Partagez|

« Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» Icon_minitimeMar 3 Fév - 11:13

Mei Xiao
Taïwan




« Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» 268190tumblrn4qipqxXPz1s2b05po11280Copie" />
IDENTITÉ

❯ NOM :  Xiao
❯ PRÉNOM :  Mei
❯ SEXE :  féminin
❯ DATE DE NAISSANCE: 25/10
❯ LIEU DE NAISSANCE :  Taipei, Taïwan
❯ AGE :  14 ans
❯ ANNÉE SCOLAIRE :  4ème année
❯ MAISON :  Gryffondor
❯ ANIMAL ÉVENTUEL :  Un caïque à ventre blanc (oiseau tropical) nommé Banlan
❯ ASCENDANCE : née-moldue.


❯ BAGUETTE : Cornouiller, coeur en plume de phoenix, 28.9 cm, moyennement flexible
❯ PATRONUS : un éléphanteau
❯ EPOUVANTARD : Un homme sans visage
❯ MATIÈRE PRÉFÉRÉE : vol
❯ MATIÈRE DÉTESTÉE : métamorphose
❯ OPTIONS : Soin aux créatures magiques, divination et étude des runes




►FRATRIE (facultatif) : Yao Wang - Chine - Cousin (vu avec l'intéressé)

►MOTIVATION (facultatif) : Mei serait intéressée par le poste de gardien dans l'équipe de Quidditch de Gryffondor, comme elle en rêve depuis sa première année à Poudlard. Elle est particulièrement douée en vol (sans doute pour compenser son incapacité totale à faire des potions convenables) et rien ne l'exciterait plus que de pouvoir fouler le terrain de Quidditch de Poudlard pour un match officiel.

►DON PARTICULIER : le don de se prendre les pieds dans sa robe de sorcier au moins trois fois par jour, ça compte ? Non ? Bon, tant pis.






Caractère
«Non, je ne suis pas têtue. C'est faux. Je ne vois absolument pas de quoi vous voulez parler. -fuit-»


Dire que Mei est dotée d'une forte volonté serait un euphémisme. Il serait plus juste de dire qu'elle est entêtée, et encore, on se demande parfois si le mot est assez fort pour la qualifier. Lorsque la jeune fille a une idée derrière la tête, tenter de la raisonner est aussi ambitieux que de vouloir grimper l'Everest à dos d'Acromantula. Cela a parfois le don de la mettre dans des situations assez cocasses. On peut notamment citer en exemple un de ses quatre cent coups lors de sa première année à Poudlard, où la demoiselle, persuadée qu'avec de la concentration, il était tout à fait possible de ne pas tomber dans les pommes en entendant le cri d'une mandragore, avait percé les caches-oreilles de tous ses camarades avant le début du cours de botanique malgré les avertissements d'un de ses amis de deuxième année. Je peux vous assurer qu'après les cinq heures de colle que cela lui a valu de récolter, Mei n'a plus jamais voulu toucher une mandragore de sa vie. Heureusement, le caractère de la jeune fille ne se résume pas à cela. Certes, Mei semble assez soupe-au-lait, ne se laisse pas marcher sur les pieds et n'hésite pas à crier un bon coup lorsqu'elle le juge nécessaire, mais elle sait aussi se montrer agréable et chaleureuse quand elle le veut. Son sourire réconfortant et son don pour les âneries font d'elle une amie hors pair sur qui on peut toujours compter pour sortir d'une mauvaise passe. Elle serait d'ailleurs la première à vous faire sortir de votre lit après une rupture amoureuse pour faire les boutiques, soyez-en certain. En parlant de boutique, il faut savoir que Mei est très intéressée par tout ce qui touche au vestimentaire. On peut souvent la surprendre à s'essayer à de nombreux styles (parfois un peu ridicules, avouons-le) et à tenter de relooker ses camarades. C'est, pour Mei, une façon de s'affirmer en tant que personne à part entière et d'apprendre à vivre en harmonie avec son être. Elle est aussi dotée d'un sens aigu pour la justice, qui la pousse à aider ceux qu'elle juge méritant, ignorant parfois les règles pour suivre sa propre vision du "bon chemin". Cela lui vaut d'ailleurs parfois de s'attirer les foudres de certains de ses camarades. Se mettre en danger ne lui fait pas peur (et je ne parle pas de voler un bonbon à Honeydukes), et il n'est pas rare de la voir se balader dans le château après le couvre-feu pour lever le doute sur une interrogation absolument triviale du type "est-ce que les escaliers fonctionnent aussi en pleine nuit ?". Mei est par ailleurs une personne qui se pose énormément de question. Elle ne cesse jamais de s'interroger sur elle, sur ce qui l'entoure. Cela a malheureusement le don de la rendre très anxieuse et inquiète, malgré la façade toujours enjouée qu'elle affiche constamment.


Physique
« Innocents, les enfants ? Mon œil. T'as déjà vu un cœur pur arracher les ailes d'un papillon et faire un festin de fourmis pour son quatre heure ?»


De pétillants yeux marron en amande dotés de reflets couleur miel, un teint laiteux, de bonnes petites joues rosées, une mine toujours expressive et un sourire qui parait constamment chaleureux... Tout chez Mei semble traduire l'expression d'une âme encore perdue dans la douceur de l'enfance et dont on souhaite préserver l'innocence. Si le reste de son corps ne lui accordait pas les attributs d'une demoiselle plus mûre, sans doute aurait-il été aisé de la prendre pour une petite fille espiègle encore bien loin de l'adolescence. Ses cheveux, d'un châtain foncé virant parfois au roux lorsqu'elle reste trop longtemps au soleil, lui chatouillent le creux de la taille du bout de ses pointes très légèrement ondulées. Leur teinte assez particulière pour une Taïwanaise en font son trait physique le plus atypique. Ses seins, certes menus, mais fermes et bien plantés, ou encore sa silhouette originellement fine, lui viennent de son héritage génétique asiatique, à l'instar de son petit nez et de ses traits régulier du visage. J'ajouterai d'ailleurs que tout comme ses ancêtres, Mei est relativement petite, et du haut de son mètre 56, il n'est pas rare qu'on la compare à un hobbit joufflu ou toute autre espèce de petite taille, que ce soit dans le monde des sorciers ou bien chez les moldus. Si vous souhaitez la faire sortir de ses gonds, toute action visant à la faire complexer sur sa taille, tel que mettre à objet hors de son atteinte ou lui demander si cela lui arrive de toucher le sol avec ses pieds lorsqu'elle est assise parviendra à vous faire obtenir ce que vous souhaitez. Je vous conseille néanmoins de garder votre baguette près de vous dans ces cas-là, car un duel entre sorciers peut vite arriver (si vous voyez ce que je veux dire). La taille et la poitrine de Mei ne sont d'ailleurs pas les seules choses petites chez la demoiselle. Ses mains, aux couleurs claires semblablement à son visage et aux doigts peu charnus, sont-elles aussi menues, tout comme ses pieds. Son corps est, en somme, assez fluet. Peut-être ne serait-il pas déplacé de la comparer à une poupée ensorcelée à laquelle on aurait donné vie et taille humaine.





Histoire
«


C'est un beau jour ensoleillé qu'est née notre petite Mei, dans la jolie ville de Taipei. Enfin ensoleillé dans une moindre mesure, car on raconte qu'à son premier pleure, le temps s'est couvert et la pluie a commencé à tomber. Sa mère se plait à dire que ce sont les dieux qui ont pleuré leur trésor venu sur Terre, mais on ne va pas se mentir, on a plutôt envie de dire que la Terre a essayé de nous montrer son désespoir travers ce déluge. "eh merde, encore une casse-pied de plus...", si vous voyez ce que je veux dire. Pour en revenir à la naissance de Mei, celle-ci est née dans une modeste famille moldue taïwanaise vivant à l'arrière d'une épicerie familiale. Ses parents s'usaient à la tâche pour parvenir à vivre convenablement, mais si l'argent ne coulait pas à flots dans leur demeure, l'amour, en revanche, qui y régnait bien largement en compensation. Première enfant du couple, la demoiselle a été choyée et dorlotée durant ses premières années. Rien n'était trop beau pour leur enfant, et quand bien même leurs revenus moyens ne leur permettaient de faire de grosses folies, sa mère s'arrangeait toujours pour lui confectionner d'adorables habits avec les moyens du bord. Peut-être est-ce de là que Mei tient sa passion pour les beaux vêtements. Sa mère, comme son père, sont dépourvus de toute aura magique. Autrement dit, ce sont des moldus. Ainsi, jamais durant son enfance la jeune fille n'eut entendu d'histoire magique autrement que pour la faire rêver. Ce monde n'était pour elle que pure source d'évasion, un simple produit imaginaire. Ce fut à la naissance de son frère, alors âgée de cinq ans, que les premiers pouvoirs de Mei s'exprimèrent. Oh, rien de bien extraordinaire, vous vous en doutez, si bien qu'encore aujourd'hui, il lui arrive de douter que la magie se soit véritablement manifestée à cet instant. Ce jour-llà, lorsque sa mère posa son petit frère dans ses bras, il pleurait. Soutenue par son père, sa grande sœur le saisit tout doucement, et une aura blanche , presque transparente, les enveloppa avant de disparaître. Le bébé s'arrêta instantanément de pleurer. La magie en Mei s'était enfin décidé à s'exprimer librement.

Précisons encore une petite chose. La famille de Mei ne se résume pas à papa, maman et petit frère. En Chine, demeuraient les semblables de sa mère, auxquels l'enfant était particulièrement attachée. Mei éprouvait beaucoup de plaisir à leur rendre visite lorsque les moyens de ses parents leur permettaient de faire un tour sur le continent. Sa tante, la sœur de sa mère, était une femme remarquable dont la jeune fille souhaitait toujours aider dans les tâches ménagères. Pour ce qui est de ses cousins et cousines, Mei s'entendait à merveille avec chacun d'entre eux. Chacun, sauf un : Yao. Yao Wang. Bon sang, à chaque fois qu'elle repense à cet idiot, lui vient une envie de lui balancer un bouquin en cuir de 652 pages à la figure ! Ce cousin, à peine plus âgé qu'elle, avait, et a encore aujourd'hui le don de faire sortir Mei de ses gonds rien que par sa simple présence. Toujours fourrés ensemble à l'époque, ils passaient presque autant de temps à jouer qu'à se faire la tête. 45 minutes par jour, c'était le minimum syndical. Il faut avouer que leurs caractères sont si diamétralement opposés les étincelles sont inévitables. Mei se souvient d'ailleurs très bien du jour où, partie à la chasse aux papillons, la petite fille qu'elle était avait manqué de tomber dans un fossé. Ce jour-là, si Yao n'avait pas été là pour la retenir, elle se serait, sans aucun doute, cassée une jambe. Vexée d'avoir été sauvée par celui qu'elle appelait "son rival", Mei a passé le reste de sa journée à tiré les cheveux de son cousin. Oui, c'était une sale gosse ingrate à l'époque, j'en conviens. Un beau jour, sans qu'elle ne sache pourquoi, sa famille arrêta de se rendre en Chine pour les vacances. Bien évidemment, Mei ne s'en était pas aperçu du jour au lendemain, et la demoiselle, pas préoccupée pour un sous, avait continué à mené son existence sans se poser de questions.

Pendant ce temps, les petites manifestations de magie autour de Mei n'avaient cessé de se multiplier, au grand désarroi de sa famille. Bien que mineurs, petit à petit, la jeune fille commençait à remarquer cette accumulation de phénomènes étranges tout autour d'elle. Ce fut le jour de leur départ pour la ville enchantée qu'est Londres, alors qu'elle avait 10 ans, lorsque ses parents jugèrent qu'ils avaient assez économisé pour pouvoir émigrer en Angleterre et s'offrir une vie meilleure, que le mystère l'entourant fut dévoilé. Alors qu'ils se dirigeaient vers l'entrée de l'aéroport, Mei s'amusait à courir après des papillons, comme à son habitude. Petit à petit, la jeune fille commençait à remarquer cette accumulation de phénomènes étrange tout autour d'elle. Par chance, un inconnu se trouvant à proximité d'elle parvint à l'attraper, et donc à l'empêcher de chuter. À cet instant, l'image de son cousin Yao s'imposa à elle. Lui aussi l'avait déjà sauvé, et de la même façon. Lorsque le monsieur, chaleureusement remercié par ses parents, fut parti, Mei osa leur poser la question qui avait traversé son esprit. Cela faisait si longtemps qu'ils n'avaient pas vu leur famille chinoise. Pourquoi ne pas aller leur rendre visite ? Le regard malheureux de sa mère à cet instant trahit sa pensée. C'était si tragique. Ils s'assirent l'espace de quelques minutes, à l'abri des regards indiscrets, et expliquèrent la situation à leur fille. Cela va s'en dire, ses parents ne lui exposèrent pas clairement les faits. Comment expliquer à une enfant que des membres de sa famille et de leur village étaient morts tragiquement et que les survivants de cette tragédie pouvaient se compter sur les doigts d'une seule main ? Avec pudeur, ils racontèrent à Mei qu'ils avaient rejoint un monde meilleur, un monde heureux. C'était assez flou tout ça, mais malgré ses onze ans, la petite fille parvint à comprendre la situation. Elle ne les reverrait donc plus jamais. Sur le coup de la tristesse, Mei serra ses poings. Ses petits poings. Ils restèrent assis un moment, silencieusement. Mei se souvient encore aujourd'hui des délicates caresses protectrices de sa mère sur ses cheveux.

Les avions n'attendent jamais après leurs passagers. Ainsi, quelques minutes plus tard, la famille se trouvait à bord de l'avion. Assise près de sa fille, la mère de Mei n'avait cessé de rassurer sa fille d'une main protectrice. Alors qu'elle remarqua sa tristesse, elle lui glissa quelques mots à l'oreille, souriante.

« Ne sois pas triste, ils sont heureux maintenant. Et puis, tu sais, tout le monde ne s'en est pas allé. Ton cousin Yao est toujours là. D'ailleurs, tu sais... Tu iras très bientôt le rejoindre !»

Comment ça, le rejoindre ? Pas forcément très honnête envers elle-même, Mei n'aurait avoué sous aucun prétexte qu'elle était heureuse de savoir qu'elle reverrait au moins son cousin, même si elle ne le supportait que moyennement. Elle tenta sur le coup d'avoir de prendre une mine boudeuse, mais cela ne fonctionna pas. Sa mère en étouffa un rire amusé. Perdue dans ses pensées, elle en oublia de lui demander et pourquoi elle allait rejoindre Yao.

Son adaptation à Londres se fit assez rapidement. Ses parents, peu à l'aise avec la langue, apprenaient de leur fille, qui, en quelques mois, avait complété ses compétences scolaires taïwanaises grâce à la pratique quotidienne de la langue du pays, à l'instar de son petit frère. Leur petite épicerie fonctionnait bien mieux que celle de leur pays natal, et leurs revenus se firent un peu plus aisés. Leur vie, bien qu'un peu banale, se déroulait doucement et agréablement.

Le jour de ses onze ans, Mei fut réveillée par un adorable coup de boule affectif de la part de son petit frère. Celui-ci, bien plus enjoué qu'à l'ordinaire, secoua son aînée dans tous les sens pour lui signifier son enthousiasme. Il brailla quelques paroles si confuses et entremêlées que Mei ne parvint pas à comprendre la moindre de ses paroles. Elle se laissa extirper du lit, encore un pied et la tête dans les bras de Morphée, emportée par son petit frère dans la cuisine de leur maison. Arrivée dans la cuisine, son regard se posa instantanément sur le grand gâteau qui trônait sur la table avec quatre assiettes et des couverts. Un grand gâteau à la fraise. Celui-là, il allait finir dans son estomac dans pas longtemps. Après un "joyeux anniversaire" traditionnel de leur pays chanté à l'unisson, le père de Mei prit sa fille dans ses bras. Ce jour-là était un grand jour, et la petite fille qu'elle était devenait enfin grande. Ce jour si spécial était aussi le commencement d'une toute nouvelle aventure pour Mei : celui de la magie. Sa mère s'approcha d'eux et mit une lettre cachetée entre les mains de sa fille, le regard embrumé de joie. Une lettre destinée à Mei, une lettre de Poudlard. Ainsi, elle lui expliqua ce qu'elle avait toujours souhaité que sa fille apprenne un jour : du sang de sorcière coulait dans ses veines. Sa mère, issue d'une famille de sorciers, n'avait hérité d'aucuns pouvoirs. Il est très rare que cela arrive, mais ce n'était pas impossible. Tel avait été son cas. Par chance, sa fille avait, elle, héritée de cette particularité et allait pouvoir se rendre là où sa mère avait toujours voulu aller sans le pouvoir : à Poudlard, pour apprendre l'art de la sorcellerie. Yao, son cousin, était d'ailleurs dans cette école depuis un an. Pour l'occasion, ils lui offrir un adorable caïque à ventre blanc venu de leur île et qui lui tiendrait compagnie quand ils ne seraient pas à ses cotés.

C'est ainsi que l'aventure de Mei commença. Quelques semaines plus tard, elle fit son entrée dans cette fabuleuse école de magie, dans la grande maison de Gryffondor, comme l'avait voulu le Choipeau magique.

C'est ainsi que la vie à Poudlard commença pour Mei la casse-cou.





❯ PSEUDO : Neil
❯ AGE : 16 ans
❯ SEXE : féminin
❯ COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? Via le forum Hetalia-world, j'ai vu la petite vignette sur Pastakedavra, et par curiosité j'ai cliqué dessus.
❯ NIVEAU RP : intermédiaire (je fais du rp' depuis près de 5 ans mais aller sur un forum aussi "organisé" c'est un peu une première. J'ajoute d'ailleurs qu'il m'arrive de faire quelques fautes, et je m'en excuse. ;-; )

Le code du règlement est à envoyer aux admins une fois la fiche terminée




Dernière édition par Mei Xiao le Mar 3 Fév - 18:34, édité 4 fois
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» Icon_minitimeMar 3 Fév - 11:25

Willkommen!
En espérant que tu te plaises ici... Mais bon, tant que je suis là, ça devrait pas être un problème kesesese~
Tampon de sauvetage
Tampon de sauvetage
Gilbert Beilschmidt

Mon personnage
Citation: « I'm proud of us. »
« Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» 1447160600-tumblr-static-cszkwwcfxts08kwwow08kogow-640-v2

ϟ Nation représentée : Prusse
ϟ Parchemins : 1369
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» Icon_minitimeMar 3 Fév - 12:26

Coucou et bienvenue !
Finalement je vois que tu as eu le droit à un avatar avant le mien (je suis tellement tête en l'air que j'ai oublié, tu as le droit de me frapper hanw.)

Ta fiche est très bien écrite, cependant j'ai un doute pour l'âge de Mei. Je la vois plus jeune que ça. Genre en 5ème année ou en 4ème année. Je ne connais pas grand chose sur Taiwan, mais je sais qu'elle est administrée depuis 1945 par la Chine et que c'est jeune donc.
De plus, si elle est en 6ème année comme tu l'as marqué, elle doit avec 16 ans et non pas 17 (car elle est née en octobre).





Merci à Keith pour cette signature ! ♕


Club cuisine:
 
Les pensées suicidaires
Les pensées suicidaires
Francis Bonnefoy

Mon personnage
Citation: “What you gave me was a reason. Not an excuse. Because there’s sex, making love and fucking. And then there’s you.”
« Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» HQmg43HO6B1tLLZts_RHMJnvfBE

ϟ Nation représentée : France
ϟ Parchemins : 1424
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» Icon_minitimeMar 3 Fév - 12:38

Merci !
J'avais totalement oublié moi aussi, comme ça on est deux. xD

Dès le moment où ça implique des chiffres je suis littéralement à la ramasse on dirait, uhuh. J'ai retiré automatiquement un an par rapport à Chine sachant qu'elle était plus jeune, j'ai pas vraiment cherché plus loin. Je vais de ce pas lui donner un petit filtre de rajeunissement !
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» Icon_minitimeMar 3 Fév - 13:20

Merci d'avoir réglé ça !
Pour finir ton inscription (pour être validée donc), il faudrait remplir ton profil en entier et remplir ta fiche de personnage (et on t'accepte en gardien de Gryffy, tu mets ça dans Titre ;))





Merci à Keith pour cette signature ! ♕


Club cuisine:
 
Les pensées suicidaires
Les pensées suicidaires
Francis Bonnefoy

Mon personnage
Citation: “What you gave me was a reason. Not an excuse. Because there’s sex, making love and fucking. And then there’s you.”
« Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» HQmg43HO6B1tLLZts_RHMJnvfBE

ϟ Nation représentée : France
ϟ Parchemins : 1424
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» Icon_minitimeMar 3 Fév - 16:24

Voilà, normalement tout est bon ! \O/
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» Icon_minitimeMar 3 Fév - 16:48

Ok Mademoiselle~ Je peux te valider désormais ;)

Par contre je ne sais pas comment tu t'es débrouillé avec l'image de ta fiche, mais elle ne doit pas être à la bonne dimension, m'enfin bon, ce n'est pas le plus important x)

Bon jeu !

Edit : OUPPPPS. Tu ne m'as pas envoyé le bon code de validation ! ^^'
Les pensées suicidaires
Les pensées suicidaires
Francis Bonnefoy

Mon personnage
Citation: “What you gave me was a reason. Not an excuse. Because there’s sex, making love and fucking. And then there’s you.”
« Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» HQmg43HO6B1tLLZts_RHMJnvfBE

ϟ Nation représentée : France
ϟ Parchemins : 1424
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» Icon_minitimeMar 3 Fév - 17:05

Citation :
De plus, si elle est en 6ème année comme tu l'as marqué, elle doit avec 16 ans et non pas 17 (car elle est née en octobre).

Cela dit elle les aurait vite ses 17 ans, si c'est en octobre :'D

Bienvenue o/
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» Icon_minitimeMar 3 Fév - 17:17

... *se tape la tête contre un mur*
Franchement je me demande d'où je sors ce talent pour être aussi boulet. Désolée de te faire perdre ton temps comme ça. ;_;
Je vais essayer de revoir pour l'image de la fiche. Concernant le code, c'est bien celui dans le règlement, non ? Je vais le relire mais je comprends pas pourquoi j'ai pas trouvé le bon. :c

Et merci Tim o/
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» Icon_minitimeMar 3 Fév - 17:20

Oh mais wait, tu as raison Tim-....
J'oublie toujours qu'on est en janvier-...(j'aurais vraiment du commencer le forum en septembre, quelle connerie de l'avoir fait en janvier aussi). Au temps pour moi :')

Pour ta fiche Mei, l'image n'est pas ce qu'il compte le plus, ne t'inquiète pas !
Et pour le code, c'est bien celui du règlement oui, mais quand tu t'es inscrite, il était différent. C'est juste qu'il a été mis à jour du coup on l'a écrit en plusieurs parties, voilà ;)
Personnel
Personnel
Romulus Vargas

Mon personnage
Citation: Si vis pacem, para bellum
« Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» Tumblr_o96iadVfsG1si0ebuo7_540

ϟ Nation représentée : Rome Antique
ϟ Parchemins : 424
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» Icon_minitimeMar 3 Fév - 17:33

Tu l'as commencé en octobre ton forum je te rappelle :p

J'ai une petite remarque à faire ouo
C'est au niveau de l'âge de Taiwan (encore-)
15 ans, c'est pas un peu vieux ? Parce que là, c'est la faire plus vieille que Canada, USA ou Belgique, et lui donner le même âge que Allemagne/Pays-Bas/Angleterre...
Alors qu'ils sont tous vachement plus vieux quoi.
Puis, Taiwan n'est même pas reconnue comme nation par tout le monde...

C'est Tim qui l'a fait remarqué, et j'avoue être d'accord avec elle. Troisième année (voir seconde selon Quetzal), ce serait pas plus adapté pour elle ?
Tampon de sauvetage
Tampon de sauvetage
Gilbert Beilschmidt

Mon personnage
Citation: « I'm proud of us. »
« Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» 1447160600-tumblr-static-cszkwwcfxts08kwwow08kogow-640-v2

ϟ Nation représentée : Prusse
ϟ Parchemins : 1369
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» Icon_minitimeMar 3 Fév - 17:42

Je sais, je sais, mais je pensais genre, à la date du contexte :c.

Je pense que 3ème année serait mieux que 2ème année si on part dans ce sens alors °w°
Ça ferait qu'elle aura 14 ans pour une Troisième année, j'espère que ça te convient Mei ?~
Personnel
Personnel
Romulus Vargas

Mon personnage
Citation: Si vis pacem, para bellum
« Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» Tumblr_o96iadVfsG1si0ebuo7_540

ϟ Nation représentée : Rome Antique
ϟ Parchemins : 424
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» Icon_minitimeMar 3 Fév - 17:46

Ha oui, je vois, le code a été changé entre temps ! Pas de soucis, je vais vous envoyer le nouveau (au moins, après avoir lu deux fois, le règlement, je n'aurais pas d'excuse si je fais un faux pas ! )

J'ai pas d'objection particulière. Je vais corriger ça dès maintenant. o/
(Bon, en fait je vous avoue que j'ai un peu honte. C'est vraiment ridicule de ne pas être foutue de faire une fiche correcte sans l'intervention d'autres personnes. Enfin bon, ce n'est qu'un détail sans importance. ;_; )
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» Icon_minitimeMar 3 Fév - 18:32

Bienvenuuuuuuueeeeeee Mei ~ *hug*


« Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» 887800AesbyMargaux

Mes clubs:
 

Miss Camping ♥:
 

Très beaucoup merci à Margaux pour l'ava et l'aesthetic ♥️

La hongroise vous cause en #009900 ♥️
Celle qui n'a jamais joui
Celle qui n'a jamais joui
Erzsébet Héderváry

Mon personnage
Citation: Le courageux n'est pas celui qui donne les coups, mais celui qui y résiste.
« Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» 477931700full

ϟ Nation représentée : Hongrie
ϟ Parchemins : 1839
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» Icon_minitimeMar 3 Fév - 18:35

Merci Eli' ! *big huuuug*
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» Icon_minitimeMar 3 Fév - 19:31

Bienvenue ♪
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» Icon_minitimeMar 3 Fév - 20:15

Bienvenue cousine-aru ♥ ! :D
*A modifié plein de fois sa fiche pour correspondre à son âge* Mais bon c'est pas grave t'inquiète pas xDD !
J'ai trop hâte de pouvoir rp avec toiiii :3 !!
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» Icon_minitimeMar 3 Fév - 20:29

Bienvenue ma chère Mei Xiao ! *hug aussi*
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» Icon_minitimeMar 3 Fév - 20:32

Merci Lovino !

J'ai aussi très hâte de pouvoir rp' avec toi cousin, on va bien s'éclater, je le sens. 8D

Thaaaaank you, Grace ! *huuug*
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» « Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !» Icon_minitime

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

« Et un jiû-hî ke bien chaud pour Mei Xiao, un !»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Salut et merci bien pour le poisson ♪» LUCAS ☀ Pour séduire les filles, tout peut marcher sauf être un garçon bien.» Une musique que j'aime bien....» [Mission] Enquête d'opinion pour Ezra Plume» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Dossiers scolaires :: Anciens dossiers-
Sauter vers: