Partagez|

[Novembre 1990] Trop de confiance attire le danger [w/ Océane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: [Novembre 1990] Trop de confiance attire le danger [w/ Océane] Dim 8 Nov - 17:41

Trop de confiance attire le danger
« Avec Océane »

L'Histoire de la magie. Ou la matière qu'Evalyn n'appréciait pas des masses. Il y en avait que ça intéressait, et d'autres un peu moins. Et l'Australienne faisait partie de l'autre moitié. Elle avait fait un effort en tentant d'enregistrer les paroles du professeur dès les premières minutes du cours, nourrissant ses connaissances sur le sujet. Malheureusement, elle commençait à piquer du nez, réveillée par les coups de coude de son voisin qui chuchotait son nom pour la garder éveillée. C'est lorsqu'il murmura un peu trop fort que la leçon s'arrêta brutalement, et l'instituteur tourna son regard vers la deuxième année. En se sentant concernée, elle sursauta très légèrement et se tint soudainement droite, bras croisés sur la table, bien que l'envie d'y plonger sa tête se faisait très ... imposante. Installée près de la fenêtre, les prunelles d'ocre de la jeune fille fixèrent ce qui se passait à l'extérieur tandis que l'adulte reprenait la parole. Retenant sa tête avec la paume de sa main, Evalyn n'avait qu'une envie : sortir de ce cours et aller déjeuner, car son ventre cria famine à cet instant, heureusement dissimulé par les mots du professeur. Il ne restait plus que quelques instants avant leur fuite, car la salle commençait à supporter le poids du récit se faisant de plus en plus soporifique.

Comme si on venait d'entendre son souhait, midi venait d'être annoncé, et ils allaient enfin pouvoir manger ! Elle rangea hâtivement ses fournitures dans son sac et se rua vers la porte, parmi les premiers, non sans être bousculée sous l'impatience de ses camarades au passage. Alors que tous prenaient une direction ensemble comme un troupeau de moutons, Evalyn prit le chemin opposé qui pouvait faire également office de raccourci si on s'y prenait bien. Et pour cause, elle arriva en avance pour poser ses affaires en évitant de trop traîner dans les couloirs, avant de se diriger vers la Grande Salle, bondée à cette heure, comme d'habitude. Sans plus attendre, la brune s'installa à la table de sa maison et commença son déjeuner qu'elle avait tant désiré. Elle gonfla les oreilles de ses voisins en se mettant à bavarder comme à l'accoutumée, certains lui répondaient, et d'autres préféraient la laisser parler dans le vent pour ne pas avoir affaire à son débit de paroles assez gonflant, on n'allait pas se le cacher.

Lorsque tout le monde eut la panse bien remplie, les étudiants les plus sérieux commençaient à quitter la salle pour se consacrer à des révisions, suivis bientôt par quelques adultes. Or, Evalyn fit partie de ceux qui étaient restés pour parler un peu. D'autant plus qu'elle n'avait pas cours pendant un moment cet après-midi, alors autant en profiter pour écouter les derniers ragots racontés par les diverses personnes se trouvant là. Alors qu'elle faisait dos à la table cotôyant la sienne, elle entendit non par mégarde une conversation traitant sur le fameux Saule Cogneur, cet arbre turbulent qui se trouvait près de l'école. Il était vrai qu'il avait manqué plusieurs fois de tuer les plus curieux qui osaient s'approcher de lui en prenant ça à la rigolade.

Mais ce n'était pas ça le plus flagrant. En entendant un "De toute façon, personne ici n'est capable de s'approcher du Saule Cogneur..." parvenir jusqu'à ses oreilles, la petite se retourna d'un coup, comme si une mouche l'avait piquée. Elle enjamba son banc pour venir se poster près de l'élève qui venait de dire ça, les poings sur ses hanches et les sourcils froncés, ce qui ne faisait que rendre son attitude plus ridicule encore.

"C'est pas vrai !"

La communauté se mit à l'observer. En apercevant ses rougissements dus à cette attirance d'attention, la plupart éclata de rire. En roulant des yeux, le jeune garçon qui l'avait forcée à se lever répondit d'un ton nonchalant : "Tu m'impressionnes ! Tu t'es déjà approchée de lui ?" Son timbre relevait de la moquerie. Mais Evalyn, toujours aussi gênée face à tous les regards braqués sur elle, croisa les bras.

"Euh.. nan. Mais je peux le faire ! Je suis capable de tenir tête au Saule Cogneur !"

Beaucoup pouffèrent face à cette inconscience. La prenaient-ils pour une petite folle ignorante de tous les dangers ? Elle serra les poings.

"-C'est une première année, elle va se faire bouffer direct !
-Deuxième année ! corrigea-t-elle. Je suis en deuxième année, et je vais de ce pas voir cet arbre si ça vous chante, comme ça vous saurez que moi, contrairement à vous, j'ai l'audace et le courage de relever le défi !"

Aussitôt, voyant que personne ne la prenait au sérieux, elle se dirigea à grands pas vers la sortie, prête à en découdre. Mais c'est en passant près de la table des Poufsouffles qu'une voix féminine s'éleva parmi les rires les plus taquins. Stoppant nettement sa cadence, la gamine regarda à son tour une demoiselle à la chevelure nouée en deux couettes basses. S'attendant à un reproche, Evalyn plissa les yeux. Dans quoi s'était-elle engouffrée, encore ? .. Elle ne préféra pas prendre le temps de l'écouter en fin de compte, et prit congé, se déplaçant à pas rapides dans les couloirs avant de sortir en fulminant, quittant ensuite le bâtiment en prenant la voie qui menait jusqu'au Saule Cogneur.



Evalyn râle en #cc9999.
Merci Alyna pour l'avatar !




"Or perhaps in Slytherin,
You'll make your real friends,
Those cunning folk use any means,
To achieve their ends.
"whatsername.


Merci Keith !:
 
Je suis Ron Weasley
Je suis Ron Weasley
avatar

Mon personnage
Citation: Je ne râle pas; je m'exprime.


ϟ Nation représentée : Principauté de Wy
ϟ Parchemins : 170
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Novembre 1990] Trop de confiance attire le danger [w/ Océane] Jeu 14 Jan - 11:55

Trop de confiance attire le danger

Lorsqu'elle arriva dans la Grande Salle ce midi-là, Océane était de bonne humeur. Elle venait d'achever un cours de Potions de deux heures – sa matière préférée – avait réussit à finir la potion demandée dans les temps et avec la couleur et la texture attendue. Elle avait débordé sur la pause déjeuner pour demander des conseils à la professeur, et était donc arrivée en retard dans la Grande Salle. Les élèves repartaient déjà pour la plupart en cours. Heureusement qu'elle avait deux heures de libre juste après, elle pourrait manger tranquillement !

Elle grignotait un gâteau, achevant ainsi son repas, lorsqu'un éclat de voix entre les tables des Serpentard et des Serdaigle l'interrompit. La jeune Poufsouffle y porta son regard, captant la discussion.

« Euh... Non. Mais je peux le faire ! Je suis capable de tenir tête au Saule Cogneur ! » s'exclama une petite Serpentard.

Ah, elle l'avait déjà vue, mais Océane serait bien incapable de retrouver son prénom. Puis le sujet de la conversation l'interpella.

Se confronter au Saule Cogneur ?

« C'est une première année, elle va se faire bouffer direct ! » s'amusa un Gryffondor à qui la seychelloise envoya un regard noir – qu'il ne remarqua même pas. Ce n'était pas bien de se moquer des gens comme ça, surtout des plus jeunes !, s'indigna silencieusement Océane.

Elle ne fit d'ailleurs attention qu'à la fin de la tirade de la Serpentard.

« Vous saurez que moi, contrairement à vous, j'ai l'audace et le courage de relever le défi ! »

Le défi ? Et donc, se confronter au Saule Cogneur était un défi ? Océane était plutôt intéressée. Elle aimait relever des défis, et elle n'avait jamais approché le Saule Cogneur de près. Elle était plutôt curieuse, du coup, tentée par la perspective de l'aventure qui s'offrait à elle.

Elle interpella  la petite Serpentard lorsqu'elle passa près de la table de sa maison, qui se tourna vers elle.

« Est-ce que... Eh ! »

La petite venait de fuir à l'anglaise.

Sans se démontrer, Océane se leva d'un bond, salua brièvement ses amis toujours attablés et se précipita dehors, rattrapant sans mal la Serpentard.

« Eh ! S'il te plaît ! »

Océane s'arrêta à sa hauteur, reprenant son souffle. Elle constata qu'elles étaient déjà sorties du château, sur le chemin vers la Saule Cogneur.

« Je m'appelle Océane. Je voudrais venir avec toi, voir le Saule Cogneur ! » s'exclama-t-elle, un grand sourire sur le visage.

Et sans comprendre dans quoi elle s'engageait.

ft. Evalyn Wilson et la participation exceptionnelle du Saule Cogneur


Merci Monsieur Keith ! ♥:
 


Clubs ♥:
 

La petite seychelloise vous parle en #0099ff ♥️


Dernière édition par Océane Mancham le Sam 27 Aoû - 18:49, édité 6 fois
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Mon personnage
Citation: Puisqu'il faut vivre, autant le faire avec le sourire !


ϟ Nation représentée : Seychelles
ϟ Parchemins : 282
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Novembre 1990] Trop de confiance attire le danger [w/ Océane] Jeu 21 Jan - 0:03

Trop de confiance attire le danger
« Avec Océane »

Ses poings étaient serrés, sa démarche saccadée par la colère provoquée par cet abruti de Gryffondor et ses idioties. Daigner se moquer d'elle devant tout le monde ? Il allait vite comprendre dans ce cas qu'Evalyn n'était pas la bonne personne qu'il fallait irriter. Elle allait relever le challenge de toute façon, qu'il neige ou qu'il vente.

Elle s'arrêta un moment, juste pour avoir le plaisir de voir son "ennemi" du jour  pointer le bout de ses branches un peu plus loin. Elle bomba le torse, dans une volonté simple de souligner sa présence ici, comme si "à nous deux" résonnait dans sa tête à cet instant. Des bruits de pas se firent bientôt entendre, il semblait que quelque chose, ou du moins quelqu'un s'approchait d'elle, en courant peut-être ? Elle ne lui fit pas tout de suite face, pas encore convaincue qu'on venait à sa rencontre. Et finalement, ce qui semblait être une jeune fille l'interpella.

"Eh ! S'il te plaît !"

Evalyn tourna les talons, histoire de pouvoir voir l'élève en question. Elle haussa un sourcil, constatant qu'il s'agissait de la Poufsouffle avec qui elle avait échangé un regard avant de sortir de la Grande Salle dans sa furie. Qu'est-ce qu'elle voulait ... ?

"Je m'appelle Océane. Je voudrais venir avec toi, voir le Saule Cogneur !"

Et la dénommée Océane lui sourit gentiment, apportant un peu plus de douceur à l'ambiance qui s'aténua d'un coup. La Serpentard pencha la tête sur le côté, incertaine du choix de son interlocutrice.

"... T'es sûre ? Non parce que, ça peut être dangereux et..."

Elle déglutît. C'était dangereux. Et l'ennui, c'est que l'affaire qui les attendait pouvait être mortelle. Mais .. Si la Seychelloise était venue ici de son plein gré, Evalyn ne pouvait pas interdire sa présence. Elle se racla la gorge bien vite, et se ravisa donc.

"Si tu t'évanouis pas devant le Saule Cogneur, je suppose que tu peux m'accompagner. Moi, c'est Evalyn." fit la plus jeune en se pointant elle-même du doigt, un sourire confiant peigné sur ses lèvres. Avec ses allures d'aventurière, elle désigna l'horizon avec sa main.

"Allez, t'es prête ? Perdons pas de temps !"

Puis elle rouvrit la marche histoire de continuer leur petit voyage jusqu'au végétal meurtrier. Agile, elle passa aisément au-dessus des rochers qui s'imposaient sur leur passage afin de gagner du temps. Elle trépignait d'impatience, totalement ignorante des éventuels risques. Mais, à peine le déplacement commencé, voulant combler le vide installé entre les deux sorcières,  elle se mit à parler, pour le plus grand malheur peut-être de la Poufsouffle..

"Et donc ... T'es déjà venue ici ? J'veux dire, t'es déjà allée près du Saule Cogneur ?"

Elle la fixa en marchant, attendant sûrement une réponse sincère. Ca avait l'air d'être la première fois pour elle aussi, par conséquent Evalyn avait posé une question futile, mais c'était plus pour faire la conversation qu'autre chose ..

"Enfin, passons. T'es en quelle année ? Et t'as quel âge, Océane ?" Fit la demoiselle afin de connaître un peu plus celle qui l'accompagnait. Elle l'avait vue maintes fois dans les couloirs de l'école, et ce n'était que des rencontres visuelles au final. Oh, elles avaient déjà échangé quelques mots entre elles, mais ce n'était jamais des discussions qu'on aurait pu qualifier de "vraies". Et alors, c'était le bon moment. Elle ajouta :

"T'en fais pas, va. Si t'as peur, tu peux toujours te cacher derrière moi !"

Associant ses mots à un rire moqueur - qui n'avait rien de bien méchant au fond, elle s'arrêta, désormais à quelques mètres du fameux Saule Cogneur...

... Sauf que voilà. Réalisant le sérieux du défi qu'on lui avait lancé, elle déglutit précipitemment avant de paniquer intérieurement, lançant un regard en biais à sa camarade, l'air de dire "Et .. On fait quoi maintenant ?". Malheureusement l'aînée, visiblement trop absorbée par autre chose,  ne remarqua le petit appel à l'aide de la plus jeune. Tant pis. Elle n'avait pas fait tout un cinéma pour rien, tout à l'heure. Et l'envie de déguerpir en laissant en plan sa mission ne la tentait pas trop... C'est pour cela qu'après avoir pris une grande inspiration, elle attrapa la manche de sa voisine en la tirant avec elle jusqu'à l'arbre animé, et se mit à regretter son acte. Un peu trop tard pour se plaindre, peut-être...

Car soudain, le Saule Cogneur frappa de ses branches acérées le sol à l'approche du duo féminin. Aussitôt, la petite recula assez, bien éloignée de son adversaire. Elle releva les yeux.

"... Océane ?"



Evalyn râle en #cc9999.
Merci Alyna pour l'avatar !




"Or perhaps in Slytherin,
You'll make your real friends,
Those cunning folk use any means,
To achieve their ends.
"whatsername.


Merci Keith !:
 
Je suis Ron Weasley
Je suis Ron Weasley
avatar

Mon personnage
Citation: Je ne râle pas; je m'exprime.


ϟ Nation représentée : Principauté de Wy
ϟ Parchemins : 170
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Novembre 1990] Trop de confiance attire le danger [w/ Océane] Dim 24 Jan - 15:22

Trop de confiance attire le danger

Toujours plantée devant la jeune Serpentard, Océane attendait sa réponde – même si elle avait déjà décidé qu'elle la suivrait qu'elle le veuille ou non. Rencontrer le Saule Cogneur ? Oh, vraiment, elle adorait l'idée. Elle n'avait jamais comprit pourquoi les plus vieux lui interdisait d'y aller – surtout Francis et Arthur d'ailleurs.

« ...T'es sûre ? Non parce que, ça peut être dangereux et...

- Oui, certaine ! » s'exclama aussitôt la Poufsouffle -  sans remarquer le trouble soudain de la plus jeune.

Après tout, Océane aimait le danger. Elle ne le montrait pas vraiment, mais elle avait l'habitude de faire des choses jugées parfois dangereuses lorsqu'elle était chez elle aux Seychelles. Elle avait passé son enfance à courir partout, à sauter de rocher en rocher et à parler innocemment à des animaux divers et variés, et surtout pas forcément sympathique vis-à-vis de l'être humain. Le danger ne lui semblait, ironiquement, pas dangereux et même être quelque chose de quotidien et normal ; aussi le Saule Cogneur ne lui faisait pas bien peur.

Elle fut ravie d'entendre la Serpentard accepter sa demande ; même si sa façon de lui répondre lui rappelait quelque peu Arthur.

« Pourquoi veux-tu donc que je m'évanouisse ? Le Sale Cogneur ne me fait pas peur ! » Elle sourit joyeusement, parfaitement à l'aise. « Ravie de te rencontrer Evalyn ! »

Avec entrain, la jeune seychelloise emboîta le pas à la plus jeune, prenant garde aux endroit où elle mettait les pieds – elle ne voulait pas tomber et se rendre ridicule face à sa nouvelle amie. Entendre la petite parler la surprit quelque peu mais la ravie – elle avait craint un instant que sa présence ne soit malgré tout peu souhaitée et que la Serpentard n'ait accepté qu'elle la suive que par charité ou politesse.

« Et donc, t'es déjà venue ici ? J'veux dire, t'es déjà allée près du Saule Cogneur ?

- Ah, non, jamais ! On m'a toujours défendue d'en approcher ! Et toi ? » A peine avait-elle finie de parler qu'Evalyn enchaînait déjà, peut-être un peu gênée par la situation. Océane trouvait ça plutôt mignon, sa façon de passer du coq à l'âne, un peu, et puis aussi de parler comme si elle était plus vieille que son âge.

« Je suis de quatrième année ! Et j'ai quatorze ans. Et toi ? Le gars, dans la Grande Salle, il disait que tu étais en première année... J'ai pas trop écouté ensuite, mais c'est vrai ? Tu es bien courageuse de leur répondre comme ça alors que tu es bien plus jeune qu'eux ! » On pouvait sentir une réelle note d'admiration dans la voix de la Poufsouffle. Elle-même avait du mal à s'imposer, surtout face à ses aînés – surtout par manque de confiance en elle, comme souffrait bon nombre d'adolescents. Heureusement, elle n'avait pas d'ennuis avec les autres élèves, étant plutôt calme et une personne d'agréable compagnie – normalement.

« T'en fais pas, va. Si t'as peur, tu peux toujours te cacher derrière moi !

- Ah, c'est gentil mais je n'ai pas peur, tu sais... Et puis, je suis plus vieille alors ça doit être à moi de te protéger ! » La jeune fille sourit, ravie intérieurement de pouvoir réutiliser les mots que ses aînés avaient eu mainte fois à ses égards.

C'est en voyant Evalyn s'arrêter qu'Océane tilta qu'elles étaient déjà près du Saule Cogneur. Un brin admirative face à l'arbre immense, Océane s'en approcha un peu plus encore. Tout ce qui appartenait au monde magique la fascinait, et les plantes n'y faisaient pas exception. Elle sentit plus qu'elle ne vit la petite Serpentard l'attraper par la manche pour qu'elles s'approchent toutes deux encore plus près du Saule Cogneur. Elle la suivit, toujours aussi fascinée, jusqu'à ce que, brusquement, le Saule Cogneur fasse ce pour quoi il était programmé... Il frappa. Oh, pas assez près des deux jeunes filles pour les blesser, mais assez pour qu'Evalyn lâche la manche d'Océane et que la jeune Poufsouffle en perde l'équilibre, tombant à terre. Elle se frotta la tête, de peur de s'être cognée, constatant avec soulagement qu'elle n'avait rien – à part peut-être de futurs bleus aux genoux. Elle entendit la Serpentard l'appeler et répondit aussitôt.

« Evalyn ! Je suis là ! J'arrive, ne bouge pas ! » Elle se releva tant bien que mal, cherchant la plus jeune des yeux. Par-là même, elle en oublia de surveiller le Saule Cogneur, qui n'en avait certainement pas fini avec elle et désirait chasser les importunes de son territoire...

ft. Evalyn Wilson et la participation exceptionnelle du Saule Cogneur


Merci Monsieur Keith ! ♥:
 


Clubs ♥:
 

La petite seychelloise vous parle en #0099ff ♥️


Dernière édition par Océane Mancham le Sam 27 Aoû - 18:51, édité 2 fois
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Mon personnage
Citation: Puisqu'il faut vivre, autant le faire avec le sourire !


ϟ Nation représentée : Seychelles
ϟ Parchemins : 282
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Novembre 1990] Trop de confiance attire le danger [w/ Océane] Dim 6 Mar - 15:25

Trop de confiance attire le danger
« Avec Océane »

Evalyn avait bien remarqué quelque chose ... Océane ressemblait parfaitement à un poisson dans l'eau et avait tellement l'air d'être à l'aise dans cet environnement. C'est quand la Poufsouffle lui demanda si elle était vraiment en première année que la Serpentard souffla comme un dragon (un jeune dragon, si on se fiait à son apparence ...), comme agacée. Bien sûr que non elle n'était pas en première année ! Entendre cela tous les jours l’agaçait sérieusement, et elle songea à se coller une feuille dans le dos, marquée d'un "JE SUIS EN DEUXIEME ANNEE, PAS EN PREMIERE, MERCI" à l'encre d'une plume.

Mais voilà. Ce n'était franchement pas le moment de penser à des choses comme cela. La Seychelloise l'avait pourtant prévenue, et ses réponses s'étaient définitivement gravées dans la mémoire d'Evalyn, maintenant rendue face à un criminel enraciné. Océane n'avait pas peur. La Serpentard par contre sentait son petit coeur battre de plus en plus fort quand la distance qui la sépara du Saule Cogneur se réduit graduellement.

Elle se souvint soudain des discussions qu'elle avait pu entendre dans les couloirs de l'école. Beaucoup disaient que s'approcher du Saule Cogneur était ... irréalisable. C'était un peu ce qu'avait dit le jeune Gryffondor ce midi, finalement. Et quelques fois, pensive, elle retournait dans son dortoir et dessinait l'arbre magique saisissant ses proies sur son carnet rempli de croquis jusqu'au couvre-feu. Les Serpentard n'étaient pas connus pour leur courage.. Mais cette fois-ci, elle allait bien faire exception à la règle. Il fallait déjà réussir à s'approcher suffisamment pour ça. Et pour l'instant, ce n'était pas vraiment gagné.

Son regard ambré se posa finalement sur Océane qui la rassura dans un premier temps.

"Evalyn ! Je suis là ! J'arrive, ne bouge pas !"

Ne pas bouger... Plus facile à dire qu'à réaliser. Ne pas bouger, c'était s'offrir au Saule Cogneur pour se faire applatir ensuite. Et pour tout vous avouer, Evalyn n'avait pas envie de mourir de cette manière.
Elle pensait déjà à ses frères qui lui remonteraient les bretelles à son retour -si elle revenait vivante-. À Dwight qui soupirerait avant de balancer une de ses mèches de cheveux avec un air glorieux avant de dire "Tu t'es encore mise en danger, Evalyn ? Vraiment, tu devrais prendre exemple sur ton cher grand-frère !". Et Oz dirait sûrement la même chose.

Ah, vraiment. C'était un peu égoïste de sa part, mais Evalyn souhaitait au fond d'elle être adulée et respectée de ses aînés. Cependant, à qui pourrait-elle dire son exploit ? Les autres ne la croiraient sûrement pas. Et il faudrait déjà qu'un témoin soit ici pour confirmer la bravoure et l'impulsivité des deux demoiselles.

D'ailleurs, un témoin ... Evalyn se tourna rapidement, espérant voir au moins une personne assez curieuse pour observer le spectacle. Mais personne ne se trouvait ici, à part elle et sa camarade. Tant pis, elle ferait avec.

En s'approchant silencieusement d'Océane, l'artiste ne quitta pas le Saule Cogneur des yeux, prêt à les éliminer pour avoir la paix.

"T'as vu comment il bouge ses branches ? ... Sérieusement, c'est carrément flippant ! Même dans mes dessins, c'est pas comme ça !"

Craintive, elle s'accrocha au bras de sa camarade. Elle était tellement ridicule maintenant ... Elle se ressaisit bien vite, ce n'était vraiment pas le moment de flancher.
Voyant une branche arriver sur le duo, elle poussa Océane avant de s'écarter davantage de la Seychelloise; après sa collision bruyante avec la terre, l'épais morceau de bois se redressa.

""... Eh !"

Oui, c'était bien au Saule Cogneur qu'elle s'adressait, espérant sans doute avoir une réponse qui ne vint pas. Evalyn enchaîna et se baissa peu à peu, tâtant le sol de sa main.

"Arrête d'être si agité, c'est pas sympa, surtout quand t'as des filles comme invitées !"

Mentalement, elle se gifla. Mais elle garda un sourire provocateur sur son visage, avant de balancer une pierre assez large et coupante contre le tronc de l'arbre agressif qui s'arrêta d'un coup. Est-ce que ça avait marché .. ?

Le souffle de la cadette se stoppa d'un coup. N'avait-elle pas cherché la petite bête ? Elle ricana et s'arrêta aussitôt en voyant ses branchages se ruer vers elle à la vitesse de l'éclair; alors qu'elle essayait de partir, sa jambe fut prise par les brindilles du grand Saule; la dessinatrice réalisa avec un peu de retard que prouver ses valeurs en faisant face à cette "chose" était ... véritablement dangereux; mais l'élève qui l'avait provoquée avait bien réussi son coup. Son sang n'avait fait qu'un tour, et elle tendait maintenant ses mains vers Océane en espérant être aidée.

Il fallait se faire une raison; deux minettes comme elles n'allaient pas aller bien loin avec ce défi stupide. Et si elles étaient sanctionnées ensuite pour leurs actes, c'était encore pire.


Evalyn râle en #cc9999.
Merci Alyna pour l'avatar !




"Or perhaps in Slytherin,
You'll make your real friends,
Those cunning folk use any means,
To achieve their ends.
"whatsername.


Merci Keith !:
 
Je suis Ron Weasley
Je suis Ron Weasley
avatar

Mon personnage
Citation: Je ne râle pas; je m'exprime.


ϟ Nation représentée : Principauté de Wy
ϟ Parchemins : 170
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Novembre 1990] Trop de confiance attire le danger [w/ Océane] Jeu 23 Juin - 21:20

Trop de confiance attire le danger

Si il y avait une chose qu'on ne pouvait reprocher à la jeune seychelloise, c'était sa grande capacité d'adaptation à un peu près toutes les situations. Et dans un moment comme celui-ci, face au Saule Cogneur, son inconscience du danger était à la fois salvateur et très encombrant.

Sans plus réfléchir que ça, Océane se précipita vers la jeune Serpentard, bien décidée à la protéger et faire en sorte qu'elle s'en tire sans trop de soucis. Elle fut d'ailleurs rassurée de voir cette dernière venir vers elle et s'accrocher à son bras. Bien, c'était au moins ça de gagné. Profitant d'être près du Saule Cogneur – elle comprenait un peu près que l'occasion ne se représenterait pas bien souvent – Océane l'observa, notant tous les détails qu'elle arrivait à apercevoir.

« T'as vu comment il bouge ses branches ? ... Sérieusement, c'est carrément flippant ! Même dans mes dessins, c'est pas comme ça ! »

Dessins ? Evalyn était donc une jeune artiste en devenir, spécialisation dessins ? Une fois sorties de là, il fallait absolument qu'Océane pense à lui demander à voir ces derniers.

Perdue dans ses pensées, elle fut sauvée grâce à sa camarade qui, elle, n'avait pas perdu de vue leur ennemi du moment. Se relevant aussi vite qu'elle le put, la seychelloise entendit les bravades de la Serpentard face à l'arbre vivant et visiblement de mauvaise humeur. Le temps d'un bref instant, elle se demanda pourquoi la plus jeune n'était pas à Gryffondor au vue de son courage, ou ce qu'elle interprétait comme tel. Elle la vit lancer une pierre sur le Saule, et la Poufsouffle ne resta que simple spectatrice de l'instant.

Pourtant, elle poussa un cri d'effroi et s'empressa de courir vers son amie lorsqu'elle vit les branches de l'arbre l'agripper.

« Evalyn ! »

Elle remarqua les mains tendues de la petite Serpentard en sa direction, les attrapa sans hésiter un seul instant. Elle tira un instant la plus jeune vers elle, concluant rapidement que ça ne servirait à rien – elle l'attrapa alors pour la serrer contre elle et adressa un regard courroucé à l'arbre.

« Lâche-la ! Méchant arbre ! Tu vas lui faire mal ! Allez, lâche-la ! Ce n'est pas bien de faire des choses pareilles ! »

Elle posa une main sur les hanches et fronça les sourcils, imitant sa sœur aînée qu'elle avait vu tant de fois faire après qu'elle-même soit rentrée couverte de bleu et d’égratignures. Son deuxième bras restait posé sur les épaules d'Evalyn, gardant la plus jeune contre elle.

« Allez, lâche-la maintenant ! Si c'est ce que tu veux, on va partir, mais il faut que tu la lâches ! »

Conservant son air fâché, la jeune Poufsouffle faisait de son mieux pour paraître impressionnante. Parler à l'arbre ne lui semblait pas le moins du monde étrange – après tout, il bougeait et se défendait, c'était bien qu'il avait une conscience non ?

Voyant les brindilles retenant la jambe d'Evalyn se détacher doucement, Océane sourit joyeusement à l'intention du Saule Cogneur.

« Oh, merci mon beau, tu es adorable ! »

Voyant que la jambe de la petite Serpentard était désormais libre, elle la fit passer derrière elle et adressa un dernier sourire et signe de main au Saule Cogneur – qui étrangement ne le lui rendit pas – avant d'entraîner avec elle Evalyn sur le sentier menant au château, sifflotant gaiement, plutôt contente de son aventure du jour.

Elle se tourna vers la plus jeune, passant de nouveau un bras sur ses épaules pour la rassurer et lui sourit.

« Et maintenant... Ça te dirait un chocolat chaud ? »

ft. Evalyn Wilson et la participation exceptionnelle du Saule Cogneur


Merci Monsieur Keith ! ♥:
 


Clubs ♥:
 

La petite seychelloise vous parle en #0099ff ♥️
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Mon personnage
Citation: Puisqu'il faut vivre, autant le faire avec le sourire !


ϟ Nation représentée : Seychelles
ϟ Parchemins : 282
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

[Novembre 1990] Trop de confiance attire le danger [w/ Océane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [TERMINÉ][6 novembre 1990] Pub... and Go! • Feat Arthur Kirkland» [Novembre 1990] Parle-moi - ft Altan» 29 novembre 1987 : 19 ans déjà !» 16 DESANM 1990 – 16 DESANM 2009 Desanm se» Le palais Sans-souci en Danger
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Extérieur :: Saule cogneur-
Sauter vers: