Février 1992 - Poudlard.






0 pt
0 pt
0 pt
0 pt




Natalya Braginskaya (Biélorussie)

♀ ; 7ème année ; Serpentard

Natalya est la cadette de la fratrie des Braginsky et sans doute la plus…intimidante des trois. Il se dégage d’elle une aura assez froide qui ne donne réellement pas envie de chercher la dispute.
Elle est très proche de son frère et de sa soeur, notamment d’Ivan pour qui elle a une possessivité et une affection particulières.
C’est une personne qui est considérée comme forte mentalement, dotée d’un calme olympien.
Il lui arrive cependant d’être assez vulgaire sur les bords.
Son coeur de glace pourrait cependant cacher une personne loyale et protectrice envers les gens qu’elle aime.

Tino Väinämöinen (Finlande)

♂ ; 7ème année ; Poufsouffle

Tino est décrit comme étant simpliste, doux et honnête, ainsi que mature. Il se soucie beaucoup des autres.
Calme et sérieux, il travaille dur en classe.
Très bavard, il fera tout pour détendre l'atmosphère.
Il supporte très bien le froid, habitué à la température de son pays.
Il a un certain goût pour les saunas, l'alcool et les sucreries.
Mei Xiao (Taïwan)

♀ ; 6ème année ; Gryffondor

Cette jeune fille est considérée comme ayant un fort tempérament et une volonté de fer.
Toujours à la mode, elle est du genre à regarder toutes les nouveautés vestimentaires.
Bien qu'elle soit sociale et joviale, elle est souvent préoccupée ou stressée par ce qui l'entoure.
L'asiatique cuisine également très bien et a de la conversation.
C'est également la cousine de Yao Wang.

Sadık Adnan (Turquie)

♂ ; 9ème année ; Gryffondor

Le Turc est avenant au premier abord, très amical et accueillant.
Bon vivant, il aime la bonne nourriture et cuisiner.
Il a la facheuse habitude de se mettre en compétition avec son entourage et ceux dans n’importe quelle situation.
Il est d’une nature bornée et a tendance à parler fort. Il a ce don de savoir se mettre en spectacle et fait toujours attention à bien prendre soin de son apparence.
Il sait faire preuve de sérieux et peut être une personne très réfléchie quand il s'y met.
Il entretient une relation bien particulière avec Heracles Karpusi. Quel genre ? Personne n’a jamais su le définir. Même eux.
Nichkhun Chomesri (Thaïlande)

♂ ; 8ème année ; Poufsouffle [nom et prénom modifiables]

Il a le tic verbal de dire “Ana~” et s’adresse aux gens en les vouvoyant.
Il est d’apparence calme et d’un tempérament pacifique.
Les choses qu’ils détestent le plus sont les monstres et les fantômes mais contradictoirement, il adore les films d’horreur moldus.
Quand il travaille, il y dévoue toute son âme et sa patience.
Il traite toujours les conflits avec une incroyable diplomatie.
La plupart du temps, il parait complètement absent, l’esprit ailleurs mais bienveillant.
Il est aussi le cousin de Shandara Norasingh.

Sen Mông Suong (Viêt Nam)

♀ ; 7ème année ; Serdaigle [nom et prénom modifiables]

Cette jeune fille est, parmi les asiatiques, sans aucun doute l'une des plus sages. Peut-être un peu froide et discrète, mais courtoise et bien élevée.
Ce qui ne l'empêche pas pour autant d'être franche et d'avoir une certaine force mentale, de par laquelle elle ne laisse pas ses émotions lui faire perdre facilement ses moyens.
Celle-ci est cependant gênée quant au regard des autres et surtout sur l'image qu'elle renvoie.
Sourire est une option, et les photos sont toujours embarrassantes.
Comme passe-temps, la vietnamienne s'occupe de ses dix doigts. Habile de ses mains, il n'est pas rare de la voir faire quelques travaux pratiques, comme de la broderie...
Heracles Karpusi (Grèce)

♂ ; 8ème année ; Serdaigle

Malgré son air assez calme et insouciant, le Grec est quelqu’un de sérieux.
Sa passion pour les chats et les vieux monuments n’ont aucune limite.
Il est bien du style à s’endormir pendant les cours, les repas...Et un peu partout en fait.
Il s’entend assez bien avec Kiku Honda, et possède une relation étrange avec Sadiq Adnan que personne ne sait définir comme étant de la haine ou bien de l’amitié.
Ivan Braginsky (Russie)

♂ ; 8ème année ; Serpentard

Aux premiers abords, Ivan est considéré comme quelqu’un “d’angoissant”, et les rumeurs circulants sur lui n’arrangent en rien sa réputation.
Pour autant, dès qu’on commence à discuter avec le Serpentard et qu’on apprend à le connaître, beaucoup comprennent que les apparences ne font pas tout.
Effectivement, Ivan se révèle être quelqu’un de souriant, chaleureux et de bonne compagnie.
Cependant, méfiez vous tout de même ! Ivan, comme dit précédemment, n’est reste pas moins un Serpentard, et si vous êtes dans sa liste noire… Qui sait ce qu’il pourrait trouver comme méfait pour vous faire comprendre l’aversion qu’il a envers vous.
Le conseil conseil qu’on pourrait donné serait de ne pas attiser sa colère et d’être son ami plutôt que son ennemi.

Ana Bonnefoy (Gaule)

♀ ; Professeur de botanique [prénom modifiable]

Lire le scénario.

Hannon Barca (Carthage)

♂ ; Professer de vol [prénom et nom modifiables]

Lire le scénario.
Joshua N. Atkins (Washington DC)

♂ ; 1ère - 2ème année ; Gryffondor

Lire le scénario.

Cahaya Koeswoyo (Majapahit - Empire de Java)

♀ ; Conseillère d'orientation [prénom modifiable]

Lire le scénario.

Voir d'autres prédéfinis et scénarios.



ϟ Gryffondor : 16
ϟ Poufsouffle : 13
ϟ Serdaigle : 10
ϟ Serpentard : 15
ϟ Adultes : 5
ϟ Total : 59

ϟ Garçons : 43
ϟ Filles : 16

ϟ Sang-purs : 15
ϟ Sang-mêlés : 36
ϟ Nés-moldus : 8

ϟ 1ère année : 1
ϟ 2ème année : 5
ϟ 3ème année : 3
ϟ 4ème année : 2
ϟ 5ème année : 6
ϟ 6ème année : 10
ϟ 7ème année : 14
ϟ 8ème année : 12
ϟ 9ème année : 1
























 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

[Octobre 1991] La voix doit sortir du cœur - ft Gawain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: [Octobre 1991] La voix doit sortir du cœur - ft Gawain Mar 11 Oct - 18:31

KIRKLAND Gawain & HÉDERVÁRY Erzsébet340 mots ▬ dialogue en gras
La voix doit sortir du cœur

Ses doigts appuyait sur les touches, sans réellement créer de mélodie. Ses pensées s'étaient enfuies ailleurs, et actuellement elle profitait juste des notes qui s'enchaînaient sans chercher à plus. Cela lui rappelait les soirées d'attentes, les fêtes et les journées trop froides d'hiver. Elle revoyait sa grand-mère, toujours si noble et propre sur elle, poser ses doigts sur les touches d'ivoires, enchaîner les mélodies, et elle si fascinée qui ne manquait jamais de s'asseoir à côté. Elle se revoyait apprendre les musiques simples qu'elle aimait à jouer lorsqu'elle retrouvait le piano de son enfance, dans le salon de la demeure de ses grands-parents.

Puis Erzsébet revint à l'instant présent, et stoppa ses mains au-dessus des touches. Soudainement concentrée, elle entreprit de recommencer à marteler les touches, dans un ordre prédéfini et aboutissant à une vraie mélodie cette fois-ci.

Bien que n'ayant jamais apprit les bases de la musique ou s'y étant réellement intéressée, la hongroise avait apprit enfant à jouer quelques musiques au piano, qu'elle s'évertuait à répéter et jouer encore et encore pour le plus grand plaisir de sa grand-mère qui le lui avait apprit. Pour s'entraîner et se détendre, elle venait alors parfois dans la Salle de classe d'Arts et de Musiques Magiques et s'asseyait au piano, laissant son inconscient gérer son corps pour quelques instants.

La jeune femme n'en avait parlé à personne, et n'avais d'ailleurs jamais joué devant quelqu'un. Elle venait toujours lorsque la classe était déserte, et s'arrangeait pour que personne ne la surprenne. Pas que ce soit honteux à ses yeux – juste que pour cette activité, elle préférait la tranquillité.

Cependant, pour une fois, elle n'avait pu fermer la porte de la salle à clef – il fallait vraiment qu'elle récupère sa baguette. Mais, parfaitement concentrée, elle n'y pensait plus, toute à sa mélodie afin de n'en sortir aucun couac.

Si la porte s'ouvrit, elle n'y prêta pas attention ; pas plus si quelqu'un s'était rapproché d'elle.
Pour l'instant, elle était encore dans sa bulle ; mais pour combien de temps encore ?



La hongroise vous cause en #009900

Très beaucoup merci à Ela pour l'ava ♥

Mes clubs:
 

Because my ship, thanks mon roux ♥:
 

MERCI MON FRANÇAIS PRÉFÉRÉ <3:
 

Miss Camping ♥:
 


Dernière édition par Erzsébet Héderváry le Lun 2 Jan - 20:48, édité 1 fois
Gryffondor

Mon personnage
Citation: Le courageux n'est pas celui qui donne les coups, mais celui qui y résiste.


Nation représentée : Hongrie
Parchemins : 1425
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Octobre 1991] La voix doit sortir du cœur - ft Gawain Sam 24 Déc - 16:50

Each sound for each sentiment

Erzsébet & Gawain




L’idée d’apprendre le piano avait vraiment été une envie forte chez Gawain le jour où il en avait parlé avec son frère aîné. Mais il était loin d’imaginer que ça demandait autant d’effort, et même s’il adorait toujours l’instrument il commençait à penser qu’il était le seul de la famille à n’avoir aucun talent particulier pour la musique et qu’il devait peut-être arrêter d’espérer un miracle. Après tout la photographie c’est bien, pas la peine de vouloir devenir en plus un virtuose au piano … Surtout si le piano n’est pas coopératif.

C’est avec le moral un peu dans les chaussettes, que le jeune Gryffondor descend de sa tour pour se rendre à la salle de musique et répéter. Enfin répéter était un grand mot, parlons plutôt d’entrainement des bases donc… s’entraîner déjà à ne pas avoir de crampes aux mains après 3 minutes. Il descendit donc, le nez dans un des livres que lui avait donné Keith pour apprendre les bases (comme les enfants). Il revoyait les différents accords avec la même assiduité qu’en cours et se les répétait à voix haute tout en tournant dans les couloirs, montant et descendant les différents escaliers.
Tout en continuant à réfléchir à son avenir en tant que musicien, Gawain se dit que peut-être il avait eu trop d’ambition et que penser qu’en l’espace d’un mois il serait déjà jouer toutes ses mélodies favorites était présomptueux de sa part. Mais comme il n’avait vraiment pas l’impression de faire de quelconque progrès, ça avait aussi le mérite de le frustrer énormément.

Arrivant enfin au 6ème étage, il referma son livre et le glissa dans son sac tranquillement se mettant à fredonner un des airs qu’il voulait revoir aujourd’hui. Il bifurqua dans le couloir donnant sur la salle de musique et entendit s’y échapper quelques notes. Il fronça les sourcils se disant qu’il devait surement y avoir quelqu’un. Il était pourtant certain d’avoir vu sur le planning qu’il n’y avait aucun cours ni aucune réservation. Bon, si ça ne dérangeait pas, il attendrait à côté, le temps que la personne en question finisse.
Une fois devant la porte, il la poussa doucement en s’annonçant poliment. C’était un ou une pianiste qui occupait l’espace à ce moment là. Quelle ne fut pas la surprise de Gawain en remarquant que c’était bien la silhouette d’Erzsébet au piano. Il referma derrière lui en faisant le moins de bruit possible et vont s’installer sur un banc un peu à l’écart pour l’écouter finir son morceau.
Il n’aurait jamais pensé qu’elle savait effectivement jouer d’un instrument. A croire que tout le monde, sauf lui, possède un talent pour la musique.
T’es un raté, Gawain.
Il ne préféra pas l’interrompre au cours de son morceau et de toute façon, elle n’avait pas l’air d’avoir remarqué sa présence, alors autant attendre qu’elle finisse plutôt que de la surprendre et donc la déconcentrer.
La mélodie était douce mais ne ressemblait à rien qu’il avait déjà entendu. Certaines sonorités lui apparaissaient comme étrangère, peut-être était-ce une musique de chez elle. Une fois que la dernière note eut terminé de résonner dans la pièce, il applaudit doucement son aînée.

« C’était très beau, bravo. »


.

DEV NERD GIRL




loyalty makes you family


THANKS ALY <3:
 

Club !:
 
Gryffondor

Mon personnage
Citation: ........... Plait-il ?


Nation représentée : Irlande du Nord
Parchemins : 170
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Octobre 1991] La voix doit sortir du cœur - ft Gawain Lun 2 Jan - 21:39

KIRKLAND Gawain & HÉDERVÁRY Erzsébet380 mots ▬ dialogue en gras
La voix doit sortir du cœur

Erzsébet acheva la mélodie tranquillement – elle avait tant et tant joué cette musique qu'elle semblait comme inscrite dans son corps. Tout lui venait naturellement, et les notes s'enchaînaient sans couac. Elle avait toujours un petit temps de surprise, lorsqu'elle finissait – justement parce qu'elle se rendait compte que, ça y est, elle était à la fin, et qu'encore une fois aucune fausse note ne s'était glissée au bout de ses doigts pourtant peu habitués à l'exercice.

Cette fois-ci sa surprise fut plus grande encore – et ce uniquement à cause de la voix qui surgit soudainement à côté d'elle, pour la féliciter. Elle se retourna, son regard tombant alors sur Gawain. Un bref instant, elle se demanda ce qu'il pouvait bien faire là ; mais ce n'était certainement l'information la plus importante de la journée. Gawain pouvait bien faire ce qu'il voulait dans la salle, n'est-ce pas... ? D'ailleurs, elle se sentait bête de se poser la question – il était évident que le plus jeune venait sûrement pour s’exercer à un instrument, comme beaucoup d'élèves, n'est-ce pas ?

« Merci. »

Le mot franchis rapidement la barrière de ses lèvres et elle se mit soudainement à éviter son regard. Elle se leva, et se mit à réunir ses affaires – elle se sentait presque oppressée, d'un coup. A vrai dire, ce n'était pas forcément « d'un coup » – elle savait bien que ce sentiment, cette impression d'être un peu perdue, lui venait toujours lorsqu'elle se retrouvait seule avec Gawain. Chose qu'elle évitait depuis un certain temps – depuis que le jeune homme était revenu de son renvoi temporaire, à vrai dire.

Son renvoi... Non, elle s'interdisait d'y penser. Les choses étaient compliquées, point. Elle n'irait pas plus loin dans sa réflexion – elle se le refusait.
Elle se le refusait depuis plusieurs mois.

« Tu as l'air d'avoir besoin de la salle, alors je vais te laisser... »

Et non, elle ne fuyait pas.
Elle prenait juste un peu de distance vis-à-vis des choses, et surtout de la personne qui la faisait se sentir si... Si contradictoire entre ses valeurs et ses sentiments.

Toujours en évitant le regard de Gawain, son sac à la main, elle se tenait prête à partir – à fuir, une nouvelle fois.



La hongroise vous cause en #009900

Très beaucoup merci à Ela pour l'ava ♥

Mes clubs:
 

Because my ship, thanks mon roux ♥:
 

MERCI MON FRANÇAIS PRÉFÉRÉ <3:
 

Miss Camping ♥:
 
Gryffondor

Mon personnage
Citation: Le courageux n'est pas celui qui donne les coups, mais celui qui y résiste.


Nation représentée : Hongrie
Parchemins : 1425
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

[Octobre 1991] La voix doit sortir du cœur - ft Gawain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Tout doit sortir...ou presque.» [Octobre 1991] How to get a job, first lesson - Ft. Mabel Láñez» [12 octobre 1991] I had a bad day... ft. Erzsébet Héderváry» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !» L'agriculture doit être une des priorités des efforts de la reconstruction
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Intérieur du château :: 6ème étage :: Salle de classe d'arts et musiques magiques-
Sauter vers: