dans la forêt qui devenait de plus en plus sombre et inquiétante. Il regardait Aberthol, il ne savait pas pour l’Écossais mais lui, il avait un peu peur mais comme d’habitude il gardait cette expression neutre et calme.
Au fur et à mesure qu’il marchait de grosse toile commençait à apparaître. Jai Long s’arrêta et regarda Aberthol.


«Dis, t'sais à qui ça appartient ces toiles ?»


Parce que le brun n’y connaissait rien en matière de créature magique et avant cette histoire de gobelins buveur de sang jamais au grand jamais il n’aurait posé les pieds dans la forêt.


A-Lice | Never-Utopia

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ][Septembre 1990] Excursion en forêt ! (feat. Aberthol Kirkland) Ven 9 Oct - 19:08

Excursion en forêt !

Aberthol Kirkland & Jai Long Wang

DDe son côté, l'écossais était au départ plutôt satisfait. Certes, d'une part, il n'était désormais plus seul dans cette forêt peuplée sans aucun doute de créatures souhaitant tout sauf son bien ; cependant, d'autre part, il était sûr de dénicher, parmi le nombre incalculable de ces bêtes magiques, une espèce inconnue. Il avait très bien fait de se rendre jusqu'ici...
Ca, c'était au départ. Avant qu'il ne se rende compte d'une chose : l'humidité. L'affreuse humidité, qui régnait ici en maître, au fur et à mesure que ses pas le menaient, en compagnie de Jai, vers les profondeurs obscures de la forêt...
Cette humidité, qui possédait l'horrible capacité de causer à ses cheveux de s'affaisser devant ses yeux.
Car, si son champ de vision était toujours clair, du moins autant que le permettait l'obscurité environnante semblant aspirer l'unique lumière sortant des deux baguettes, il pouvait sentir la fraîcheur, l'air chargé de l'eau retenue dans les tapis de feuille s'élever dans la nuit... Il espérait que ce ne serait pas trop grave ; que son cuir chevelu tiendrait le coup, et continuerait de défier la gravité tout au long de son trajet avec le Chinois.
Il fronça les sourcils, tandis que son pied heurta quelque chose... Allons bon, qu'est-ce que c'était que ça ? Hm... L'angoisse devait lui jouer des tours.
Aberthol reprit donc sa marche... Et eut, en cadeau d'avoir continué son trajet, une sorte de substance liquide sur sa chaussure. Merci, Forêt. Que d'honneurs.
Cette fois, il soupira franchement, et éclaira sa chaussure autrefois noire, qui désormais, baignait dans... Un espèce de... Truc gluant, visqueux... Une matière translucide, qui se répandait dorénavant sur toute la surface de ses mocassins... Erk.
De la bave... ? Le Kirkland retira sa chaussure de la flaque poisseuse, et la reposa à quelques centimètres. Très mauvais choix, car son pied atterrit alors sur un sol plus dur, mais en soulevant un bruit de craquement. En se disant que décidément, non, quelque chose n'allait pas, il pointa sa baguette vers le sol... Et découvrit qu'il venait de casser le bout d'un genre de sphère blanche de la taille d'un ballon de plage, dont les morceaux brisés se répandaient en débris à la forme d'écailles autour de son pied, accompagnant ainsi le contenu baveux de la sphère...
Immobile, il continuait d'observer, avec une certaine fascination, les lambeaux blanchâtres, un peu mous, de la chose qu'il venait d'écraser, quand la voix de son partenaire d'expédition le ramena à la réalité :

«Dis, t'sais à qui ça appartient ces toiles ?»


L'information mit un temps à venir à son cerveau. Des toiles ? Il braqua aussitôt le bois d'ébène devant eux. Et ce qu'il vit lui glaça le sang.
Une multitude de toiles les entouraient. En forme de dômes, tissées à même le sol, elles recouvraient une très large étendue, qui se profilait devant eux en autant de présages d'une mort certaine...
Une mort certaine, en effet, car cet attroupement de toiles filandreuses et pourtant solides, prêtes à piéger n'importe quelle proie qui aurait le malheur de croiser leur route, ne pouvaient posséder qu'un seul propriétaire : des Acromentules.
Ces araignées géantes et, bien évidemment, carnivores. Originaires de Bornéo, la rumeur courait cependant qu'un nid de ces affreuses bestioles avait été établi « par accident » en Ecosse.
Eh bien. Cette rumeur s'avérait fondée.
Aberhtol déglutit. De longs frissons remontèrent le long de sa colonne vertébrale, tandis que ses yeux s'écarquillèrent. Il se tourna vers Jai, et articula, le plus silencieusement possible, dans un murmure à peine audible, en priant pour que l'Asiatique parvienne à l'entendre :

D-des... Des Acromantules...



Il espérait s'être fait comprendre, et aussi que le Hongkongais avait étudié ce genre de créatures, ou en avait au moins entendu parler. Parce que là... Ils étaient dans la panade, pour rester poli.
Doucement, pour montrer l'exemple, il recula d'un pas, grimaçant lorsqu'il souleva de nouveaux bruits de craquement de ces étranges morceaux blancs... Qui s'étaient brisés. Et qui contenaient un liquide translucide. Alors qu'ils semblaient renfermer quelque chose.
…..
Bordel. Des œufs. Partout. Devant eux, à leur gauche, à leur droite, par dizaines. Certains étaient simplement posés à même le sol ; d'autres, en revanche, reposaient sur les toiles.
Il baissa les yeux en réprimant une grimace de dégoût, et dégagea doucement du pied le reste de la coquille molle, qui se brisa sans trop de résistance... Pour dévoiler aux yeux des deux adolescents bruns une petite forme chétive, noire, enveloppée de cette odieuse substance... Encore en pleine croissance.
Nom de dieu de put... Hrrrrm. Zut alors. Oh là là, ils étaient décidément dans une sacré bouse.
Non, sans rire, ils étaient mal, là. Vraiment mal. On ne parlait plus de Sombrals, là, mais de créatures carnivores géantes, dotées de huit yeux, qui n'attendaient que vous pour crier « à taaable ! » en se frottant leurs immenses pattes poilues.
Aberthol avait beau aimer les créatures magiques, les Acromantules ne faisaient pas partie de son Top Ten. Bien loin de là.
Et maintenant, ils avaient non seulement pénétrés dans leur territoire, mais en plus liquidés un de leur gosses même pas encore nés...
Il serra sa baguette bien fort dans son poing, et lança à Jai un regard assez paniqué, bien qu'il se mit à lui parler calmement :

On va y aller... On va repartir... Tout doucement...



 De toute façon, rien ne disait que les Acromantules étaient forcément là, non ? Il fit le geste de reculer de nouveau, quand un bruit de cliquetis se fit entendre, non loin d'eux. Prêts à confirmer ses pires craintes.

DEV NERD GIRL

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ][Septembre 1990] Excursion en forêt ! (feat. Aberthol Kirkland) Sam 10 Oct - 16:18




Excursion en forêt !

feat. Aberthol Kirkland



Le jeune Hongongais gardait son expression neutre mais il palissait à vue d’oeil en regardant autour d’eux et notamment au-dessus d’eux. Où plusieurs arachnides, d’une taille un peu trop au-dessus de la moyenne normale, marchaient sur plusieurs toiles.


«D-des... Des Acromantules...»

Jai Long lui lança un regard disant très clairement «tu te fous de moi !!". Mais l’adolescent rien qu’en voyant les corps noirs poilus qui marchaient au-dessus de leurs têtes avait compris que c’était les charmantes araignées géantes du haut. C’est pendant ce genre de moment que le Gryffondor était content d’avoir vu beaucoup d’araignées dans les champs parce qu’il n'aurait sans doute pas maitrisé la peur qui l’aurait envie.
Il regarda Aberthol reculait et fit de même parce que devant un animal ou un arachnide géant carnivore autant s’éloigner et éviter qu’ont le ou les, selon la situation, voient.
Puis, un craquement, un seul craquement qui leur posa sans aucun doute beaucoup de problèmes. Il regarda ce qui avait craqué et...un oeuf d’araignée géante ! Lorsqu’il était petit on lui disait de ne pas s’approcher des pandas avec leurs petits parce que sinon ils devenaient dangereux pour protéger leur progéniture. Alors si c’était comme avec les pandas...ça n’allait pas aller mais vraiment pas pour eux.


«On va y aller... On va repartir... Tout doucement...»


Il le faisait déjà depuis un moment quand son dos toucha un truc dur et piquant. Il regarda derrière lui et...une Acromantule.sur tous ce qui est dur et piquant il fallait que se soit ça. Il sortit calmement un des pétards qu’il avait amené et regarda Aberthol.


«Dés qu’je fais explosé c’pétard, t’cours»


Il murmura: «Nox» et sortait un pétard d’une main avant de faire jaillir des étincelles de sa baguette en allumant ainsi la mèche. Il lança le pétard et se retourna avant de commencer à courir vers la sortie de ce traquenard en évitant les oeufs. Son pétard explosa et rapidement des cris se firent attendre. Il regarda en arrière pour vérifier que le Galloisle suivait toujours avant de lancer un regard clairement affolé parce que l’araignée est passé d'une à une bonne vingtaine. Il commençait à courir de plus en plus vite quand il se la prit. Cette fichue racine qui trainait sur son chemin. C’est bon, il était fichu. La dernière fois qu’il avait trébuché ça lui avait sauvé la vie maintenant ça allait la lui prendre. L’échange équivalent comme dirait les alchimistes.

A-Lice | Never-Utopia

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ][Septembre 1990] Excursion en forêt ! (feat. Aberthol Kirkland) Dim 11 Oct - 16:35

Excursion en forêt !

Aberthol Kirkland & Jai Long Wang

Aberthol sentit un lourd poids s'envoler de ses épaules quand il vit le Hongkongais reculer, et s'y remis aussitôt. Parfait, ils allaient peut-être pouvoir s'en sortir, après tout... Malgré ce son de cliquetis incessant, qui commençait à lui emplir les oreilles, jusqu'à en crever les tympans... Toujours plus forts, toujours plus fort... Il lançait des regards partout autour d'eux, sans pour autant parvenir à distinguer quoi que ce soit. Pas le moindre mouvement ne se démarquait dans l'obscurité, seuls les petites formes blanches qu'étaient les œufs, et les toiles éclairées par la lumière de la lune filtrant difficilement à travers les branches des arbres... Rien. Pas le moindre signe d'araignée géante.
Mais alors, d'où provenait ce bruit de claquements répétés... Il tourna la tête vers ses arrières, où se tenait Jai, dans l'intention de lui demander si tout allait bien... Et se figea, la bouche mi-ouverte, dans un cri muet.
Son compagnon d'expédition- expédition qu'ils auraient dû s'abstenir de faire, à y réfléchir -, venaient de se cogner le dos contre une Acromantule, tous poils dressés.
A peine eut-il le temps de pointer sa baguette vers l'affreux arachnide, que l'Asiatique se munit d'un pétard.
… Un pétard ? Contre une créature de cette taille ? Il s'apprêtait à objecter, et dire au brun de se baisser pour qu'il puisse lancer un sortilège contre cette immondice, mais fut stoppé net :

 Dés qu’je fais explosé c’pétard, t’cours 



Décidément de plus en plus intrigué à la fois par cette tactique de défense, et par le calme que possédait toujours le Hongkongais, il le laissa faire, hochant la tête pour lui montrer son approuvement.
Enfin, de toute façon, il n'avait pas vraiment le choix ; sans attendre, le jeune sorcier dit d'une voix plus douce « Nox », et alluma le pétard à l'aide de sa baguette, avant de le balancer vers l'araignée prête à se croquer le petit Chinois.
Tendu, prêt à partir, il détala dès que le projectile atteignit leur agresseur, mettant toute son énergie et sa concentration au profit de sa fuite,grimaçant sous les hurlements tonitruants de l'araignée blessée, veillant bien à éviter branches et œufs, bien que l'envie d'en briser quelques-uns commençait presque à se faire sentir... Non non non, la survie avant tout. Et puis, ces Acromantules ne leur voulaient pas vraiment de mal, c'était leur instinct de prédateur, qui leur disait de les attaquer, ni plus ni moins...
Allons bon, voilà qu'il se mettait même à défendre ces bêtes monstrueuses. Quelque chose ne tournait vraiment pas rond, chez lui.
Plongé dans ses pensées à un moment très mal choisi, il ne remarqua pas qu'il se faisait petit à petit dépasser par Jai... Jusqu'à ce qu'il entende un bruit sourd.
Il leva la tête et, en un éclair, comprit le problème ; le quatrième année s'était étalé de tout son long, le pied pris dans une racine noueuse.
… Bon sang. Cette fois-ci, aucun pétard ne le sauverait. Aberthol serra les dents, et accéléra.
Il atteignit la silhouette au sol, et s'empressa de se baisser... Pour se redresser vivement. Il les entendait, encore. Ces cliquetis. Ces bruits odieux de mandibules claquant encore et encore, sans s'arrêter... Signifiant que les Acromantules ne les avaient pas laissé.
Le huitième année se retourna face aux monstruosités qui se dressaient devant lui, leurs affreux poils drus et épais dressés sur leurs pattes témoignant de la rage qui s'était emparée d'elles.
Si nombreuses... Il en comptait quasiment une vingtaine. Ca en faisait à peu près vingt de trop.
Il réfléchit, son cerveau tournant à mille à l'heure, pour une fois... Il n'existait pas de sortilèges parfaitement taillés contre les Acromantules. Ou du moins, il n'en avait pas la connaissance. Leur peau semblait bien protégée par ces foutus poils dégueulasses, et les mandibules empêchaient toute attaque à courte distance, d'autant plus que ces araignées, apparemment pas assez dangereuses comme ça, étaient également capables de sécréter un venin puissant. Vraiment gâtées par la nature, ces connass- ces méchantes bébêtes.
… Une idée évidente vint alors à lui, s'affichant brusquement dans son esprit. Tenant si fort sa baguette que les jointures de sa main droite en devenaient presque douloureuses, il tendit son bras légèrement tremblant devant lui, éclairant le faciès de l'une des araignées qui s'approchait beaucoup trop près de lui, et psalmodia de sa voix la plus ferme possible :

 Conjuctiva ! 



Un brusque jet de magie opaque fusa alors du bois d'ébène, et atterrit tout droit dans le mufle repoussant de la bête, pile au-dessus de son affreuse bouche- si on pouvait qualifier cet orifice surmonté d'une paire de gros crochets poilus de bouche.
Au début, on n'entendit rien. Tant et si bien qu'Aberthol commença à se demander si ce sort avait bien fonctionné. Manquait plus que ça, des yeux insensibles à la magie...
C'est alors que la créature poussa un cri. Et... Quel cri. Un véritable hurlement à la mort, mêlant à la fois douleur et confusion ; ses huit yeux désormais voilés de blancs. Frappée de conjonctivite, un sortilège qui ne s'utilisait d'ordinaire que sur les dragons. Il nota dans un coin de sa tête que les Acromantules semblaient aussi être sensibles à ce mal. Bien.
Ne prêtant cette fois-ci que peu d'attention à ses tympans qui souffraient le martyr, il observa, fébrile, la chose à huit pattes tituber en hurlant toujours, tentant de s'en référer à ses compagnes carnivores, ses mandibules crachant du venin de toutes parts... Venin qui entra en contact avec l'une desdites compagnes. Compagne qui mugit de même, et se jeta sur l'Acromantule partiellement aveugle. Bousculant au passage une troisième araignée, qui ne le prit pas très bien.
Et c'est ainsi qu'Aberthol assista pour la première fois- et la dernière, il l'espérait- à un dépeçage d'Acromantule en direct.
Les yeux grand ouverts, véritablement terrifié (et un petit peu fasciné, il l'avoue), il resta planté là, humain insignifiant, qui ne représentait désormais plus rien pour ces monstres, trop occupés à se déchirer les un les autres. Un véritable massacre.
Cependant... Quelque chose de plus important le détourna de ce spectacle cauchemardesque : Jai. Il se devait absolument de profiter d'une telle diversion pour le sauver.
Il revint le plus rapidement possible à l'Asiatique, et fourra sa baguette dans sa poche, pour prendre le brun par les épaules à deux mains, et le remettre sur pied.
Il approcha sa boucha de l'oreille du Hongkongais, et murmura d'un ton sans équivoques, pour éviter d'attirer l'attention sur eux :

Tirons-nous d'ici. Maintenant. 



Car ce carnage ne se présenterait pas une seconde fois, il en était certain.

DEV NERD GIRL

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ][Septembre 1990] Excursion en forêt ! (feat. Aberthol Kirkland) Lun 12 Oct - 19:59




Excursion en forêt !

feat. Aberthol Kirkland



Il les entendait arriver, c’est bon cette fois-ci, il y restait. Il ferma les yeux en espérant survivre à ses araignées géantes. Il allait rejoindreBouddha même s’il ne croyait pas vraiment à ce genre de truc. Jai Long regarda en haut et vit une barque prés de la lune. Il y avait ses 12 frères et soeurs morts avec ses parents et ses grands-parents...qu’il n’avait jamais connu...Une hallucination qui lui faisait plus peur qu’elle ne le rassurait. Il les regarda lui demander de venir vers eux quand il entendit Aberthol.


«Conjuctiva !»


C’est à ce moment-là qu’il ni eut plus de lumière. Le jeune homme écarquilla les yeux et commença à regarder partout autour de lui pour trouver une quelconque source de lumière. À droite, à gauche, rien que des arbres sinueux et inquiétant, en haut, la lune était cachée par d'épais nuages. Que du noir, rien que l’obscurité, il commença à pleurer à cause de la peur et ses cauchemars lui revenait en mémoires. La mort et son village prenaient de plus en plus de place dans son esprit. Il sortit en tremblant un pétard, ce n’était pas une bonne idée car quand il lança son sort ce n’était pas une étincelle mais un jet de flamme qui sortit. Car pour le coup voire son épouvantard fut un choc pour le jeune Hongkongais. Plusieurs Acromentule furent touchés par le jet ainsi qu’une partie du cuir chevelu du gallois qui brula quelque peu avant que celui-ci ne l’aide à se relever.


«Tirons-nous d'ici. Maintenant.»


Il commença à courir avec le Gallois. L’Hongkongais ressemblait plusà une vielle loque toute tremblotante qu’à un humain. Il avait peur très peur mais heureusement qu’il avait gardé le pétard...dont la mèche se consumait. À peine, vit-il ça que peut importait sa peur du noir, il lança le pétard en arrière vers le carnage provoquait chez les araignées. Avant de serrer très fort la main d’Aberthol et de se mettre à courir plus vite pour arriver à l’école après tout derrière eux les arachnides commençaient à retrouver leurs esprits.



A-Lice | Never-Utopia

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ][Septembre 1990] Excursion en forêt ! (feat. Aberthol Kirkland) Jeu 15 Oct - 19:16

Excursion en forêt !

Aberthol Kirkland & Jai Long Wang

En voyant cette gerbe de flammes sortir de nulle part, Aberthol crut, un instant, qu'il allait vraiment y passer. L'espace de quelques minutes, il se prit même à imaginer que ces flammes appartenaient tout simplement à un dragon. Des acromantules avaient élu domicile ici, alors pourquoi pas eux ?
… Mais... Non. Tout aussi imposant que furent ces flammes, elle n'égalaient pas la taille de celles d'un de ces sauriens ailés.
Cela n'empêcha pas l'écossais de contempler, stupéfait, le feu heurter d'autres malheureuses araignées géantes... Qui semblèrent un instant se retourner vers eux, tirées de leur folie sanguinaire par une nouvelle douleur.
Le huitième année sut alors qu'il était temps d'y aller pour de bon. Il reposa ses prunelles vertes sur Jai, qui... était loin d'être en pleine forme. Cependant, malgré cette inquiétude qui traça rapidement son chemin, il dut remettre ses questions sur l'état de son camarade à plus tard. D'abord, seul s'échapper, comptait. Se sauver de la mort. Les acromantules recommençaient petit à petit à leur accorder un peu trop d'attention à son goût...
Alors, il courut. D'un geste, il fit remonter sa baguette dans sa manche et, une fois qu'il eut, d'un coup d'œil à l'Asiatique, la confirmation tacite qu'il était en état de courir, s'élança avec lui à travers la forêt.
Tout en gardant un pas de course, il continua d'observer, ou plutôt d'essayer de distinguer le Hongkongais à travers l'obscurité, qui avait repris ses droits aussitôt que le sort de conjonctivite avait été lancé... Hum. Un Lumos s'imposait. Il laissa sa baguette redescendre dans sa main, et s'apprêtait à rapidement murmurer la formule... Mais abandonna cette idée. Dans les ténèbres de la forêt, ils auraient peut-être une chance de s'éclipser, d'échapper à la vue des araignées de la façon la plus discrète possible. Oui, c'était une bien meilleure idée que de continuer avec la lumière...
Il sentit une main se glisser dans la sienne, et haussa les sourcils. Il coula à nouveau son regard vers Jai... Et écarquilla les yeux. Ce petit n'était pas bien. Vraiment pas bien.
Enfin, ce qu'il voulait dire, c'était que... le Chinois était encore plus mal en point qu'avant. Lorsque il avait heurté par mégarde l'acromantule, il avait bien vu de la peur dans son regard- quoi de plus normal, après tout ?
Mais désormais, même si il pouvait à peine distinguer la silhouette du Hongkongais dans le noir, il devinait clairement que quelque chose n'allait pas. Si Jai courait, c'était uniquement parce qu'il se forçait. Il semblait.... Trembler... ?
Il baissa les yeux, et constata que son acolyte, contrairement à lui, gardait toujours sa baguette d'une main... C'était de lui, que venaient les flammes ?!
Et, à travers l'horreur que lui inspirait leur situation, coincés qu'ils étaient dans la Forêt Interdite en pleine nuit, pourchassés par des araignées gargantuesques, il perçut de nouveau la vague d'empathie se propager en lui. Le petit brun, en quelque sorte, lui rappelait presque ses petits frères... Et il ne pouvait supporter de le voir dans cet état.
Tout ce qu'il put faire, pour l'instant, fut de serrer un peu plus la main du p'tit gars entre la sienne. Il en avait bien besoin.
Il repoussa à une seconde reprise ses interrogations. Et, à la place, redoubla d'ardeurs dans sa course.
Il... Ca y est, il croyait distinguer, un peu plus loin, une lueur légèrement orangée, vacillante... La maison du garde-chasse.
A sa vue, il sentit son étau d'effroi sur la poitrine se desserrer. Ils... Ils y étaient presque, presque ! On pouvait voir cette lumière, si l'on y prêtait bien attention ! Juste là, loin devant eux, derrière les troncs d'arbres, qui se faisaient de plus en plus rare !  
Un grand sourire soulagé lui vint aux lèvres. Il s'exclama, pointant de sa main libre la faible clarté, paraissant pourtant si chaleureuse et familière :

 Mec ! Ca y est, ça y est ! On va y arriver, Jai ! 



Dingue, ils y étaient parvenus ! Et tout ça, sans avoir quasiment aucune égratignure !

… C'était sans compter sur ce hêtre qui, tapi dans l'ombre de ses congénères, tendit un odieux piège au gallois...
Et c'est ainsi que le joli minois d'Aberthol Kirkland fit une rencontre un peu trop intime avec un tronc d'arbre de la Forêt Interdite. Et qu'une véritable flopée de jurons fut proférée contre ladite Forêt.
Son visage partit en arrière, tant le choc fut important. Il resta un instant planté devant l'arbre. Complètement sonné. Euh... Qu'est-ce que... OH LA VACHE.
Oh. Oui, ah... Ah oui, en effet, il la sentait, là...
La douleur. Supportable, mais lancinante... D'instinct, il porta sa main libre à son nez... et laissa échapper malgré lui un gémissement, surpris par une telle collision... Et merde. Du sang. Il grogna, cette fois-ci, d'une frustration pure.

… Bordel....



Il siffla de douleur, et appuya son épaule contre le tronc, encore abasourdi. C'est pas vrai... Manquait plus que ça...
Et... Euh... Maintenant qu'il s'en rendait compte... Il faisait pas un peu chaud, ici ?.... Il renifla un instant l'air... Et tourna doucement la tête vers Jai, un œil un peu plus plissé que l'autre, tandis qu'il essayait de contenir sa souffrance.

… C'est moi, où ça sent le brûlé... ?



...Bon. Le point positif, c'était qu'ils avaient l'air d'avoir semé les acromantules.

DEV NERD GIRL

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ][Septembre 1990] Excursion en forêt ! (feat. Aberthol Kirkland) Sam 17 Oct - 16:09




Excursion en forêt !

feat. Aberthol Kirkland



 «Mec ! Ca y est, ça y est ! On va y arriver, Jai !»

Il leva la tête et regarda la lumière qui se profilait à l’horizon. Il trembla de moins en moins et arrêta totalement quand ils atteignirent la lumière. Enfin...enfin de la lumière, il était rassuré. Il s’apprêtait à lâcher la main de l’Écossais quand...celui-ci se prit un arbre. Il le regarda d’un air blasé en se demandant comment il avait réussi à survivre à une vingtaine d’araignée géante mais pas à un pauvre arbre .! Comment, c’était là une question qui commençait à traîner dans un coin de son cerveau et qui ne partirait pas avant longtemps ou du moins qui reviendrait, il le sentait.

 «… Bordel....»

Jai Long comprit que finalement il avait deux grands frères très matures et intelligents comparés à l’écossais qui sifflait de douleur et se tenait la tête devant lui. Puis son regard se porta sur une autre partie du corps d’Aberthol à savoir ses cheveux. Cheveux qui étaient incandescents et commençait à réduire à vue d’oeil... Ils brûlaient ! Et le Poufsouffle ne s’en rendait pas compte. L’Hongkongais nota dans un coin de son esprit que cette personne s’en foutait de brûler vif apparemment. Il commença à rire devant la scène et l’incident qu’il n'avait pas déclenché intentionnellement.


 «… C'est moi, où ça sent le brûlé... ?»


«Ouais, c’tes cheveux qui brûlent.»


Il sortit sa baguette et dit: «Aguamenti» en visant les cheveux des pauvres 8e année. Le jet fut plus fort que ce qu’il voulait mais après tout ce n’est pas lui qui se le prenait. Il l’arrêta quand il eut fini d’éteindre la petite flamme.


«Dis. T’pourras pas parler de c'qui s’est passé à Elizaveta, l'maitre et Cheng, s’te plaît. J’pense qu’ça vaudra mieux pour nous deux surtouts qu’tes frères apprendront pour les araignées.  Bye, on s'revoit plus tard.»


Il se retourna vers le château en lançant un lumos.Il partit ensuite vers le château et le dortoir des gryffondor où il fit de son mieux pour ne pas se faire remarquer en entrant et en allant se coucher après tout demain, il faudra qu’il rattrape toutes ses heures de sommeil perdu en cours lors de ses siestes.




A-Lice | Never-Utopia

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ][Septembre 1990] Excursion en forêt ! (feat. Aberthol Kirkland) Dim 18 Oct - 13:10

Excursion en forêt !

Aberthol Kirkland & Jai Long Wang

Aberthol fit une moue interrogative devant les rires du Gryffondor. Quoi ? Qu'est-ce qu'il avait ?

Ouais, c’tes cheveux qui brûlent.



….Hein. Aha, pardon ? Il avait mal compris, n'est-ce pas ? Ses cheveux ? Ouh là, il avait fait une mauvaise chute, le Chinois, c'est ça ?
Ah. Ah non. Le jet d'eau qu'il reçut sur ses cheveux lui confirma bien les dires de Jai.
...Seigneur. Ses cheveux avaient menacé de le quitter. Et lui, il n'avait absolument rien senti. Enfin, si. Maintenant que sa touffe brune retombait devant ses yeux, histoire de lui rappeler, au cas-où, sait-on jamais, que l'eau et son cuir chevelu ne faisaient jamais bon ménage.
Il souffla de frustration, et marmonna un « merci » à l'encontre du Hongkongais, avant de passer une main sous le rideau châtain foncé qui lui barrait la vue, de le soulever, et de le plaquer sur son crâne, le lissant vers l'arrière, de telle sorte qu'il ressemblait désormais plus à un vieux mafieux qui aurait un peu trop abusé du gel, qu'à un élève d'une école de sorcellerie.
L'écossais poussa un petit soupir, tandis que son compagnon d'expédition reprit la parole :

Dis. T’pourras pas parler de c'qui s’est passé à Elizaveta, l'maitre et Cheng, s’te plaît. J’pense qu’ça vaudra mieux pour nous deux surtouts qu’tes frères apprendront pour les araignées.  Bye, on s'revoit plus tard.



Le maître... ? Les autres prénoms lui disaient vaguement quelque chose, mais il pilait sur celui-ci. Quel maître ? De qui parlait-il ? Un professeur ?
Hm... Il se contenta de hocher la tête, de l'air le plus sérieux possible qu'il parvenait à adopter malgré ses cheveux trempés et la douleur qui revenait dans son nez endolori.

Pas de problèmes, tu peux compter sur moi. Et il en va de même pour mes frères, oui... Si tu pourrais éviter de leur en parler, ce serait cool.



Il lui fit ensuite un au revoir de la main, accompagné d'un petit sourire, et, tandis que l'Asiatique tournait les talons, et repartait vers le château qui les dominait de ses hauteurs, se demandait quelque chose...

L'infirmerie était ouverte, à une heure pareille ?

DEV NERD GIRL

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [TERMINÉ][Septembre 1990] Excursion en forêt ! (feat. Aberthol Kirkland)

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

[TERMINÉ][Septembre 1990] Excursion en forêt ! (feat. Aberthol Kirkland)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [TERMINÉ][Septembre 1990] Excursion en forêt ! (feat. Aberthol Kirkland)» [TERMINÉ][6 novembre 1990] Pub... and Go! • Feat Arthur Kirkland» [13 septembre 1990] Stronger than you • Feat Leopold Edelstein» [01/05/1990] La valse des souvenirs {feat Ewarnn Kirkland}» [TERMINÉ] [Fevrier 1990] Un fiore pericoloso [Feat.Lovino Vargas]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors-RPG :: Les vieilles archives :: Anciens RP-
Sauter vers: