Partagez|

[October 1990] Discovering Gryffindor. The common room. Feat - Jai Long Wang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: [October 1990] Discovering Gryffindor. The common room. Feat - Jai Long Wang Sam 31 Oct - 18:02

Discovering Gryffindor. The Common Room.

Feat Jai Long Wang

C’était un peu avant l’heure du couvre-feu. Du moins, une ou deux heures avant ce dernier. Yong Soo avait eu une soudaine envie d’aller se réchauffer près de la cheminée où il pouvait s’évader de la grande école, Poudlard. Il avait cheminé jusqu’au septième étage dans un calme absolument remarquable, quoique, parfois lorsqu’il trouvait que les marches étaient légèrement trop silencieuses pour lui, il se mettait alors à siffloter d'un air énergique et rythmé, et claquait des doigts tout en trémoussant son derrière. Et à continuer de monter encore plus haut dans la tour des Gryffondor.

Il finit par poser le pied sur la dernière marche qui le mènerait à la « dame maigrichonne », s’amusait-il à dire quand il la voyait d'un simple ton ironique. Sans vraiment lui dire, mais plutôt le penser alors qu’il lui donnait le mot de passe. Alors qu’il s’avançait vers le portrait de la grosse dame, il la salua d’un long geste énergique. Et le cri de la grosse dame quand il lui demanda de le laisser entrer dans la salle le fit, non seulement reculer, mais il grimaça par la même occasion.

— On n’entre pas sans mot de passe !


Et cela était toujours la même chose. Alors qu’il connaissait le mot de passe, il s’amusait à l’énerver bien que ses oisives syllabes n’enchantaient pas ses oreilles, Yong Soo riait intérieurement sous les grimaces que pouvaient faire la dame de la toile. Il finit par céder et lui donner son dû avant qu’elle ne laisse coulisser son tableau pour laisser place à un grand trou qui menait à la grande salle commune de Gryffondor, c’était d’une logique imparable dans cet établissement. Remerciant la grosse dame du tableau, il piétina le premier pas de la pièce.

Son regard fit le tour, et, à chaque fois, il s’amusait à explorer partout et redécouvrir la pièce d'un air aventurier. D’une couleur chaude et réconfortante, de gros sièges moelleux étaient installés aux extrémités de la cheminée, alors que des tables et étagères meublaient à la perfection le reste de la salle, des tapisseries ravissaient les murs. Et plusieurs tableaux ornaient la grande cheminée qui crépitaient un doux son de brisures de bois, et une danse endiablée d’un feu doux et chaud.

Une fois que ses yeux avaient été ravis du spectacle silencieux que lui offrait la salle, il finit par s’asseoir sur le canapé confortable à la droite d’une petite table de chevet. Et en ouvrir un livre qu’il avait piqué sur l’étagère près de l’escalier d’où il était venu. Il se mit à lire, mais ses yeux ne faisaient que survoler les divers mots du bouquin, son esprit s’effaçait petit à petit et son iris finit par s’arrêter pour que ses pensées, elles, s’évadent à travers le son du bois et des petits crépitements de feu. Finalement, il posa son regard sur la tapisserie, de couleurs rouges et dorées, représentative des armoiries de Gryffondor. Une femme s’y trouvait entourée d’une licorne et d’un lion, il arrivait à découvrir quelque chose de nouveau à chaque fois qu’il venait dans la salle. Mais que voulait-elle dire ? Cette broderie faite main ?

Il en oublia rapidement l’existence quand il examina les petites annonces. Il pouvait aussi voir la liste des grimoires d’occasion en vente, ou encore le programme des séances d’entraînement de Quidditch et des objets trouvés et/ou perdus des élèves un peu trop tête en l'air. Y’avait-il cela dans les autres salles communes des autres ? C’était une invention fabuleuse. Et même si c’était devenu quelque chose de simple maintenant, pour tout le monde. Avant, cela aurait pu passer pour quelque chose de révolutionnaire. Yong Soo s’allongea sur le canapé et posa sa nuque contre l’accoudoir tout aussi commode pour regarder le mur et commencer à compter les petites fissures du mur. Il semblait qu’il avait entendu du bruit. Que quelqu’un venait ! Il n’en était pas sur, le son qui provenait de l’extérieur avait été bref.

DEV NERD GIRL

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [October 1990] Discovering Gryffindor. The common room. Feat - Jai Long Wang Lun 2 Nov - 20:48




Discovering Gryffindor. The Common Room.

feat. Im Yong Soo



Jai Long marchait dans les longs, grands et capricieux de Poudlard. Il ne savait pas précisément l’heure mais une chose était sûre il n’avait pas encore dépassé le couvre-feu. Celui qui avait été imposé après le premier meurtre par Elizaveta, sa préféte-en-chef, ancienne préfète tout courte, et qui avait été après encore suivi d’un couvre-feu obligatoire imposé en cette année scolaire 1990-1991.
Le jeune adolescent se remémorait la journée qu’il était passée en montant lentement les escaliers. Elle était banale. Comme d’habitude, il s’était levé avant d’aller en cours et de passer sa journée à marcher entre les salles des cours ennuyeux à en dormir, mention spéciale au cours d’histoire de la magie de ce jour-là, et la grande salle. Rien de bien intéressant tout était banal, mot qui faisait presque tâche dans une école de sorciers. Mais depuis sa première année, c’était ça sa banalité.
Bref ! Pour l’instant, il marchait dans les escaliers pour rejoindre sa salle commune. Il allait sans doute se poser tel un adolescent qui venait de dormir pendant 60% de la journée sur un des fauteuils prés du feu et penser à des choses qu’il était le seul à connaître le sens et le but.
Il arriva devant la grosse dame, le tableau-cadenas de Gryffondor. Il lui dit sans qu’elle eut besoin de le réclamer. L’Hongkongais regarda le tableau pivoté pendant que l’occupante du tableau allait sans doute reprendre, dès qu’il aurait passé la porte qui se dévoilait derrière le tableau, ses vocalises.
Il entra dans la salle commune qu’il connaissait comme sa main depuis le temps qu’il la fréquentait. La première chose qu’il vit fut qu’il n’était pas le premier à être arrivé sur les fauteuils tant convoités.
La personne arrivait en premier, il la connaissait de vu et de nom. C’était Im Yong Soo, un Coréen s’il l’avait bien compris. Il était assis ou plutôt allongé dans le canapé. Et même si ce n’était pas le fauteuil qu’il convoite, ce canapé restait un des meilleures places. Mais il pouvait se contenter d’un des fauteuils qui se situaient aux deux coins de la cheminée. Jai Long choisit de prendre celui de droite pas que l’autre soit moins confortable. Non, il l’avait pris au hasard comme un chocolat qui trainait dans une boîte où tous les autres étaient identiques au premier.
L’adolescent s’assit. Il s’appuya bien dans le dossier avant de poser son coude sur un des accoudoirs et de se servir de la main qui finissait l’avant-bras que le dit coude commençait pour soutenir sa tête.
Il regarda le Coréen du sud.

«Salut, ça va ? Quoi d’neuf ?»



A-Lice | Never-Utopia

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [October 1990] Discovering Gryffindor. The common room. Feat - Jai Long Wang Mar 3 Nov - 2:04

Discovering Gryffindor. The Common Room.

Feat Jai Long Wang

Ce fut que quelques secondes plus tard qu’il s’aperçut que Yong Soo avait bien entendu quelque chose venant des escaliers. Bien qu’il ne s’obligeait pas à regarder, en tout cas sur le moment présent, puisqu’il n’y avait rien de plus à observer dans la pièce. Jusqu’à que l’étranger en question entre dans la pièce sans grande peine, et d’un sourire, il se rappelait que la dame de la toile aimait bien chanter quelques sons, bien que cela ne devrait jamais, ô grand jamais, être son métier. Le son que pouvait émettre la chanteuse était aussi strident que celui des Mandragores dans la serre. Ses yeux se levèrent quand l’inconnu fit son apparition. Yong Soo avait cette mauvaise habitude -à moins que cela n’en soit une bonne- de contempler longuement l’univers qui l’entourait : cela prenait en compte les gens et leurs gestuelles. Pas qu’il soit mauvais œil, c’était juste de l’observation, rien de bien méchant.

Il se mettait donc à l’observer longuement, accompagné d’un sourire puisqu’il n’était plus seul dans la salle et qu’il pourrait converser avec un compagnon qu’il n’avait jamais vu, à moins qu’il ne se souvienne pas de cet ami. Bien que le physique de l’Hongkongais était d’une apparence habituelle, chaque être pouvait être pareil et pourtant si profondément différent, c’était peut-être cette partie qu’il aimait dans le fait de s’épancher sur ses examens visuels et de découvrir de nouvelles choses pour inventer et créer, chose qu’il était particulièrement forte, avant qu’elles ne se retournent contre lui, fort regrettable… Yong Soo passa ses yeux sur le long de sa nuque où les cheveux bruns de cet inconnu pouvaient s’arrêter, pour descendre petit à petit sur sa peau pâle, une couleur normale pour quelqu’un de son origine, bien que les flammes de la cheminée pouvaient brunir son corps, d’ailleurs tout pouvait sembler plus sombre dans la pièce. Il s’abrégea les détails quand il continua ce qu’il faisait.

L’ami finit par s’asseoir et s’appuya, peut-être dans un contentement incertain de ne pas avoir trouvé la bonne place, contre le dossier du fauteuil, avant de s’accouder. Yong Soo finit par quitter l' Hongkongais pour continuer d’admirer les fissures du mur en reprenant son compte. Et surtout en attendant d’avoir le contact audiovisuel de la part de ce dernier, pas qu’il se languissait d’enchaîner les phrases, mais parce qu’il avait envie d’enchaîner les phrases ! C’est alors qu’il répondit à l’inconnu pour lâcher un discret sourire.

« — Moi. Je vais bien. J’espère que ça va bien de ton côté. Tu sais ce que c’est les cours. Et les jours répétitifs. Ça fatigue l’esprit… Enfin quand je dis l’esprit, je ne m’y connais pas forcément, je ne suis pas un moine bouddhiste, ou un truc du genre. Si tu vois ce que je veux dire… Tu vois ce que je veux dire ? »


Yong Soo souleva sa nuque pour regarder l’étranger pour voir s’il avait assurément compris, mais il ne lui laissa pas vraiment le temps de répondre quoi que ce soit et reprit sur l’autre question.

« — Je suis actuellement en train de compter les fissures du mur. C’est passionnant… Je pense. Hey ! Tu devrais essayer ! C’est peut-être encore pire que de compter les étoiles… Il y en a tellement ! »


Le jeune asiatique gigotait plusieurs fois de ces bras élancés pour montrer que le mur était rempli de nombreuses de ces fissures. Yong Soo finit tout de même pas se relever avant de tendre au loin sa main vers cet ami pour se présenter.

« — Au fait, enchanté. Je m’appelle Yong Soo. Je ne sais pas si on c’est déjà vu, j’ai tendance à ne pas retenir assez rapidement les visages… Je crois. »

DEV NERD GIRL

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [October 1990] Discovering Gryffindor. The common room. Feat - Jai Long Wang Sam 14 Nov - 9:01




Discovering Gryffindor. The Common Room.

feat. Im Yong Soo



Jai Long écouta “attentivement” le Coréen du sud. Parce qu’on ne se mentira pas mais au vu de l’attitude du coréen, il s’attendait à sa réponse par contre en ce qui concerne la partie sur les cours, c’était l’inverse. C’est à partir de là qu’il commença à l’écouter. Alors qu’il s’apprêtait à répondre à la question que celui-ci lui posait, Yong Soo enchaîna directement sur un autre sujet, celui de compter les fissures du mur. Le Hongkongais se demanda comment pouvait-on trouver le mur de la salle commune intéressant. Quand soudain le brun parla des étoiles... Aucun commentaire sauf le fait que cela méritait à 100% un regard blasé de la part du Chinois. De toutes les choses qu’il ne ferait jamais avec les plaisirs regarder les étoiles étaient en première position.
Jai Long garda son regard blasé alors que le Coréen gigotait de droite à gauche en montrant les fameuses fissures. Le regard de l’adolescent était néanmoins de moins en moins blasé au fur et à mesure que l’autre bougeait de tous les côtés.
Quand l’autre arrêta de bouger et tendit la main vers lui. Jai regarda la main en écoutant Yong Soo se présentait. Il le regarda lui puis la main avant de la prendre et de la serrer.


-Ravie d'te rencontrer, j'suis Jai Long. J'suis en quatrième. On s’est d'jà croiser vu qu’on est dans la même maison.


Il se leva pour faire face à Yong Soo alors qu’il se présentait. Il regarda attentivement le Coréen qui le dépasse bien un peu ce qui fait que Jai Long levait la tête pour le regarder dans les yeux. Le jeune gryffondor avait beau le croiser dans la salle commune de la maison des lions jamais il n’aurait pensé observer attentivement l’apparence du gars devant lui . Il n’était pas très différent des autres asiatiques qu’il avait pu rencontrer, peau presque habituelle, cheveux noirs et courts avec un front, sauf la mèche qui dépassait des cheveux du Sud-coréen. Il la fixa pendant quelques secondes, intrigué, avant de reprendre.

-Ouais, j’vois c’qu’tu veux dire. Et comme toi, j'suis le moins qualifier pour finir dans un temple bouddhiste. Et d'solé mais observer l 'mur, ses fissures et les étoiles, ça ne fait pas partied'mes occupations. J'suis intéressé par d’autres trucs.

A-Lice | Never-Utopia

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [October 1990] Discovering Gryffindor. The common room. Feat - Jai Long Wang

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

[October 1990] Discovering Gryffindor. The common room. Feat - Jai Long Wang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» 16 DESANM 1990 – 16 DESANM 2009 Desanm se» The common thread that links Cuba, Haiti, Guyana and Bolivia» The Straight Edge's Locker Room» The Hunt for Red October (à deux trois détails près mais on va pas chipoter). [OneShot 1622]» 04. Panic room
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors-RPG :: Les vieilles archives :: Anciens RP-
Sauter vers: