Mars 1992 - Poudlard.






388 pts
344 pts
252 pts
264 pts




Natalya Braginskaya (Biélorussie)

♀ ; 7ème année ; Serpentard

Natalya est la cadette de la fratrie des Braginsky et sans doute la plus…intimidante des trois. Il se dégage d’elle une aura assez froide qui ne donne réellement pas envie de chercher la dispute.
Elle est très proche de son frère et de sa soeur, notamment d’Ivan pour qui elle a une possessivité et une affection particulières.
C’est une personne qui est considérée comme forte mentalement, dotée d’un calme olympien.
Il lui arrive cependant d’être assez vulgaire sur les bords.
Son coeur de glace pourrait cependant cacher une personne loyale et protectrice envers les gens qu’elle aime.

Tino Väinämöinen (Finlande)

♂ ; 7ème année ; Poufsouffle

Tino est décrit comme étant simpliste, doux et honnête, ainsi que mature. Il se soucie beaucoup des autres.
Calme et sérieux, il travaille dur en classe.
Très bavard, il fera tout pour détendre l'atmosphère.
Il supporte très bien le froid, habitué à la température de son pays.
Il a un certain goût pour les saunas, l'alcool et les sucreries.
Mei Xiao (Taïwan)

♀ ; 6ème année ; Gryffondor

Cette jeune fille est considérée comme ayant un fort tempérament et une volonté de fer.
Toujours à la mode, elle est du genre à regarder toutes les nouveautés vestimentaires.
Bien qu'elle soit sociale et joviale, elle est souvent préoccupée ou stressée par ce qui l'entoure.
L'asiatique cuisine également très bien et a de la conversation.
C'est également la cousine de Yao Wang.

Sadık Adnan (Turquie)

♂ ; 9ème année ; Gryffondor

Le Turc est avenant au premier abord, très amical et accueillant.
Bon vivant, il aime la bonne nourriture et cuisiner.
Il a la facheuse habitude de se mettre en compétition avec son entourage et ceux dans n’importe quelle situation.
Il est d’une nature bornée et a tendance à parler fort. Il a ce don de savoir se mettre en spectacle et fait toujours attention à bien prendre soin de son apparence.
Il sait faire preuve de sérieux et peut être une personne très réfléchie quand il s'y met.
Il entretient une relation bien particulière avec Heracles Karpusi. Quel genre ? Personne n’a jamais su le définir. Même eux.
Nichkhun Chomesri (Thaïlande)

♂ ; 8ème année ; Poufsouffle [nom et prénom modifiables]

Il a le tic verbal de dire “Ana~” et s’adresse aux gens en les vouvoyant.
Il est d’apparence calme et d’un tempérament pacifique.
Les choses qu’ils détestent le plus sont les monstres et les fantômes mais contradictoirement, il adore les films d’horreur moldus.
Quand il travaille, il y dévoue toute son âme et sa patience.
Il traite toujours les conflits avec une incroyable diplomatie.
La plupart du temps, il parait complètement absent, l’esprit ailleurs mais bienveillant.
Il est aussi le cousin de Shandara Norasingh.

Sen Mông Suong (Viêt Nam)

♀ ; 7ème année ; Serdaigle [nom et prénom modifiables]

Cette jeune fille est, parmi les asiatiques, sans aucun doute l'une des plus sages. Peut-être un peu froide et discrète, mais courtoise et bien élevée.
Ce qui ne l'empêche pas pour autant d'être franche et d'avoir une certaine force mentale, de par laquelle elle ne laisse pas ses émotions lui faire perdre facilement ses moyens.
Celle-ci est cependant gênée quant au regard des autres et surtout sur l'image qu'elle renvoie.
Sourire est une option, et les photos sont toujours embarrassantes.
Comme passe-temps, la vietnamienne s'occupe de ses dix doigts. Habile de ses mains, il n'est pas rare de la voir faire quelques travaux pratiques, comme de la broderie...
Heracles Karpusi (Grèce)

♂ ; 8ème année ; Serdaigle

Malgré son air assez calme et insouciant, le Grec est quelqu’un de sérieux.
Sa passion pour les chats et les vieux monuments n’ont aucune limite.
Il est bien du style à s’endormir pendant les cours, les repas...Et un peu partout en fait.
Il s’entend assez bien avec Kiku Honda, et possède une relation étrange avec Sadiq Adnan que personne ne sait définir comme étant de la haine ou bien de l’amitié.
Ivan Braginsky (Russie)

♂ ; 8ème année ; Serpentard

Aux premiers abords, Ivan est considéré comme quelqu’un “d’angoissant”, et les rumeurs circulants sur lui n’arrangent en rien sa réputation.
Pour autant, dès qu’on commence à discuter avec le Serpentard et qu’on apprend à le connaître, beaucoup comprennent que les apparences ne font pas tout.
Effectivement, Ivan se révèle être quelqu’un de souriant, chaleureux et de bonne compagnie.
Cependant, méfiez vous tout de même ! Ivan, comme dit précédemment, n’est reste pas moins un Serpentard, et si vous êtes dans sa liste noire… Qui sait ce qu’il pourrait trouver comme méfait pour vous faire comprendre l’aversion qu’il a envers vous.
Le conseil conseil qu’on pourrait donné serait de ne pas attiser sa colère et d’être son ami plutôt que son ennemi.

Ana Bonnefoy (Gaule)

♀ ; Professeur de botanique [prénom modifiable]

Lire le scénario.

Hannon Barca (Carthage)

♂ ; Professer de vol [prénom et nom modifiables]

Lire le scénario.
Joshua N. Atkins (Washington DC)

♂ ; 1ère - 2ème année ; Gryffondor

Lire le scénario.

Cahaya Koeswoyo (Majapahit - Empire de Java)

♀ ; Conseillère d'orientation [prénom modifiable]

Lire le scénario.

Voir d'autres prédéfinis et scénarios.



ϟ Gryffondor : 17
ϟ Poufsouffle : 13
ϟ Serdaigle : 12
ϟ Serpentard : 14
ϟ Adultes : 6
ϟ Total : 62

ϟ Garçons : 46
ϟ Filles : 16

ϟ Sang-purs : 14
ϟ Sang-mêlés : 37
ϟ Nés-moldus : 11

ϟ 1ère année : 1
ϟ 2ème année : 5
ϟ 3ème année : 3
ϟ 4ème année : 2
ϟ 5ème année : 6
ϟ 6ème année : 10
ϟ 7ème année : 15
ϟ 8ème année : 13
ϟ 9ème année : 1




























 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

[28/12/1991] [Mission] J'ai reçu une lettre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: [28/12/1991] [Mission] J'ai reçu une lettre... Mer 28 Déc - 17:12

   Benjamin s'était éclipsé du marché et avait prévu de rejoindre Matthew sur le bord du lac gelé. Il faisait froid ce qui l'avait transformé en une espèce... De... yeti ? Malheureusement pour lui, il était horriblement frileux et il avait été entraîné dans cette histoire de stand sur le marché de Noël. Il bénissait écharpe, pull et sorts de réchauffement.


Il arrivait vers le lac et fit signe à son ami. Il était content d'enfin pouvoir parler avec Matt en tête a tête. Ils avaient reçu la mission d'enquêté sur une étrange lettre de la part du directeur. Ils n'avaient pas pu se pencher sur la lettre avec toute la folie des fêtes. Il était même resté à Poudlard rien que pour ça. Il souffla sur ses gants et tira légèrement pour que son bonnet recouvre bien ses oreilles. Il ne comprenait pas pourquoi ils avaient accepté. Il pouvait comprendre qu'après tout ce qu'il s'était passé, le directeur ne pouvait pas s'en charger. Logique... Mais quand le canadien lui en avait parlé... Il n'avait pas pu refuser sa demande. Malgré les risques... Il soupira et fit signe au blond qui l'attendait.

"Salut Matt. On s'y met?"

   Il sortit la lettre, elle n'était pas ouverte. Le papier ne lui était pas familier et il n'y avait aucun destinataire. Il se demandait si la lettre pouvait être piégé... Si le directeur la leur avait confié c'est qu'elle ne l'était pas... il voulait faire confiance, mais c'était plus fort que lui, il ne pouvait s'empêcher de douter.

"On... On l'ouvre ? Ou tu sais lancer des sorts de détections ?"

   Il connaissait le Revelio, mais ne l'avait jamais lancé... Il n'en avait jamais eu l'occasion après tout. Il espérait que Matt sache le faire sinon il se reposerait sur la chance. Il n'aimait pas ça.


Serpentard
avatar

Mon personnage
Citation: Le silence est un ami qui ne trahit jamais.


Nation représentée : Bahamas
Parchemins : 129
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [28/12/1991] [Mission] J'ai reçu une lettre... Mar 10 Jan - 1:25





Aux ordres du Maître I solemnly swear that I'm up to no good.En premier lieu vint l’incompréhension.
Il serait mentir que de dire qu’il avait été dans un calme le plus complet ces derniers temps. Bien entendu, il avait ressenti de la colère, de la haine, il avait ressenti la trahison, la perte de confiance en ses proches. Mais pour autant, Keith ne comprenait pas. Son aigreur avait fini par se faire moins présente, moins vive. Il aurait même été prêt à avouer que cela aurait pu arriver le jour même où tout avait été dévoilé. Il n’aurait eu aucun mal à admettre qu’il l’aurait bien cherché, à ne rien vouloir écouter aux dire de ses proches essayant de le raisonner. Mais depuis, tout ne s’était-il pas calmé ? Après tout, il avait petit à petit retisser les liens avec ses proches. Que ce soit sa famille, ses amis ou même sa petite amie. Tout allait mieux, toute sa haine était finalement partie. Ce n’était pas juste ! Il ne voulait pas, il refusait que cela arrive ainsi. Qu’allait-il devoir cette fois ci ? Pourquoi devait-il encore servir de marionnette ? Qu’allait-il devoir oublier ? Quel mal allait-il faire ?

En second lieu vint la douleur.

Celle à laquelle il n’était pas habitué, celle à laquelle il ne souhaitait pas être habitué, celle qui le déchirait de l’intérieur, celle qui le brûlait de l’extérieur. Keith ne pouvait rien faire contre, à part la subir. A part attendre, attendre que cette marque s’immisce de partout sur la surface de son corps. Par chance, pour ce qu’on peut encore appeler chance, personne n’était près de lui. Il avait souhaité rester un peu seul dans le parc de Poudlard, prendre l’air et fumer. Résultat, personne ne l’avait suivi. Et tant mieux. Il ne voulait pas qu’on vienne vers lui. Il avait préféré souffrir le temps que tout se calme dans un coin. Faisant de son mieux pour dissimuler, pour amoindrir ses cris. C’était insoutenable, tout avait tourné autour de lui, il ne sentait plus rien au fur et à mesure. Ni le froid causé par l’hiver, ni le sol où tout son corps était allongé, ni le vent qui soufflait de plus en plus. A vrai, il avait fini par ne plus avoir conscience de ce qui l’entourait. Jusqu’à ce que la douleur cesse.

Et en dernier lieu vint le contrôle.
Il resta un temps inerte au sol. Sans bouger. Tout était fini désormais. Ce qui était fini ? La souffrance, bien évidemment. Sa marque, elle, était toujours là. Bien présente, voyante sur toute les parties visibles de son corps. Ce qu’il ressentait désormais ? Une nouvelle puissance, une puissance plaisante, agréable. Donnant une vive sensation que rien n’allait pouvoir l’arrêter.
Il l’entendait clairement, nettement en lui :

Il avait une mission à accomplir pour son maître. Je vous écoute.
Une lettre à récupérer. A vos ordres.  
Agir dans la plus totale des discrétions. Comme il vous en conviendra, Maître.

Il ne devait pas le décevoir. Il ne pouvait pas. Il lança un sort pour cacher la manipulation dont il était victime. Keith compris qu’il devait retrouver une autre personne afin de réussir ce qui leur avait été confié. D’un pas lent mais assuré, il se mit à traverser le parc, l’air de rien, agissant normalement. Feliciano Vargas. Voilà la personne qu’il devait retrouver. A vrai dire, il ne comprenait pas l’intérêt : Pour son Maître, il était capable remplir la mission seul. Récupérer une lettre n’avait rien de compliquer, et l’apporter à Antonio Fernandez Carriedo encore moins. Cependant, il devait obéir. C’était le mieux à faire. Arrivant près du lac, il se posta d’une manière à pouvoir voir arriver les personnes vers ce lieu, sans qu’eux ne puisse l’apercevoir. Même dans cet état de transe, il se souvenait bien de l’apparence de l’italien. Et cela était pour le coup pratique. Vérifiant qu’il portait bien sa baguette sur lui, il resta caché le temps de voir la tête qu’il voulait retrouver.
Pour s’occuper, le rouquin se décida à réfléchir aux différentes possibilités pouvant s’offrir à eux durant leur mission. Après tout, soit ils trouvaient la lettre sans encombre et ils l’emmenaient rapidement au destinataire, soit d’autres élèves allaient tombés dessus avant eux et là… Ils allaient devoir s’occuper d’eux, sans se faire voir. Ou bien les attaquer. Qui sait ? Les manipuler était une option à ne pas oublier. Dans tous les cas…

Keith n’échouerait pas.
© 2981 12289 0


They all are my family. It's big and broken, but still good. Yeah, still good.
Serpentard
avatar

Mon personnage
Citation: Don't marry for money : you can borrow it cheaper.
@fc Ken Bek

Nation représentée : Écosse
Parchemins : 560
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [28/12/1991] [Mission] J'ai reçu une lettre... Mar 10 Jan - 20:31


J'ai reçu une lettre

   

   
Matthew attendait Benjamin sur les bords enneigés et gelés du Lac, ce dernier lui avait expressément donné rendez-vous et le canadien savait pertinemment la raison du rendez-vous. La mission donné par le directeur. Pourtant ceci, au contraire de Benji, n'avait pas empêcher à Matthew de rentrer au pays pour faire les fêtes avec sa famille. Il s'était de toute façon dit qu'il valait mieux en discuter à tête reposé après toute l'agitation de fin Décembre. Il faisait courir ses doigts non gantés sur l'eau cristallisée avec un petit sourire alors qu'un frisson remontait son échine au contact de la surface froide. Il traçait tantôt des dessins, tantôt des mots dans la langue du grand nord de son aïeule, tantôt des choses ne signifiant rien.

Soudain il entendit la neige craquer dans son dos. Par réflexe il tourna la tête après avoir comme senti son oreille bouger sous l'entente du bruit et scruta l’horizon bloquée par les arbres. Il vit un petit écureuil pointer le bout de son nez. Il se permit de rire un instant avant de s'accroupir dans la neige faute de pouvoir s’asseoir, mieux valait éviter que on assise ne se transforme en glaçon. Littéralement. A peine eut-il le temps de s'accroupir que la neige recraqua le faisant sursauter et tomber sur les fesses dans la neige. Il tourna la tête avant d’apercevoir la personne qu'il attendait depuis un moment.

Oh... Benji ! Ouais ! Allons y !

Il souriait tout ce qu'il avait trépignant d'impatience en regardant l'étrange lettre. Pas de destinataire mais pas d'envoyeur non plus. Rien. Il allait devoir l'ouvrir et bien qu'en temps général la perspective d'ouvrir une lettre qui ne lui était pas destiné le dérangeait, là, rien. Juste de l'excitation.

Eh... Tu sais-tu en lancer toi ? J'aurais plus eu tendance à l'ouvrir directement... Mais c'est vrai que lancer un sort serait plus malin !

Il eu un grand rire amusé en disant ceci. C'est vrai qu'après tout ils étaient sorcier. Pour le pire comme le meilleur

On tente le Revelio ?

Il regardait Benjamin avec un regard brillant d'amusement, d'une once de sérieux, d’excitation et d'interrogation.
   

   
© MISE EN PAGE PAR TAZER.



Club:
 


Merci à mon écossais préféré !:
 


Votre préfet canadien vous cause en #ff99ff
Gryffondor
avatar

Mon personnage
Citation: Nous vivons dans la neige. Nous savons ce qu'est le froid. Nous avons appris à le vaincre. Comment ? En lui opposant sans cesse l'allégresse du cœur.


Nation représentée : Canada
Parchemins : 237
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [28/12/1991] [Mission] J'ai reçu une lettre... Mer 11 Jan - 23:07

As you wish Master.
I swear to not let you down.
C'était toujours surprenant comme douleur. Elle partait du dos et s'étalait sur tout le corps, lentement, comme si elle cherchait à le faire craquer avant de lui faire perdre le contrôle. Elle semblait vouloir le voir résister pour mieux le briser. Immanquablement c'est ce qui arrivait. Elle se nourrissait de tous ses sentiments négatifs, toutes ses choses qu'il gardait renfermé. Aussi ignoble que la personne qui le forçait à la ressentir, il était inutile de résister, il n'y pouvait rien. Il venait de perdre son libre arbitre pour une durée indéterminée.

Dans un semblant de contrôle, un dernier élan de lucidité, Feliciano avait lancé un sort d'insonorisation aux toilettes dans lesquelles il se trouvait, quand, vive comme l'éclair, sa crise avait débuté. Puis il s'était effondré au sol en hurlant à pleins poumons, à s'en déchirer les cordes vocales, tant la douleur était insupportable. Il aurait préféré rester au sol, ne jamais se relever, mourir plutôt que de devoir lui obéir, de devoir faire ce qu'il lui disait, mais il était bien trop tard, et il n'avait plus le choix a présent. Et il ferait absolument tout ce qu'on lui disait, tel un petit soldat bien sage, complètement aveugle et dénué de volonté, avant de sombrer dans l'amnésie la plus totale. Ne pas se souvenir était probablement la pire des choses. Il ne pouvait par la suite ne cesser de se demander ce qu'on l'avait obligé a faire. Quelles horreurs il avait pu commettre alors qu'il n'était plus maître de lui-même, de son corps, de ses actions.

Il fallait que ça lui arrive maintenant, alors qu'il allait mieux depuis l'arrestation de son père, que les élèves le laissaient plus ou moins tranquille, que les remarques avaient cessé. Il en subsistait mais ce n'était rien comparé au début. Le jour même des aveux, bien entendu qu'il avait pensé que cela arriverait, qu'il n'y échapperait pas, et pourtant, étrangement, si. Mais là... Tout allait bien. Il s'évertuait a rester calme, ce qui n'était pas difficile, il avait très rarement perdu son calme, haussé le ton, ne s'était que peu énervé contre les gens durant toute sa vie. Tout se passait bien, et voilà que ça recommençait. Cela ne finirait donc jamais ? C'était bien l'impression donnée dans tous les cas.

Puis la douleur s'était arrêtée. Aussi soudainement qu'elle était venue. A la différence qu'il ressentait à présent cette nouvelle puissance couler. Aussi fascinante que terrifiante, il la tenait au bout des doigts. Elle se traduisait par cette marque qui parcourait son corps, et la douleur n'en était que l'annonciatrice. Il se sentait puissant, invincible, rien ne pouvait l'arrêter. Il aurait pris cinq minutes pour en voir l'étendu s'il n'y avait pas eu ces ordres raisonnants.

Une lettre à récupérer. Aussi simple que bonjour. La donner a Antonio Fernandez Carriedo. Pas plus difficile que cela. Un allié. Inutile mais il ne discuterait pas. Keith Kirkland. Il voyait très bien de qui il s'agissait, il ne serait pas difficile de le trouver. La discrétion était d'ordre. Il serait fait selon les désirs du Maître.

D'un pas confiant, il s'en alla de ces toilettes, leva le sort d'insonorisation et camoufla la marque. Il agirait normalement, ne se ferait pas repérer, comme il le voulait. Dans sa quête pour retrouver l'écossais, il dû demander à plusieurs personnes s'ils ne l'avaient pas vu. Quelques uns l'avaient aperçu s'en allant dans le parc, sa nouvelle destination donc. L'italien abordait un air sérieux qu'on ne retrouvait pas chez lui à l'origine. Mais personne ne le questionna sur le fait qu'il n'abordait pas son air d'abruti réjoui par la vie, alors il ne prit pas la peine de le coller sur son visage.

En chemin, en faisant le tour du parc, il se demandait s'ils allaient trouver la lettre, et la remettre ou si des élèves l'avaient eu avant eux. Le discrétion était le mot d'ordre, donc ils ne pouvaient pas se permettre de se faire remarquer. Si c'était le cas, ils devraient agir rapidement, et ne laisser aucune trace. Plus vite qu'il ne l'aurait pensé, l'italien vit une chevelure rousse, dos à lui. Pas de doute, c'était celle qu'il cherchait. Feliciano s'approcha alors, sans trop de bruit.

- Kirkland, je te cherchais.

Il avait murmuré, histoire que seul le rouquin l'entende, quand bien même il n'y ait personne aux alentours. Il jouait la carte de la discrétion jusqu'au bout.
Parce qu'échouer n'était pas dans les plans de Feliciano.
© 2981 12289 0



L'italien veee en #999999  ~
Poufsouffle
avatar

Mon personnage
Citation: « I am and always will be the optimist. The hoper of far-flung hopes and the dreamer of improbable dreams. »


Nation représentée : Italie du Nord
Parchemins : 414
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [28/12/1991] [Mission] J'ai reçu une lettre... Sam 14 Jan - 14:47

Benjamin était perplexe face à l'excitation et à l'amusement qu'émanait de son ami. Il ne la sentait pas cette lettre. Elle l'angoissait un peu, personne ne savait d'où elle venait ni à qui elle était destinée, oui c'était le but de leur... mission. Ils ne savaient même pas si le directeur avait testé quelque chose. Il sera les dents, ils n'avaient absolument pas le même point de vue sur cette lettre.

Autant Matthew semblait donner aveuglement sa confiance à Mr Vargas, autant ce n'était pas son cas. Pas du tout. Le directeur avait un niveau de réflexion qui lui faisait penser que chaque action même les plus loufoques avait sa place dans une stratégie bien plus grande. Benjamin n'avait pas toujours eu ce point de vue, mais il vieillissait et les derniers évènements ne faisaient que faire travailler son esprit.

Cependant, il y avait un hic dans leur plan, Ni lui, ni Matt visiblement ne savait lancer le sort. L'avoir lu dans un livre et en avoir mémorisé les mouvements de baguette, ne lui garantissait pas la réussite du sort. Rare était ceux qui réussissaient des sorts du premier coup. En tout cas, ça ne lui était jamais arrivé et ça ne lui arriverait surement jamais. Il laissa une petite note dans son esprit, un genre de To-Do List, dire quelle était vide serait un doux euphémisme.

Oh et puis zut ! Il se prenait la tête pour rien.

« Je ne sais pas le lancer, on va se débrouiller sans le sort. »

Rapidement il récupéra la lettre. L'espace d'un instant, il eut une hésitation. Il senti comme une main gelée qui serait son estomac. Peut-être que ce n'était pas une si bonne idée. Son corps ne suivant pas le cours de ses pensées, il ouvrit l'enveloppe avec un peu d'anxiété et un sale pressentiment.
Dés du destin:
 




Dernière édition par Benjamin M. Liberos le Sam 14 Jan - 14:52, édité 1 fois
Serpentard
avatar

Mon personnage
Citation: Le silence est un ami qui ne trahit jamais.


Nation représentée : Bahamas
Parchemins : 129
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [28/12/1991] [Mission] J'ai reçu une lettre... Sam 14 Jan - 14:47

Le membre 'Benjamin M. Liberos' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé du destin' :
Personnel
avatar

Mon personnage
Citation: Si vis pacem, para bellum


Nation représentée : Rome Antique
Parchemins : 344
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [28/12/1991] [Mission] J'ai reçu une lettre... Sam 14 Jan - 19:52





Aux ordres du Maître I solemnly swear that I'm up to no good.Keith n’eut pas à attendre bien longtemps avant d’entendre l’arrivé de l’italien. Du moins, il supposait que c’était lui. Il avait entendu les pas derrière lui, qui se voulaient être le plus discret possible. Sûrement pour ne pas se faire repérer par tout le monde. Ce fut grâce à ça qu’il en déduit que l’italien était arrivé. Et visiblement, il eut raison.

« Kirkland, je te cherchais.
- Et moi je t’attendais, Vargas. »

Bref, mais court. Et le ton qu’il avait mis était le même que l’italien avait utilisé. Ils n’avaient pas le temps pour les mondanités. Ils avaient meilleurs à faire et rapidement. Keith jaugea un instant la personne en face de lui. Maigre, l’air faible, même si actuellement il avait l’air prêt à tout pour servir leur Maître. Bien, cela restait un bon point. C’était après tout la seule qu’il y avait à avoir comme conviction actuellement. Il n’y avait plus qu’à espérer que l’italien ait des capacités physiques et magiques suffisantes pour ne pas faire échouer la mission. Keith ne lui pardonnerait pas. Et leur Maître non plus. La nouvelle puissance qu’ils avaient n’allait pas non plus suffire pour faire de leur ordre un succès si jamais ils rencontraient des problèmes.
Gardant sa baguette en main, il se tourna complètement vers lui et le regarda droit dans les yeux.

« Tu as entendu l’ordre. Il faut retrouver cette lettre. Nous allons chercher près du lac, en restant caché par les arbres. On va avancer tous les deux, si cela prend trop de temps, on se sépare. »

Ce n’était pas une question, et ni une suggestion. Par pour autant un ordre non plus, il énonçait simplement ce qui était le plus intelligent à faire. Sans réellement attendre de réponse de la part de Feliciano, il avança prudemment le long du lac, regardant dans les moindres recoins si la lettre ne s’y trouvait pas. Il fallait être attentif, et ne rien manquer. Il ne discutait pas avec le fils du Directeur, à ses côtés. Il n’était pas l’heure des bavardages, et le silence était ce qu’il y avait de mieux pour leur mission n’est-ce pas ? La seule chose qu’il attendait sortir d’entre les lèvres de son camarade était un « Je l’ai trouvé ». Rien de plus simple, il ne demandait pas l’impossible, en somme. Juste d’avoir un travail satisfaisant.

Un long moment passa durant lequel aucun des deux ne firent de bruit, ou ne disent quoi que ce soit. De ce fait, Keith pensait bientôt annoncer à Feliciano qu’ils allaient se séparer pour avancer plus rapidement. Oui, c’était ce qu’il avait prévu, jusqu’au moment, où, au loin il aperçut deux silhouettes. Faisant alors signe à la personne à côté de lui de faire encore moins de bruit, il s’approcha doucement, faisant toujours en sorte d’être caché. Et cela jusqu’à ce qu’il puisse finalement déterminer les silhouettes qu’il avait vu. Il n’eut pas de difficulté à les reconnaître, grâce au fait que Keith lui-même les connaissait. Matthew et Benjamin. Il savait qu’il connaissait plutôt bien le gryffondor. Le serpentard par contre, il lui parlait bien moins. Mais il avait mieux à faire que de s’occuper de ces deux êtres inutiles. Ils n’allaient rien lui apporter de plus pour sa mission.

Enfin, ce fut ce qu’il pensait jusqu’à remarquer que Benjamin se prenne soudainement un sort, un sort sûrement inconnu. Plissant les yeux, il finit par reconnaître ce que Benjamin avait dans les mains : Une lettre. Pas n’importe laquelle. C’était leur lettre. Celle qu’ils devaient récupérer. Il n’y avait aucun doute là-dessus, le sort que le 6ème année venait de se prendre le confirmer. Apparemment, Feliciano et lui arrivaient trop tard pour la récupérer tranquillement.

« Je l’ai trouvé. »

Lui montrant de la main où était l’objet cherché, il fit ensuite signe à Feliciano de se faire encore plus discret qu’avant.

« On va s’approcher d’eux et resté caché, afin de voir ce qu’ils font exactement, et le temps de trouver comment la récupérer sans éveiller leurs soupçons. »

Sans attendre une nouvelle fois son approbation, Keith s’approcha doucement, faisant attention à là où il marchait, vérifiant parfois que Feliciano faisait de même. Discret, ils devaient être discret.
© 2981 12289 0


Dés du Destin:
 


They all are my family. It's big and broken, but still good. Yeah, still good.
Serpentard
avatar

Mon personnage
Citation: Don't marry for money : you can borrow it cheaper.
@fc Ken Bek

Nation représentée : Écosse
Parchemins : 560
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [28/12/1991] [Mission] J'ai reçu une lettre... Sam 14 Jan - 19:52

Le membre 'Keith Kirkland' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé du destin' :
Personnel
avatar

Mon personnage
Citation: Si vis pacem, para bellum


Nation représentée : Rome Antique
Parchemins : 344
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [28/12/1991] [Mission] J'ai reçu une lettre... Dim 15 Jan - 22:00


J'ai reçu une lettre

   

   
Matthew fit un petit hochement de tête en regardant attentivement Benjamin et la lettre. De toute façon il ne savait pas vraiment lancer ce sort non plus, il aurait aimé, mais un sort qu'on sait pas ou peu lancer peut être dangereux à lancer, ou encore rater ce qui en soi, n'est pas dangereux.

«  J'espère qu'on en saura plus sur ce qu'est et ce que contient cette lettre !  »

Il souriait aimablement, dans son dos ses doigts étaient croisé alors qu'il regardait dans un silence religieux. Toute son attention était basée sur Benji et la mystérieuse lettre. S'en était presque un artefact divin pour le jeune canadien, le directeur leur avait demandé d'enquêter dessus, forcément qu'il y avait un truc avec ce bout de papier. Les gens qui enquête sur des lettres reçues par d'autres gens c'est pas commun.

Au moment où son ami ouvrit la lettre il ouvrit grand les yeux pour mieux voir curieux. Il voulait savoir le contenu de la lettre. Une chose à se dire qui le rassurait un peu pour lui mais l'inquiétait pour son ami... Si la lettre venait à être piégée c'est pas lui qui ramasserait ! Cependant... Il retira bien vite ces mots de sa pensée en voyant Benjamin s'écrouler au sol en se tordant de douleur.

«  BENJAMIN !!!

Matthew se jeta au sol affolé en secouant le pauvre Serpentard. Il lança un regard en coin à la lettre... Bon Dieu, par tous les esprits, qu'est-ce donc que cette lettre ? Il la prit dans ses mains et la regarda rapidement avant de la fourrer dans sa poche et de se relever. Il avait pour le moment peur pour son ami... il craignait que ça ne soit véritablement grave et dans le pire des cas... mortel.

Tout vas bien aller....

Il parlait de sa voix la plus douce malgré son affolement, qui voulait-il rassurer ? Lui ? Benjamin... ? Il se baissa dans l'optique de soulever Benjamin pour l'amener voir l'infirmière.
   

   
© MISE EN PAGE PAR TAZER.



Dés du Destin:
 



Club:
 


Merci à mon écossais préféré !:
 


Votre préfet canadien vous cause en #ff99ff


Dernière édition par Matthew Williams le Dim 15 Jan - 22:00, édité 1 fois
Gryffondor
avatar

Mon personnage
Citation: Nous vivons dans la neige. Nous savons ce qu'est le froid. Nous avons appris à le vaincre. Comment ? En lui opposant sans cesse l'allégresse du cœur.


Nation représentée : Canada
Parchemins : 237
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [28/12/1991] [Mission] J'ai reçu une lettre... Dim 15 Jan - 22:00

Le membre 'Matthew Williams' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé du destin' :
Personnel
avatar

Mon personnage
Citation: Si vis pacem, para bellum


Nation représentée : Rome Antique
Parchemins : 344
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [28/12/1991] [Mission] J'ai reçu une lettre... Mar 17 Jan - 19:56

As you wish Master.
I swear to not let you down.
« Je l’ai trouvé. »

Enfin.
Il ne s'impatientait pas plus que cela, quoi qu'un peu tout de même, mais ça commençait a faire long et il se disait que ce serait plus utile de se séparer, comme suggéré plus tôt. En soit ce n'avait pas été une mauvaise idée mais après fallait-il encore se retrouver une fois la lettre trouvé. Mais non, inutile d'y penser plus, Keith l'avait trouvé. Feliciano tourna la tête dans la direction indiquée, il reconnu alors Matthew et Benjamin. Ce dernier était d'ailleurs au sol, se tordant de douleur. Il avait ouvert la lettre, aucun doute. Il comprenait alors le hurlement qu'il avait entendu un peu avant, venant probablement du Gryffondor pour le Serpentard, pas un hurlement de douleur, plus de surprise, de peur pour son ami.

Une grimace d'agacement traversa son expression si neutre depuis le début, ils allaient devoir être encore plus discret s'ils voulaient récupérer cette lettre, sans que les deux sixièmes années ne fasse d'histoire. Avec Benjamin à terre, il ne restait plus qu'à mettre hors d'état de nuire le canadien, et ainsi ils n'auraient aucun problème a conclure cette mission avec une réussite totale, sans bavure et en tout discrétion. Parfait. Leur Maître n'allait pas être déçu.

« On va s’approcher d’eux et resté caché, afin de voir ce qu’ils font exactement, et le temps de trouver comment la récupérer sans éveiller leurs soupçons. »

Il répondit d'un simple hochement de tête, pas la peine de discuter après tout, ce n'était pas l'optique, il n'était pas là pour faire ami-ami avec le rouquin. Discrètement il marcha dans les pas du Serpentard, sans un bruit, il était assuré que s'il y avait du bruit ce ne serait pas sa faute, mais il n'y en eu pas, heureusement. S'accroupissant derrière les buissons, il observa la scène, comme recommandé.

Rapidement il analysa la situation. Benjamin venait de se prendre un sort en ouvrant la lettre, et Matthew, après avoir rangé la lettre dans sa poche, tentait de le soulever pour, très certainement, l'amener à l'infirmerie, rien de plus logique. Mais la panique n'aidant pas, le Gryffondor venait de s'écraser au sol avec son camarade. Un léger sourire mauvais étira quelque peu les lèvres de Feliciano. En soit, c'était le moment idéal pour agir. Plusieurs option s'offrait à lui, mais la meilleure à laquelle il pensait était simple. Il lançait un sort d'immobilité sur Matthew et allait chercher la lettre dans sa poche, Benjamin ne pourrait rien faire à cause de la douleur provoquée par le sort reçu.

Il sorti alors sa baguette - la garder en main aurait été bien trop suspect s'ils avaient croisé quelqu'un sur le chemin - et expliqua rapidement son plan à Keith, dans un bas murmure pour qu'on ne l'entende pas. Il préférait le lui dire parce que le laisser dans l'ignorance était s'exposer a une éventuelle mauvaise réaction de sa part, et il ne pouvait pas se le permettre. Il pouvait tout faire échouer juste a cause d'un silence et d'une réaction imprévue. Lui-même pourrait, il ne fallait pas se leurrer, s'il n'était pas au courant de ses actions de l'autre, il était fort possible que ses propres actions ne s'accordent pas, et fasse tout rater. Mais il ne pourrait le supporter si cela venait a arriver. Ils ne pouvaient pas échouer, ils n'en avaient pas le droit. Feliciano était déterminé a récupérer cette lettre sans faillir, et il ne laisserait personne - absolument personne - se mettre en travers de son chemin.

- Je vais lancer un Petrificus Totalus sur Matthew. Benjamin ne pourra rien faire vu son état, et on récupérera la lettre a ce moment là.

Mais il ne fallait pas qu'il rate son sort pour cela. Et il faudrait également éviter que Benjamin ne se souvienne les avoir vu, parce qu'il n'était pas inconscient, et se rappellerait très probablement les avoir vu arriver. Il pointa alors sa baguette en direction du jeune Gryffondor, et lança son sort informulé, comme ça il était certain de ne pas se faire entendre par les deux élèves de sixième année. Il était assez doué pour les sorts informulés de base, quand en bon abruti il ne se trompait pas de sort évidemment, mais la puissance acquise ne faisait qu'amplifier ce trait là, c'était véritablement parfait, il ne s'était toujours pas départi de son sourire pour le coup.
© 2981 12289 0

Dés du destin:
 



L'italien veee en #999999  ~
Poufsouffle
avatar

Mon personnage
Citation: « I am and always will be the optimist. The hoper of far-flung hopes and the dreamer of improbable dreams. »


Nation représentée : Italie du Nord
Parchemins : 414
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [28/12/1991] [Mission] J'ai reçu une lettre... Mar 17 Jan - 19:56

Le membre 'Feliciano Vargas' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé du destin' :
Personnel
avatar

Mon personnage
Citation: Si vis pacem, para bellum


Nation représentée : Rome Antique
Parchemins : 344
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [28/12/1991] [Mission] J'ai reçu une lettre... Dim 22 Jan - 14:41

Les événements étaient flous tant la douleur était omniprésente dans son esprit. Il se maudissait de tous les noms, quel idiot était-il d'avoir pu penser qu'il pouvait ouvrir cette lettre aussi simplement. Tout ce qu'il pouvait faire c'était serrer les dents pour ne pas hurler de douleur. Il ne voulait pas attirer qui que ce soit, pas pour le voir dans un état si déplorable. Personne ne devait le voir ainsi, personne d'autre que Matt. Le sort sembla durer une éternité. Il n'avait pourtant duré qu'une petite minute, une longue minute de douleur qui avait broyé son corps. Tout son corps semblait en feu, un feu qui rampait dans ses veines et ses nerfs. Il était paralysé par la douleur que les restes du sort faisaient revenir par flash. Il sentait Matthew le secouer, ce qui n'arrangea en rien à sa douleur. Mais il pouvait comprendre que son ami était inquiet. Celui-ci semblait avoir en tête de le soulever pour l'emmener à l'infirmerie. Il allait se faire mal !

"Tu... Arrête..."

Super il n'avait même pas la possibilité de prononcer une phrase correctement. Il se sentait être soulevé avant de rencontrer une nouvelle fois le sol. Bien qu'amortit par Matt sous lui le contact lui envoya une décharge de douleur. Il essaya de rassembler ses forces pour pouvoir parler. Lui dire qu'il l'avait prévenu... Enfin essayé de prévenir. Il allait parler quand un flash de lumière passa au-dessus d'eux. Qu'est-ce que ! Ils étaient attaqués ! Ça n'avait aucun sens ! Ils étaient sur les terres de Poudlard, personne ne pouvait les attaquer.

"Matthew..."

Ils ne devaient pas rester là, ils devaient se mettre à l'abri. Il ne savait pas qui les attaquait. Il se sentait inutile, il ne pouvait même pas bouger le petit doigt alors se défendre ou se mettre à l'abri. Il ne fallait pas espérer quelque chose de sa part.


Serpentard
avatar

Mon personnage
Citation: Le silence est un ami qui ne trahit jamais.


Nation représentée : Bahamas
Parchemins : 129
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [28/12/1991] [Mission] J'ai reçu une lettre... Dim 22 Jan - 19:08





Aux ordres du Maître I solemnly swear that I'm up to no good.Raté ? Feliciano avait-il vraiment raté le sort ? Il n’avait pas réussi à viser deux élèves à terre ? C’était une blague, pas vrai ? Ce n’était pas possible à imaginer ! Comment cet idiot avait-il pu être choisi par leur Maître ? Il lui faisait honte. Et maintenant, ils risquaient de se faire repérer ! Ha, bien joué l’italien. Keith fit passer en un seul coup d’œil toute la colère qu’il éprouvait à cet instant. Ils ne pouvaient tout de même pas battre en retraite pour une si petite erreur… Non, il fallait trouver une autre solution, un plan B, quelque chose ! Revenir les bras ballants ? Pour se faire tuer ? Pour décevoir celui qu’ils servaient ? Non non non…
L’Ecossais resta un temps silencieux, cherchant une solution à leur problème. Dans un premier temps, il fallait d’abord s’éloigner de cet endroit. Ou du moins de ce coin. Après tout, ils pouvaient toujours s’éloigner, arriver dans un autre sens pour faire semblant « d’aider », récupérer la lettre et partir dés que possible l’apporter à son destinataire mais…

Mais la lettre dépassait de la poche de Matthew. C’était tentant. Beaucoup trop tentant. Et au point où ils en étaient ? Il fallait tenter le tout pour le tout. Ça risquait d’être trop suspect dans un sens, après tout ils savaient que lui comme Feliciano étaient marqués, et il ne fallait pas prendre le temps de rallonger la mission plus encore pour éveiller les soupçons. Les deux étaient sonnés, c’était maintenant ou jamais… !

« Prépare-toi, il va falloir partir vite. »

Doucement, il leva sa baguette et visa la poche de Matthew et lança un accio. La lettre arriva alors dans ses mains, sans aucun encombre. Ils avaient réussi ! Mais même sonné, ils savaient peut-être vers où la lettre était-elle allée. Rapidement, il la rangea dans sa sacoche, avec sa baguette.

« On y va, maintenant. »

Il fit demi-tour et parti, marchant plus vite mais essayant de rester discret. Ils n’avaient pas le temps de savoir s’ils s’étaient fait voir ou non.

© 2981 12289 0


Dés du Destin:
 


They all are my family. It's big and broken, but still good. Yeah, still good.
Serpentard
avatar

Mon personnage
Citation: Don't marry for money : you can borrow it cheaper.
@fc Ken Bek

Nation représentée : Écosse
Parchemins : 560
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [28/12/1991] [Mission] J'ai reçu une lettre... Dim 22 Jan - 19:08

Le membre 'Keith Kirkland' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé du destin' :
Personnel
avatar

Mon personnage
Citation: Si vis pacem, para bellum


Nation représentée : Rome Antique
Parchemins : 344
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [28/12/1991] [Mission] J'ai reçu une lettre... Mer 25 Jan - 21:29


J'ai reçu une lettre

   

   
Tout en soulevant Benji, le jeune canadien sentit qu'un truc allait foirer. Il le sentait ! Et ce depuis le début de sa journée où il s'était étalé au sol après avoir marché sur ses lacets. Mais tomber au sol sous un Serpentard et servir de matelas amortisseur il ne l'avait pas prédit.... Sûrement la raison de ses notes pitoyable en Divination. Pourquoi avait-il prit cette matière ? Le pauvre Canadien en mourant écrasé en Sandwich sous l'autre laissa un couinement très peu viril franchir la barrière de ses lèvres. Il priait au fond de lui que personne n'ait vu cette scène. Ceci dit il n'eut pas trop le temps d'y penser qu'il fit la lumière d'un sort finir sur un lapin quelques pas plus loin. Pauvre lapinou. Mais les événements s'enchaînaient assez vite, et pris dans le feu de l'action... On lui déroba la lettre.... LA LETTRE ! Il avait peur. Pour être honnête ses jambes s'étaient transformées en coton...

« Ça va... Benji ? »

Demander si l'autre n'avait rien. S'était mieux. Et puis... L'autre sur lui ne s'appelle pas Alfred et ne pèse pas un poids incommensurable contrairement à son très cher cousin qu'il aime de tout son petit cœur tout mou. Avec beaucoup de délicatesse il fit en sorte de décaler l'autre sur le côté. Un fois cela fait, il se releva avec difficulté avant de se souvenir d'un élément non sans importance arrivé à peine quelque minutes plus tôt... ON LUI AVAIT PRIS LA LETTRE TABARNAK !!!!!

«  Benji... On a un soucis. On a plus la lettre... »

Là il se mettait plus encore à flipper.... Il avait perdu toute once d’excitation. Cette lettre avait quoi de si spéciale pour qu'on leur fasse ça ?En forçant un peu le pauvre Benji presque mort à se relever il se mit à courir dans la neige vers la provenance du sort. C'est alors qu'il vit les traces de pas dans la neige... ça ne pouvait venir que de là. N'est-ce pas ? A moins qu'il ait de puissantes hallucinations.
   

   
© MISE EN PAGE PAR TAZER.



Dés du Destin:
 



Club:
 


Merci à mon écossais préféré !:
 


Votre préfet canadien vous cause en #ff99ff
Gryffondor
avatar

Mon personnage
Citation: Nous vivons dans la neige. Nous savons ce qu'est le froid. Nous avons appris à le vaincre. Comment ? En lui opposant sans cesse l'allégresse du cœur.


Nation représentée : Canada
Parchemins : 237
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [28/12/1991] [Mission] J'ai reçu une lettre... Mer 25 Jan - 21:29

Le membre 'Matthew Williams' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé du destin' :
Personnel
avatar

Mon personnage
Citation: Si vis pacem, para bellum


Nation représentée : Rome Antique
Parchemins : 344
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [28/12/1991] [Mission] J'ai reçu une lettre... Mer 1 Fév - 13:19

As you wish Master.
I swear to not let you down.
Il venait de... rater son sort ?! Un grognement sourd se dégagea de sa gorge, et son sourire avait fait place a un visage sombre. Son poing se serra sur sa baguette, ses phalanges devinrent aussi blanche que la neige autour d'eux. Comment avait-il fait pour rater Matthew ? Il était immobile bon sang ! Mais non, il fallait qu'il ait touché un lapin en mouvement, bravo lui-même ! Il venait d'échouer sur une manœuvre aussi simple... Le Maître ne serait absolument pas ravi de l'apprendre. Mais il se maudirait plus tard, pour le moment il fallait réfléchir et comment rattraper sa bourde. Mais apparemment Keith l'avait déjà fait, entre deux regards noirs.

« Prépare-toi, il va falloir partir vite. »

Feliciano fronça les sourcils en le regardant faire. Mais qu'est-ce qu'il... ? Par Merlin, il venait de...! Sérieusement, lui au moins il avait été discret ! Et c'est lui que le Maître avait choisi pour cette mission ? Il n'avait pas comprit le concept de discrétion ?

« On y va, maintenant. »

Oh non, autant rester là et attendre que Matthew les débusque. Feliciano lui lança un regard courroucé mais le suivit tout de même, son sarcasme ravalé.
Bon. Ils avaient la lettre. C'était déjà ça. Mais, parce qu'il est toujours là le mais, la discrétion était parti faire un tour loin, très loin. De ce fait Matthew avait très probablement, dans une possibilité tout à fait envisageable, suivit leurs traces. Il ne se risqua pas a jeter un regard en arrière, pas tout de suite, il pouvait entendre les pas précipités dans la neige du Gryffondor. Que pouvaient-ils bien faire ? Il fallait qu'ils sèment Matthew, et surtout qu'il ne voit pas que c'était eux... Il pouvait toujours lancer un sort pour effacer leurs traces, mais si le canadien les voyait et que leur trace démarrait de nul part, ça serait plus que suspect, surtout qu'il savait pour leur marque... C'était un casse-tête immonde qui allait lui faire exploser le crâne...

Ce qu'il fallait, c'était se mêler a des gens, là, il serait impossible de savoir que c'était eux. Le seul problème était qu'en ce temps de neige, le monde dehors se faisait rare. Il aurait été nettement plus facile de faire cela en intérieur... Il grinça des dents, de plus si Matthew avait vu ne serait-ce qu'un détail qui le faisait les reconnaître, il saurait immédiatement et aucune doute qu'il allait prévenir quelqu'un, des professeurs... Et ils les empêcheraient d'accomplir leur mission... Hors de question ! Il ne pouvait pas laisser cela arriver. Il fallait qu'il se retourne et affronter le Gryffondor, tant pis pour la discrétion. Au point où ils en étaient après tout... Il n'y avait personne dehors, par ce temps c'était tout a fait compréhensible, donc il n'y aurait aucun problème en réalité... Baguette en main il se retourna brusquement sans prévenir et pointa sa baguette en direction des pas qu'il entendait crisser dans la neige, et il lança un Stupéfix à la vue de leur poursuivant.
© 2981 12289 0

Dés du destin:
 



L'italien veee en #999999  ~
Poufsouffle
avatar

Mon personnage
Citation: « I am and always will be the optimist. The hoper of far-flung hopes and the dreamer of improbable dreams. »


Nation représentée : Italie du Nord
Parchemins : 414
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [28/12/1991] [Mission] J'ai reçu une lettre... Mer 1 Fév - 13:19

Le membre 'Feliciano Vargas' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé du destin' :
Personnel
avatar

Mon personnage
Citation: Si vis pacem, para bellum


Nation représentée : Rome Antique
Parchemins : 344
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [28/12/1991] [Mission] J'ai reçu une lettre... Lun 6 Fév - 22:01

Remis sur pied, Benjamin fut un peu tremblant sur ses appuis. Une légère nausée le pris avant de partir tout aussi rapidement. Franchement, plus jamais il n'ouvrirait une lettre sans vérifier. Surtout une lettre sans destinataire !

« Part devant je te suis. »

Il observa Matthew partir en courant devant lui. Il secoua doucement la tête de depuis et commença à suivre les traces laissées par son ami dans la neige. Il avançait aussi vite que cela lui était possible. Il donnerait n'importe quoi pour avoir de quoi effacer la douleur lancinante qui avait pris possession de son corps. Elle s'était atténuée sans pourtant être partie. Il s'appuyait légèrement sur tous les arbres qui croisaient sa route ! Il sursauta en voyant la silhouette de Matt allongé dans la neige, immobile. Il s'agenouilla à ses côtés avec une grimace, le coup de stress l'avait poussé à se dépêcher bien plus que ce que son corps acceptait.

« Matthew ? »

Il soupira en reconnaissant les effets du stupéfix. La lettre devait vraiment être importante pour qu'on la vole et empêché qui que ce soit de la récupérer. Il se mordilla la lèvre, nerveux. Benjamin pointa sa baguette sur son ami.

«Enervatum »

Il l'aida à se relever et faire partir la neige de ses vêtements avant que ceux-ci ne soit trop humide.

« Tu as vu qui t'a attaqué ou par où il est parti ? D'où venait le sort ? »

Tandis qu'il posait ses questions, il scrutait la neige à la recherche de la moindre trace ou indice de par ou le voleur de la lettre et par extension l'agresseur de Matt avait fui. Cela devait être la même personne. Maintenant déterminé par ou elle était partie était bien plus compliqué. Il garda sa baguette fermement dans son poing et pris une grande inspiration. Allez mon vieux il faut se bouger les miches.


Dé du destin:
 


Serpentard
avatar

Mon personnage
Citation: Le silence est un ami qui ne trahit jamais.


Nation représentée : Bahamas
Parchemins : 129
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [28/12/1991] [Mission] J'ai reçu une lettre... Lun 6 Fév - 22:01

Le membre 'Benjamin M. Liberos' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé du destin' :
Personnel
avatar

Mon personnage
Citation: Si vis pacem, para bellum


Nation représentée : Rome Antique
Parchemins : 344
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [28/12/1991] [Mission] J'ai reçu une lettre... Mer 8 Fév - 0:25





Aux ordres du Maître I solemnly swear that I'm up to no good.Bien entendu, l’Ecossais avait remarqué le regard de l’Italien quand il avait lancé le sort afin de récupérer la lettre. Mais il n’avait pas réagi face à cela. Pourquoi faire ? Le fait était là : Ils avaient la lettre. Grâce à sa technique, et non la sienne. Il n’avait plus qu’à l’apporter à Antonio Fernandez Carriedo et ils auraient accompli leur mission. Alors de quoi se plaindre ? Et dans le pire des cas, ils pouvaient largement s’occuper des deux poursuivants. Même si Feliciano avait raté son sort, il ne pouvait décemment pas absolument tout foirer… N’est-ce pas ?
Non. Ils avaient les pouvoirs fortifier grâce à leur Maître. Ils n’avaient rien à craindre. Ils étaient capables de maitriser la situation.

D’ailleurs, ils allaient très vite le prouver. L’un comme l’autre, ils finirent par entendre Matthew les suivre. Ils n’avaient pas pensé à effacer leurs traces, trop concentré sur le fait qu’ils devaient s’éloigner rapidement. Mais cela n’était pas un problème, et Feliciano su correctement s’en occuper cette fois ci et bloqua le canadien avec un nouveau stupefix. Simple, et efficace. C’est ironique de voir qu’en mouvement il n’avait eu aucun mal à réussir son sort que lorsqu’il était immobile et Matthew en difficulté. Vraiment. Cependant, l’Ecossais ne fit aucune remarque là-dessus. Ce n’était pas le moment pour les piques, ni le moment pour se faire repérer à cause de sa voix qui portait relativement bien. Même en souhaitant être plus ou moins discret sur cette partie-là.

Quoi qu’il en soit, il continuait d’avancer en silence. Ils allaient bien sortir de cette masse de forêt pour rejoindre Poudlard où ils allaient pouvoir se mélanger aux autres élèves l’air de rien.
Mais voilà, un problème allait rapidement se poser : Benjamin restait non loin, et il allait sûrement suivre les pas de Matthew, le délivrer et recommencer à suivre leurs traces. Et même en les effaçant, pour le peu qu’ils se dépêchaient, ces deux fouineurs allaient sûrement pouvoir les rattraper et les voir tous les deux seuls, à cause du peu de monde présent à l’extérieur. C’était bien trop risqué. Il fallait trouver une solution, et vite. Ils avaient toute les cartes en main pour réussir, ils ne pouvaient pas échouer en étant si proche du but. Le cerveau du rouquin marchait à cent à l’heure, tandis que ses pas se faisaient tout seuls vers la sortie.

Finalement, il trouva une solution. Il s’arrêta net, et attendit que Feliciano fasse de même. Oui, cela ressemblait à une perte de temps, oui, cela était risqué mais c’était la seule solution. Même si cela voulait aussi dire qu’il allait devoir … Compter sur l’Italien, il n’avait pas d’autre choix. Il avait la lettre, elle devait arriver coûte que coûte, peu importe les sacrifices.

« Tu vas les retenir, le temps que je m’occupe de livrer la lettre. Nous n’avons pas le choix. Il n’y a pas assez de monde à l’extérieur pour rapidement se mêler aux autres. Ils auraient le temps de nous voir et nous identifier, voire de tenter de nous arrêter. Et ça risquerait de nous faire perdre un temps précieux. Alors tu t’occupes de ces deux là. Tâche de leur faire croire qu’il n’y a que toi, et que tu as la lettre. Pour ne pas que l’un tente de me rattraper. C’est la seule chose que je te demande de faire. Les retenir. Tâche de réussir. Je te donne un peu d’aide. »

A ces mots, il lança un sort. Un serpensortia. Il finit par en lancer plusieurs, de quoi faire apparaître 5 serpents aux côtés de Feliciano, qu’il envoya directement vers les deux gêneurs un peu plus loin, mais qui commençaient à se faire entendre. Vérifiant qu’il avait toujours la lettre sur lui, Keith lança un dernier regard vers le brun à la mèche rebelle.

« Lance leur un sort d’oubli. C’est le mieux à faire. »

Sur ces mots, il laissa Feliciano seul et s’en alla rapidement, prenant cette fois ci soin d’effacer ses propres traces de pas. Il finit par arriver en dehors et parti rapidement dans l’enceint de l’école, puis se mélangea aux autres élèves, tandis qu’il cherchait le concerné par cette lettre. Quoi qu’il en soit, le principal était accompli. Ils avait accompli sa tâche.

Désormais, tout reposait sur Feliciano Vargas.
© 2981 12289 0


They all are my family. It's big and broken, but still good. Yeah, still good.
Serpentard
avatar

Mon personnage
Citation: Don't marry for money : you can borrow it cheaper.
@fc Ken Bek

Nation représentée : Écosse
Parchemins : 560
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [28/12/1991] [Mission] J'ai reçu une lettre... Sam 11 Fév - 23:30


J'ai reçu une lettre

   

   
Matthew courrait dans la neige en expirant des petit nuages de fumées quand soudain un sort lui vint en pleins dessus et le pétrifia le laissant retomber lourdement au sol sur le dos. Plus rien... plus aucun de ses membres ne répondait présent. Il ne pouvait plus rien faire, pétrifié seul, dans le froid et la neige. Sa respiration lente n'attendait qu'une chose... de l'aide, mais il doutait que Benji puisse arriver à temps... ou si ? Telle était la question.

Il entendit soudain une voix l’appeler. Benji ! Mais non... il ne pouvait parler, aucun son ne sortait, ses lèvres restaient scellées refusant le moindre mouvement. Il était comme mort au milieu de cette grande étendue de neige piétinée. Non pa que le sol ne soit pas confortable mais Matthew aurait préférer toujours être en train de courir que d'être au sol dan le froid et avec un Benjamin affolé au dessus de lui. Ceci-dit, bien vite le Serpentard prit la situation en main et lança le sort qui permit au Gryffondor de redevenir... « vivant ».

Matthew se redressa et secoua sa tête pour virer la neige logée dans ses cheveux avant d’accepter l'aide de Benji.

«  Non... j'ai rien vu. En revanche, le sort venait de là-bas »

Matthew pointa la direction d'où il pensait que le sort venait. Il regardait les traces au sol et éternua avec violence. Oh non... il était malade... c'était bon pour un moment ça... un très long moment qu'il préférait éviter...

Il reprit sa baguette en main et suivit Benji avec courage en continuant de suivre les traces. Il regardait de temps à autre autour d'eux au cas où quelque chose viendrait à trahir la présence du lanceur de sort.

« [color=#6E0B14]On va trouver tu penses ?|/color] »
   

   
© MISE EN PAGE PAR TAZER.



Club:
 


Merci à mon écossais préféré !:
 


Votre préfet canadien vous cause en #ff99ff
Gryffondor
avatar

Mon personnage
Citation: Nous vivons dans la neige. Nous savons ce qu'est le froid. Nous avons appris à le vaincre. Comment ? En lui opposant sans cesse l'allégresse du cœur.


Nation représentée : Canada
Parchemins : 237
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [28/12/1991] [Mission] J'ai reçu une lettre... Dim 5 Mar - 23:23

As you wish Master.
I swear to not let you down.
Bien, Matthew était hors d'état de nuire pour le moment, bien que Benjamin ne soit pas loin et risquait de venir le secourir rapidement. Feliciano n'avait pas raté son sort, mais il n'allait pas non plus sauter de joie, il n'avait pas que ça a faire. Puis bon, avec le sort raté d'avant, il avait plutôt intérêt a ne foirer celui-là. Et maintenant il ne restait plus qu'à amener la lettre. Mais Keith en décida autrement en s'arrêtant. Il lui lança un regard peu amical mais en fit de même et l'écouta attentivement - ça lui arrachait la gueule de l'avouer mais il était celui qui avait le mieux réussi depuis le début, donc l'écouter n'était pas une si mauvaise idée.

« Tu vas les retenir, le temps que je m’occupe de livrer la lettre. Nous n’avons pas le choix. Il n’y a pas assez de monde à l’extérieur pour rapidement se mêler aux autres. Ils auraient le temps de nous voir et nous identifier, voire de tenter de nous arrêter. Et ça risquerait de nous faire perdre un temps précieux. Alors tu t’occupes de ces deux là. Tâche de leur faire croire qu’il n’y a que toi, et que tu as la lettre. Pour ne pas que l’un tente de me rattraper. C’est la seule chose que je te demande de faire. Les retenir. Tâche de réussir. Je te donne un peu d’aide. »

L'auburn n'avait pas tort, il ne le nierait pas et donc ne protesta pas. Ce serait stupide de devoir s'arrêter à deux, alors qu'il pouvait s'en sortir tout seul. Puis de toute façon, ils avaient perdu leur discrétion alors autant y aller de front. Il regarda alors les cinq serpents à ses pieds, puis releva son regard sur le Serpentard.

« Lance leur un sort d’oubli. C’est le mieux à faire. »

L'italien hocha la tête sans rien dire, après tout il n'y avait pas de quoi, et regarda l'écossais partir en effaçant ses traces. Au moins Matthew et Benjamin allait réellement croire qu'il était tout seul. Bien, c'était sur lui que reposait donc le reste, aussi pénible que ce soit. Il n'avait pas intérêt a tout foirer, sinon le Maître ne serait pas content du tout. Il fit marcher son cerveau a cent à l'heure, histoire de concocter un plan qui fonctionnerait. Il ne pouvait absolument pas rater son coup. Feliciano se pencha, attrapa de la neige et la transforma habillement en lettre, comme ils ne l'avaient pas ouvert, ils ne pouvaient savoir le contenu, cela ferait une bonne diversion pendant un moment jusqu'à ce qu'il ne découvre que ce n'était que de la neige et que la vraie lettre avait disparue.

C'était bien simple. S'il envoyait les serpents d'abord, les deux sixièmes années seraient occupés avec, et ainsi il pourrait les neutraliser rapidement, leur lancer un sort d'oubli et repartir en les laissant dans la neige... Non il ne devait pas les laisser dans la neige, si quelqu'un passait ici par un malheureux hasard, ce serait bien trop suspect. Deux élèves évanouis dans la neige. Il pourrait tout aussi bien jouer la carte de l'innocence. Disant qu'il venait tout juste de les trouver. Sa marque était caché, cela pourrait très bien fonctionner. Certes Feliciano était le plus mauvais menteur que la terre ait jamais vu, mais actuellement il aurait pu faire croire à son frère jumeau qu'il avait été adopté avec des arguments solides. Il regarda les reptiles quelques secondes avant de les lancer à l'attaque sur ses deux ennemis qu'il pouvait très clairement entendre arriver. Lui ne bougeait pas, restait en retrait, il attendait son moment, baguette en main, prêt à lancer un sort.

Après tout, tout reposait sur lui maintenant.
© 2981 12289 0



L'italien veee en #999999  ~
Poufsouffle
avatar

Mon personnage
Citation: « I am and always will be the optimist. The hoper of far-flung hopes and the dreamer of improbable dreams. »


Nation représentée : Italie du Nord
Parchemins : 414
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [28/12/1991] [Mission] J'ai reçu une lettre... Jeu 9 Mar - 9:17


-Bien sûr qu'on va trouver.

Pister une personne ne devait pas être si compliqué que ça ? Si… ça l'était. Ils n'avaient aucune possibilité de lancer un sort… ils ne savaient finalement pas qui les avait attaqués. Ils ne savaient même pas si c'était un élève. Benjamin était transit de froid. Pourquoi diable faisait il aussi froid dans ce pays ? Son voyage nez dans la neige n'avait sûrement pas aidé. Ils devaient vraiment finir ça vite, où il allait finir par chopper la mort. Il était pressé de rentrer au chaud… il devait lui rester un flacon de Pimentine dans son dortoir.

Les deux garçons marchaient lentement dû à la neige. Sa baguette fermement tenu dans sa main, il avançait avec prudence. Il trouvait étrange qu'il n'y ait pas de bruit. Mis à part leur bruit de pas, il n'entendait rien. Il fit signe à Matthew de s'arrêter. Non vraiment c'était étrange. Alors qu'il scrutait le vide face à lui, il capta un mouvement. Son regard se baissa vers le sol ou des serpents rampaient…. Des serpents… en plein hiver ? Ne devaient-ils pas hiberner ? Il lui fallut quelque seconde pour comprendre que c'était eux que ces serpents visaient.

-Matthew ! Il y a des serpents qui nous attaquent .


Il recula pointant sa baguette vers les animaux. Il avait des remords à les attaquer. Il soupira avant de se ressaisir. Ce n'était Nahi, mais de pauvres invocations. Il se concentra pour viser correctement. Quelque Evanesco devrait avoir raison d'eux. Il ne perdait pas l'idée que le voleur était proche très proche. Ils devaient l'avoir rattrapé pour qu'il commence à les attaquer. Se sentait il en danger ? Leur mission serait alors pas un échec. Il se sentait stupidement soulagé … Tout ça pour une lettre. Un pauvre morceau de parchemin qui n'avait pas trouvé son destinataire.


Serpentard
avatar

Mon personnage
Citation: Le silence est un ami qui ne trahit jamais.


Nation représentée : Bahamas
Parchemins : 129
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

[28/12/1991] [Mission] J'ai reçu une lettre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [28/12/1991] [Mission] J'ai reçu une lettre...» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !» Première mission» Une mission pour changer la face d'Haïti !
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Extérieur du château :: Lac-
Sauter vers: