Partagez|

Si tu es malade, recherche d'abord ce que tu as fait pour le devenir. [Elénē Karpusi - Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Si tu es malade, recherche d'abord ce que tu as fait pour le devenir. [Elénē Karpusi - Terminée] Sam 18 Fév - 13:08

KARPUSI Eléne
Grèce antique
Nom : Karpusi
Prénom : Elénē
Date de naissance : 26/10
Lieu de naissance : Athènes
Âge : 38 ans
Poste occupé à Poudlard : Infirmière
Directeur de maison : Non
Animal de compagnie : Une chevêche d'Athéna prénommée Hygée, en référence à Hygie, déesse grecque de la santé et de la médecine. Elle aime aider sa maîtresse et est réputée pour lancer des regards "sévères" aux personnes qui lui tombent sous les yeux.
Ascendance : Sang-mêlé
Fratrie : Un fils unique, Héraclès Karpusi.
Don : Aucun

Baguette : Bois d'aubépine, plume de sirène [femme-oiseau], 29,6 centimètres, fine et rigide.
Patronus : Dauphin
Epouvantard : Son fils, frappé par une maladie incurable
Reflet dans le miroir du Riséd : Héraclès en bonne santé et souriant
Odeur de l'Amortentia : Olives, vieux parchemin et laurier
Votre personnage peut-il voir les Sombrals : Oui
Très cultivée
Dramaqueen
Intelligente
Narcissique
Philosophe
Mystique
Sage
Stricte
Soignée
Bavarde
Calme
Juge beaucoup
Caractère : Il ne vous sera pas rare de sentir son lourd regard se planter dans le vôtre quand vous viendrez à la rencontre d'Elénē.  Malheureusement connue en partie pour sa rigidité d'esprit, elle donne parfois l'impression d'analyser chaque personne qui se présente face à elle et arbore sans le vouloir une attitude qui laisse à penser  qu'elle n'a de cesse de critiquer  silencieusement  ses interlocuteurs.


Pourtant, Elénē est une jeune femme qui n'a pas mauvais fond, loin de là.

« Sapiens Dominabitur Astris. »

{Qui acquiert la sagesse sera maître des astres.}

Il s'agit d'une dame aux vastes connaissances et aux passions multiples. Son intelligence et sa curiosité furent les atouts principaux qui, jadis, l'envoyèrent dans la maison de Rowena. Depuis longtemps amatrice de lecture, ses récits favoris se sont toujours centrés sur l'Ancien Temps; elle n'a aucune honte à avouer qu'elle apprécie de temps en temps jeter un coup d'oeil sur les manuscrits de l'Antiquité. Depuis sa plus tendre enfance, Elénē est animée par une soif de connaissances qui la pousse à vouloir faire de nouvelles découvertes et rencontres. Elle aime déambuler dans les couloirs de la bibliothèque de l'école durant son temps libre, lorsque l'infirmerie est loin d'être remplie, voire vide. Egalement connue pour sa grande sagesse, elle se révèle logique et fournit les théories les plus complexes. L'Intellectuelle a le cerveau rempli de savoir et de nouvelles idées; bien qu'elle soit adulte, elle n'a pas fini de se poser des questions sur le Monde.

C'est une femme éloquente qui adore parler de ce qui l'intéresse; certains la qualifieront de pipelette. Ils n'ont pas tout à fait tort; elle n'a pas peur de donner son avis sur quelque chsoe que cela lui plaise ou non, cependant, elle prend soin de toujours mesurer ses mots avant d'argumenter sur un sujet; délicate, ce n'est pas la personne la plus acerbe de l'école.  Or, Madame Karpusi surprend par sa sévérité; elle l'est d'autant plus avec son fils sans pour autant être une mauvaise mère. Bien au contraire, c'est une femme qui sait écouter et conseiller ses cadets, et il lui arrive parfois d'avoir des élans maternels lors de ses entrevues avec les élèves. Elle tient cependant à ce qu'on l'écoute et la respecte; elle reste fidèle à ses principes tant qu'on lui rend la pareille; Elénē impose sa présence par n'importe quel moyen, et il n'est pas conseillé de l'ignorer ou de titiller ses nerfs lorsque ceux-ci se révèlent sensibles. En effet, bien qu'elle soit calme de nature et dotée d'un grand sang-froid, Elénē n'est pas une femme que l'on doit provoquer, au risque de recevoir des remarques sèches et des mauvais regards de sa part.

Les moments de solitude sont pour elle un moyen de se ressourcer, de réfléchir aux problématiques qu'elle aime se poser, et de se refaire une beauté.

Coquette depuis un certain moment, la Grecque aime se pomponner dès qu'elle en a l'occasion; elle passe ainsi rarement devant un miroir sans se regarder. Consciente de sa beauté, les compliments la flattent. Toujours est-il qu'elle reste de marbre lorsque l'on adule son apparence. C'est une femme qui n'aime pas forcément dévoiler ses émotions; plutôt impassible, elle s'efforce comme elle peut de garder ses sentiments pour elle et ne se confie pas des masses aux autres. Elle estime qu'elle a mieux à faire que de parler de ce qu'elle ressent à ses collègues ou à ses patients.  

Son goût pour le 4e art n'est connu que de son fils; l'un des objets les plus chers à son coeur qu'elle a ramené de Grèce est une petite lyre qui lui rappelle toujours les morceaux qu'elle jouait à Héraclès lorsque celui-ci avait du mal à succomber au charme de Morphée.

Excessive, il lui arrive d'exagérer son comportement quand une situation semble l'embarrasser. Ainsi, il est plutôt facile de tourner ladite situation à son avantage; ses talents d'actrice lui ont presque toujours permis d'amadouer son entourage - c'est en somme une femme théâtrale qui n'a pas peur de faire face à un public; elle est, pour ainsi dire, aussi à l'aise seule qu'accompagnée. Indépendante, elle n'aime pas être enfermée et a souvent besoin de se déplacer pour prendre un peu d'air.  

La santé de tous les gens qui peuplent Poudlard est son absolue priorité; même si on ne le remarque pas forcément au premier coup d'oeil, l'on doit reconnaître qu'il s'agit d'une infirmière passionnée par sa vocation et le monde de la médecine magique et moldue. Très sérieuse et impliquée dans ce qu'elle fait, la jolie Grecque n'est pas friande des visages malheureux, même si elle semble le cacher; elle a parfois une attitude complexe et difficile à cerner ...

Féministe dans l'âme, Elénē est une femme qui, depuis toujours, aspire à l'égalité des sexes et ne s'en cache pas. Elle déteste voir son statut "réduit" par les hommes sous pretexte qu'elle est une femme; elle quémande et inspire le respect de tous individus confondus par sa droiture et son aridité permanentes.
Physique : Une volupté étrangement sensuelle se dégage du corps d'Elénē.  

L'éclat du soleil lui a toujours généreusement coloré le teint; elle possède une carnation bronzée ainsi qu'une peau plutôt douce.

Ce n'est pas une petite femme; au contraire, elle parvient à rivaliser avec les tailles de certains de ses collègues masculins. Il n'est pas forcément nécessaire pour elle de lever la tête pour converser avec qui que ce soit; ses yeux savent très bien attirer l'attention. On dit d'ailleurs d'eux qu'ils occupent le rôle de "miroir de l'âme" chez l'être humain. Dans ses prunelles se mélangent également orgueil et sagesse.  Ses iris, d'un vert olive captivant, détiennent en permanence une certaine lueur curieuse et savante. Ses cils sont longs et leur couleur est comparable à celle des plumes d'un corbeau; ses sourcils sont fins et sans grande originalité, excepté le fait qu'ils soient rarement arqués sous la surprise.

Son regard est parfois vague et dénué de toute excitation; l'on pourrait sans aucun doute la comparer à une de ces statues d'ivoire dont on peut encore aujourd'hui dans les vestiges des édifices de Grèce.  Son nez semble banal quand elle nous toise. Mais une fois de profil, il est impossible de ne pas remarquer la particularité de celui-ci; c'est un nez typiquement grec qui forme une ligne droite de son front jusqu'à son bout.  Elle n'affiche pas énormément de sourires, quand bien même ses lèvres arborent parfois une petite satisfaction quand elle fait face à quelque chose qui semble lui plaire. Elles ne sont pas non plus adeptes des éclats de rires. Ceci dit, il lui arrive d'arborer un sourire doux et naturel quelques fois.

En soit, ses traits sont plutôt délicats et féminins, et bien qu'elle ait atteint un certain âge, le temps ne s'est pas tellement gravé sur son visage.

Toutefois, Elénē aime la beauté naturelle, intérieure comme extérieure; c'est pour cela qu'elle ne favorise pas le maquillage - sauf pour les grandes occasions. Son charme est simple, mais efficace.


La chevelure d'Elénē est brune et plutôt longue; elle a pour habitude de réunir les boucles qui constituent sa tignasse derrière sa tête, autant pour des raisons pratiques qu'esthétiques; c'est qu'elle aime être bien coiffée, les accessoires s'accumulant joliment dans ses cheveux sombres. Des mèches ondulées encadrent  sa tête en haut de laquelle on peut percevoir une petite mèche rebelle particulière; celle-ci est courbée de chaque côtée et, malgré ses multiples tentatives, Elénē n'a jamais réussi à la faire disparaître.

Elle n'est pas spécialement musclée, mais disposerait d'une force physique suffisante pour se défendre si jamais sa baguette n'était pas sur elle ("si jamais", bien sûr. Elle vérifie toujours si son outil est toujours sur elle, et ce régulièrement). Poutant amatrice de nourriture, elle n'est pas potelée, mais possède des courbes plutôt pulpeuses; elle a en tout cas les formes d'une Femme, au niveau de la poitrine par exemple, ou des hanches ainsi que des cuisses, qui avec le temps se sont plus ou moins développées. Ses jambes, quant à elles, sont entretenues par les déplacements quotidients d'Elénē dans le château.

Elle arbore accessoires différents accessoires - dorés de préférence, comme un bracelet représentant des feuilles de laurier, que l'on peut retrouver à son poignet droit; au gauche, elle porte un second bracelet dont les formes rappellent celles des méandres grecques. Elle a pour réflexe de toucher plusieurs fois ces ornements éclatants, comme pour vérifier qu'ils sont bel et bien à leur place initiale.

Elle arbore bien souvent des tenues amples pour être plus à l'aise dans ses mouvements : il est tout à fait probable de la croiser alors qu'elle porte fièrement une tenue rappelant les chitons que portaient les femmes grecques durant l'Antiquité; les tuniques sont très prisées de sa part. Les tenues trop sombres ne l'inspirent pas.

Sa cadence est plutôt lente; elle aime prendre son temps quand une urgence ne lui occupe pas l'esprit, et ses pas sont réduits au silence par les sandales simples qu'elle aime porter.


Histoire :
À vrai dire, Elénē  a, comme beaucoup d'autres femmes, vécu une enfance plus ou moins banale - pour une sorcière, du moins.

Elle vint au monde un jour d'octobre, au sein de la capitale grecque, Athènes. Elle fut l'unique enfant d'un couple  sorcier de sang-mêlé - Olympia et Spiros, deux historiens ayant depuis belle lurette terminé leurs études à Poudlard et s'étant rencontrés par le biais de leur passion commune, l'Histoire et la Culture magiques. Elénē  grandit donc auprès et de ses parents et de sa grand-mère, la mère d'Olympia, Kalypso, récemment installée chez la famille Karpusi depuis le décès de son conjoint qu'Elénē  ne connaîtra pas. Elle prit connaissance des pouvoirs qui pourraient se développer en elle grâce à son père et sa mère qui l'avaient très tôt informée de son gène sorcier; ils lui avaient également expliqué la théorie de la magie et tout ce qui s'y reliait, ainsi que l'existence de l'école de magie la plus connue d'Europe.

Ce fut une petite fille très calme, préférant lire et se cultiver au Soleil plutôt que fréquenter des enfants de son âge - elle étonnait beaucoup de monde grâce à son intelligence et son savoir qui s'accumula de fil en aiguille. Sa grand-mère était pour elle un mystère; c'était une vieille femme silencieuse la plupart du temps, mais avait un débit de paroles qui marquait les esprits lorsqu'Elénē  s'amusait à lui poser des questions.

Des questions, toujours des questions. Il n'y avait pas un jour où l'enfant n'avait pas envie de solliciter Kalypso pour lui demander le pourquoi du comment de certaines choses - autrement dit, des réponses qu'elle ne trouvait pas dans les livres ou dans les vieux parchemins. Elle pouvait parler pendant des heures durant, Elénē  était toujours très attentive et appréciait prendre des notes de ce qu'elle entendait, bien qu'elle ne comprenait pas toujours les réponses parfois bien trop saugrenues fournies par la doyenne de la famille. Elle se souvient encore du jour où elle l'interpella : "Grand-mère, comment sais-tu tout cela ?" Kalypso lui répondit avec un sourire - encore gravé dans la mémoire d'Elénē  aujourd'hui : "Je ne sais qu'une chose, c'est que je ne sais rien."


Puis les années s'écoulèrent ainsi, paisibles, sans l'ombre d'une quelconque menace. Les Karpusi n'avaient visiblement aucun souci financier ou familial; ils vivaient tous les quatre, et la petite fille aimait aider ses parents dans leur travail pour leur faciliter la tâche. Très appréciée pour sa serviabilité à l'époque, cela lui faisait plaisir de pouvoir être utile envers son entourage.

Le jour de ses onze ans, Elénē  reçut la fameuse lettre d'admission à Poudlard. Félicitée par sa famille, elle  quitta la Grèce l'année suivante afin de faire sa rentrée dans un tout nouvel endroit; l'Écosse. Entretemps, elle se procura toutes ses fournitures et fit acte de présence lors de la cérémonie de répartition des élèves; à l'entente d'un "Elénē  Karpusi", la demoiselle se présenta sous le Choixpeau qui n'hésita pas une seconde avant de s'écrier "Serdaigle !". Elle intégra donc l'ancienne maison de sa mère et de sa grand-mère.  Ce fut une sorcière très douée, en particulier pour la confection de potions, les sortilèges et la botanique. Mais sa scolarité brillante ne ravissait pas la jeune fille.

Lorsqu'elle était rentrée chez elle pour quelques jours de vacances, elle appris que Kalypso avait été frappé par une maladie qui semblait incurable - bien heureusement, la vieille femme était toujours là, les venues des médicomages se révélaient pour la plupart presque inutiles. Olympia et Spiros se démenèrent pour la maintenir en vie le plus longtemps possible, alors qu'Elénē , malgré son jeune âge, se mettait en quête d'un remède spécial pour son aînée. Dès lors, une fois rentrée à Poudlard, elle s'entraîna maintes fois afin de créer le mélange assez puissant pour éradiquer cette maudite maladie en question. Elle eut l'occasion de s'intéresser à la médecine pendant ces jours de préparation.

Elle revint alors chez elle avec le fameux remède - elle n'était pas sûre qu'il réussisse à la guérir, tout cela était un peu trop utopique ...

... car en effet, Kalypso s'était éteinte durant le retour d'Elénē .

La mort de sa grand-mère fut une étape très difficile à surmonter durant quelques années; elle se fit la promesse de soigner chaque personne malade qu'elle rencontrerait, moldue comme sorcière. C'est pour cette raison qu'après sa septième année, la méditerranéenne s'orienta vers des études de médecine; elle se spécialisa dans la médicomagie, et c'est après avoir obtenu ses divers diplômes qu'elle décida de rentrer en Grèce. Durant son voyage, elle rencontra un  jeune homme du nom de Thanos. Ce fut le coup de foudre. Et pourtant, aujourd'hui, Elénē  veut oublier ce nom.

Elle eut un enfant avec lui. Un garçon, qu'elle décida de nommer Héraclès - son amant prit la fuite juste avant la venue au monde du petit garçon; elle n'entendit plus parler de Thanos, et décida d'élever seule son fils, qui lui aussi finit par intégrer l'école de magie, à l'instar de sa mère.

De nos jours, bien qu'elle soit sévère avec  lui, elle ne niera jamais le fait qu'elle est fière d'Héraclès et qu'elle l'aime profondément; le bonheur du jeune Serdaigle est une de ses priorités et elle aime le voir grandir au fil des années.

Elénē  finit par intégrer le personnel de Poudlard et devint l'infirmière de l'école; elle fait aujourd'hui tout ce qui est en son pouvoir pour la bonne santé de tous les élèves et veille au bien-être de chacun.
Pseudo : Mais vous savez, moi je ne crois pas qu'il y ait de bonne ou de mauvaise situation ..
Âge : Moi si je devais résumer ma vie aujourd'hui avec vous
Sexe : je dirais que c'est d'abord des rencontres
Comment avez-vous connu le forum : des gens qui m'ont tendu la main peut-être à un moment où je ne pouvais pas, où j'étais seul chez moi
Commentaire : et c'est assez curieux de se dire que les hasards, les rencontres forgent ...
Code du règlement : une destinée.



Dernière édition par Elénē Karpusi le Sam 18 Fév - 21:19, édité 1 fois
Personnel
Personnel
avatar


ϟ Nation représentée : Grèce Antique
ϟ Parchemins : 3
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Si tu es malade, recherche d'abord ce que tu as fait pour le devenir. [Elénē Karpusi - Terminée] Sam 18 Fév - 13:12

UHUHUH BONJOUR MADAME ♥♥♥♥



Mes clubs:
 

Miss Camping ♥:
 

Très beaucoup merci à Margaux pour l'ava et l'aesthetic ♥

La hongroise vous cause en #009900
Celle qui n'a jamais joui
Celle qui n'a jamais joui
avatar

Mon personnage
Citation: Le courageux n'est pas celui qui donne les coups, mais celui qui y résiste.


ϟ Nation représentée : Hongrie
ϟ Parchemins : 1715
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Si tu es malade, recherche d'abord ce que tu as fait pour le devenir. [Elénē Karpusi - Terminée] Sam 18 Fév - 13:57

... Tiens..

Bijour ♥


Do what I say, not what I do. Obey to my orders, not to your heart. Don't lie to me, but let me tell lies. Don't follow me, I'll follow you. Don't care about me, I'll care for you. Run away from danger, because this is what I am. ▵ ©endlesslove.
I won't talk but always listen ▵
Petite COUUUILLÈRE
Petite COUUUILLÈRE
avatar

Mon personnage
Citation: London bridge is falling down, falling down, falling down...


ϟ Nation représentée : Angleterre
ϟ Parchemins : 904
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Si tu es malade, recherche d'abord ce que tu as fait pour le devenir. [Elénē Karpusi - Terminée] Sam 18 Fév - 16:57

Okay, je me suis demandé qui tu étais jusqu'à ce que je lise la phrase dans le pseudo/pan/

Re-re-bienvenueeeee ♥


Others~:
 
Le japonais vous cause en #945b42
Kikoo, la victime
Kikoo, la victime
avatar

Mon personnage
Citation: "One is not born a wizard, one becomes one"


ϟ Nation représentée : Japon
ϟ Parchemins : 1374
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Si tu es malade, recherche d'abord ce que tu as fait pour le devenir. [Elénē Karpusi - Terminée] Sam 18 Fév - 21:46

Une fiche super bien écrite ♥

Avec une Grèce Antique qui m'a l'air super intéressante en plus de ça ! J'aime beaucoup ton avatar !

En tout cas, tout est en règle, je peux dès à présent te valider <3 Bon jeu sur ton TC !





Merci à Keith pour cette signature ! ♕


Club cuisine:
 
Les pensées suicidaires
Les pensées suicidaires
avatar

Mon personnage
Citation: “What you gave me was a reason. Not an excuse. Because there’s sex, making love and fucking. And then there’s you.”


ϟ Nation représentée : France
ϟ Parchemins : 1297
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Si tu es malade, recherche d'abord ce que tu as fait pour le devenir. [Elénē Karpusi - Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Recherche d'un marine ou d'un CP pour un RP haut en couleurs !» Recherche d'un frère ou d'une soeur pour un mâle [Archives]» Recherche d'un petit chien de - 6 kg pour une personne du 78» Recherche un(e) belle, beau démon(e) pour une présentation rp.» Recherche d'un malade compétent
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Dossiers scolaires :: Dossiers validés-
Sauter vers: