Partagez|

Some day we'll get it right. | Berwald Oxenstierna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Some day we'll get it right. | Berwald Oxenstierna Lun 6 Fév - 20:04

Oxenstierna, Berwald
Royaume de Suède
Nom : Oxenstierna
Prénom : Berwald
Date de naissance : 06/06
Lieu de naissance : Malmö
Âge : 17 ans
Année scolaire : 7e année
Maison : Poufsouffle
Animal de compagnie : Aucun
Ascendance : Né-moldu
Fratrie : X
Motivation : Batteur dans l'équipe de Quidditch de Poufsouffle ♥
Don : X

Baguette : Bois de cèdre, crin de licorne, 31 cm, rigide
Patronus : Ours (soin, force de caractère, introspection)
Epouvantard : Une infirmière. Oui oui.
Reflet dans le miroir du Riséd : Il se voit derrière un comptoir d'apothicaire.
Odeur de l'Amortentia : Beurre, iode, after-shave
Votre personnage peut-il voir les Sombrals : Non
Matière préférée : Botanique
Matière détestée : Histoire de la Magie
Options : Etudes des Runes, Soins aux créatures magiques
Méthodique
Complexé
Tranquille
Timide
Sincère
Stressé
Persuasif
Froid
Sportif
Renfermé
Observateur
Pessimiste
Caractère : Dois-je vraiment présenter Berwald ? Oui, d'accord, je n'ai pas le choix, je sais. Mais toi qui lis ce texte, tu connais certainement déjà certaines choses : silencieux voire muet, timide, réservé et vaguement blasé, le Suédois n'est pas un modèle de sociabilité, bien qu'il ne soit pas non plus un ermite. Il parle peu, toujours pour ne dire que l'essentiel, et est plus à l'écoute qu'il n'est bavard. Ce sont les grandes lignes, et l'extérieur froid auquel les autres auront le plus souvent à faire. Alors, pour pimenter un peu cette description qui serait trop classique et monotone si je m'attardais sur ces traits que tout le monde connaît déjà, je vais essayer de gratter un peu la couche de peinture pour voir ce qu'il y a en-dessous.

Berwald aimerait devenir apothicaire. Pas médicomage, non non : il a la phobie des hôpitaux et pâlit rien qu'à l'idée de se retrouver à l'infirmerie. Et cela englobe forcément tous les actes médicaux, de la piqûre jusqu'à l'opération en passant par la vision atroce d'un os qui se remet en place à l'aide d'un sort de soin. En vérité, la seule chose qui ne le dérange pas, ce sont les médicaments. Alors, quand dans son désir d'aider les autres mais sa révulsion face à la médicomagie classique, il a découvert qu'il était bon en botanique et en potions, c'était pour lui un chemin tout trouvé : ouvrir une pharmacie indépendante, loin de l'hôpital.

Appliqué et méthodique, il excelle également en soins aux créatures magiques, et contrairement à ce que sa carrure de batteur pourrait laisser penser, il sait faire preuve d'une extrême délicatesse avec les animaux les plus petits et les plus fragiles. Il aime la compagnie des bêtes, avec lesquelles il se sent souvent moins maladroit et n'a pas besoin de mots pour bâtir une relation. C'est aussi une de ses plus grandes faiblesses, et la vision de l'adorable boursouflet de sa camarade Shandara suffit souvent à le ramollir complètement.

Ce n'est pas que Berwald est misanthrope, au contraire. À vrai dire, il aimerait pouvoir communiquer avec la même facilité d'expression que Matthias, même si parfois c'est un peu trop. Il n'a simplement jamais eu l'occasion de fréquenter d'autres personnes que sa famille, et les conventions sociales lui semblent souvent aléatoires et incompréhensibles. Alors, dans le doute, il n'intervient pas.

Pour devenir l'ami de ce géant au coeur tendre, ce n'est à la fois pas bien compliqué et un peu difficile : il apprécie avant tout l'honnêteté, qualité dont il fait lui-même preuve, et a du mal avec les gens tout aussi silencieux que lui s'il n'y a pas de catalyseur dans le groupe pour lancer la conversation. Il a besoin de quelqu'un qui ne cherchera pas à profiter de sa gentillesse, car son pardon est assez compliqué à obtenir.
Physique : Grand, carré et vaguement terrifiant. C'est une description basique mais qui correspondrait bien à la première impression que vous vous feriez de Berwald. Néanmoins, là encore, il serait dommage de s'arrêter à la surface : Berwald mesure 1m92, et a les cheveux lisses, blond doré, toujours portés courts. Sa mâchoire, carrée, encadre un visage aux traits masculins mais pas durs, au milieu duquel trônent deux yeux de couleur aigue-marine derrière des lunettes rectangulaires, posées sur un nez de type nordique, lui-même surplombant une bouche aux lèvres minces dont les coins tendent à pointer vers le bas.

Sa peau, très pâle comme tout Scandinave de souche, est quasi-dépourvue de tâches de rousseur ou de grains de beauté. Il a également une pilosité assez réduite, en plus d'être blond. Sa musculature est plutôt bien développée grâce à la pratique du Quidditch. Une autre de ses particularités est sa voix, très grave et profonde, qui cependant ne s'élève jamais (ou presque).

Berwald possède assez peu de tics physiques, hormis celui de nettoyer régulièrement ses lunettes sur sa chemise. Flanqué d'une démarche légèrement raide, il est néanmoins très stable et il est difficile de le faire basculer, aussi bien de sa position verticale que de son balai. Berwald possède une certaine force, loin d'être surhumaine, mais décidément très utile lorsqu'il s'agit de transporter des pots remplis de terre pendant le cours de botanique. Ses mains sont assez rudes et calleuses à cause de toutes ces activités manuelles.

Bref, Berwald est atypique sans sortir du lot. Il ne donne définitivement pas envie d'aller lui chercher des noises, mais est rarement menaçant ; d'ailleurs, il suffira souvent à son interlocuteur de s'attarder un peu sur lui pour découvrir que son expression "terrifiante" n'est au final pas si effrayante et relève plutôt d'une neutralité froide.
Histoire : Ses parents s'étaient rencontré quelques années avant sa naissance, sur un vol Londres/Stockholm : sa mère était hôtesse de l'air et son père un jeune cadre à l'avenir prometteur au sein d'un label musical. C'avait été, en quelque sorte, un coup de foudre, aussi soudain qu'inattendu, et il est difficile de mesurer les conséquences d'un acte avant que l'on y soit confronté. C'est ainsi que Berwald vint au monde à Malmö, là où s'étaient installés ses parents. Sa mère, incapable de faire face aux responsabilités que cela représentait, disparut dans la nuit, laissant le nouveau-né seul avec son père, sans jamais avoir connu celle qui l'avait mis au monde.

Son père fut contraint de quitter son poste, bien trop contraignant pour élever un enfant. Il craignait par-dessus tout ne pas donner l'attention qu'il méritait à son fils, refusant de laisser le travail à une nourrice, et ouvrit une épicerie de quartier avec les économies qu'il avait réussi à sauver, et un bel emprunt à la banque. Il pouvait ainsi employer quelques personnes pour gérer le gros de son affaire, le temps que Berwald grandisse et puisse supporter de passer un moment seul.

L'un de ses premiers souvenirs se situe d'ailleurs dans cette épicerie : son père l'avait amené là car il devait s'occuper d'une affaire en personne. Il se rappelait des étalages qui semblaient grimper jusqu'au ciel et s'étendre sur des kilomètres à ses yeux de gamin émerveillé. Ce sera peut-être une surprise pour vous que de l'apprendre, mais dans sa petite enfance, Berwald était difficilement tenable et il lui arrivait régulièrement de se mettre dans des situations ridicules voire dangereuses, au grand dam de son père. L'idée lui vint donc de grimper sur les étalages ; après tout, ça ressemblait presque à des escaliers, ça ne devait pas être si compliqué.

Mais l'épicerie n'était pas récente et les moyens manquaient pour y faire des travaux ; aussi, le grand meuble en métal sur lequel Berwald était en train de grimper avec ferveur, commença à basculer, lentement mais sûrement.

Personne n'aurait pu stopper le mouvement. L'étalage était bien trop lourd et même un adulte qui se serait trouvé en-dessous aurait été sévèrement blessé, alors un enfant... Berwald ne comprit même pas ce qui lui arrivait. Dans un réflexe protecteur, il croisa les bras devant son visage avant de tomber à terre, suivi de près par plusieurs dizaines de kilos de ferraille. Un moment de lourd silence passa, avant que des clients et le personnel du magasin ne se précipitent pour relever l'étalage, s'attendant à trouver le pire au-dessous.

Ce fut cependant sous les yeux ébahis de son père et des autres que Berwald réapparut, recroquevillé sur lui même, quelques coupures sur les bras, mais en majorité intact. Après une courte inspection, on put voir que le métal avait été déformé exactement à l'endroit où il se trouvait, se courbant comme pour l'éviter de justesse. Des murmures serpentaient parmi l'attroupement. Comment cela avait-il pu arriver ? Était-ce simplement une chance inouïe... Ou autre chose ?

Mal à l'aise, Berwald s'était échappé au plus vite vers l'arrière-boutique, prostré jusqu'à ce que son père vienne l'y trouver pour soigner ses plaies en silence. Ce jour-là, il ne comprit pas ce qui lui était arrivé : en vérité, ce ne fut que des années plus tard qu'il comprit. Entretemps, son père et lui avaient déménagé en Grande-Bretagne, car il commençait à circuler des rumeurs sordides et incongrues sur eux qui nuisaient fortement au commerce.

Lorsque la lettre de Poudlard arriva, ce fut comme si un voile se levait sur une partie de sa vie. Après le choc initial, son père se montra enthousiaste à l'idée que Berwald puisse enfin intégrer un cursus qui lui correspondait : il ne s'était jamais épanoui comme il aurait dû le faire dans une école classique, et c'était pour lui une chance de renouer avec ce qu'il était.

La scolarité de Berwald se déroule depuis sans accro majeur : il a de bons résultats et pratique des activités extra-scolaires telles que le Quidditch. Malgré ses capacités sociales quelque peu limitées, il maintient de bonnes relations avec ses camarades et espère obtenir de bons résultats à ses ASPICs, qui seront déterminant pour son avenir et la poursuite de ses études.
Pseudo : Sue
Âge : 21 ans
Sexe : F
Comment avez-vous connu le forum : Alors c'est une longue histoire :D
Commentaire : Je ne dois plus être une petite merde asociale.
Code du règlement : À envoyer par MP à un admin




I was still running from all my mistakes.

I whisper in #49C690.
Merci à Aly pour l'avatar ♥️


Dernière édition par Berwald Oxenstierna le Mer 8 Fév - 21:55, édité 10 fois
#C'estMieuxEnSue
#C'estMieuxEnSue
avatar

Mon personnage
Citation: A friend is someone who knows all about you and still loves you.


ϟ Nation représentée : Suède
ϟ Parchemins : 81
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Some day we'll get it right. | Berwald Oxenstierna Lun 6 Fév - 20:07

Bon retour Berwald ! Bon courage pour ta fiche !


They all are my family. It's big and broken, but still good. Yeah, still good.
Semi-roux(morque)
Semi-roux(morque)
avatar

Mon personnage
Citation: Don't marry for money : you can borrow it cheaper.
@fc Ken Bek

ϟ Nation représentée : Écosse
ϟ Parchemins : 630
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Some day we'll get it right. | Berwald Oxenstierna Lun 6 Fév - 20:08

Bon retour \O/



Mes clubs:
 

Miss Camping ♥:
 

Très beaucoup merci à Margaux pour l'ava et l'aesthetic ♥️

La hongroise vous cause en #009900 ♥️
Celle qui n'a jamais joui
Celle qui n'a jamais joui
avatar

Mon personnage
Citation: Le courageux n'est pas celui qui donne les coups, mais celui qui y résiste.


ϟ Nation représentée : Hongrie
ϟ Parchemins : 1743
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Some day we'll get it right. | Berwald Oxenstierna Lun 6 Fév - 20:15

BON RETOUUUURRRRR

Spoiler:
 





Merci à Keith pour cette signature ! ♕


Club cuisine:
 
Les pensées suicidaires
Les pensées suicidaires
avatar

Mon personnage
Citation: “What you gave me was a reason. Not an excuse. Because there’s sex, making love and fucking. And then there’s you.”


ϟ Nation représentée : France
ϟ Parchemins : 1343
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Some day we'll get it right. | Berwald Oxenstierna Lun 6 Fév - 20:25

Rebienvenue ♥♥♥


Do what I say, not what I do. Obey to my orders, not to your heart. Don't lie to me, but let me tell lies. Don't follow me, I'll follow you. Don't care about me, I'll care for you. Run away from danger, because this is what I am. ▵ ©endlesslove.
I won't talk but always listen ▵
Petite COUUUILLÈRE
Petite COUUUILLÈRE
avatar

Mon personnage
Citation: London bridge is falling down, falling down, falling down...


ϟ Nation représentée : Angleterre
ϟ Parchemins : 949
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Some day we'll get it right. | Berwald Oxenstierna Lun 6 Fév - 20:41

Rebienvenuuuue! <3


Others~:
 
Le japonais vous cause en #945b42
Kikoo, la victime
Kikoo, la victime
avatar

Mon personnage
Citation: "One is not born a wizard, one becomes one"


ϟ Nation représentée : Japon
ϟ Parchemins : 1404
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Some day we'll get it right. | Berwald Oxenstierna Lun 6 Fév - 23:02

Rebienvenue !!! :3




Søren parle avec un accent de merde en #F6E497

merchi a Aly' pour l'ava et à Keith pour l'Aesthetic :3
Le métalleux
Le métalleux
avatar

Mon personnage
Citation: "Selvom jeg tror på nogen at gå med. Tænker jeg hele tiden gå med dig. Selvom du' den som jeg vil gå med. Tænker jeg hele tiden gå med dig" Nephew-Gå med dig


ϟ Nation représentée : Copenhague
ϟ Parchemins : 52
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Some day we'll get it right. | Berwald Oxenstierna Mer 8 Fév - 22:01

Voilà, fiche finiiiie ♥ Merci à tous pour votre accueil btw :D



I was still running from all my mistakes.

I whisper in #49C690.
Merci à Aly pour l'avatar ♥️
#C'estMieuxEnSue
#C'estMieuxEnSue
avatar

Mon personnage
Citation: A friend is someone who knows all about you and still loves you.


ϟ Nation représentée : Suède
ϟ Parchemins : 81
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Some day we'll get it right. | Berwald Oxenstierna Mer 8 Fév - 22:01

Pouet pouet <3 Un Serdaigle se transforme en Poufsouffle °A°

Amuse-toi bien !





Merci à Keith pour cette signature ! ♕


Club cuisine:
 
Les pensées suicidaires
Les pensées suicidaires
avatar

Mon personnage
Citation: “What you gave me was a reason. Not an excuse. Because there’s sex, making love and fucking. And then there’s you.”


ϟ Nation représentée : France
ϟ Parchemins : 1343
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Some day we'll get it right. | Berwald Oxenstierna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Some day we'll get it right. | Berwald Oxenstierna» You're next to me but I'm alone | Berwald Oxenstierna (Suède)
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Dossiers scolaires :: Dossiers validés-
Sauter vers: