Partagez|

[Mars 1990] Un cours particulier (ft. Matthew William)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: [Mars 1990] Un cours particulier (ft. Matthew William) Mer 25 Mar - 19:22



[Mars 1990] Un cours particulier
">

(ft. Matthew William)

En cette journée de mars, le ciel était rempli d'épais nuage gris qui, parfois, troquait leur couleur pour une couleur plus sombre. On pouvait voir de minuscules gouttes de pluies s'écraser sur les vitres de la salle d'étude des runes, au quatrième étage. Ma table était couverte de nombreux livres (d'ailleurs surtout composé de dictionnaires) et de quelques parchemins. Nous devions, mes camarades de 7ème année et moi, traduire un texte, sans doute une formule ou un ancien témoignage. J'étais au milieu de la salle en train de regarder la fenêtre, j'étais absorbé par les gouttelettes d'eau. Soudainement la cloche retentit. Moi et tous mes autres camarades avons décider de ranger nos affaires et de sortir de la classe. Nous faisions tour un tour un petit " Au revoir" très bref vers le professeur avant de sortir. Je décidai de retourner à la salle commune des Serdaigle pour pouvoir déposer le contenu de mon sac qui était très lourd, en y allant j'esquivait quelques élèves qui, eux aussi allait, sans doute, en cours d'étude des runes.
Après avoir monter les multiples marche de la tour des Serdaigle pour rejoindre ma salle commune, je vit quelques premières années bloqués devant l'heurtoir. Étaient-ils bloqués par l'énigme de la tête d'aigle ? Je m'approchai des sorciers pour leur posé la question. L'un d'eux me répondit un peu timidement:
"Oui, l'énigme de ce saleté de truc est vraiment compliqué cette fois !"

Ma déduction était donc bonne, je me dirigeai alors vers l'animal en bronze. Il me posa son énigme qui, je l'avoue, était plus ardu. Je comprenait enfin pourquoi les pauvres sorciers étaient bloqués ici ! Après quelques minutes de réflexion, je donnai enfin la bonne réponse. C'est donc plutôt fier de moi que je rentrais dans la salle.
Le préfet se dirigea alors enfin vers son dortoir où il stocka tout ses livres dans sa malle. Après cette petite péripétie, presque quotidienne, Yao, avec un sac déjà plus léger, se dirigea vers la bibliothèque, l'endroit où il passait le plus de temps.  Il passa rapidement par les escaliers enchanté (qui, comme d'habitude étaient capricieux, mais un peu moins que d'habitude, étrange ~ ) Il perdit donc plusieurs minutes à attraper un escalier et retourna, donc, au quatrième étage.
Il poussa la porte en bois, entra dans la pièce rempli de livres et avança très discrètement parmi les allées, après une exploration intensive il trouva enfin une table libre et assez grande pour ce qu'il voulait faire. Il s'y approcha à pas de loup et s'y installa discrètement pour ne pas briser le silence de ce lieu. Toutefois, la bibliothèque, qui habituellement était déserte, était un peu plus remplie. C'est normal il pleuvait dehors. On pouvait y voir de multiples élèves comme par exemple majoritairement des Serpentard et des Serdaigle. Même si il y avait de nombreux élèves des autres maisons. Yao sortit son livre de Défense contre les forces du mal et relisait (voir révisait) ses formules.  Il était tellement concentré qu'il n'était pas gêné par les quelques bruit environnants de la pièce. Il avait l'impression que plus rien ne pouvait le déconcentrer..


© CN.JUNE,
NEVER UTOPIA

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Mars 1990] Un cours particulier (ft. Matthew William) Lun 30 Mar - 0:11

Un cours particulier.

     
Matthew
Yao

Le château était silencieux. Tous les élèves étaient en cours et ceux qui n'y étaient pas restaient dans leur salle commune. Parmi une classe de nombreux élèves agités, au premier étage, demeurait le jeune Matthew. Les minutes se faisaient de plus en plus longue pour le canadien à moitié endormi sur sa table. Il détestait les cours d'histoire de la magie. Quoi de plus chiant que des dates, des noms à retenir ? Le prof avait une voix monotone et Matthew avait toutes les peines du monde à rester éveillé. Plusieurs fois sa tête manqua de tomber sur la table. Mais il ne fallait pas dormir, oh non, surtout pas. Même si après tout, si le canadien avait piqué un somme, même le professeur ne l'aurait pas remarqué, plongé dans ses cours d'histoire. Il interrogeait les élèves un par un, et oublia d'interroger le blondinet comme à son habitude. Encore quelques minutes. Matthew observait la fine pluie qui tombait sur les carreaux. Il aurait tellement aimé être dehors pour profiter du temps. Lui qui adore la neige et la pluie. La sonnerie retentit lorsque le jeune canadien laisse tomber une énième fois sa tête vers l'avant. Heureusement, avec le brouhaha engendré par les élèves qui rangeaient leurs affaires et qui se levaient, personne n'avait entendu le bruit sourd causé par le jeune gryffondor. Ce dernier se leva, rassembla les affaires éparpillées sur son bureau et sortit d'un pas rapide de la salle d'histoire.

Il passa devant les différentes salles de classe, se faisant bousculer par les élèves qui ne regardaient pas devant eux. En fait, même avec les élèves qui faisaient attention où ils allaient, ils arrivaient encore à rentrer en collision avec le canadien, mais bon, après tout, il avait l'habitude. Matthew se dirigeait à présent vers les escaliers qui n'en font généralement qu'à leur tête et suivit un groupe d'élèves qui se rendaient au 4ème étage. Il n'avait pas l'intention de poireauter encore comme la dernière fois. Le jeune garçon emprunta donc les escaliers et se rendit à la bibliothèque. Il entra dans la pièce remplie de livres de toutes les sortes et se dirigea vers le rayon sur les livres de langues. Le canadien chercha longtemps un livre qu'il finit par trouver au bout d'une dizaine de minutes. Il l'ouvrit et commença à étudier.

-Raaah, rien à faire, je n'y arrive pas... murmura le canadien.

La sonnerie retentit une nouvelle fois après une trentaine de minutes de lecture environ et Matthew releva la tête de son bouquin. Il aperçut plusieurs élèves qui sortaient du cours d'étude des runes et se leva donc. Son regard croisa celui d'un élève aux couleurs bleues et et bronze qui faisait la même taille que lui mais semblait plus âgé. Il se dirigea vers la salle, y entra et chercha le professeur du regard. Mais rien. Il ressortit donc bredouille et se replaça à sa table. Il recommença sa lecture.

Le jeune garçon ne parvenait pas à comprendre certaines choses et restait bloqué sur le devoir que leur avait donné leur professeur. Lorsqu'il releva la tête, il apperçu l'élève qu'il avait croisé auparavant un peu plus loin dans la grande salle. Si ses souvenirs sont bons, cet élève avait quitté la salle de cours sur l'étude des runes ? Avec un peu de chance, il accepterait d'aider le pauvre canadien qui n'y comprenait rien. Matthew se leva donc de sa chaise et se dirigea vers l'élève en question. Il se mit à bagayer :

-Ex...excuse moi. J-je t'ai vu sortir du cours sur l'étude des r-runes... J'ai un petit problème... Je-je suis allé voir M. Heiðrún m-mais il n'était pas dans son bureau... Je dois f-faire ça pour la prochaine fois et j'aimerais bien te demander t-ton aide... En-enfin, si tu es d'accord.

 
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Mars 1990] Un cours particulier (ft. Matthew William) Lun 20 Avr - 21:09



[Mars 1990] Un cours particulier
">

(ft. Matthew William)

Le sorcier appartenant à la maison des Serdaigle lisait donc son livre sur la "Défense contre les forces du mal" et complétait au fur et à mesure son cours. Bien qu'il y en avait peu, il fallait que celui-ci soit le plus efficace possible ! C'était la mission du jour de Yao ! Soudainement un sorcier assez timide vint à sa rencontre. Il était a peu près de sa taille et portait aussi bien ses lunettes que les couleurs de sa maison. Il avait quelques livres dans les bras et semblait assez emcombré à cause de ses papiers. Il dit de la voix la plus douce et la moins forte que le préfet n'ai jamais entendu :
-Ex...excuse moi. J-je t'ai vu sortir du cours sur l'étude des r-runes... J'ai un petit problème... Je-je suis allé voir M. Heiðrún m-mais il n'était pas dans son bureau... Je dois f-faire ça pour la prochaine fois et j'aimerais bien te demander t-ton aide... En-enfin, si tu es d'accord.

Quelques fois il ne discernait pas quelques mots tellement sa voix était faible mais il comprenait l'idée général du Gryffondor: il voulait de l'aide pour une certaine matière et d'après la feuille qu'il pouvait discerner ça devait être de l'Etude des runes.  Ravi que quelqu'un lui demande son aide, le préfet-en-chef pris son rôle très au sérieux et l'invita à s'installer tout en essayant de ne pas faire trop de bruit pour ne pas perturber les autres sorciers.  
Mais oui, bien sûr ! Je vais t'aider ! Je serai ravi de t'expliquer  et de t'aider à décrypter ton texte !
Le chinois regarda une table et une table et chuchota un " Accio" discrètement. La table et la chaise visée se rapprochèrent assez rapidement. Celles-ci arrivèrent vers les sorciers en grinçant un peu sur le plancher. Il proposa la chaise au Gryffondor qui s'assit presque automatiquement. Le Serdaigle, non loin de lui, observa ses feuilles et ses différents livres. Il décida de prendre la parole assez calmement pour essayer de ne pas le brusquer et pour essayer de le calmer. En effet il sentait qu'il était très timide voir un peu stressé, à moins que ce ne soit son imagination.
Tout d'abord, comme tu le sais, il n'y a pas de livre spécifique pour cette matière, il faut donc "s'équiper" convenablement , dit il en rigolant un peu. En effet, si tu arrives à discerner un thème, essaye de prendre le plus de livre ayant un rapport avec ça. Pour tout d'abord, t'informer et ensuite, si tu trouves des mots étranges, pour ne pas t'inquiéter car peut être que ceux-ci sont dans le thème
Durant plusieurs minutes Yao lui donnait maintes conseils et explications pour ne pas trop "galérer" dans la matière, le blondinet  écoutait d'ailleurs très attentivement la voix et les propos du 7ème année. Le chinois savait qu'il avait un peu peur de parler donc il faisait en sorte de toujours dire quelque chose pour ne pas qu'il soit malalaise. Ce jeune sorcier rappelait Yao à son âge: il était très timide et osait à peine adresser la parole quelqu'un (qu'il soit inconnu ou non), même si il le croisait tout les jours. Il trouvait que le Gryffondor était courageux par rapport à lui. Cela faisait déjà plusieurs secondes, de silence, que l'asiatique était dans ses pensée et il voyait que ce silence gênait Matthew.
Désolé ! Oui donc je disais : il te faut le plus de documents possibles ! Et donc des dictionnaires !
Le sorcier se leva donc de sa chaise et se dirigea vers plusieurs étagères. De multitudes tranches de livres dépassait des bibliothèques. Yao lisait donc, plus ou moins en diagonales pour pouvoir dénicher LE ou plutôt les livres qui allaient les aider. C'est à coup de Wingardium Leviosa que les livres se soulevaient et se dirigeaient vers leur table.
Au bout de quelques secondes, le gentil canadien se leva et l'imita, c'est donc après quelques minutes rythmées de sortilèges imprononcés (ou non ) que les deux étudiants se retrouvèrent à leur table, devant trois énormes piles de livres. Il y avait pour la plus parts des dictionnaires mais aussi d'autres documents. Il voyait que Matthew avait bien respecté ses conseils: c'est un très bon point.
Bon eh bien au travail , dit-il en prenant un livre au hasard


© CN.JUNE,
NEVER UTOPIA

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Mars 1990] Un cours particulier (ft. Matthew William) Dim 31 Mai - 15:06

Un cours particulier.

     
Matthew
Yao


Après lui avoir demandé si le serdaigle pouvait l'aider, le gryffondor était nerveux. Il n'aime pas déranger les autres et il anticipait déjà la réponse de son camarade. Et si celui-ci n'était pas d'accord ? Si l'aîné ne voulait pas l'aider ? Matthew se sentait un peu coupable de devoir déranger un élève qui était en plein travail mais il était déjà trop tard.

-Mais oui, bien sûr ! Je vais t'aider ! Je serai ravi de t'expliquer  et de t'aider à décrypter ton texte !

Le canadien se sentit tout de suite rassuré, même si il était toujours un peu stressé à l'idée de demander de l'aide comme ça à un élève qu'il ne connaissait absolument pas. Finalement, l'autre élève voulait bien l'aider et il ne semblait pas trop en colère vis-à-vis de Matthew qui l'avait dérangé. Le blond regardait l'aîné tandis que ce dernier jetait un sort sur une table et deux chaises. Puisque c'était si gentiment proposé, -et pour éviter d'offenser l'autre élève- Matthew se posa sur l'une des deux chaises et patienta, ses livres et ses papiers posés sur ses genoux.

-Tout d'abord, comme tu le sais, il n'y a pas de livre spécifique pour cette matière, il faut donc "s'équiper" convenablement , dit il en rigolant un peu. En effet, si tu arrives à discerner un thème, essaye de prendre le plus de livre ayant un rapport avec ça. Pour tout d'abord, t'informer et ensuite, si tu trouves des mots étranges, pour ne pas t'inquiéter car peut être que ceux-ci sont dans le thème.

Matthew écoutait calmement les divers conseils du serdaigle et essayait de les mémoriser dans un coin de sa tête. Au plus ce dernier parlait, au plus le canadien était rassuré. Au moins, il savait qu'il était en bonne compagnie avec un élève respectable qui vous aide et pas avec l'un de ceux qui vous balance dans une poubelle juste parce que vous avez marché trop près de lui ou que vous l'avez dérangé lors de ses soi-disant révisions. Mais le drame vint quelques minutes après. Tout à coup, l'aîné s'arrêta. Il semblait à présent perdu dans ses pensées et il fixait le canadien. Matthew se sentait terriblement gêné et il ne savait pas quoi dire. Devait-il parler des runes ? Mais pour dire quoi ? Il n'en savait rien. Allait-il parler de la pluie et du beau temps ? Non, ce n'était pas vraiment un sujet de conversation approprié dans une telle situation. Heureusement, le serdaigle se rendit compte de ses quelques secondes d'absence et se remit à parler.

-Désolé ! Oui donc je disais : il te faut le plus de documents possibles ! Et donc des dictionnaires !
-D-d'accord.

Le canadien vit l'autre élève se diriger rapidement vers les nombreuses étagères et commencer à chercher des livres qui pourraient sûrement aider Matthew dans ses révisions et dans son travail. Ce dernier se leva rapidement pour aller l'aider, puisqu'après tout, si le serdaigle faisait tout ça, c'était bien pour aider le canadien. Et laisser quelqu'un faire le sale boulot, le gryffondor il n'aime pas. Il commença donc à chercher tous les livres qui pouvaient l'intéresser et il en profita pour en repérer certains qu'il allait sûrement lire. Les deux élèves posèrent les livres sur la table.

-Bon eh bien au travail !

-O-oui ! Répondit le canadien en se reposant sur une des chaises et en remontant ses manches.

Matthew prit un premier livre, scruta la couverture et finit par l'ouvrir à la page du sommaire. Il regarda les grands titres, prit une page au hasard et commença à la lire. Le canadien referma le livre.

-C-ce livre ne parle pas beaucoup d-du thème.

Il en prit un deuxième, sous le regard du serdaigle et commença à le feuilleter pour y trouver de quoi s'aider dans ses recherches. Les deux élèves discutaient tout en fouillant dans les livres tandis que l'heure défilait. À sa grande surprise, ses devoirs avançaient rapidement et Matthew comprenait un peu mieux la méthode pour comprendre un texte en runes.

-Uuuh, je-je vais bientôt devoir y aller, ajouta le canadien en lançant un Tempus et en pointant l'heure du doigt. Il commençait à se faire tard et grâce au chinois, Matthew avait réussi à finir ses devoirs et il avait enfin comprit comment on procédait pour ce genre de texte. Parce que bon, la méthode des professeurs elle est bien, mais celle du serdaigle, elle est meilleure.



 
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Mars 1990] Un cours particulier (ft. Matthew William) Sam 6 Juin - 18:11



Un cours particulier
">

ft. Matthew William

Durant les quelques heures passés à la bibliothèque à aider son jeune camarade, le jeune chinois et le canadien discutaient beaucoup, effectivement le Serdaigle n'arretait pas de donner des conseils et autres astuces pour mieux suivre en cours ou alors pour mieux rentabiliser son travail, si bien que le jeune blondinet devait s'arreter pour écrire ceux-ci noir sur blanc pour ne pas les oublier. En échange, comme Matthew était naturellement assez timide, il lui donnait la température des différents évenements qui se passait à Poudlard. En effet où que Matthew passe, on ne le remarquait pas, c'était donc bien pratique pour Yao, qui lui ne passait pas tellement inaperçu. Ca lui donnait donc l'occassion de s'informer réellement.
Le préfet voyait que le travail de traduction et d'analyse de ce texte avançait bien, c'est vrai que deux têtes c'est plus efficace qu'une seul. Ce travail lui rappelait ses premières analyses où il avait enormement de mal à traduire, il avait donc passé plusieurs heures entre les différentes allées de livre en quête d'une méthode. Vu le nombre de livre qu'il y avait il y aurait forcement quelque chose ! Et en effet, il a trouvé un livre qu'il n'avait d'ailleurs pas hésité à dédoubler grâce à un Gemino bien placé ! Il l'avait toujours d'ailleurs mais preferait le garder au cas où ! Bref, les deux camarades avaient presque fini lorsque l'éleve rouge et or, montrant l'horloge magique voulu partir. Le Sedaigle voyait bien que l'éleve s'était détendu durant toute la "séance", il était d'ailleurs toujours un peu timide mais ravi ! On pouvait le lire sur son visage, et qu'il n'hésiterai dorénavant plus à venir parler au chinois.
Après avoir ramassé ses affaires en vitesse le jeune canadien sortit de la bibliothèque en lui adressant un timide "Au revoir" accompagné d'un signe de la main. Après qu'il soit partit, chinois rangea tout les livres qu'il avait pris dans les emplacement correspondants. Avec quelques Wingardium Levisosa ça allait vite ! Malheuresement il trouva un livre, qui, ne lui disant rien, décida d'ouvrir, et là horreur : C'était un des livres de Matthew ! Il l'avait surement oublié ! Le chinois paniquait un peu mais décida d'essayer de le rattraper même si il ne savait vraiment pas où il avait bien pu aller ! Il ramassa ses affaires encore plus vite que Matthew, en prenant le soin de ne rien oublier, ce serait le comble. Il sortit de la bibliothèque rapidement et sortit dans le parc, il y a avait beaucoup de monde. Donc statistiquement il y aurait plus de chance de le trouver là-bas. Mais en arrivant au parc, il se rendit compte que Matthew n'était pas vraiment le genre de personne à rester bronzer toute la journée: il se dirigea donc vers un couloir au hasard. Après quelques minutes de course où le chinois allait à droite et à gauche, il retrouva alors Matthew près à rentrer dans la grande salle.
Matthew !, l'interpella t-il
Le jeune canadien se crispa presque en entendant son nom.
Tiens tu avais oublié ça, en lui tendant le livre



© CN.JUNE,
NEVER UTOPIA

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas

[Mars 1990] Un cours particulier (ft. Matthew William)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Cours particulier ? [Libre]» Cours particulier... : Avoir de la répartie feat Louisa» Amphithéâtre Ninjutsu» Un cours particulier s'il vous plait ... (pv David Lord)» [PV] Petit cours particulier
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors-RPG :: Les vieilles archives :: Anciens RP-
Sauter vers: