Partagez|

6ème année, Serpentard : Keith Kirkland. Le second de la Fratrie débarque~ [Update terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: 6ème année, Serpentard : Keith Kirkland. Le second de la Fratrie débarque~ [Update terminée] Mer 21 Jan - 20:00

KIRKLAND Keith
Ecosse
Nom : Kirkland
Prénom : Keith
Date de naissance : 25/01
Lieu de naissance : Ecosse
Âge : 18 ans
Année scolaire : 8ème; cursus art et musiques magiques
Maison : Serpentard
Animal de compagnie : Marie, un scottish fold munchkin roux ! En dehors de Poudlard, Keith est très proche de Nessie, dont il deviendra dans le futur son gardien.
Ascendance : Sang-pur
Fratrie : Aileas, sa mère [Britannia]; Erwann, son père [Celt]; Aberthol , son grand frère [Pays de Galles]; Arthur, son petit frère [Angleterre]; Gawain, son deuxième petit frère [Irlande du Nord] et Peter, son troisième petit frère [Sealand]
Motivation : Poursuiveur à serpentard, grâce à ses reflex et à sa bonne vision pour marquer des points.
Don : X

Baguette : Bois d'If, crin de kelpy géant (Nessie), 29cm, rigide.
Patronus : Un wildcat
Epouvantard : Tuer un membre de sa famille
Reflet dans le miroir du Riséd : Lui, entouré de sa famille et ayant réalisé ses rêves.
Odeur de l'Amortentia : Odeur du whisky pur feu, Odeur du tabac, Odeur des tulipes
Votre personnage peut-il voir les Sombrals : Oui, depuis l'attaque du 5 septembre 1991 à Poudlard
Matière préférée : Arts et musiques magiques
Matière détestée : Astronomie
Options : Arts et musiques magiques / Etudes des Runes / Alchimie
Protecteur
Borné
Indépendant
Coléreux
Confiant
Impulsif
Tolérant
Râleur
Persévérant
Avare
Mélomane
Moqueur
Caractère : Vouloir en savoir plus sur le caractère de Keith, revient à se cogner la tête plusieurs fois contre un mur afin de se donner mal à la tête. Autant dire qu'en général, cela à plutôt tendance à refroidir les personnes. Seuls les maso' reste assez têtu pour s'aventurer dans le crâne du roux. Et la personne derrière son ordinateur en train de décrire le caractère de l'écossais à tout simplement était berçé trop près du mur. Il faut le voir pour y croire, mais Keith est loin d'être une personne simple d'accés. Il n'est pas "fermé", simplement qu'il n'aime pas se montrer de la même manière avec tout le monde, surtout si techniquement, il n'en a pas grand chose à faire de vous. Triste, mais vrai. Mais ne commençons pas par ce genre de petit détail, et allons déjà nous aventurer sur la base de l'écossais.
Comme convenu, nous allons le présenter avec ses qualités, ses défauts, ses manies, ses détails et ce qu'il est apte à apprécier ou non. Rien de plus simple, n'est-ce pas ?

Pour commencer, il faut savoir que Keith a ses valeurs, et qu'il y tient. En premier lieu vient celle de la famille, la sienne, bien évidemment. Keith, bon écossais qu'il est, connait l'importance du clan, l'importance de se soutenir et soutenir tout membre de sa famille quoi qu'il arrive, et de ne pas les laisser tomber. Soyons clair dés le départ : Le rouquin sera prêt à tout pour protéger son clan. Il fera absolument tout passer avant, et jamais, au grand jamais, il ne placera quelqu'un d'autre avant. Il y tient énormément, et l'on ne peut pas lui reprocher de la laisser de côté. Après tout, sans elle, il ne serait rien. Bien sur, et malheureusement, il peut lui arriver de manquer à son rôle de grand frère, qui est dur à endosser lors de certain moments. Cela ne l'empêche pas de faire son mieux, malgré les quelques échecs auxquels il fait face. D'ailleurs, même si l'écossais peut parfois faire des erreurs, il est rare qu'il se décourage pour cela. Keith n'est pas connu pour son manque de courage, loin de là. Même si la réputation des serpentard est celle d'être d'incorrigible peureux, cela n'est certainement pas le cas du rouquin. Bien sur, il a un bon vieux instinct de survis, mais il ne va certainement pas fuir au moindre mouvement étrange, à la moindre occasion. De plus, sa curiosité prenant souvent le dessus, il se doit de ne pas ressentir la peur lorsqu'il a besoin d'aller dans certains endroits plus sombre que d'autre, ou lorsqu'il doit faire face à certaines situations. Après tout, c'est aussi pour lui une occasion de montrer l'exemple à ses frères. Même si ces derniers ne le voit peut-être pas comme un modèle, cela ne doit pas l'empêcher de se montrer courageux lorsque les situations le demandent, et surtout, confiant. Une autre des qualités de l'écossais. Il sait être sûr de lui, c'est d'ailleurs par cela qu'on le reconnaît. Il est rare que ce dernier hésite sur ses choix, à ce qu'il ne sache pas si ce qu'il va faire est une bonne idée ou non. Il a appris à l'être suite à son rôle de "grand frère". Comment peut-il donner l'exemple, si il ne sait pas prendre de décision, si il est incapable d'être assuré des décisions qu'il prend ? Impossible d'être pris au sérieux dans ces cas là, n'est-ce pas ? Alors il s'est forgé, de sorte à ce qu'il fasse une passable bonne impression. Bien sur, il y a certains cas où il est apte à regretter certaine chose, mais déjà, il est bien rare de lui donner des remords, et il l'est encore plus de lui faire perdre confiance. Rare sont ces cas là, et il faut vraiment bien choisir ses mots ou la personne pour réussir. Et même si on essaye, sa fierté est là pour l'empêcher de flancher.
Car fier, c'est ce qu'il est. Et ça, on ne peut pas en douter. Après tout, connaissez-vous ne serait-ce qu'un seul Kirkland dont l'ego' est absent ? Et oui. Vous ne trouvez personne n'est-ce pas ? Oh, on peut considérer cela comme étant un défaut, parce que souvent fierté va avec borné, mais ne faut-il pas parfois un peu d'orgueil pour s'assumer ? L'Ecossais l'a bien compris ça, et il ne se prive pas pour le montrer dés que possible. Il n'en a pas honte,et se plait même, juste en le sous-entendant, à le montrer par des exemples assez concret : ses cheveux, son caractère, sa relation si particulière avec Nessie (après tout, il est le seul maître du kelpy géant !), ses capacités en magie... Bref, il n'en manque pas une. Bien entendu, il n'est pas une personne nécessairement narcissique. Il est confiant, il a sa fierté, mais il ne le montrera seulement si on lui en parle, seulement si on en vient à ce type de conversation. Après tout, il trouve ça inutile de se vanter tout le temps, voire presque... Lourd. Oh, ça ne l'empêche pas d'apprécier certaine personne comme ça, mais il ne sera jamais pareil. D'ailleurs, vous serez surpris, malgré le "peu" d'amis qu'a l'écossais, les différences entre les personnes. Venant de son éducation, Keith est une personne que l'on pourrait considérer comme "ouverte". Comme premier exemple, sûrement le plus démonstratif en vu de son rang de sang-pur, et bien... Keith n'en a strictement rien à faire du sang des sorciers. Vraiment. Traiter les né-moldus de "sang-de-bourbe", ce n'est franchement pas son genre. Il ne voit pas tant que ça les différences, et c'est la même chose pour la sexualité des personnes, lui-même étant bisexuel. Bon, il n'irait peut-être pas jusqu'à défendre les personnes les né-moldus si on leur fait des reproches, mais lui en tout cas, n'en fera jamais, même si il s'énerve contre une personne comme cela. Ce n'est pas spécialement une valeur fondamental chez l'écossais, juste... Qu'il trouve ça idiot, et son éducation n'a fait qu'amplifier ce ressenti. Cependant, ça ne l'empêche pas de connaître absolument rien du monde des moldus. Il n'arrive pas à le comprendre, et se demande bien comment ils font pour vivre sans magie, et les plaint presque de se donner autant de mal pour certaine chose si simple à faire chez les sorciers. Les seules choses que l'écossais est apte à connaître, c'est bien la cigarette, le briquet et depuis peu le rugby, sport qu'il trouve par ailleurs assez défoulant. Que peut on rajouter de plus ? Ce n'est pas que je suis à court d'idée, mais ce qui suit est pour les personnes assez proche de l'écossais. Il ne se montre absolument pas comme ça devant n'importe qui.
A prendre pour exemple son côté bon vivant. Ah ça, pour profiter des joies de la vie, rien de tel que de rester avec l'écossais. Enfin, attention, ce n'est pas non plus une bouffé d'air frais d'être avec lui, mais en tout cas, si il vous connait bien, il sera apte à vous suivre dans vos délirs, voire à les débuter. Cependant, par "profiter des joies de la vie", soyons d'accord que ce terme, aux yeux de l'écossais, ne marche seulement pour ce qui est de boire avec des amis, plaisanter avec eux et autre, mais certainement pas dans le sens profiter de sa vie sexuelle. A vrai dire, l'Ecossais, sans pour autant être totalement désintéressé par ce côté là des choses, peut totalement se passer de cela sans soucis, même en couple. Il est plutôt du genre à s'adapter à la personne avec qui il est. Rien de plus simple, et niveau sentimental... Il n'est pas du genre à chercher à être avec quelqu'un à tout prix. Bien sur, si il tombe amoureux, être avec la personne le rendra heureux, bien, mais sinon... On peut facilement dire qu'être célibataire ne dérange pas le rouquin. Mais passons, et revenons sur ce dont nous parlions auparavant. Si vous connaissez Keith, au fur et à mesure vous apprendrez qu'il peut très facilement rire (même si la plupart du temps c'est pour se moquer, taquiner). Ce qu'il faut savoir en plus, c'est certainement que le rouquin n'accorde que très peu sa confiance. Il n'ira jamais se confier à vous si il vous connaît depuis moins d'un certain temps, et qu'il pas tant traîné que ça avec vous. Il est pour ainsi dire méfiant, et ne souhaite pas confier certaine chose à des personnes qui seraient incapable de tenir leur langue. Cependant, si vous avez sa confiance définitive, faites en sorte de ne pas le décevoir, parce qu'il n'y aura certainement pas de deuxième chance. Il y a très peu de monde dont Keith est apte à faire confiance, mais autant dire qu'une fois cela fait, il sait qu'il pourra venir vous  voir à n'importe quel moment pour parler plus "sérieusement" que d'habitude, et vice-versa, il sera là pour vous si vous avez besoin de lui. Je ne dis pas qu'il sera le meilleur pour donner des conseils, mais en tout cas il vous écoutera, et parfois, c'est bien la seule chose dont on a besoin. Surtout qu'il faut savoir une autre chose chez Keith : il n'hésite pas à dire les choses. Et bien qu'il y a parfois des vérité dur à entendre, nous pouvons considérer ce côté franc et direct de l'écossais comme étant une qualité. Suivant la personne, il pourra tourner tourner ce qu'il a à dire d'une manière plus... "Douce", mais le tact n'est pas vraiment sa qualité première. Mais retenez bien à quel point il peut être franc. Vous pouvez toujours compter sur lui si quelque chose va ou non. L'hypocrisie, ce n'est pas son type. Il déteste ça même, ça l'énerve, et in ne voit pas l'intérêt d'agir ainsi.

Et bien, il me semble qu'en terme de qualité, nous avons fait le tour de l'essentiel. Mauvaises langues que vous êtes, je suis sûre que vous pensiez qu'il n'en avait pas autant, pas vrai ? Bon, il est certain que vous ne pouviez pas vous en douter, Keith n'est actuellement pas connu pour la joie se lisant sur le visage. Non non, si on doit parler de lui, ce serait plutôt en tant que "Le roux qui fait peur", "Le roux grincheux" ou plus communément appelé "L'ours roux". Rien qu'avec cela, vous devez déjà avoir un petit aperçu de ce qui ne va pas chez lui. Quand on le voit, de loin ou de près, ça ne manque pas : il a sans arrêt l'air énervé, de mauvaise humeur. Donc déjà, ça n'incite pas grand monde à venir lui parler. Mais au final, il n'en a pas grand chose à faire, il ne cherche pas spécialement à se rapprocher des personnes. Pas très social l'écossais n'est-ce pas ? C'est ce qu'on lui repproche souvent, mais généralement ça ne le préoccupe pas tant que ça. Lui qui a grandit principalement avec juste sa famille, il ne voit pas l'intérêt de faire énormément de connaissance si c'est pour ne plus avoir de nouvelle d'eux plus tard. Non, vraiment, ça ne l'intéresse pas (Et c'est bien pour cela qu'il n'a que peu d'amis, mais qu'il en est passablement proche). Son air grincheux vient probablement de l'ensemble du mauvais caractère qu'il possède. Parce qu'en plus d'être un associale, futur ermite vivant près du loch ness, il est râleur. Par Merlin, tellement râleur qu'il pourrait être Français rien qu'avec ça ! Il râle, il grogne même, lorsque quelque chose ne lui plait pas. Autant dire qu'il ne fait que cela toute la journée ! Enfin, attention, il ne fait pas ça jusqu'à en devenir une dramaqueen, non, ce n'est pas du tout son style. Il ne grogne pas de son propre sort, il se plaint plutôt de ce qui ne lui convient pas, des choses qui ne l'arrange pas, des moments où il se fait avoir... Oui bon, vous l'aurez compris, c'est assez régulier donc. D'ailleurs, si on en vient à se moquer de lui, loin de se vexer, l'écossais n'hésitera pas à faire de même, et sans aucun remord. Autant dire que des répliques cinglantes, l'écossais en a une bonne réserve. Sarcastique, il tape en général là où ça fait mal, où il est sur de toucher les personnes. C'est vrai, on peut le désigner, par ce comportement, de connard. Et alors ? Il serait presque apte à l'approuver, de toute manière. Mais à ses yeux, ce n'est pas un problème. Pourquoi devrait il y en avoir un, si ce sont des personnes qu'il n'aime pas, dont il se moque assez cruellement ? Parce qu'évidemment, jamais il n'agirait ainsi envers ses proches. Il sait tout de même se tenir. Malheureusement, dû au sang chaud qu'il possède, l'écossais à tendance à partir très vite, et si il s'énerve de trop, il ne contrôle plus vraiment ses paroles, et peut aller jusqu'à blesser, par ses mots, un proche. Oh, ça nous arrive tous ce genre de chose, mais ce n'est pas pour autant que cela est agréable. Après tout, le but du rouquin n'est pas de passer pour un connard aux yeux de tous, ça n'a aucun intérêt ! Et surtout qu'il ne l'est certainement pas tout le temps. Sans choisir les personnes envers qui il va montrer sa "haine", si vous faites malgré tout partie de la liste noire de Keith, autant vous dire que vous êtes assez mal barré. Bon, Keith ne cherchera pas sans cesse à se friter contre vous, mais si il se se retrouve obligé de vous côtoyer un moment, aussi court soit-il, vous pouvez être sur qu'à chaque phrase que vous prononcerez, il s'amusera à relever la moindre faute. Chiant ? Enervant ? Oui, tout à fait. Le plus beau, c'est qu'il n'en a rien à faire. Et en venir au poing ne lui fait pas peur. Cela est toujours à cause de sa manière à se mettre en colère aussi vite. Et plus que parler, Keith est plutôt du genre à frapper sans attendre. L'analyse de situation, les probabilités de se faire massacrer, les chances de gagner... Tout ça, il s'en moque éperdument. "Agir, puis peut-être réfléchir après", ainsi est la manière dont il pense. Oui certes, ce n'est pas forcément mâlin, mais au moins, c'est plus simple. Keith ne demande que ça, de se simplifier la vie. Partir dans quelque chose de ton complexe, non merci. Apprenez d'ailleurs qu'il a le poing qui part très rapidement, et assez fort. En général, on se souvient assez bien des coups qu'il donne, à vous de voir si vous êtes assez suicidaire pour retourner vers lui après pour se battre une nouvelle fois. Cependant, le rouquin n'est pas idiot (juste un peu spécial), il sait que ça lui attire souvent des ennuis, et bien qu'il essaye parfois de ne pas se faire trop repérer, son habitude revient vite au galop. Ne lui en voulez pas, il est ainsi fait. Et puis tout de même, il faut que le sujet abordé pour énervé l'écossais puissse marcher. Si, par exemple, vous cherchez à insulter ses frères, ça ne passera pas. Si vous cherchez à insulter Nessie, ça ne passera pas. Si vous cherchez à se moquer de lui... Suivant ce que vous dites, soit ça ne passera pas, soit vous vous en tirerez avec une bonne insulte. Le pacifisme, Keith ne connait pas bien ça. Cependant, Keith à plusieurs stades d'énervement. Sur une échelle de un à cinq (dix étant peut-être un peu trop), généralement, il ne passe pas la barre des trois. Généralement j'entends là, et bien entendu, c'est amplement suffisant. Le rouquin ne s'est réellement énervé que très, très peu de fois. Et soyez en heureux, parce qu'il est largement capable de s'en prendre à de pauvre meuble en bois pour se défouler. Vous comprenez donc qu'il ne vaut mieux pas qu'il atteigne ce stade. Par chance, jusqu'à ce jour, seul Nessie l'a déjà vu ainsi. Prions pour que cela n'arrive jamais devant quelqu'un, Amen.
Après tout, ce dernier peut se montrer cruel, cru dans ses mots, blesser des personnes de n'importe quel moyen... Dans ses moments de colère, plus rien ne le gêne, il ne cherche qu'à faire du mal. Il en oublie les liens avec la personne en face et lui crache tout en pleine face, que ce soit mensonges ou vérités. Il perd un peu le contrôle. Et cela ne le gêne pas, jusqu'à ce que la fatigue le prend ou que sa raison finit par reprendre le dessus. Vous comprenez, maintenant pour il veut garder son "calme" ?
Bien, je suppose que vous avec compris une grande partie du caractère de Keith. Mais Monsieur je-m'en-foutiste n'a pas encore dévoilé tout ses défauts. Ah non non, ce serait trop beau sinon. J'ai encore pas mal de chose à vous raconter ! Restez là voyons, ne fuyez pas bande de lâche !  Bien. Où en étais-je ? Ah, oui. Comme vous le savez, Keith est donc écossais. Et en bon écossais, en bon Picsou je dirais même,  Keith est... Radin. Avare, pour être plus poli. Enfin, cela ne change rien au fait que son argent, il en est proche. Vraiment, proche. Sans pour autant être parano, il se balade généralement toujours avec son porte monnaie, caché au fond de son sac recouvert par ses affaires de cours. Il est beaucoup plus à l'aise lorsqu'il sait que son porte-monnaie est à ses côtés. Il est aussi le premier à magouiller pour ne pas avoir à payer certaines chose, ou au moins de l'avoir à prix réduits. Marchander, c'est bien son style. Tout est bon pour basser les prix, pour garder son argent, et même pour s'enrichir lorsqu'une occasion se présente. Vous pensez bien qu'il ne va pas se gêner si il voit qu'il peut ne pas avoir à débourser ! Et non, Keith n'est pas du genre à laisser filer les opportunités, parce qu'après tout, elles n'arriveront pas une deuxième fois ! Bien entendu, même s'il accepte de dépenser quelques gallions lorsqu'il s'agit de leurs offrir des cadeaux, pensez bien que si vous lui demandez de l'argent, c'est à vos risques et périls : Il n'hésitera en aucun cas à rajouter des intérêts, jusqu'à ce que vous le remboursiez dans la totalité. Enfin, cela étant dans l'optique où il accepte de vous prêter de l'argent. Ce n'est pas chose aisé, vous pouvez me croire. Pour que cela arrive, il vaut mieux être dans les bons petits papiers de l'Ecosse. Sinon, son argent, c'est à lui et à lui seul... Sauf quand il perd les défis d'alcool au Trois Balais et qu'ils doivent payer la tournée. Mais sinon, on ne peut pas l'arnaquer quand il s'agit d'argent ! Picsou un jour, Picsou toujours.

Haha ! Vous pensez en avoir fini avec l'écossais avouez le ! Ce serait logique dans un sens. Nous avons en somme vu ses qualités ainsi que ses défauts... Mais une personnalité ne se tient pas qu'à cela ! Ce serait trop simple voyons. Keith a, bien évidemment, des petits plus, des hobbies qui font partis intégrantes de lui ! Il ne serait pas lui sans cela. Mais la question est là : Sans quoi ?
Déjà, vous devez l'avoir compris, mais Keith adore sa meilleure amie, Nessie. Oui oui, le kelpy géant. A force de la côtoyer depuis son plus jeune âge, il peut désormais se vanter d'avoir énormément de connaissance sur ces créatures magiques sans avoir eut à suivre les cours de son père en "Soin en créatures magiques". Bon, il n'est pas aussi connaisseur que son père, mais pour son âge, c'est un bon début. Rien ne peut séparer le rouquin de sa créature. Il a d'ailleurs prévu plus tard de vivre au bord du Loch Ness, afin de toujours avoir un oeil sur elle. Peut importe ce qui se passera au cours de sa vie, rien ne l'empêchera d'habiter là-bas un jour. De plus, lui qui pour le moment n'est jamais parti de l'Ecosse, il serait apte à avoir le mal du pays. Et non, l'Ecossais n'est pas très franchement un grand voyageur. Du moins, sur une trop longue durée ! Après tout, on éloigne pas un ours de son habitat naturel.
Mais plus encore que son adoration pour Nessie, Keith a une autre passion qu'il ne cache pas, bien au contraire. Effectivement, ce dernier est un véritable mélomane. La musique a une grande place dans sa vie. Elle a pour don de calmer ses nerfs, de lui faire tout oublier durant un temps, et de se concentrer sur rien d'autre mis à part la mélodie. Bien évidemment, il tient cela de sa famille et de son précieux sang celtique, qui est d'ailleurs une direction du style de musique qu'il préfère. C'est d'ailleurs pour cela que ses instruments sont tournés surce thème. A quoi vous attendiez vous ? Bien sur qu'il joue ! Il a d'abord commencé par l'Irish flûte, un style de flûte traversière mais en bois rendant le son plus puissant qu'il a commencé vers ses 5 ans. De ce fait, il est apte à jouer plusieurs morceaux sans partitions, et c'est bien évidemment son instrument fétiche. Oh, vous deviez penser que c'était la cornemuse, n'est-ce pas ? Et bien non ! Keith adore le son produit par sa flûte, elle peut être aussi relaxante qu'entraînante, et c'est ce qu'il adore. Cependant, attention. Keith joue aussi de la cornemuse, depuis ses 12 ans même ! Instrument plus bruyant, cela ne l'empêche pas de l'aimer, et d'en jouer aussi souvent que possible. Attention cependant, vous devez bien vous douter que de temps en temps, l'écossais en joue juste pour le plaisir de faire souffrir les tympans des personnes n'aimant pas le son, le comparant à un "bruit infernal". Lui bien sur il ne voit pas cela ainsi, et ceux qui ne supporte pas sont, à ses yeux, des non-connaisseurs et des idiots. Rien que ça, oui. Puis, enfin et depuis d'ailleurs très peu de temps (Noël 1990 plus précisemment), Keith a commencé la harpe celtique grâce à son grand frère. Premier instrument à corde, il apprécie malgré tout le son qu'elle fait, étant donné que sa mère en joue. Ravi d'apprendre un nouvel instrument, Keith râle cependant sur les cordes douloureuses. Mais il continue, c'est ainsi. Il ne prévoit cependant pas particulièrement d'apprendre d'un quatrième instrument pour l'instant, et préfère s'élargir dans ses choix musicaux avec ceux qui l'a. Vous l'aurez bien compris, la musique est une partie dans la vie de l'écossais.
Autre chose à savoir aussi : Keith adore les piercings. Et les bijoux généralement. Attention, il n'est pas très bling bling non plus, mais un collier par là et une bague par ici ne fait que compléter un peu sa personnalité. Vous devez d'ailleurs savoir qu'il s'est fait percé les oreilles à plusieurs endroits. Il a désormais sur l'oreille gauche une boucle au lobe, avec un deuxième trou à côté contenant une petite pierre, et une hélix sur le haut. Quand à son oreille droite, elle a également deux trous au niveau de son lobe, avec deux motifs de boucle d'oreille différentes, et pour finir une barre traversant une petite partie de son cartillage en haut. Bon, vous vous doutez bien que maintenant, ce dernier est assez... Sensible, à ce niveau là. alors évitez de les lui tirer, merci bien !
Que dire de plus ? Il a la sale manie de fumer, et bien qu'il essaye d'arrêter, un rien peut le faire reprendre. Entretenant son cancer depuis désormais le milieu de sa 3ème année, il a une bonne dépendance avec ses cigarettes. Le faire arrêter peut le mettre sur les nerfs, et ce n'est pas très agréable dirons nous. Mais il essaye, promis.
Comment pouvons nous finir la description de l'écossais... Ah oui. Comment ai-je pu oublier ! Je ne vous ai pas parlé d'un autre point, non pas "important" chez Keith, mais du moins non-négligeable : Ses "talents" culinaires ! Oui, bon. Il est loin d'avoir le même talents que Gordon Ramsay, vraiment très très loin maiiiiis malgré tout, ce dernier est un as du haggis. Oui, cette panse de brebis avec beaucoup, BEAUCOUP d'épice. Et bien il gère totalement, aussi surprenant que cela soit. Mais voilà, à voir l'habitude des épices, Keith a tendance à épicé... Tout. En excessif. En faisait des mélanges assez risqué pour votre estomac. C'est dommage, dans le sens où il ne cuisine pas si mal que ça, il se débrouille assez bien en terme de cuisson, ses découpes sont grossières mais ça passe... Mais les épices, faut le stopper avec. Et à partir de ce moment là, peut-être que ça sera mangeable (ce qui serait plutôt une bonne réussite pour un Kirkland). Chacun sa faiblesse, oui.

Et bien, je pense avoir fait le tour (de ma drôle de viiie) de la tête du rouquin ! Oh, bien sur j'ai du oublier certaine chose, je ne le nie pas, mais une bonne partie vous a été présenté, et je pense que vous arrivez désormais à mieux le cerner ! Il est compliqué, il est fourbe, il est bon vivant... Vous ne vous attendiez pas à tout cela, n'est-ce pas ? Mauvaise langue que vous êtes.Mais il y a encore bien des choses à découvrir sur notre rouquin, cela ne serait pas drôle sinon ! Mais je vous laisse en tout cas le voir par vous même. Laissons encore un peu de mystère autour de Keith, sinon ce ne serait pas drôle ~
Physique : Keith Kirkland. Ce nom là, vous devez le connaître. Et l'homme qui le porte encore plus. Par son caractère en premier lieu bien entendu, mais aussi avec son apparence. Pourquoi dis-je cela ? Parce que cet écossais... Ressemble au plus cliché des écossais. « Logique », me direz vous. Ça l'est, effectivement. Surtout quand on sait qu'il doit techniquement représenter ce pays en temps normal, il vaut mieux être comme on imagine les habitants du pays. Mais quand, contexte parlant, vous êtes l'un des seuls de la fratrie à autant s’apparenter aux typiques écossais, il y a de quoi se demander si il n'a pas été adopté. Mais je vous l'assure, ce n'est pas le cas. Quoi qu'il en soit, nous allons tout de même faire le tour de ce sorcier, où du moins de son corps, qui sans vous mentir, est bel et bien attirant. Nous allons donc commencer par la base.
Keith, on ne le remarque pas par sa taille. Après tout, il n'est ni géant, ni farfadet. Le jeune écossais fait 1m76, ce qui est respectable du haut de ses 17ans, quand on sait qu'il n'a pas finit de grandir, et qu'il ne lui manquait plus que quelques années avant d'atteindre son mètre quatre-vingts. Les joies de la puberté, n'est-ce pas ? Si l'on oublie l’acné, les boutons et la voix qui mue. Par chance, le jeune homme est définitivement passé par tout ça et en a enfin finit avec l'âge ingrat. Cela se remarque déjà rien qu'à sa voix. Il possède désormais une voix grave, puissante et si forte que l'on peut l'entendre dire « Ce haggis est tellement cru que l'on peut encore entendre l'agneau bêler son désespoir à l'abattoir ! » des cuisines, peu importe l'endroit où vous vous trouvez dans l'enceint de l'école. Si si, je vous l'assure. Et pour compléter cela, Keith possède un fort accent écossais, qu'il ne ménage pas afin d'être plus compréhensible. Il n'est pas rare, si vous n 'êtes pas natif d'Ecosse, que vous vous retrouvez en train de demander plusieurs fois au sorcier de se répéter. Surtout si il parle rapidement sans faire d'effort de compréhension. Bien sur, si il le souhaite, il serait capable de vous parler avec un anglais correct, mais il s'insulterait lui-même si il faisait ça. Notez qu'en plus, ayant déjà quatre ans de clopes derrière lui, la voix de l'écossais devient aussi chaque jour un peu plus cassé, nasillarde. Ce n'est, au moment où nous sommes, pas encore bien distinct, mais ça ne saurait tarder.
Passons outre ses cordes vocales, et continuons sa description. Même si notre écossais national ne fait ni rugby, ni lancer de tronc, ses années de quidditch et sa nage régulière dans le Loch Ness lui ont permis d'acquérir une musculature tout à fait correcte. Bon, il ne possède pas non plus le fameux « six packs », mais si vous touchez ses abdomens, vous remarquez bien les années de sport derrière lui. Ceci dit, à cause de sa consommation régulière d'alcool, je ne vous cache pas qu'un léger ventre se fait sentir si vous cherchez bien, mais cela ne gâche en rien le corps sculpté de l'écossais. Comme son torse, ses cuisses sont fermes, et ses bras sont assez solide pour soulever certaine personnes et les envoyez valser si elles en viennent à chercher un peu trop le sorcier à son goût. Autant dire qu'il faut éviter de se battre contre lui, si vous ne voulez pas vous retrouvez avec plusieurs hématomes sur plusieurs jours. Ce serait dommage, n'est-ce pas ? J'en profiterai de rester sur le corps en lui-même de Keith pour rajouter un détail, qui cependant réussit à donner un charme en plus à l'écossais. Je parle bien évidemment de ses fameux grains de beautés, présent dans la peau blanche du jeune homme. Principalement, ils se voient dans son dos, où il y en a la majeure partie, suivit ensuite de son visage, qui se font plus visible lors d'une exposition trop forte et longue au soleil (cela engendrant aussi par la suite des coups de soleil assez douloureux pour ce dernier). Alors ? Vous commencez à comprendre pourquoi je vous disais qu'il était l'écossais typique ? Et encore, je suis loin d'avoir finit quant à ce cliché ambulant. Réfléchissez un peu. Quand on vous parle des habitants de ce fabuleux pays, mis à part « Cornemuse » et « Kilt », à quoi pensez vous d'abord ? Qu'est-ce qui est si caractéristiques, chez eux ? Oui. Vous avez raison. « Roux ». Et bien voilà, c'est ce qu'est Keith : Roux. C'est d'ailleurs la première chose que l'on dit de lui, si l'on doit le différencier de ses frères. Autant dire que cela est radicale. Mais sa tignasse rousse, il en est fier. Il l'aborde comme si c'était un précieux trésor. Après tout, lui seul a hérité de la couleur de cheveux de sa mère (même si fut un temps, Gawain était parti pour), il pouvait bien prouver sa petite fierté, non ? De toute façon, même si on lui disait non, il le ferait quand même. Mis à part sa couleur, en dire plus sur la chevelure du rouquin est impossible, étant donné... Qu'il n'a pas de coupe. Et oui, il lui totalement le look que lui donne son lit le matin, c'est beaucoup plus simple ainsi, plutôt que de passer un temps fou dans la salle de bain pour arriver à un résultat qui au final ne changerait pas tant que cela. De ce fait, Keith préférait largement passer un rapide coup de main dans sa tignasse pour la secouer un peu, et ne rien de plus. Problème réglé, comme ça. Des épis de partout, une couleur rousse virant carrément au rouge... Vous commencez à comprendre pourquoi il est difficile de rater Keith, ou de le reconnaître, lorsqu'il passe à côté de vous, pas vrai ? Rien qu'avec ses cheveux, on peut comprendre directement qui il est.
Nous arrivons désormais au niveau de son visage. Car ici aussi, il y a plusieurs choses à dire. Commençons donc par la forme. Keith à une tête assez... « Ovale », avec des traits un peu dur, finissant par une mâchoire bien carrée. N'ayant malheureusement pas tant que ça de pilosité au menton comme il pourrait en avoir sur ses jambes, il prévoit néanmoins plus tard de se laisser pousser tout cela, optant alors pour un côté assez décontracté. Mais nous parlons là de son adolescence, n'allons pas plus loin. Comme Aberthol et Arthur, Keith a hérité des yeux verts de sa mère. Les siens sont plutôt foncés, un vert impérial. On pourrait d'ailleurs facilement s'y perdre, si il vous fixe avec. Sans vous mentir, vous pourrez en être émerveillé, autant qu'effrayé si ce dernier est en colère contre vous, alors il dégagera d'un regard tout le mépris qu'il ressent à votre égard. Cela dit, vous serez assez vite distrait par ce qui se trouve au dessus de ses yeux... Ses sourcils. Et oui, un trait assez caractéristiques des Kirkland, provenant d'une lointaine descendance. Un peu comme une marque de reconnaissance, vous voyez ? Surtout que ces derniers, étrangement, ne suivent pas la couleur de cheveux de l'écossais, étant donné qu'ils sont tout bonnement noir. Bien entendu, ils ne seront jamais aussi conséquent de ceux de son petit frère d'un an de moins, mais ils restent -malheureusement- visible. Mais ne vous inquiétez pas, cela n'empêche en aucun cas à Keith d'être un homme charismatique, se montrant confiant dans sa démarche et sa posture. Bien évidemment, il n'ira pas se vanter autant que le fait un de ses certains amis, mais toujours est il qu'il connaît ses charmes, et qu'il ne se prive pas de les affiner dés que possible. La seule chose auquel il devrait faire attention, ce sont ses dents. Et oui, vous le savez, Keith est un bon fumeur. Et si sa voix est touché, ses dents finiront par l'être aussi, jaunissant légèrement à cause de cela. Bien heureusement, cela n'est pas encore le cas, ce qui laisse à l'écossais le temps d'arrêter ses cigarettes. Rassurez vous cependant, cela ne retire en rien le charme qu'il dégage lorsque ce dernier sourit, que ce soit d'une manière sincère, ou pour se moquer, sortant son rictus habituel.
Comment pourrais-je finir sa description ? Peut-être en parlant un court instant de ses tenues vestimentaires ? Bien qu'il est loin d'être à la pointe de la mode, lorsque Keith ne porte pas l'uniforme traditionnel de l'école (avec sa cravate légèrement détaché, parce que ça l'étrangle), vous pourrez la plupart du temps apercevoir le rouquin en... Kilt. Oui. Bah oui, forcément, vous vous attendiez à quoi ? Bien évidemment qu'il le porte ! Il est Écossais, par Merlin.Il abroge fièrement le kilt aux couleur du clan Kirkland -parce que oui, je suppose qu'ils ont en un-, accompagné régulièrement d'une chemise assez évasé. Bien sur, il ne porte pas seulement cela, faut pas exagérer. C'est bien d'avoir l'avenir de l’Écosse sous le kilt, mais l'avenir à froid en temps d'hiver. De ce fait, lors des week-end, vous pouvez aussi le voir de temps en temps en pantalon noir, accompagné d'une chemise bleu marine simple. Si il veut paraître habillé, il rajoutera par dessus un veston noir, et des gants de la même couleur. Rien de plus simple n'est-ce pas ? Et pourtant cela l'habille malgré tout. Oui, il pourrez ajouter une cravate ou un nœud papillon, étant donné qu'il sait en faire, mais déjà, il n'aime pas cela, et en plus il pourrait se comparer à un pingouin avec ça. Alors non merci.
Et bien, il me semble avoir finit de vous parler du physique de ce fabuleux Écossais. Vous l'avez bien compris, désormais, Keith ne manque pas d'attirer l'attention, même si ce dernier n'en a cure, mis à part si vous l'intéressez de son côté.
Enfin, tout ceci est une autre histoire. Mais pour son physique, j'annonce la fin ~
Histoire : Première partie, l'enfance.

Si vous voulez entendre une histoire, ce n'est pas vers Keith qu'il faudra se diriger. Après tout, ce dernier est né et a, jusqu'à présent, vécu une enfance et adolescence normale. Bien sur, ce n'est pas toujours le long fleuve tranquille, mais il n'y a jamais eut grand chose qui ait réellement mouvementé la vie de l'Ecossais.
Tout commence un début d'année, le 25 janvier 1973. Keith est né au sein de la famille Kirkland, en tant que deuxième arrivé, après Aberthol. Vous vous en doutez, il n'y a pas grand chose à raconter sur ce qui n'était qu'au départ un nourrisson. L'année suivante, il est pour la première fois grand frère, lorsque son premier petit frère, Arthur, arrive le 26 avril. Toujours est-il qu'à cette époque, il ne se rend pas réellement compte du futur rôle qu'il va devoir endosser, comme celui que son aîné a dû avoir suite à sa naissance. Suite à cela, les trois enfants grandissent, auprès de leurs deux parents. Tout semble allait pour le mieux, rien de bien particulier ne va arriver après tout. Rien ? Vraiment ? Et non. Malheureusement, son père, Ewarnn Kirkland finit par commettre l'irréparable suite à une beuverie de trop, l'amenant à tromper sa femme. Femme qui, apprenant cela, part un temps, loin de son rôle de mère et d'épouse, laissant alors le mari se débrouiller avec trois garçons dans les bras. Cela fut légitime, qui aurait, après tout, apprécié apprendre qu'on l'avait trompé ? Alors qu'ils avaient déjà formés une famille nombreuse ? Mais, bien que jeune, Keith fut marqué par cette absence. Il avait l'impression qu'on lui avait arraché une part de lui, sans en prendre conscience, il développe alors une peur terrible : Le départ de ses proches, de son clan, loin de lui. Cela fut bien peut-être un temps son épouvantard, mais nous verrons plus tard que des choses ont changés, depuis. Bien entendu, désormais, il n'a plus qu'un très vague souvenir de l'époque, mais son subconscient ne peut oublier l'abandon auquel il a du faire face à ce moment, comme si on l'avait arraché à un petit cocon. Heureusement, sa mère finit par revenir, pardonnant alors à son mari, mais les tensions restant encore présentes. Mais quand on est enfant, on ne le comprend pas, ça. Alors Keith se contenta d'être heureux d'avoir enfin sa mère à ses côtés, mère qui, en 1976, donna naissance à un nouvel enfant, Gawain. Pour la deuxième fois, Keith devint grand frère, mais seulement âgé de trois ou quatre ans, il ne pouvait pas totalement s'en rendre compte.
Cependant, durant cette année, ou celle suivante, le rouquin ne pourrait pas le préciser mieux que cela, il fit une rencontre. Une rencontre qui, encore aujourd'hui, le marque profondément. Ce qui s'est passé ? Vous ne vous en doutez pas ? Même pas juste un peu ? Dans ce cas je vais vous le dire, vous le raconter.
Ewarnn a toujours été connu pour s'occuper des créatures magiques. A prendre pour exemple son animal de compagnie : Dylwenn, son kelpy "domestique" en quelque sorte. Mais ce n'était pas tout. Il possédait énormément de connaissance sur ces légendaires bêtes, ce qui lui avait permi de devenir Gardien du Loch Ness. Vous voyez où je veux en venir ?
Grâce à ce titre, il est l'un des seuls à pouvoir s'approcher si près du lac, mais surtout, à pouvoir voir de si près la créature magique, qui aux yeux de Keith, était la plus fabuleuse d'entre toutes. Alors qu'il doit se rendre au Loch Ness, Ewarnn doit s'enticher de son fils, qui est étrangement accroché à lui pour ne pas laisser son père partir tout seul. Jamais l'écossais n'a pu expliquer la raison, il se demandait juste, à cette époque, ce que son père faisait lorsqu'il partait là-bas. De plus, de ce qu'il pouvait comprendre, il y avait même là-bas un endroit où loger. Une des maisons de campagne de la famille, apparemment. Mais n'étant encore qu'un enfant, Keith ne se rendait pas réellement compte des possessions familiale dû au sang de sa mère et son père. En tout cas, ainsi collé contre son père, ce dernier n'eut d'autre choix que d'emmener son fils avec lui. Ce dernier fut ravi d'avoir pu le convaincre, et alors qu'une fois arrivé il va pour demander ce que ce lac a de si spéciale, son père se contente de lui sourire, et l'appelle. Il l'appelle, et elle apparaît, là, sous ses yeux, de toute sa grandeur (20m de haut après tout), de toute sa prestance. Nessie. Ce kelpy géant, appelé dans le monde des moldus "Le monstre du Loch Ness", véritable légende. La voilà sous ses yeux. Il ne sait que dire, à ce moment, il n'est pas effrayé, pas le moins du monde. Il est émerveillé. Jamais il n'a pu penser voir cela un jour. Et pourtant, c'est le cas. Il observe ensuite son père s'occuper de Nessie. Il rêve alors de pouvoir faire pareil, mais se contente pour le moment d'observer les faits et gestes du kelpy. Il peut remarquer cependant les quelques "coups d’œil" que ce dernière lui jette. Il n'en a pas peur, il n'a pas l'impression que cette dernière le regarde d'un air "méprisant" (aussi méprisant qu'un kelpy géant pouvait le faire du moins), mais plutôt intrigué. C'est compréhensible, elle qui jusqu'à là a du avoir l'habitude de ne voir que son père, elle doit se demander qui est ce petit garçon étant à ses côtés. Ils finissent alors par être "subjugué" l'un par l'autre. Et ce n'est qu'au moment de partir que Nessie agit. Elle ne veut pas le laisser partir. Qui ça ? Ewarnn ? Non, je ne parle pas de lui, mais bel et bien de Keith. Elle ne veut pas qu'il s'en aille, il ne veut pas partir. Elle fait alors par de son mécontentement aurpès du jeune père lorsqu'elle attrape le petit rouquin. Et si Ewarnn est "affolé" de voir son fils tenu par ce kelpy, ce dernier n'a pas pour le moins du monde peur. Il sait que Nessie ne va pas lui faire de mal, il le sent. Il regarde alors son père, souriant, et lui sort une phrase qu'Ewarnn n'est pas près d'oublier :

"Regarde daddy ! Je vole !"

Nessie pose ensuite le rouquin sur son dos et se met à se balader avec lui sur l'eau. Et ça lui plaît. Vraiment. Il se sent bien avec Nessie, elle est reposante, et amusante, puisqu'il ne tarde pas à faire du toboggan sur son dos, sur les yeux effarés du pauvre Ewarnn qui ne doit pas comprendre grand chose, jusqu'à ce qu'il ordonne à Nessie de lui rendre son fils. Elle obéit, à contrecœur, mais déjà tout est joué : Keith et Nessie ont tissés un lien. Fort. Elle entre dans la vie du petit sorcier comme personne autre que sa famille n'a pu l'être jusqu'à présent. Il la met dans son clan. Elle devient alors sa meilleure amie, et jusqu'à ce jour, personne ne l'a remplacé. Elle seule a pu voir l'écossais dans tout ses états, il n'y a que devant elle qu'il se permet d'être faible. Il est proche, très proche. Toujours enfant d'ailleurs, il annonce une grande nouvelle à son père, presque fier.

"Daddy, quand je serai plus grand, j'irai me marier avec Nessie !"

Du haut de ses désormais 17ans, il ne peut imaginer que son père se souvient encore de cela, pire encore, qu'il a presque l'air d'encore croire à ses paroles. Cela a d'ailleurs pour don d'exaspérer le rouquin, mais passons. Cela ne l'empêche pas de rester proche du kelpy et de l'adorer, comme elle elle l'adore. Leur attachement amènera d'ailleurs un futur grandiose pour l'écossais, suite à certaine nouvelle appris par son père, qu'il deviendrait plus tard lui-même Gardien du Loch Ness.
Suite à cette rencontre, Keith continue de suivre son père dés qu'il va au lac, pour voir son amie dés que possible. Rien ne peut aller mieux pour l'écossais, bien heureux d'avoir une telle vie. Puis, pour la troisième et dernière fois, en 1978, il est grand frère, suite à la naissance du tout dernier : Peter. Famille composé désormais de cinq enfants, deux parents et un kelpy domestique, les années passent sans encombre. Puis vint le premier départ pour Poudlard : celui d'Aberthol. L'aîné de tous. Cela fait bien sur étrange au sein des Kirkland, de se dire qu'un de leur frère, qu'un de leur fils va partir pour étudier la magie. Et même si de l'envie se fait montrer dans le regard des petits frères, Keith passe rapidement de ce stade à celui de la crainte. Il se demande si son grand frère ne va pas les laisser, ne va pas les oublier... Il finit par avoir suite à cela une conversation avec son frère, jusqu'à en être rassuré. De toute façon, il ne lui reste qu'un an avant de le rejoindre à son tour à l'école de magie. Il n'a qu'à attendre et profiter de sa dernière année pour profiter au maximum de sa famille. Cependant, tout ne se passa pas réellement comme il l'avait prévu.
Oh, pourtant, il ne reste plus beaucoup de temps avant qu'il ne parte. Nous sommes en août 1984, Keith a 11 ans révolu, s'apprête à partir en septembre pour Poudlard. Il se sent presque prêt, mais là n'est pas le vrai fond du problème. Pour le moment, il se baigne dans un lac proche du manoir, jusqu'à ce que son petit frère le rejoigne. Arthur. Sans comprendre pourquoi, il a toujours aimé l'embêter, le chercher, le taquiner, sans véritable méchanceté bien évidemment. Il ne cherche pas à faire fuir son petit frère, ni à ce que ce dernier le déteste si il va trop loin. Il n'est pas idiot. Du moins, c'est ce que le rouquin pense. Mais il se trompe, il se trompe lorsqu'il entraîne son petit frère au fond de l'eau, sans savoir qu'il ne sait pas nager, sans savoir qu'il s'apprête à le noyer. Il finit cependant par s'en rendre compte, et sauve son frère in extremis. Mais il est bien trop tard. Il donne naissance à l'épouvantard de son frère, mais plus encore, son frère lui en veut. Réellement. C'est la première fois où Keith met en mal son rôle de grand frère. Et cela ne s'arrange pas quand il refuse de s'excuser de lui-même, malgré tout les remords qu'il éprouve. Encore aujourd'hui, il fait le con avec ça, et en paye le prix.
Cet événement passé, et après un bref réconfort de la part de Nessie quand ce dernier va tout lui dire, profitant d'une journée au Loch Ness, septembre arrive, et Keith part enfin pour Poudlard. Il va apprendre la magie, développer ses pouvoirs, faire des connaissances... Une nouvelle vie arrive. Armé de sa nouvelle baguette, il fait ses premiers pas en tant que sorcier.

Deuxième partie, Poudlard.

Alors, à partir de ce moment, tout s'enchaîne. La voie 9 trois quart, le poudlard express, les au revoir à sa famille... Et une fois le trajet terminé, autant dire qu'il est émerveillé par la prestance des lieux. Poudlard est une école impressionnante, et sa hâte d'apprendre ne fait qu'augmenter. Mais en premier lieu, il retrouve son grand frère, qui l'année d'avant a été admis à pouffsouffle. D'un certain côté, ça ne l'avait pas étonné lorsqu'il avait appris ça. Son frère a de nombreuse qualités pour cette maison, si ce n'est toute. De tout ses frères, il était sûrement le plus calme et plus doux. A se demander d'où il tient ça, quand on voit le caractère des parents. Une fois que son frère part s'installer à sa table, lui rejoint les autres élèves de première année afin de savoir sa maison. Ce n'est qu'à ce moment qu'il commence à se demander où est-ce qu'il va être mit. C'est bête, il ne s'est jamais posé la question auparavant, sûrement trop occupé par les derniers événements qui s'étaient déroulés chez lui. Mais maintenant qu'il y est, là, pas loin de chapeau, il se demande enfin dans quel "milieu" il va évoluer. Auprès des érudits ? Des travailleurs ? Des fourbes ? Des courageux ? A vrai dire, il n'a pas l'impression d'avoir les qualités requises ni pour serdaigle, ni pour pouffousffle -au grand malheur du grand frère-. Il lui reste donc deux choix, à ses yeux. Mais est-ce que ce choixpeau sera d'accord ? Et si il lui reste effectivement la maison des lions et des serpents, laquelle va lui être attribué ? Beaucoup de questions sont désormais dans la tête du petit rouquin, qui se montre de plus en plus impatient quant à sa réponse. Mais enfin, il va savoir.

"Keith Kirkland !"

On l'appelle. Sans pour autant sentir un nœud se former dans son ventre, il s'avance difficilement, et s'installe sur la chaise. Il voit tout les regards tournés vers lui. Il se concentre alors sur son frère, qu'il a repéré et qui l'encourage avec de grand sourire. Cela le rassure, et souffle un coup. Le choixpeau est alors placé sur sa tête. Il semble réfléchir lui aussi, fouillant la tête du petit rouquin. Il le décrit, il hésite... Quoi ? Pourquoi ? Et si ça se trouve, il n'aura aucune qualité pour entrer ne serait-ce que dans une seule maison...! Non. Ce n'est pas possible. Ce genre de chose n'est jamais arrivé, alors pourquoi ça doit arriver à lui ? Ce n'est certainement pas parce qu'il est roux, il doute qu'un chapeau magique soit rouciste. Mais toujours est-il que l'écossais n'avait toujours pas de maison pour le moment. Mais qu'est-ce qu'il fait ce chapeau ?! C'est si compliqué que ça pour lui ? Surtout qu'il l'entend marmonner, et il finit par lui parler...

"Mmh... Aussi courageux et fort qu'un lion, mais aussi rusé et fourbe qu'un serpent... Ooh, besoin de protéger sa famille, mais aussi prêt à tout pour arriver à ses fins... Et bien mon garçon, la tâche n'est pas simple... Dis moi tout, que veux tu faire plus tard ?"

Comme il le pense, le choixpeau hésite aussi. Mais lui ça ne l'aide pas vraiment. Il répond à sa question, lui dit qu'il ne sait pas exactement. Une très courte conversation s'en suit, afin de faciliter le choix. Intérieurement, Keith ne sait pas réellement où il veut aller. Les deux ne lui déplaisent pas dans un sens. Seulement... Il se sent plus attiré par Serpentard, sans trop pouvoir expliquer pourquoi. Mais il a bien envie d'en découvrir plus sur cette maison. Et apparemment, le choixpeau l'a comprit.

"Mmh... Je vois...Oui... "

Il voit ? Alors il a choisit ? Il se fait impatient, il attend, trépigne presque. La réponse ! Il veut la réponse !

"Serpentard !"

Les applaudissements fusent, mais Keith n'en a cure, bien qu'il soit heureux. Il se lève, lance un dernier regard à son grand frère -qui semble déçu-, et fonce rejoindre sa maison, accueillit par les présents. Il les salue et fait la connaissance de certains, tandis que la cérémonie d'accueil continue. Mais Keith n'y fait plus attention, et plus tard dans la soirée récupère enfin son uniforme de sa maison et apprend le mot de passe pour son dortoir.
Les cours commencent enfin, comme convenu, sa classe est un mélange de gryffondor et serpentard. Leurs premiers cours se déroulent comme n'importe quel cours, ils prennent habitudes, tous prennent leur marques, se sociabilisent... Keith ne manque pas à cette règle, mais se constitue un plus faible panel d'amis. Il ne voit pas l'intérêt de s'en faire plein, et le montre bien.
Seulement, au fur et à mesure que tous prenaient des habitudes, le rouquin ne tarde pas à se faire regarder étrangement à cause de ses cheveux. Allons bon, ils n'ont jamais vu de roux en Écosse ? D'accord, il tire un peu plus sur le rouge, mais ce n'est pas une raison. Il commence à se faire doucement chercher par d'autres élèves. Et si il les ignore royalement au départ, il commence à en avoir assez. Non mais, n'ont ils vraiment que cela à faire ? Soit. Si ils veulent jouer à ça, l'écossais se fait un plaisir de montrer les raisons pour laquelle il a été accepté à Serpentard. Bien sur, il n'a que 11ans, mais il va malgré tout faire en sorte que personne n'oublie qu'il faut mieux éviter de chercher le rouquin. Après une lettre à ses parents où ils demandent à ce qu'on lui envoi des bonbecs arc-en-ciel, le jeune sorcier s'amuse à faire en sorte que tout les élèves s'étant moqués de ses cheveux en mange... Et le résultat fut encore mieux que prévu. Rouge, vert, rose, turquoise... Durant toute une journée, l'écossais est ravi de voir des cheveux de toute les couleurs. Sans honte, il se moque des élèves, pour leur montrer à quel point ce n'était pas plaisant. Autant dire que suite à cela, les moqueries cessent rapidement, et l'écossais continue sa première année de scolarité sans l'ombre d'un soucis. Oh, j'ai oublié de vous précisez un léger détail, à propos de ses cheveux. Non seulement ils sont effectivement roux, mais de plus, Keith avait les cheveux long. Pas de partout, non. Le dessus était court, et le derrière, il n'y avait seulement qu'une sorte de petite queue de cheval. Pour mieux vous situer, voici un exemple : Exemple [Oui, cela provient d'un comic oui oui] . Il finit par couper cette queue en fin de première année, pas particulièrement par envie, mais histoire de ne pas trop jouer avec le feu.
Les années défilent, il rejoint en deuxième année l'équipe de quidditch de sa maison, petit à petit ses petits frères le rejoignent lui et son frère, il a d'ailleurs le plaisir de voir qu'Arthur rejoint à son tour serpentard, tandis que ses deux derniers petits frères sont choisit pour gryffondor. Dans les études, Keith s'en sort assez bien, développant de bonne capacité magique, et se découvrant une véritable passion pour tout ce qui est cours de sortilège et défense contre les forces du mal... Tout ce qui concerne un peu d'action, en somme. Puis vint finalement ses débuts amoureux.
Il n'y a pas tant à parler, mais Keith sortit finalement durant un an et demi avec une personne de son dortoir : Francis Bonnefoy. S'étant rapproché de lui dés la première année, les deux avaient développés une grande confiance l'un envers l'autre. C'est alors sans trop de surprise qu'entre la quatrième et cinquième année, ils sortirent un temps ensemble, passant d'excellent moment à deux, sans pour autant laisser de côté les amitiés. Mais la confiance qu'ils avaient l'un envers l'autre ressemblant plus à celle que pouvaient avoir deux frères, ils finirent par rompre. Bien entendu, cela n'atteint pas leur relation, et encore aujourd'hui, Francis reste sans conteste le meilleur ami du rouquin, qui ne sait pas ce qu'il ferait sans lui. Cependant, Francis ne sut pas la seule personne avec qui il sortit. Effectivement, début sixième année, l'écossais finit par sortir un petit temps avec l'Espagnol, c'est à dire Antonio F. Carriedo, l'élève de pouffsouffle. Il avait mis plus de temps à le connaître, mais à force de traîner avec Francis et Gilbert, un lien d'amitié finit par se tisser avec l'espagnol. Si bien qu'au mois d'octobre 1989, alors qu'Antonio avait vécu sa première rupture avec l'allemand, les deux se trouvent des sentiments, et surtout un fort désir charnel. Peu de personne furent au courant de leur liaison, déjà à cause de la rivalité naissante entre Antonio et Arthur, mais aussi pour ne pas trop avoir d'ennuis en vue des anciennes relations du brun. Cependant, comme pour Francis, ils finissent par rompre sans trop de soucis, gardant aujourd'hui aussi un bon lien, gardant malgré tout cette ancienne relation secrète.
La sixième année de l'écossais continue, il devient d'ailleurs enfin majeur, lui permettant d'utiliser la magie en dehors de l'école, et commençant ses entraînements de transplanage.

Troisième et dernière partie, le début de la fin.

Nous arrivons désormais à la sixième et septième année de l'écossais. Cela doit être le passage le plus mouvementé pour le moment dans la vie du sang-pur. Vous êtes tous au courant, après tout. C'est au milieu de l'année que tout commença. Si au début tout avait bien commencé, étant donné que son père avait rejoins les bans ces professeurs de Poudlard, les mauvaises nouvelles s'enchaînèrent. Entre le meurtre de l'élève qui avait mit les élèves dans une inquiétude profonde, l'histoire de l'eau contaminé dont Keith a été touché, lui donnant une marque étrange dans les dos, et l'attaque du basilic géant qui avait bien faillit tuer le directeur, en plus des cinq élèves tués... La joie n'avait pas fait longue durée à Poudlard. Et lorsque Francis, comme possédé par la marque, lança un doloris sur Arthur, rien n'arrangea les choses. Beaucoup trop d'informations, de mauvaise nouvelles.. Mais tous se forcent à garder la bonne humeur, et espoir que tout va vite se finir. Le campement lors des grandes vacances est alors annoncées. Quoi de mieux, pour se remettre de tout les événements ?
Oui.
Quoi de mieux, que d'apprendre, alors qu'ils doivent s'en remettre, d'apprendre qu'Ewarnn Kirkland, le père si fort, a fait une attaque cardiaque ? Quoi de mieux que d'apprendre que Gawain est devenu un loup-garou ?
Encore une fois, ces événements secouent assez fort Keith, tout comme ses frères et sa mère. Personne ne s'y attendait. Et pourtant c'est la triste réalité. Et si son père échappe de peu à la mort, il doit quitter Poudlard, étant dans l'incapacité de marcher, se retrouvant en fauteuil roulant. Lui qui est presque vu comme un héros, le voir ainsi n'a enchanté personne, ni la famille, ni les élèves appréciant le professeur. Mais il faut s'en remettre. Keith se force à soutenir ses frères, l'empêchant ainsi de craquer lui-même. Cependant, il faut croire que les mauvaises ne finissent pas, lorsque que la "peste noire" arrive. Cet homme. L'homme qui est responsable de tout. L'homme qui force les élèves marqués par cette étrange tâches noir à attaqués les autres, le campement, et à tout brûler. Le mal-être, la honte, la tristesse. Rien d'autre que ces sentiments n'envahit l'écossais. Mais il faut avancer, encore une fois. S'en remettre. Se soutenir... Le campement se finit tristement, et la septième année de l'écossais commence dans une ambiance tendu, passant pour le moment par des périodes calme, à des périodes mouvementées... Fin décembre arrive, Keith fait une nouvelle crise. Touche ses proches. Manque de tuer une nouvelle fois Arthur. Je vous l'avais dis, être loin de sa famille aurait pu être son épouvantard. Il aurait pu. Mais cette peur ressenti à chaque fois, ces tremblements, ses agissements... Oh, voilà ce qui l'effrayerait jusqu'au bout, sans jamais changer.
Cela dit, c'est ici que se termine l'histoire de Keith Kirkland, étant donné qu'elles est encore en cours... Alors désormais, ce qui va suivre, sera en fonction de vous, sera en fonction de lui... Sera en fonction du futur ~
Pseudo : Miki
Âge : 19 ans
Sexe : Féminin
Comment avez-vous connu le forum :Par Gil'~
Commentaire : Il est beau le foooo'
Code du règlement : Déjà validé~



Dernière édition par Keith Kirkland le Lun 12 Sep - 2:41, édité 30 fois
Semi-roux(morque)
Semi-roux(morque)
avatar

Mon personnage
Citation: Don't marry for money : you can borrow it cheaper.
@fc Ken Bek

ϟ Nation représentée : Écosse
ϟ Parchemins : 617
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 6ème année, Serpentard : Keith Kirkland. Le second de la Fratrie débarque~ [Update terminée] Mer 21 Jan - 20:37

Keith Kirkland a écrit:

❯ COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? By Gigi !

Greuh.
Stap it.
Tampon de sauvetage
Tampon de sauvetage
avatar

Mon personnage
Citation: « I'm proud of us. »


ϟ Nation représentée : Prusse
ϟ Parchemins : 1364
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 6ème année, Serpentard : Keith Kirkland. Le second de la Fratrie débarque~ [Update terminée] Mer 21 Jan - 20:51

Gigi, quand tu viens
C'est la magie
Tout là-haut dans le ciel
Il y a une galaxie
Où vit une petite fille
C'est toi, Gigi. ♫

Bonne chance pour ta fiche ♥





Merci à Keith pour cette signature ! ♕


Club cuisine:
 
Les pensées suicidaires
Les pensées suicidaires
avatar

Mon personnage
Citation: “What you gave me was a reason. Not an excuse. Because there’s sex, making love and fucking. And then there’s you.”


ϟ Nation représentée : France
ϟ Parchemins : 1295
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 6ème année, Serpentard : Keith Kirkland. Le second de la Fratrie débarque~ [Update terminée] Dim 25 Jan - 21:12

Sur le coup, je comprenais pourquoi tu avais mis 17 ans sur sa fiche, mais c'est vrai qu'il est né le 25 ! Bon anniversaire à lui ! 8D
Ouah, j'apparais trois fois dans la fiche, c'est beau~ tu essayes donc de me draguer ? *wink wink* d'ailleurs je pense que Francis et Keith, après 6 ans, sont déjà sortis ensemble c: faudrait voir ça !


Bon la fiche est bonne, il me manque juste l'avatar pour que je te valide <3 voilà :3

En fait, on t'accepte dans l'équipe de quidditch de Serpy, il faudrait juste rajouter ça dans ta feuille de personnage (dans titres) ;)
Les pensées suicidaires
Les pensées suicidaires
avatar

Mon personnage
Citation: “What you gave me was a reason. Not an excuse. Because there’s sex, making love and fucking. And then there’s you.”


ϟ Nation représentée : France
ϟ Parchemins : 1295
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 6ème année, Serpentard : Keith Kirkland. Le second de la Fratrie débarque~ [Update terminée] Dim 25 Jan - 21:31

ScotFra
I like it

<3





Tampon de sauvetage
Tampon de sauvetage
avatar

Mon personnage
Citation: « I'm proud of us. »


ϟ Nation représentée : Prusse
ϟ Parchemins : 1364
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 6ème année, Serpentard : Keith Kirkland. Le second de la Fratrie débarque~ [Update terminée] Dim 25 Jan - 21:33

Et oui ! J'ai du réagir en conséquence :'D Il te remercie, vala.
Aah, je suis découvert alors~ -enfaitmercilecodeusername- Et je serais ravi de voir cela avec toi !

J'ai mon avatar, c'est bon ! Je le changerais en un truc plus beau quand j'aurais le temps -meurs-

Ok, je rajotue ça alors :3


They all are my family. It's big and broken, but still good. Yeah, still good.
Semi-roux(morque)
Semi-roux(morque)
avatar

Mon personnage
Citation: Don't marry for money : you can borrow it cheaper.
@fc Ken Bek

ϟ Nation représentée : Écosse
ϟ Parchemins : 617
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 6ème année, Serpentard : Keith Kirkland. Le second de la Fratrie débarque~ [Update terminée] Ven 30 Jan - 8:55

Hey! J'ai tout bien suivi et tout bien compris c: *fière*
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas

6ème année, Serpentard : Keith Kirkland. Le second de la Fratrie débarque~ [Update terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [INFO] Résultats des examens de la 6ème année» Emploi du temps: 6ème année» Vous avez déjà vu un carnet qui mord ?» Inscription Cours n°1 - [6ème année ; 7ème année]» JENKINS, Eleana - 6ème année
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Dossiers scolaires :: Dossiers validés-
Sauter vers: