Partagez|

Chaque histoire d'une vie est un récit dont on doit comprendre sa moral [Aladár D. Héderváry]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Chaque histoire d'une vie est un récit dont on doit comprendre sa moral [Aladár D. Héderváry] Ven 1 Avr - 1:08


   
Don't mess with him
fiche par asi'click
Aladár Dávid Héderváry

   
Aladár a été chasseur de loup-garou ◘ Aladár est professeur de métamorphose ◘ Aladár est animagus, il devient un faucon ◘ Aladár est Directeur de son ancienne Maison à Poudlard ◘ Aladár n'est jamais vraiment tombé amoureux ◘ Aladár a été père "par accident" ◘ Aladár aime son enfant plus que tout ◘ Aladár fait de son mieux pour être un père et un professeur responsable ◘ Aladár était loin d'être comme ça dans sa jeunesse ◘ Aladár est fils unique ◘ Aladár a un chien-loup du nom de Benbow ◘ Aladár a une aversion contre les loup-garou ◘ Aladár est en relation avec la mère d'Erzsébet ◘ Aladár rentre parfois en Hongrie pour lui parler ◘ Aladár parle anglais, hongrois et allemand ◘ Aladár ne se sent pas petit ◘ Aladár aurait pu être à Serdaigle ◘ Aladár sait faire des pâtisseries ◘ Aladár est ESTJ ◘ Aladár est celui qui a appris à Erzsébet la valse ◘ Aladár est parfois trop fixé sur les règles ◘


Les informations sur Aladár
Nom : Héderváry
Prénom : Aladár Dávid
Âge : 47 ans
Origine : Hongrie, Budapest
Date de naissance : 15 mars 1944
Ascendance : Sang-pur
Famille : Ses parents, en Hongrie. Sa fille, Erzsébet.
Métier : Professeur de métamorphose
Auparavant : Chasseur de loup-garou
Don : Animagus
Titre : Directeur de la maison Gryffondor
Animal de compagnie : Un chien-loup de 1an, du nom de Benbow. Il lui a été offert par Aileas Benbow
Situation : Célibataire, n'a jamais été marié
Orientation sexuelle : Hétérosexuel

Résumé d'Aladár
Aladár c'est un professeur qui arrive tranquillement vers la cinquantaine. Il devint à 23 ans animagus, lors de cette même année, il devint chasseur de loup-garou. Son don l'aida énormément dans ce métier qu'il prit très au sérieux. Pendant plus d'une vingtaine d'aide Aladár a mis son expérience au service et à la sécurité des sorciers, quitte à devoir tuer les loups-garous dangereux. C'est ainsi qu'il tua l'un de ses meilleurs, de l'époque de Poudlard qui était devenu loup-garou entre ce temps.
Aladár, c'est un professeur qui l'est devenu afin de protéger de plus près sa fille avec les attaques qui se passaient depuis quelques mois déjà en 1990. Il a laissé tomber son travail pour venir auprès d'elle et ainsi aider au mieux les élèves. Il s'est un peu plus rapproché de certain, c'est vrai. Mais il est ouvert à toute les personnes souhaitant son aide, même si certains ne tolèrent pas ce qu'il peut ressentir contre les loups-garous.
Aladár, c'est un homme qui s'est endurcit tout au long de ses années, qui se trouve être loyal et pour qui l'honneur compte plus que tout. C'est une personne fier, qui tient à avoir un nom dans la société. Pour autant il se veut libre et enseigne cette liberté à ses élève et principalement à sa fille.

En bref, Aladár est un homme avec du charisme et de l'honneur. Mais attention à ne pas le chercher sur des sujets sensibles.

En savoir plus sur Aladár

   
   
Les rp d'Aladár | 1 / 10
[X] ; Oui m'sieur, je suis poilu et c'est normal ; João F. Carriedo
[V] ; Une affaire en cours ; Altan Ulaasükh
[X] ; Let's talk about the past ; Quetzal Alconahuacatl
[X/V] ; Hufflepuff but brave enough ? ; Ayunda Gunawan
[X/V] ; Titre du rp ; Nom du paternaire
[X/V] ; Titre du rp ; Nom du paternaire
[X/V] ; Titre du rp ; Nom du paternaire
[X/V] ; Titre du rp ; Nom du paternaire
   
   


Dernière édition par Aladár D. Héderváry le Mer 15 Fév - 0:14, édité 15 fois
Personnel
Personnel
avatar

Mon personnage
Citation: "Courage is what it takes to stand up and speak, courage is also what it takes to sit down and listen" Winston Churchill


ϟ Nation représentée : Magyar
ϟ Parchemins : 31
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaque histoire d'une vie est un récit dont on doit comprendre sa moral [Aladár D. Héderváry] Dim 18 Sep - 19:42


   
Vous les femmes !
fiche par ASI'CLICK

   
Erzsébet Héderváry

   
Fifille ¤ Erzsébet, Erzsi, sa fille, l'être le plus cher au monde pour Aladár. Oui, il a voulu la faire adopter, au tout début. Et cela aurait probablement été la pire erreur de sa vie s'il l'avait fait. Aujourd'hui, c'est l'une des femmes de sa vie. Il s'est occupé d'elle autant que possible, du mieux possible et l'a vu grandir, et devenir une belle jeune femme éduqué, dont l'honneur prime avant tout comme son père. Aladár n'a pas honte de dire qu'il est fier de sa fille, et ne cessera de le dire. Il est fier de son ambition, de son rêve. Il serait prêt à tout les sacrifices pour sa fille. Il est très proche de cette dernière et la protège comme il le peut. C'est d'ailleurs pour elle qu'il a laissé sa carrière de chasseur. Leur relation père / fille est ce qui compte le plus, même s'il est vrai qu'il lui a caché durant 17 ans la vérité sur sa mère, jusqu'à ce que cette dernière souhaite la voir. Cet événement passé, les deux se parlent encore, et adorent parler potins de Poudlard. Eh oui, Erzsébet, son côté commère, elle le tient de son père ! Les gênes agissent de partout. Lorsqu'ils sont en Hongrie, Erzsébet et Aladár se font de longue promenades sur leurs chevaux.

   
Izabella Héderváry

   
Mère ¤ Sa mère, Aladár a beaucoup appris de sa part. Notamment tout ce qui est de se tenir en société. C'est aussi elle qui lui a appris des bases en magie, l'équitation, ainsi que quelques bases en musiques, même si Aladár a depuis longtemps tout oublié de ce côté là. Aladár lui doit beaucoup, et il tente de lui rendre désormais la pareille en l'aidant du mieux possible. Oh ! Elle tient encore la forme il ne faut pas croire. De ses deux parents, Izabella est celle qui a eu le plus de mal à accepter Erzsébet en tant que petite fille. Avec le forçage d'Aladár et l'attitude d'Erzsébet, Izabela a fini par la considérer comme vraiment de sa famille, et désormais elle adore plus que tout sa petite héritière.

   
Aileas Benbow

   
Amie d'enfance ¤ Aileas est celle qui a partagé les années d'études à Poudlard avec Aladár. La serpentard a durant été longtemps une amie proche de ce dernier, même s'ils ont fini par se perdre de vue durant un temps après leurs études, Aladár n'oublie pas la relation proche qu'il a eu avec elle. Autant le dire, il a été ravi de la revoir lorqu'il est arrivé à l'école pour enseigner. Depuis, ils ont tout naturellement repris là où ils s'en étaient arrêtés. Oui, il y a eu une longue période de froid lorsque le Hongrois a été obligé de renvoyer l'un des fils de la rousse chez lui, mais les tensions sont passés et Aladár reconnait qu'il apprécie sa compagnie. C'est elle qui lui a offert Benbow, son chien. Si de base elle a voulu un peu se moquer en lui offrant comme race un chien-loup, Aladár à su se venger et il est désormais attaché à ce dernier, qu'il laisse en Hongrie avec les bon soin de son père.

   
Emese Nagy

   
Mère d'Erzsébet ¤ De base, Emese n'a été qu'un simple coup d'un soir pour Aladár, durant sa jeunesse. Qui aurait cru que c'est elle qui lui donnerait le plus beau cadeau au monde. Au début, Aladár n'a pas su que c'était elle, sachant qu'elle n'avait que simplement posé le berceau devant chez lui. Il l'a retrouvé mais les deux ne reprirent contact que 17 ans plus tard, lorsque qu'Emese souhaita connaître Erzsébet. Depuis, Aladár fait en sorte de lui donner des nouvelles, par des lettres ou en passant directement la voir de temps à autres. Il cherche à se rapprocher d'elle, recréer des liens pour qu'elle puisse savoir ce que sa fille fait désormais. Il doit admettre qu'il s'entend plus ou moins bien avec, leur relation est stable. Cette dernière est par ailleurs marié, et à deux fils.

   
Ayunda Gunawan

   
Elève ¤ Ayunda est une élève dont Aladár s'est rapidement intéressé à son cas, non seulement parce que ses couettes l'intriguaient, mais aussi pour l'aider à réaliser son patronus. Sa détermination l'a assez surpris, surtout en voyant ses capacités en magie. Pour autant, il s'est finalement attaché à cette dernière et l'encourage comme il peut. Durant un temps, Aladár a été son professeur particulier pour les cours de Défense contre les Forces du Mal étant donné que l'Indonésienne ne supportait plus le professeur qu'elle avait à ce moment. Ils se sont rapprochés et Ayunda s'est finalement confié sur ses craintes. Depuis, Aladár ne cesse de la supporter comme il le peut et de l'aider à devenir plus forte, comme elle le souhaite. Il apprécie aussi les efforts qu'elle met dans sa matière.

   
Nom Prénom

   
Relation ¤ Incoming


Dernière édition par Aladár D. Héderváry le Ven 16 Juin - 17:49, édité 7 fois
Personnel
Personnel
avatar

Mon personnage
Citation: "Courage is what it takes to stand up and speak, courage is also what it takes to sit down and listen" Winston Churchill


ϟ Nation représentée : Magyar
ϟ Parchemins : 31
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaque histoire d'une vie est un récit dont on doit comprendre sa moral [Aladár D. Héderváry] Dim 18 Sep - 21:10


   
Pour les hommes !
fiche par ASI'CLICK

   
István Héderváry

   
Père ¤ C'est son père qui a su apprendre à Aladár les rudimentaires de l'Honneur à avoir au sein d'une famille. Pour autant, à côté de cela, István a plus été le papa gâteau de l'histoire. C'est lui qui a appris à Aladár la cuisine ainsi que l'allemand, étant donné que son père a travaillé plusieurs années là-bas, avant de repartir en Hongrie. C'est aussi en racontant sa jeunesse frivole qu'Aladár a fini par vouloir voir ce que ça donnait. Il va sans dire que le Hongrois se sent proche de son père, qui s'occupe de son chien et de ses chevaux lorsqu'il est à Poudlard. Il y a d'ailleurs là une différence avec son fils : István a été à Durmstrang. Mais il va sans dire qu'il a été heureux pour son fils lorsque ce dernier a été à Poudlard. Lorsqu'Aladár a eu Erzsébet, c'est ce dernier qui a le plus facilement accepté le rôle de grand-père, auquel il tient désormais très à cœur.

   
Nom Prénom

   
Relation ¤ Incoming

   
A trouver

   
A voir¤ lien
Personnel
Personnel
avatar

Mon personnage
Citation: "Courage is what it takes to stand up and speak, courage is also what it takes to sit down and listen" Winston Churchill


ϟ Nation représentée : Magyar
ϟ Parchemins : 31
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaque histoire d'une vie est un récit dont on doit comprendre sa moral [Aladár D. Héderváry] Ven 16 Juin - 17:59

Lettre d'István HéderváryA l'intention d'Erzsébet HéderváryMa tendre Erzsi,

C’est le cœur lourd que je t’écris cette lettre. J’aurais tant aimé le faire dans d’autres conditions.
Je n’ai pas de bonne nouvelle à t’annoncer, je sais que ce n’est pas le jour des lettres à Poudlard, mais je ne pouvais pas te laisser apprendre d’une autre main que la mienne la nouvelle.

Je ne souhaite pas passer par quatre chemin, alors je te demande avant de continuer de lire de t’asseoir si cela n’est pas déjà fait.

Il s’agit de ton père, ma douce petite-fille, comme tu le savais, il est venu en Hongrie hier afin de pouvoir aider ses anciens collègues lors d’une chasse de loup-garou qui aurait dû être banale. Mais tout ne s’est pas passé comme prévu. Nous avons reçu ce matin même une lettre de la part des supérieurs d’Aladár afin de nous prévenir de ce qui s’était passé.
Durant la moitié de la nuit, il n’y avait rien eu d’inhabituel. Tu connais ton père, même s’il avait laissé son poste depuis déjà deux ans il n’avait rien oublié de son ancien métier.
Cependant, c’est à la seconde partie de la nuit qu’il y aurait eu des complications. Durant leurs recherches, l’équipe de chasseurs auraient débusqués une meute de loup-garou sauvages, plus nombreuses que d’habitude, ou alors cette impression était dû au fait de l’effectif moindre qu’il y avait ce soir-là.

Ils ont alors engagés une bataille afin de pouvoir maîtriser ces bêtes jusqu’au levé du soleil. C’est à ce moment précis qu’un des membres s’est alors fait attaquer de face. D’après son témoignage, il était à deux doigts de se faire mordre lorsqu’Aladár lui a détourné son attention. Cela a réussi, son collègue a réussi à s’échapper.
Mais ton père n’a par la suite par réussi à dompter ce monstre qui s’est jeté sur lui à la minute même où il l’avait repéré et l’a attaqué sans précédent.

Ton père a été blessé durant cette nuit, des entailles au niveau de son torse, de ce que nous avons compris. Le loup-garou n’a cependant pas eu le temps de le mordre, même si sa condition d’animagus l’aurait empêché de devenir l’un des leurs. Toujours est-il qu’ils ont réussi à tuer le monstre et se sont occupés d’Aladár.

Erzsébet, notre fils, ton père a été transporté d’urgence à l’hôpital magique de Hongrie en soin intense. Nous ne savons pas encore son état exact, nous savons seulement que ses jours ne sont pas en danger. Je pense qu’ils essayent de nous rassurer en nous disant cela, mais je souhaite aller vérifier par moi-même. Je ne te cache pas que mon inquiétude est présente peut-être plus qu’elle ne devrait, cependant je n’en montre rien à ta grand-mère.
Lorsqu’elle l’a su, elle a tremblé et a été à deux doigts de tomber à terre, j’ai eu peur pour elle. Elle est encore sous le choc, je ne peux pas la laisser seule trop longtemps, il va falloir qu’on se soutienne mutuellement.

Ma chère Erzsi, nous attendons ta venue. Je sais que tu es dans tes révisions, mais ta grand-mère et moi-même avons besoin ici ainsi que ton père. Il va rester sous observation, mais je pense lui demander de rester encore un peu en Hongrie après cela afin que nous puissions être rassuré. Ton père est un homme fort, nous l’avons élevé ainsi, mais même lui peut avoir des moments de faiblesse et je crains que sa santé ne soit touché pour encore quelques temps.

J’ai refusé quand l’hôpital nous a proposé de t’envoyer une lettre, ils sont trop formel et tu n’aurais sans doute pas eu de détail sur ce qui s’était passé. Cependant, je me suis occupé de tout, ils ont envoyé cette information à ton école afin qu’ils prennent les mesures nécessaires. Ne t’en fais pas pour tout cela, tu n’auras rien à faire.

J’attend ta réponse, ne tarde pas trop, s’il te plait. Préviens nous du jour où tu viendras.

Avec tout notre amour,
István Héderváry.
© Crimson Day


I will protect her
“Un père, lorsqu'il transmet, a le souffle éternel. Les lumières s'incarnent dans ses yeux. Lorsqu'il parle à son enfant, la flamme de l'Histoire ne s'éteint pas, mais s'allume et l'anime.” © by anaëlle.
Personnel
Personnel
avatar

Mon personnage
Citation: "Courage is what it takes to stand up and speak, courage is also what it takes to sit down and listen" Winston Churchill


ϟ Nation représentée : Magyar
ϟ Parchemins : 31
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaque histoire d'une vie est un récit dont on doit comprendre sa moral [Aladár D. Héderváry] Ven 30 Juin - 16:45

Lettre d'Izabella HéderváryA l'intention d'Erzsébet HéderváryMa douce enfant,

Merci d'être venu aussi vite lorsque tu as su pour ton père. Te voir nous a fait beaucoup de bien, et tu remercieras également ton petit ami, Keith d'avoir été aussi là. Nous avons encore du mal à nous comprendre, mais comme il n'est jamais trop tard j'ai commencé depuis peu à apprendre l'anglais. Je peux comprendre que notre langue soit complexe pour un si jeune homme.
Cependant, si vous me faites des arrière-petits-enfants, puis-je espérer qu'ils sachent parler Hongrois. Mais nous n'en sommes pas là, et ce n'est pas le but de ma lettre.

Ton retour nous a beaucoup aidé, avec ton grand-père. Te voir nous a aussi fait du bien, nous a réconforté. Ce sont dans ces moments là qu'il faut se soutenir, montrer l'importance des liens de famille. Je tiens à te rassurer : nous allons mieux depuis, l'hôpital nous fait parvenir de temps à autre des nouvelles de ton père et nous allons aussi lui rendre visite. C'est aussi pour ça que je t'écris. Tu as tes examens et tu ne peux pas faire des allers-retour. Ce n'est pas ce que l'on veut, travaille bien pour tes cours, ce qui nous aidera aussi, des bonnes nouvelles.

Je tiens à te rassurer : ton grand-père avait sûrement exagéré quant à mon état. Il est vrai que j'ai été sous le choc, ne m'attendais pas à une telle nouvelle. J'ai aussi eu peur, réellement peur, mais je sais aussi à quel point ton père est un homme fort. Et je le suis aussi, c'est un trait, chez les femmes Héderváry que l'on doit honorer. Je tiens à l'être, tout comme tu le dois aussi, ne l'oublie pas. C'est ce qui fait que nous devons tenir bon malgré les moments difficiles que l'on doit surmonter. Ton père ne nous en parle pas, mais j'entends les choses, je sais que les temps à ton école sont compliqués, voire dangereux. Mais je sais que tu ne baisses pas les bras. Je ne te cache pas mon inquiétude, mais je sais que te demander de rentrer et de tout arrêter reviendrait à te demander d'arrêter d'être qui tu es et de mettre de côté tout ce que l'on t'a appris. Alors je te demanderais simplement de faire attention à toi, je ne suis plus toute jeune, et apprendre qu'un autre membre de ma famille serai à l'hôpital me ferait faire passer de nombreuses nuits blanches.

Parlant de cela, je tiens à te donner des nouvelles : Les médecins nous ont annoncés hier que ton père se remettait très bien de ses blessures. Il va avoir une cicatrice, c'est sûr, mais il n'en souffrira pas dans quelques temps. Ils nous ont annoncés qu'il ne devrait pas tarder à sortir de l'hôpital. Cependant, il va falloir qu'il se repose jusqu'à la fin des cours chez lui. Il ne va pas pouvoir forcer, mais il tient à être là pour votre croisière. Il dit que cela pourra rassurer les personnes pouvant s'inquiéter de son état. Je le crois aussi, mais à croire qu'il ne pense pas à rassurer ses pauvres vieux parents.
Oh, je plaisante ne t'en fais pas. Je comprends son choix, et de toute façon je le préviendrais de m'envoyer régulièrement des lettres. Je compte sur toi pour t'assurer qu'il le fasse.

Il t'enverra une lettre quand il rentrera chez lui. Tu pourras aller le voir comme ça. Enfin, n'hésite pas à passer aussi à la maison. Seule ou non, je suis toujours ravi d'avoir un peu plus de compagnie. Ton père et Benbow sont adorable, mais j'aimerais voir plus de monde.
Je ne pense pas avoir plus à te dire, je serais heureuse d'avoir une réponse de ta part dés que possible, au moins pour savoir comment se sont passés tes examens.

Je te dis à bientôt, et profite bien de tes vacances.

Je t'aime,
Izabella Héderváry.
© Crimson Day


I will protect her
“Un père, lorsqu'il transmet, a le souffle éternel. Les lumières s'incarnent dans ses yeux. Lorsqu'il parle à son enfant, la flamme de l'Histoire ne s'éteint pas, mais s'allume et l'anime.” © by anaëlle.
Personnel
Personnel
avatar

Mon personnage
Citation: "Courage is what it takes to stand up and speak, courage is also what it takes to sit down and listen" Winston Churchill


ϟ Nation représentée : Magyar
ϟ Parchemins : 31
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaque histoire d'une vie est un récit dont on doit comprendre sa moral [Aladár D. Héderváry] Sam 1 Juil - 14:12

Lettre d'Aladár HéderváryA l'intention d'Erzsébet HéderváryErzsébet,

Bonjour, comment te sens tu ? C'est le premier jour d'examen, n'est-ce pas ? Comment te sens tu ? Tout devrait bien se passer te connaissant, mais il étonnant de voir que de ne pas être à l'école même donne un côté un peu "frustrant", alors que deux ans auparavant cela ne me dérangeait. L'habitude s'installe je pense. J'ai tout de même confiance en toi, je sais parfaitement que tu ne vas avoir aucun mal à réussir, soit bien concentré et ne te focalise sur rien d'autre. C'est aussi pour cela que je t'écris. Je sais que tes grands-parents t'ont écris pour te prévenir de certaine choses, mais je pense qu'il te sera plus agréable et rassurant d'avoir des nouvelles du blessé même.

Sache que je suis sorti de l'hôpital, ce matin. Je viens de ranger mes affaires et il est bon de rentrer à la maison. Je ne vais malheureusement pas pouvoir revenir à Poudlard directement. Pour le temps qu'il reste, les médecins m'ont conseillés du repos tout d'abord proche de l'hôpital si la cicatrice pose problème, puis je te retrouverai ensuite sur le bateau pour la croisière directement. J'ai écris une lettre à Monsieur Vargas afin de lui préciser que je serais bel et bien présent pour les deux mois à venir. L'air frais me fera du bien. Cependant si tu souhaites passer avant préviens, je rangerais la maison avant ta venue, elle en a bien besoin.

Sache que je me sens bien, désormais. Mes blessures ne me font plus aucune douleur, et elles cicatrisent sans une infection ou autre. Il n'en restera désormais qu'une marque, on ne peut rien faire pour l'enlever, mais mon corps n'en est plus à cela près. Je dois admettre avoir peut-être un peu trop insisté afin de pouvoir sortir. Tu me connais, c'est d'ailleurs de famille : on ne peut pas nous empêcher bien longtemps de ne pas bouger. Surtout dans un lit d'un hôpital. Même si je ne dois pas faire de mouvement brusque, je vais pouvoir m'occuper de la maison. C'est peut-être parce que j'y vais moins, mais je trouve que des travaux ne lui ferait pas de mal pour la rendre plus moderne. Que penses-tu ? Nous pourrions parler de ça quand nous nous verrons. On pourra changer un peu ta chambre si tu le souhaites. On pourrait ouvrir entre la cuisine et la salle à manger. Nous ne mangeons pas souvent dans la salle à manger après tout. Ça donnerait un espace pus ouvert, mais je prendrais contact avec un architecte. Ce n'est pas un domaine où je suis expert.

Suite à l'accident, le ministère prévoit de m'envoyer une somme d'argent pour les indemnités et pour ce qui est arrivé, ainsi que pour avoir sauvé l'un de leur chasseur de loup-garou. Nous pourrons donc nous le permettre sans grand soucis. J'ai d'ailleurs reçu la visite de mes collègues hier, ils comptent venir me voir samedi. Si tu souhaites les voir, ou plutôt les éviter, tu sais quand venir. Mais je t'avoue que je préférerais passer du temps seul avec toi, au lieu de jongler avec mes anciens collègues et toi.

Je pense qu'ils s'en veulent de ce qui est arrivé. Ils doivent se sentir responsable de m'avoir demandé de l'aide alors que ce n'était plus ma fonction. Mais j'ai accepté en prenant conscience du danger, ils ne devraient pas se sentir responsable de quoi que ce soit. Je leur en ferais part je pense. En leur précisant qu'ils peuvent me redemander à tout moment de l'aide. C'est à moi de prendre les sécurités nécessaires. J'espère que tu comprends mon choix, même si je pense bien que ça ne doit pas tant te déranger que cela, dans un sens. Je ne peux pas laisser ce qui est arrivé me déstabiliser.

Comment pourrais-je te protéger à Poudlard si je n'arrive pas à me protéger, ou à reculer après une erreur ? Je ne serais pas digne d'être ton père si cela arrivait. Je ne me sens pas plus faible, ce n'était qu'une simple erreur d'attention. Ne t'en fais pas pour mon état quant à ce fait là. Je suis toujours le même qu'il y a une vingtaine d'année quand j'ai commencé ce travail. Et je mentirais si je ne t'avouerais pas être devenu plus fort en t'ayant à mes côtés. C'est ce qui ma aussi fait comprendre que j'avais une personne dans mon cœur à protéger coûte que coûte. Et je continuerais à devenir plus fort jusqu'au bout, pour toi. Tu peux me croire, plus encore, je te le promets.

Je commence à fatiguer, je pense aller me reposer et terminer ma lettre ici.

Prends soin de toi,
Aladár Dávid Héderváry.
© Crimson Day


I will protect her
“Un père, lorsqu'il transmet, a le souffle éternel. Les lumières s'incarnent dans ses yeux. Lorsqu'il parle à son enfant, la flamme de l'Histoire ne s'éteint pas, mais s'allume et l'anime.” © by anaëlle.
Personnel
Personnel
avatar

Mon personnage
Citation: "Courage is what it takes to stand up and speak, courage is also what it takes to sit down and listen" Winston Churchill


ϟ Nation représentée : Magyar
ϟ Parchemins : 31
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Chaque histoire d'une vie est un récit dont on doit comprendre sa moral [Aladár D. Héderváry]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Chaque histoire d'une vie est un récit dont on doit comprendre sa moral [Aladár D. Héderváry]» A chaque histoire, il faut des personnages ! \o/» Chaque Histoire A Sa Plume» Chaque biographie est une histoire universelle.» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Journaux intimes-
Sauter vers: