Partagez|

[1 Octobre 1991] Please, tell me what are my feeling - ft Catalina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: [1 Octobre 1991] Please, tell me what are my feeling - ft Catalina Dim 2 Oct - 23:50

Please, tell me what are my feeling

Les jours se rafraîchissaient brutalement ces derniers temps, du moins au goût de la jeune seychelloise qui, ce week-end là, avait comme de nombreux autres élèves prit le chemin de Pré-au-Lard. Bien que ses quatre précédentes années à Poudlard l'avait habituée au froid et au mordant du vent, elle ne l'aimait pas forcément pour autant, lui préférant la chaleur de son île natale. Aussi pour sortir sous ce temps habituel d’Écosse avait-elle revêtue gros pull en laine et veste, en plus d'une écharpe pour éviter d'attraper froid. Elle avait pourtant en sortant de son dortoir oublié de couvrir ses jambes, et faillit partir en jupe – elle avait heureusement fait demi-tour et enfilé des collants, sans plus réfléchir.

Océane avait donc dévalé les couloirs pour sortir à temps et pouvoir profiter de son week-end tranquille dans le village sorcier. Elle devait y rejoindre des amis – elle préférait toujours y aller seule et profiter un peu de ces quelques instants de solitude. Elle avait l'impression de redécouvrir à chaque fois le paysage et le chemin qui menait à Pré-au-Lard.

Ce jour-là, en plus de retrouver ses amis, elle avait prévu de chercher un cadeau pour son frère Nolan afin de fêter ses fiançailles – ou du moins, se trouver une idée. Fouiller les boutiques du village devrait l'aider, et elle avait prévu de s'y rendre plus tôt afin d'avoir plus de temps devant elle.

Cependant, en quittant l'enceinte de l'école, elle s'était cognée à quelqu'un – pas étonnant vu la foule présente ce jour-là. Bien évidement, elle s'était platement excusée à grand renfort de « Je suis désolééééeeee ».
La personne s'étant retournée, elle avait pu constater que ce n'était autre que Catalina Gómez, jeune Gryffondor que la Poufsouffle comptait parmi ses amis.

Elles avaient alors décidé de faire le chemin ensemble, histoire de déroger aux anciennes habitudes. Le village était d'ailleurs en vue, signifiant que leurs longues minutes de marches prenaient fin. Elles s'étaient rencontrées par hasard, quoi, dix, vingt minutes plus tôt ?
Et depuis lors...

« … Alors tu vois, là, le prof nous a expliqué les tenants et aboutissants de cette fameuse guerre qui a tout changé entre les Gobelins et les Sorciers. Je trouve vraiment que Monsieur Beilschmidt est un prof intéressant, même si parfois j'ai du mal à le suivre, mais heureusement, je suis assise à côté de Gawain, et Gawain m'aide toujours à tout comprendre en cours d'Histoire de la Magie. Il est génial, j'ai beaucoup de chance qu'il soit mon meilleur ami ! »

… Océane parlait.

ft. Catalina Gómez


Merci Monsieur Keith ! ♥:
 


Clubs ♥:
 

La petite seychelloise vous parle en #0099ff


Dernière édition par Océane Mancham le Mer 5 Oct - 21:00, édité 1 fois
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Mon personnage
Citation: Puisqu'il faut vivre, autant le faire avec le sourire !


ϟ Nation représentée : Seychelles
ϟ Parchemins : 278
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [1 Octobre 1991] Please, tell me what are my feeling - ft Catalina Mer 5 Oct - 16:07

Océane & Catalina
La confusion des sentiments
"… Alors tu vois, là, le prof nous a expliqué les tenants et aboutissants de cette fameuse guerre qui a tout changé entre les Gobelins et les Sorciers. Je trouve vraiment que Monsieur Beilschmidt est un prof intéressant, même si parfois j'ai du mal à le suivre, mais heureusement, je suis assise à côté de Gawain, et Gawain m'aide toujours à tout comprendre en cours d'Histoire de la Magie. Il est génial, j'ai beaucoup de chance qu'il soit mon meilleur ami !"

... Oui, effectivement, elle parlait. Et elle parlait beaucoup, pour une jeune fille timide lors des premières rencontres !

La colombienne était de sortie ce samedi, et comptait se rendre dans le village sorcier qui avoisinait l'école de magie. C'est en se rendant vers la sortie du château qu'elle rencontra la petite Océane, d'une manière assez saugrenue, il fallait l'avouer; visiblement bousculée par la foule d'élèves, la Poufsouffle avait été projetée en avant et s'était cognée contre le dos de Catalina qui s'était inquiétée en croyant que sa cadette avait été blessée durant sa collision. Mais heureusement, elle n'avait rien de cassé.  Elles se rendaient toutes les deux au même endroit, et avaient donc décidé de faire le chemin ensemble cette fois.

La jeune femme, contrairement à Océane, avait l'habitude de se déplacer avec ses amis (RPZ les latinos) lorsqu'elle se rendait au petit bourg. Mais la plupart de ses proches étaient occupés ce jour-là. Son meilleur ami n'avait pas pu venir; il devait aller voir Gawain apparemment. C'est à cette pensée qu'elle posa son regard caramel sur la plus jeune; dans la lune, elle n'avait écouté que la moitié de son récit, et était revenue sur Terre en entendant le nom du jeune chevalier.

"... Aaah ? Ah, si ... c'est vrai que Gawain a parfois l'air plus studieux que ses frères. Vous avez les BUSE en fin d'année, c'est bien ça ? Vous pourrez vous aider entre vous tout au long de l'année pour les cours ! Moi, je vais devoir travailler dur pour les ASPICS ..."

Elle leva les yeux au ciel et grimaça légèrement en imaginant d'ores et déjà ce qui l'attendait. Toutefois, Catalina n'était pas la plus mauvaise élève de l'école; elle révisait beaucoup et se concentrait lors des devoirs surveillés. C'était la même chose quand ses BUSE étaient arrivées à la fin de sa cinquième année. La Gryffondor demandait rarement de l'aide - en même temps, quand on a un meilleur ami pas du tout à l'aise avec les études, c'est difficile d'obtenir un coup de main. Elle continua la marche, en regardant le village qui commençait à apparaître devant le duo.

"Enfin, changeons de sujet, je ne veux pas penser aux examens ... on a le temps, pas vrai ? fit-elle avec un sourire simple. Oh, au fait ! J'y pense ... Comment va Harry- Enfin je veux dire, Henry .. ? Tes histoires de cœur se sont arrangées ?

La lionne donna gentiment un coup de coude à la blairelle, son sourire s'agrandissant de plus en plus. Elle avait déjà eu une conversation avec Océane durant laquelle la seychelloise lui confiait un peu ses doutes au niveau de sa relation avec le Serdaigle. Francis et Catalina lui avaient un peu retourné le cerveau en lui donnant des conseils et en la rassurant. Mais la curiosité de la Rouge et Or s'était réveillée, et elle avait hâte d'en savoir plus.
Allez, dis-moi tout ♥


Catalina rit en #ff9933
Cadeau de Francis ! Gracias, amigo~! ♥:
 

c::
 
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Mon personnage
Citation: Sur un air latino ♪ !


ϟ Nation représentée : Colombie
ϟ Parchemins : 34
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [1 Octobre 1991] Please, tell me what are my feeling - ft Catalina Jeu 6 Oct - 20:00

Please, tell me what are my feeling

Océane semblait toujours timide aux premiers abords, n'osant jamais trop prendre la parole ou se montrer – ceci dû à son manque de confiance en elle. Mais dès lors qu'elle se sentait à l'aise, sa nature sociable et surtout, surtout, bavarde reprenait le dessus.

Et avec Catalina, Océane s'était rapidement sentie à l'aise. En plus de cela, elle n'aimait pas trop le silence – lorsque les banalités avaient été échangées, elle n'avait pas hésité à déblatérer mots sur mots sans réfléchir, sans laisser la conversation s'essouffler.

Lorsqu'elle arrêta sa tirade pour reprendre sa respiration, elle fut néanmoins heureuse de constater que la Gryffondor n'était pas trop assommée sous ses mots et lui répondait gentiment.

« ... Aaah ? Ah, si ... c'est vrai que Gawain a parfois l'air plus studieux que ses frères.
- Il l'est ! Enfin, il travaille surtout l'Histoire de la Magie parce qu'il adore ça... Mais il est tout de même studieux oui !
- Vous avez les BUSE en fin d'année, c'est bien ça ? Vous pourrez vous aider entre vous tout au long de l'année pour les cours !
- Oui c'est ça ! » Océane hocha la tête avant de continuer. « J'espère que ça ira... J'ai entendu beaucoup de chose sur les BUSE... Ça a vraiment l'air dur... Mais oui, heureusement, Gawain sera là pour m'aider ! Et je serais là pour l'aider aussi, bien évidemment ! » La Poufsouffle avait un sourire aux lèvres en pensant à cela et aux nombreuses soirées révisions que les deux amis se feront certainement. Passer du temps avec Gawain lui faisait toujours plaisir, après tout.
« Moi, je vais devoir travailler dur pour les ASPICS ... »

Océane tourna de nouveau son regard vers la Gryffondor.

« Oh, courage Catalina ! Je suis sûre que tu y arriveras très bien ! » Après tout, la Poufsouffle se souvenait de ses amis ayant passé leurs ASPIC l'année passée – enfin surtout Francis. Malgré tout, il avait réussi ses examens et avait été reçu dans la filière qu'il voulait – c'était possible !

Même si malgré tout elle ne la connaissait que peu, Océane avait foi en Catalina et sa réussite.
La tête tournée vers l'avant, elle rata la grimace de la Gryffondor, mais pas la suite de ses paroles.

« Enfin, changeons de sujet, je ne veux pas penser aux examens ... on a le temps, pas vrai ? »

Océane rit doucement, bien d'accord avec l'idée.

« Oh, au fait ! J'y pense ... Comment va Harry- Enfin je veux dire, Henry .. ? Tes histoires de cœur se sont arrangées ? »

Le rire de la plus jeune se coupa net dans sa gorge. Elle baissa la tête, rougissant furieusement, le regard fuyant.

« O-oh, eh bien, euh.... » La seychelloise tenta de reprendre contenance, malgré ses joues rouges. Elle ouvrit la bouche puis la referma, ne sachant soudain quoi dire.

Après tout... Elle ne savait pas très bien où elle en était question sentiment.

Alors, à la place, elle posa une question un peu à côté de la plaque, l'air très sérieuse.

« Catalina... Comment sait-on qu'on est amoureux ? »

ft. Catalina Gómez


Merci Monsieur Keith ! ♥:
 


Clubs ♥:
 

La petite seychelloise vous parle en #0099ff
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Mon personnage
Citation: Puisqu'il faut vivre, autant le faire avec le sourire !


ϟ Nation représentée : Seychelles
ϟ Parchemins : 278
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [1 Octobre 1991] Please, tell me what are my feeling - ft Catalina Ven 7 Oct - 21:10

Océane & Catalina
La confusion des sentiments
Son sourire s'adoucit lorsqu'Océane lui octroya des encouragements qu'elle devina sincères. Pourtant, la question qu'elle venait de poser à propos de Henry semblait perturber, voire déranger la jeune fille. Avait-elle dit une bêtise ... ?

Peut-être que la Poufsouffle n'appréciait pas trop la curiosité chez les autres - toutefois, Catalina haussa un sourcil en voyant l'arrêt immédiat du sourire de la plus jeune. Elle promenait son regard ailleurs, comme si elle voulait éviter un éventuel affrontement avec celui de la sud-américaine.

"O-oh, eh bien, euh...."

Un brin amusée, elle eut enfin de lui ébouriffer gentiment les cheveux pour qu'elle puisse au moins se détendre un peu, car elle la sentait bien tendue. Après tout, Océane était sans doute réservée avec les histoires de cœur. Elle semblait un peu perdue et cherchait visiblement ses mots, une lueur d'hésitation animant les prunelles de la cinquième année.

"... Oui ? Prends ton temps, je t'écoute ... ?" lança la latina d'une voix douce et confiante.

Océane ne savait plus où donner de la tête, visiblement. C'était plutôt mignon à regarder, en tout cas ! Puis elle finit enfin par s'exprimer en lui posant une question qui la fit s'arrêter durant leur marche pendant quelques secondes.

"Catalina... Comment sait-on qu'on est amoureux ?"

Elle ne répondit pas dans l'immédiat, et préféra laisser planer un silence au lieu de prendre le risque de déballer une réponse hasardeuse. Elle plissa doucement les yeux en laissant ces derniers se balader sur ce qui entourait le duo; c'est à dire l'entrée du village sorcier. Un souffle s'extirpa de ses lèvres d'une manière voluptueuse, et elle daigna enfin soutenir le regard de son interlocutrice.

"... Tu n'es toujours pas sûre de tes sentiments ? C'est compliqué, tout ça." elle rit légèrement, marquant une courte pause avant de reprendre. "Personnellement, j'ai été amoureuse, et je peux te dire que je pensais à cette personne à chaque instant de la journée, je chérissais énormément les moments passés avec. Et dès qu'il était là, près de moi, mon cœur se mettait à battre à la chamade... Et j'étais un peu plus rayonnante chaque jour, grâce à lui. J'oubliais presque tous mes problèmes.". Elle ajouta, d'un ton beaucoup plus bas : "J'étais plus vivante."

Ses doigts trituraient délicatement l'écharpe aux couleurs de sa maison qui lui couvrait le cou. Catalina fixa celle qui l'accompagnait.

"Tu ne ressens pas ça, toi ? Avec Henry ... ?"
Allez, dis-moi tout ♥


Catalina rit en #ff9933
Cadeau de Francis ! Gracias, amigo~! ♥:
 

c::
 
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Mon personnage
Citation: Sur un air latino ♪ !


ϟ Nation représentée : Colombie
ϟ Parchemins : 34
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [1 Octobre 1991] Please, tell me what are my feeling - ft Catalina Mar 11 Oct - 20:47

Please, tell me what are my feeling

Un air très sérieux sur le visage, Océane attendait patiemment la réponse de la latina. Elle ne demandait pas ça par hasard, bien sûr – à vrai dire, la question la taraudait depuis un petit moment déjà.

Parce que mine de rien, elle ne s'y connaissait absolument pas en amour, la petite seychelloise. Elle ne savait pas comment on devait agir en couple, comment on devait se sentir ; comment c'était, d'être « amoureux ». Elle en avait lu des livres traitant du sujet, vu des films dessus, blotties contre sa sœur lorsqu'elle rentrait chez elle, parlé avec des personnes sous l'emprise de ce sentiment. Mais rien, rien ne l'avait aidé à y voir plus clair, à mieux comprendre ce qu'elle ressentait elle.

Oh, elle pensait bien que personne ne ressentait vraiment la même chose – mais poser directement la question pouvait bien l'aider un peu à s'y retrouver, non ?

Et puis, elle était certaine que Catalina pouvait l'aider. Elle lui avait déjà donné des pistes, auparavant, elle s'y connaissait certainement ! Elle paraissait si... Sûre d'elle, à Océane. En quelque sorte, peut-être qu'elle l'admirait un peu, au fond d'elle-même.

« ... Tu n'es toujours pas sûre de tes sentiments ? C'est compliqué, tout ça. »

La jeune seychelloise rougit un peu plus encore, hochant simplement la tête en signe d'assentiment.

« Personnellement, j'ai été amoureuse, et je peux te dire que je pensais à cette personne à chaque instant de la journée, je chérissais énormément les moments passés avec. Et dès qu'il était là, près de moi, mon cœur se mettait à battre à la chamade... Et j'étais un peu plus rayonnante chaque jour, grâce à lui. J'oubliais presque tous mes problèmes. J'étais plus vivante. »

Au fur et à mesure que la colombienne parlait, la seychelloise relevait la tête vers elle, un peu curieuse et surtout attentive. Assimilant ce que disait son aînée, la jeune fille se demanda un instant pour qui au juste elle ressentait ce genre de chose – le ressentait-elle, vraiment ?
Une pensée fugace lui vint, qu'elle repoussa aussitôt pour se concentrer plutôt sur Henry.
Ce sentait-elle si... Transportée, avec lui ?

« Tu ne ressens pas ça, toi ? Avec Henry ... ?
- Je... » La Poufsouffle reprit une inspiration, écartant toute pensée parasite pour ne se concentrer que sur elle-même et ses sentiments pour Henry. « Je suis à l'aise quand il est là, et, hum, je tiens énormément à lui... J'aime chacun des moments passés avec lui... Mais, je ne me sens pas forcément « mieux » quand il est là, parce qu'il est là, ou juste plus, plus moi-même, je me sens juste... Comme d'habitude. »

Son cœur se serra alors que la soudaine évidence lui sauta aux yeux. Elle aimait Henry, oui.
Après tout, n'était-il pas son meilleur ami ?

Et là était justement le problème.
Henry était son meilleur ami. Rien de plus, rien de moi, et c'était là les seuls sentiments que la Poufsouffle ressentait à son égard.

Elle se mordit la lèvre, sa tête se tournant vers Catalina, les yeux plein de larmes qui débordaient déjà.

« Je... Je ne suis pas amoureuse d'Henry. »

ft. Catalina Gómez


Merci Monsieur Keith ! ♥:
 


Clubs ♥:
 

La petite seychelloise vous parle en #0099ff
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Mon personnage
Citation: Puisqu'il faut vivre, autant le faire avec le sourire !


ϟ Nation représentée : Seychelles
ϟ Parchemins : 278
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [1 Octobre 1991] Please, tell me what are my feeling - ft Catalina Sam 15 Oct - 14:43

Océane & Catalina
La confusion des sentiments
Elle lui avoua, peu sûre d'elle, qu'elle ne se sentait pas forcément plus vive en compagnie du petit dernier de la fratrie des Janssen. Océane semblait culpabiliser de ses aveux et de son ressenti par rapport à la situation. La Gryffondor la guida un peu plus loin, vers un banc libre, et intima à la demoiselle l'ordre de s'asseoir, avant de s'installer à côté de la jeune fille, à l'écoute.

"Je... Je ne suis pas amoureuse d'Henry."

Aussi étonnant que cela puisse paraître, Catalina avait gardé son sang-froid en remarquant l'humidité qui gagnait les mirettes de son amie. Elle passa doucement son bras derrière la nuque de la cinquième année, et posa une main rassurante sur ses cheveux qu'elle se mit à caresser dans un élan maternel. Elle cala la tête d'Océane contre son buste en voyant plusieurs passants s'arrêter face à ce début de sanglots; ainsi, elle pourrait pleurer sans se soucier du regard des autres.

Ça lui faisait toujours de la peine quand elle voyait quelqu'un pleurer; elle avait l'habitude de réconforter quelques élèves dans le mal - surtout ceux de sa maison, à vrai dire. Et ce n'était pas la première fois qu'elle entendait parler d'un problème de cœur. Pourtant, quand elle avait besoin de pleurer, Catalina prenait le temps de s'isoler, et il n'était pas rare qu'elle verse des larmes une fois dans son dortoir, ou dans le parc, quand elle se retrouvait toute seule.

Puis, elle dit à voix basse, en lui caressant toujours les cheveux : "Allons, Océane ... Si tu n'aimes pas Henry, il faut arrêter de te forcer, et arrêter de lui donner de faux espoirs. Vous vous faites du mal tous les deux. Il y a une différence entre amitié et amour, tu sais ? Je sais que c'est difficile à admettre, mais ... tu le vois plus comme un très bon ami, j'imagine ..."

Manque de chance, elle n'avait pas amené des mouchoirs avec elle - à vrai dire, elle ne s'attendait pas à une telle scène lors du début de la promenade. Elle releva la tête de la seychelloise, toujours avec autant de délicatesse, et essuya doucement les larmes qui coulaient sur les pommettes de celle-ci. Même si elle avait beau parler rarement de ses histoires de coeur, la latina repensait parfois à l'épanouissement qu'elle ressentait lorsqu'elle avait été en couple. Et pourtant, ce n'était pas elle qui avait mis un terme à la relation amoureuse qu'elle entretenait avec ... lui.  

Et pourtant, elle donnait des conseils aux gens qui avaient des doutes sur leurs sentiments. Des gens exactement comme Océane ... Quoique, désormais, la Poufsouffle était sûre d'elle; elle n'aimait pas Henry. Et c'était déjà une bonne chose de le reconnaître.

"Vous devez parler, tous les deux. Autour d'une tasse de café, peut-être ? ... Tu joues un autre rôle ... et c'est la chose à ne pas faire. En amour, il faut être naturelle ! Et si tu n'es pas amoureuse de lui, il faut le dire à Henry. Je suis sûre qu'il comprendra ton avis ... "
Allez, dis-moi tout ♥


Catalina rit en #ff9933
Cadeau de Francis ! Gracias, amigo~! ♥:
 

c::
 
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Mon personnage
Citation: Sur un air latino ♪ !


ϟ Nation représentée : Colombie
ϟ Parchemins : 34
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [1 Octobre 1991] Please, tell me what are my feeling - ft Catalina Mar 13 Déc - 18:20

Please, tell me what are my feeling

Océane se laissa plus tomber sur le banc sans aucune grâce qu'elle ne s'assit tranquillement dessus. Elle prit sa tête dans ses mains après sa confessions, cherchant tant bien que mal à étouffer les sanglots qui lui nouaient déjà la gorge – sans succès. Alors qu'elle sentait que Catalina essayait de la consoler en l'attirant contre elle, le Poufsouffle se blottit encore plus contre la Gryffondor, laissant ses larmes couler sans honte. Après tout, elle avait plus ou moins l'habitude de pleurer en public, et cela ne la gênait pas plus que ça – elle était souvent extrême dans ses sentiments.

« Allons, Océane ... Si tu n'aimes pas Henry, il faut arrêter de te forcer, et arrêter de lui donner de faux espoirs. Vous vous faites du mal tous les deux. Il y a une différence entre amitié et amour, tu sais ? Je sais que c'est difficile à admettre, mais ... tu le vois plus comme un très bon ami, j'imagine ... »

La seychelloise hoqueta, tentant de formuler une réponse malgré sa voix tremblante.

« C'est... Mon meilleur ami... »

Toujours cachée dans les bras de Catalina, elle chercha à se blottir plus encore contre elle. Océane se laissa pourtant faire lorsque la latina lui releva la tête pour essuyer ses larmes. Soudainement, elle ressemblait plus à une poupée qui se laissait manier sans soucis, et sans chercher à se libérer de cette prise.

« Vous devez parler, tous les deux. Autour d'une tasse de café, peut-être ? ... Tu joues un autre rôle ... et c'est la chose à ne pas faire. En amour, il faut être naturelle ! Et si tu n'es pas amoureuse de lui, il faut le dire à Henry. Je suis sûre qu'il comprendra ton avis ... »

La jeune fille hocha simplement la tête sans chercher déjà à savoir comment elle l'annoncerait à son petit-ami – plus pour longtemps, se dit-elle, et elle se détesta pour avoir pensé cela.

Ses larmes s'étaient arrêtées – et Océane se rendit compte que plus qu'être des larmes de tristesses, c'était des larmes de soulagement.
Vivait-elle si mal cette relation ?
C'est vrai qu'elle ne se sentait pas toujours à l'aise lorsque Henry l'embrassait ou la complimentait – mais elle avait mit ça sur le compte du manque d'habitude et sa timidité.

Elle adorait Henry, mais elle se sentait pourtant libérée d'un poids à l'idée de ne plus être sa petite-amie.

Océane ferma les yeux et laissa sa tête tomber sur l'épaule de la Gryffondor. Elle poussa un léger soupir – et elle se sentait bien mieux à présent.

« Catalina, je... Merci. »

Elle ne dit rien sur l'étrange boule qui prenait place dans son ventre alors que les mots de la colombienne dansait encore dans sa tête.

« Je pensais à cette personne à chaque instant de la journée, je chérissais énormément les moments passés avec. Et dès qu'il était là, près de moi, mon cœur se mettait à battre à la chamade... Et j'étais un peu plus rayonnante chaque jour, grâce à lui. J'oubliais presque tous mes problèmes. »

Tous ces symptômes, elle les connaissait, elle le savait. Elle ressentait ça, parfois, mais elle avait mit ça sur le compte des événements qui venaient de se produire, sur l'amitié et l'attachement qu'elle lui portait. Elle n'avait jamais pensé qu'elle puisse ressentir un sentiment plus fort, peut-être – mais seulement peut-être, n'est-ce pas, cela ne pouvait être rien d'autre qu'un peut-être.

« J'étais plus vivante. »

Océane enfouit sa tête dans le cou de la Gryffondor, comme cherchant à faire disparaître la voix de cette dernière de sa tête. Mais ses mots tournaient en boucle, encore et encore.
Mais elle ne voulait pas y penser, absolument pas.

Parce que cela impliquait trop de choses, beaucoup trop de choses dont elle ne voulait pas. Ce serait trop douloureux – et Océane n'était pas prêtre à souffrir par amour.

Parce que la seule personne avec qui elle se sentait plus vivante, plus elle-même, plus réelle, était celle qu'elle devait rejoindre ce jour-même à Pré-au-Lard.

Gawain.

ft. Catalina Gómez


Merci Monsieur Keith ! ♥:
 


Clubs ♥:
 

La petite seychelloise vous parle en #0099ff
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Mon personnage
Citation: Puisqu'il faut vivre, autant le faire avec le sourire !


ϟ Nation représentée : Seychelles
ϟ Parchemins : 278
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [1 Octobre 1991] Please, tell me what are my feeling - ft Catalina Mer 4 Jan - 18:17

Océane & Catalina
La confusion des sentiments
"C'est... Mon meilleur ami .."

Il y avait là  dans le regard de la colombienne une compassion profonde pour la plus jeune qui la laissa essuyer ses larmes - devenues moins moroses entre temps, à croire que les conseils et les mots de la lionne avaient permis à la Poufsouffle de décompresser un peu et de réaliser les véritables sentiments qu'elle ressentait vis-à-vis de Henry. Océane avait arrêté de pleurer, et la sud-américaine la gratifia d'un sourire pendant que la seychelloise plongeait dans ses pensées. Peut-être appréhendait-elle déjà le moment des aveux, un passage délicat autant pour elle que pour Henry... Du moins, c'est ce que Catalina supposait - elle ne pouvait pas lire dans les pensées, aux dernières nouvelles.

Elle put entendre un soupir de la part de son amie qui, une fois calmée, se cala contre son bras avant de poser sa tête sur son épaule dans un silence qu'elle brisa en la remerciant d'une voix qui se voulait plus posée, plus douce peut-être. Ses émotions et ses craintes l'avaient sans doute épargnée.

"-Catalina, je... Merci.
-C'est normal, ne me remercie pas. Ça arrive à tout le monde d'être confus sur ses sentiments..."

Catalina déposa un léger baiser sur sa tempe avant de lui frotter gentiment l'épaule, d'une part pour la réchauffer un peu, d'autre part pour lui faire comprendre que tout cela n'était pas grave. Océane avait un grand coeur, mais peut-être trop fragile pour les histoires d'amour .. ? La Gryffondor remonta son écharpe rouge et or jusqu'à son nez, avant de poser ses yeux sur un couple qui s'était arrêté près du chemin qui longeait le banc où les deux demoiselles s'étaient installées.

Ce n'était pas la première fois qu'elle voyait les deux tourteaux - la jeune fille était une de ses camarades de dortoir, et son petit-ami était un jeune garçon de Serpentard dont le nom lui échappait. Ils étaient ensemble depuis quelques années déjà, et elle était ravie de voir que leur couple était encore d'actualité. Un sourire se crayonna sur ses lèvres sans qu'elle ne s'en rende compte lorsqu'elle comprit que les deux amoureux ne prêtaient aucune attention particulière à ce qui les entourait; ils préféraient rester dans leur petit monde. Elle leur lançait des regards furtifs, parfois en biais pour ne pas se faire repérer.

Son sourire prit la fuite quand elle vit le couple s'échanger un baiser farouche. En temps normal, habituée à voir ses amis en couple s'embrasser, elle aurait jubilé en voyant cette petite preuve d'amour - mais .. Curieusement, la conversation qu'elle venait de tenir avec Océane l'en empêchait. Une Gryffondor, un Serpentard... ... À cette pensée, ses souvenirs refirent surface et la danseuse détourna aussitôt les yeux, comme préoccupée. Dans un murmure, inconsciemment, elle souffla un prénom.

"... Martín."

Elle fronça les sourcils en se rendant compte de ce qu'elle venait de chuchoter, et sa main se crispa sur l'épaule de la Poufsouffle. Elle avait depuis longtemps décidé de mettre une croix sur lui et de ne plus penser à son ancienne histoire de couple qui s'était mal terminée. C'était mieux pour elle, et pourtant ... Elle ne pouvait pas s'empêcher de penser à l'argentin parfois (souvent). Océane l'avait peut-être entendue - pour se rattraper et lui faire oublier ce qu'elle venait de dire, la colombienne, désormais mal à l'aise, fixa le chemin en s'adressant à la plus petite :

"E-Enfin ... ! Tout cela pour te dire que moi aussi, j'ai été en couple, et que la fin de mon couple ne m'a pas tant bouleversée que cela, au contraire, je me suis sentie délivrée, au final..."

Elle mentait.

"Tu seras bientôt libérée de tes chaînes Océane, ne t'inquiète pas.."

On pouvait clairement entendre dans le timbre de la brune que quelque chose n'allait pas ou la perturbait. Elle releva la tête vers le couple qui partageait désormais une étreinte passionnée - les passants ne s'occupaient pas d'eux, mais Catalina s'était mise à renforcer involontairement son regard sur eux, qui en se sentant surveillés, interrompirent leur accolade amoureuse pour la regarder. Tout aussi gênée qu'eux, elle s'empressa de se lever du banc avant de regarder Océane. C'est à ce moment qu'un frisson la traversa.


"Veux-tu aller boire un chocolat chaud .. ?"
Allez, dis-moi tout ♥


Catalina rit en #ff9933
Cadeau de Francis ! Gracias, amigo~! ♥:
 

c::
 
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Mon personnage
Citation: Sur un air latino ♪ !


ϟ Nation représentée : Colombie
ϟ Parchemins : 34
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [1 Octobre 1991] Please, tell me what are my feeling - ft Catalina Mar 10 Jan - 23:13

Please, tell me what are my feeling

Océane restait blottie contre la Gryffondor, mille pensées contradictoires s'affrontant dans son esprit. Ç’aurait été dans son caractère, elle aurait haït Catalina pour la faire réfléchir autant – mais elle n'était pas comme ça, et elle appréciait trop la latina pour lui en vouloir.

Après tout, si elle se mettait à réfléchir à tout cela maintenant, c'était surtout que ça trouvait un écho à des pensées qu'elle avait déjà eu – mais auxquelles elle avait refusé de donner une suite. Parce que c'était trop gros, trop idiot, qu'il y avait trop de conséquences – parce que ça lui faisait bien trop peur, aussi, surtout. Ses sentiments, leurs intensités, ça l'effrayait bien trop pour qu'elle cherche à y accorder de l'importance.

Elle était tellement plongée dans ses pensées qu'elle n'entendit pas Catalina parler encore – pourtant, le murmure suivant de son aînée lui fut clairement audible.

« ... Martín. »

La Poufsouffle releva légèrement la tête, se demandant pourquoi son amie évoquait aussi soudainement le jeune homme. Elle sentit la Gryffondor se crisper, et se rendit alors compte que, peut-être, elle n'aurait pas dû entendre son murmure – aussi décida-t-elle de se taire malgré sa curiosité, respectant le silence de l'autre jeune femme. Elle tenta de faire passer son mouvement pour un étirement plus général de son corps qui s'engourdissait, surtout vu le froid qu'elle commençait à ressentir de nouveau.

« E-Enfin ... ! Tout cela pour te dire que moi aussi, j'ai été en couple, et que la fin de mon couple ne m'a pas tant bouleversée que cela, au contraire, je me suis sentie délivrée, au final... »

Océane porta un regard curieux sur son aînée, incapable de déceler le mensonge de cette dernière. Auparavant, elle ne connaissait pas vraiment la Gryffondor – à dire vrai, leur amitié était plutôt récente. Aussi ne savait-elle pas qu'elle avait été en couple, ou avec qui. Bien qu'elle en avait probablement entendu des rumeurs, elle n'avait pas dû y faire attention, trop préoccupée par autre chose.

« Tu seras bientôt libérée de tes chaînes Océane, ne t'inquiète pas.. »

La plus jeune, les yeux toujours fixés sur son aînée, se dégagea de leur étreinte pour l'observer un peu mieux – elle la sentait un peu... Ailleurs, et cela l'inquiétait. Avait-elle dit quelque chose de mal qui avait fait remonter de mauvais souvenirs à la colombienne ? Elle paniqua légèrement, mais tenta de ne pas le montrer, d'agir comme à l'accoutumée – et un fragile sourire alla orner ses lèvres.

« Tu crois... ? »

Elle ne vint pas remettre en question le fait que son couple la tenait plus ou moins prisonnière – elle avait même pas noté l'allusion.

« Tu sais Catalina, je... »

Prête à aller plus loin dans ses confessions, la jeune fille se recula prestement lorsque son aînée se leva soudain ; elle la suivit dans le mouvement, se mettant aussitôt debout avec des yeux  interrogateurs. Perdue dans son monde, elle n'avait pas remarqué le couple en face d'eux ni le regard que leur portait la latina.

« Veux-tu aller boire un chocolat chaud .. ?
- Oh, euh, ce ne serait pas de refus mais... » Océane sentit son cœur chavirer en y pensant, son estomac se contracter, ses joues chauffer – et elle se détesta presque pour cela. « J'ai un rendez-vous... »

Elle baissa la tête, presque honteuse de cet aveu – pourtant, il n'engageait rien, puisqu'elle allait simplement rejoindre son meilleur ami.
N'est-ce pas ?
Que son cœur batte trop fort et trop vite, qu'elle se sente soudainement stressée et impatiente ne voulait absolument rien dire ; elle avait simplement hâte de rejoindre une personne à qui elle tenait.
N'est-ce pas ?
Gawain était juste, juste son meilleur ami, rien de plus.
N'est-ce pas ?

Jouant avec ses mains, elle ne fit plus attention à Catalina, encore une fois totalement perdue dans ses pensées – occupée à se battre avec sa raison et son cœur.

ft. Catalina Gómez


Merci Monsieur Keith ! ♥:
 


Clubs ♥:
 

La petite seychelloise vous parle en #0099ff
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Mon personnage
Citation: Puisqu'il faut vivre, autant le faire avec le sourire !


ϟ Nation représentée : Seychelles
ϟ Parchemins : 278
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [1 Octobre 1991] Please, tell me what are my feeling - ft Catalina Sam 14 Jan - 18:24

Océane & Catalina
La confusion des sentiments
Elle n'avait pas vraiment fait attention à l'attitude de la Poufsouffle suite à son murmure - elle voulait effacer cela de son esprit le plus rapidement possible. L'amour était une chose complexe. Catalina l'avait dit : elle avait aimé, elle aussi. Et elle était sortie de ce labyrinthe de sentiments, ravagée et déçue. Elle se disait toujours qu'elle devait ignorer le passé et avancer; la vie était courte, elle devait en profiter. Elle se méfiait de l'amour désormais, craintive d'un nouveau brisage de coeur; le sien avait été pansé et réconforté - elle ne voulait pas qu'une fissure y apparaisse une nouvelle fois.

Suite à sa proposition - en l'occurence, celle d'aller boire un chocolat chaud, la jeune fille se mit à rougir - une petite écrevisse hésitante paraissait crispée et préoccupée. Avait-elle dit quelque chose qu'il ne fallait pas ?


"Oh, euh, ce ne serait pas de refus mais... J'ai un rendez-vous..."

... Oh.

Moins curieuse qu'au début de la conversation, Catalina hocha doucement la tête avant de voir Océane baisser la sienne. Elle ne voyait pas vraiment où était le mal - la Jaune et Noir était sûrement venue pour voir un(e) ami(e) ici, à Pré-Au-Lard. Après tout, le duo s'était rencontré par hasard avant de marcher ensemble sur le chemin du village sorcier. Cependant, c'est en voyant les mains de la blairelle se triturer entre elles qu'elle pencha un peu sa tête sur le côté, interrogative. Allait-elle voir un ami très proche ... ?

Elle réfléchit un instant, et se souvint de la tirade d'Océane lorsque les deux demoiselles marchaient ensemble vers le petit patelin magique. "mais heureusement, je suis assise à côté de Gawain, et Gawain m'aide toujours à tout comprendre en cours d'Histoire de la Magie. Il est génial, j'ai beaucoup de chance qu'il soit mon meilleur ami !" ... Peut-être Gawain dans ce cas, son meilleur ami ?

Cette pensée la fit tiquer quelques instants. Gawain, Océane ... Catalina ne comptait plus le nombre de fois où Luciano était venu se plaindre du lien qui s'était tissé entre le britannique et la seychelloise. Catalina lui avait répété sans cesse qu'il ne pouvait rien se passer entre les deux adolescents, car elle savait que Gawain tenait beaucoup à Luciano - même s'il se montrait parfois froid envers le brésilien. "Océane me pique Gawain" "Océane traîne trop auprès de Gawain" etc, etc ... Si bien que l'attitude profondément jalouse du latino l'agaçait parfois. Et elle avait vu plusieurs fois Océane se raidir quand Luciano entrait dans son champ de vision.  Et si ...

Et si ... ?

La danseuse saisit les mains de la jeune fille entre les siennes - Océane pouvait clairement sentir ses mimines se chauffer au contact de celles de la Gryffondor. Tant de questions lui vinrent à l'esprit, principalement axées sur la relation qu'Océane entretenait avec Gawain. Pourtant, même si ces interrogations lui brûlaient les lèvres, la lionne laissa planer un nouveau silence avant de venir embrasser le front de la plus petite.

"N'aie pas peur de tes sentiments, Océane. Ne te déclare pas amoureuse de quelqu'un que tu n'aimes pas, juste pour lui faire plaisir ... D'accord ?"

Elle fit référence à Henry. Si la fille des îles était vraiment attirée par celui à qui Catalina pensait .. Voilà qu'elle déjà s'imaginait plusieurs scénarios. Les réactions de Luciano étaient parfois violentes, et il savait se montrer exécrable quand il était jaloux... Seulement voilà; son amour pour Gawain était sincère, et elle ne pouvait s'empêcher de sourire à chaque fois qu'il parlait de son petit-ami. Elle trouvait leur couple absolument adorable. Mais d'autre part ... Imaginer Gawain avec Océane n'était véritablement dérangeant.

Elle lui sourit simplement et lui lâcha les mains.

"Je ne vais pas te retenir plus longtemps, Océane... N'hésite pas à venir me voir si tu as envie de parler, ou quoi que ce soit."
Allez, dis-moi tout ♥


Catalina rit en #ff9933
Cadeau de Francis ! Gracias, amigo~! ♥:
 

c::
 
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Mon personnage
Citation: Sur un air latino ♪ !


ϟ Nation représentée : Colombie
ϟ Parchemins : 34
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [1 Octobre 1991] Please, tell me what are my feeling - ft Catalina Dim 22 Jan - 3:35

Please, tell me what are my feeling

Océane n'avait jamais été une fille courageuse.

Inconsciente, à se précipiter sans voir le danger, oui ; mais dès qu'elle réfléchissait, prenait conscience de la situation, elle avait plus tendance à fuir et à laisser les autres agir à sa place. Sa cacher, elle savait faire – se battre, beaucoup moins.

Là, elle réfléchissait bien trop – son cerveau s'emballait, lui construisait milles scénarios qu'il détruisait aussitôt pour en inventer d'autres encore. Tout allait trop vite pour elle, pour qu'elle suive le fil de ses pensées – la seule chose qu'elle parvenait à garder en mémoire, c'était Gawain et son cœur à elle qui battait bien trop vite.

Elle sentit des mains accrocher les siennes, la tirer hors de ses songes qui tels une mer en furie envoyait lame sur lame pour la noyer. Elle releva aussitôt les yeux sur la Gryffondor, reprenant pieds avec la réalité, s'affolant encore un instant – avait-elle laissé échapper quelque chose, un mot en trop... ?

Pourtant, ce que fit son aînée la surprit bien plus que n'importe qu'elle autre action – elle se serait plutôt attendue à des questions, à vrai dire.

« N'aie pas peur de tes sentiments, Océane. Ne te déclare pas amoureuse de quelqu'un que tu n'aimes pas, juste pour lui faire plaisir ... D'accord ? »

Encore une fois, son cœur s'affola à l'idée que Catalina ait comprit à quoi elle pensait à peine quelques instants plus tôt.

Parce que c'était une certitude pour la jeune seychelloise, d'un coup ; qu'importe la réelle nature de ses sentiments, personne ne devait en être au courant. Surtout pas le concerné. Encore moins le concerné.

En plus... En plus de cela, Catalina était la meilleure amie de Luciano, qui était le petit-ami de Gawain et...

Océane se sentit suffoquer, des larmes venant une nouvelle fois inonder ses yeux. Elle fit pourtant de son mieux pour les retenir, et aucune ne coula ; pourtant, elle ne s'en sentait pas forcément mieux, plus fière.

« Ou-oui, promis Catalina. Je... Je te le promets. Je ferais attention... »

Elle se sentait incroyablement mal. Mal de tout remettre en question, d'un coup, de se demander si réellement... Si réellement ses sentiments étaient plus forts, différents que ce qu'elle pensait. Mal, et un peu sale, aussi – justement parce que Gawain avait déjà quelqu'un, parce que ce quelqu'un était Luciano et... Et il était juste hors de question qu'elle lui en parle, qu'elle partage ses doutes avec lui.

Tant pis. Elle ne voulait plus se questionner, y réfléchir – juste enfermer tout cela au fond de son cœur et les y laisser croupir et s'effacer.

Elle sentit Catalina lui lâcher les mains et, une nouvelle fois, elle reprit pied avec la réalité.

« Je ne vais pas te retenir plus longtemps, Océane... N'hésite pas à venir me voir si tu as envie de parler, ou quoi que ce soit. »

La Poufsouffle hocha doucement la tête, un léger sourire de circonstance reprenant possession de ses lèvres.

Oui. Elle devait arrêter de se lamenter, de ne penser qu'à elle. Elle devait remettre son sourire sur son visage, assurer que tout allait bien, garder le dos droit et la joie dans ses yeux. Elle ne devait pas inquiéter son entourage, se laisser écraser par ses pensées.

C'était peut-être un mensonge, en soi – Océane préférait penser qu'il était plus simple de prendre soin des autres que de soi-même.

« Oui... N'hésite pas à venir me voir aussi, Catalina. Et... Merci pour la discussion. Au moins, j'ai pu me rendre compte... De ce que je ressens réellement. »

Son sourire se fit un peu plus réel, plus sincère.

« Vraiment, si tu as besoin, je serai toujours prête à t'écouter. D'accord ? »

Enfin, elle se laissa aller à une dernière étreinte avec son amie – juste un peu de chaleur humaine, pour lui rappeler qu'elle était là.
Puis, sur un dernier sourire et un signe de main joyeux, elle s'en alla.

« A plus tard, Catalina ! »

Elle ne sut si son salut s'était perdu dans le vent ou parvenu à sa destinataire – cependant, elle rebroussa rapidement chemin pour rentrer à Poudlard.

Oui, elle avait rendez-vous avec Gawain.
Mais elle ne pouvait pas le voir, pas maintenant. Sinon elle craquerait, elle lui dirait tout, et elle ne pouvait pas se le permettre. Elle n'avait pas à s'interposer face au bonheur de son ami et à lui envoyer ses doutes dans la face – elle garderait cela pour elle.
Bien sûr, demain, après-demain, tous les jours suivants, elle lui parlerait, rirait avec lui comme à l'accoutumée.
Mais pas aujourd'hui. Aujourd'hui, elle devait prendre du recul, se calmer, prendre soin de tout enfermer, oublier, calfeutrer.

Oui, demain, ça irait.
Aujourd'hui, elle n'était pas prête.

Alors, elle fuit.

ft. Catalina Gómez


Merci Monsieur Keith ! ♥:
 


Clubs ♥:
 

La petite seychelloise vous parle en #0099ff
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Mon personnage
Citation: Puisqu'il faut vivre, autant le faire avec le sourire !


ϟ Nation représentée : Seychelles
ϟ Parchemins : 278
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

[1 Octobre 1991] Please, tell me what are my feeling - ft Catalina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [Octobre 1991] How to get a job, first lesson - Ft. Mabel Láñez» [12 octobre 1991] I had a bad day... ft. Erzsébet Héderváry» [02 octobre 1991] On s'est enjaillés... ft. Arthur Kirkland» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !» Bernard Clavel, l'insoumis, est mort, hier, 5 octobre, il avait 87 ans
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pré au Lard :: Le village-
Sauter vers: